Trois questions à Joëlle BEAUMENIL

30 juin 2020

Joëlle Beauménil est présidente du comité du Sedanais du Souvenir Français

1 – Bazeilles est un des principaux lieux de mémoire de la guerre de 1870. Grâce à ses nombreux sites – Maison de la Dernière Cartouche, Ossuaire, Monument, Eglise reconstruite… Bazeilles est une véritable ville mémoire. Le comité du Souvenir Français a lancé la réalisation d’un chemin mémoriel. Pouvez-vous nous le présenter ?

Ce chemin est la continuité directe du travail initié entre les élèves, les enseignants de l’Ecole Primaire de Bazeilles et le Comité du Sedanais du Souvenir Français.

Bazeilles est un village emblématique de la guerre de 1870 où les affrontements des 31 août/1er septembre demeurent les plus célèbres du conflit par la bravoure des soldats et l’héroïsme des habitants. Par ailleurs, la commune a été décorée de la Légion d’honneur en 1900.

Le comité du Souvenir Français de Sedan en partenariat avec la Mairie a déposé au sein du groupe scolaire un drapeau Jeunes Souvenir Français et constitué un carré Jeunes Souvenir Français composé d’enfants volontaires dont un porte-drapeau, accompagné de leurs enseignants lors des commémorations bazeillaises. Ce drapeau a été remis officiellement par Madame Darrieussecq, Secrétaire d’Etat auprès de la Ministre des Armées.

Cette nouvelle étape concrétisée par un chemin mémoriel a pour objectif la transmission de l’histoire de la Bataille de Bazeilles aux scolaires (partie prenante du travail de conception), aux habitants de la commune, aux visiteurs du Musée de la Dernière Cartouche, aux touristes français ou étrangers qui ne connaissent pas toujours ce fait historique.

A partir du Musée, point de départ de ce chemin intitulé Chemin de La Légion d’honneur, sera matérialisé au sol le parcours (bande podotactile, pochoir peinture médaille Légion d’honneur) comprenant une dizaine de stations ponctuées de pupitres ou panneaux muraux explicatifs avec photos du lieu en 1870. Des plaques de rues seront apposées reprenant les dénominations de l’époque.

Dans un second temps, le chemin sera géolocalisé ainsi que les tombes des soldats et civils reposant dans le cimetière. Avec cette technologie, davantage de contenus didactiques permettront aux visiteurs de situer cette bataille par rapport au désastre de Sedan et à la création de la République. 

« Le 4 septembre (1870) au lendemain de Sedan, on vit la République s’offrir au pays pour réparer le désastre », Charles de Gaulle, 4 septembre 1958 à Paris.

2 – Eric Deroo réalise un film documentaire sur Bazeilles, son histoire et sa mémoire. Le Souvenir Français apporte un fort soutien à cette réalisation. Pouvez-vous nous présenter le film ?

 « Les dernières cartouches de la guerre de 1870 » est un documentaire de 90 minutes produit par Galatée Films et réalisé par Eric Deroo sur la guerre de 1870 et ses nombreuses conséquences sur le plan politique, militaire, économique, social et mémoriel. Le documentaire s’appuie notamment sur l’épisode Des dernières cartouches de Bazeilles durant lequel des soldats français et leurs officiers retranchés dans une maison résistent à l’ennemi jusqu’à la « dernière cartouche ». Il incarne le symbole de la « défaite victorieuse » de 1870, immortalisé par Alphonse de Neuville dans son célèbre tableau.

Les interviews de nombreux historiens spécialisés sur la période et les thèmes traités, le tournage sur les lieux des combats et la présentation de documents d’archives principalement picturaux dont des cartes postales issues de la collection personnelle du Président du Souvenir Français constituent la trame image du film.

Le Souvenir Français qui est propriétaire de la Maison de la Dernière Cartouche (actuellement en rénovation sous la direction de la Fédération des troupes de Marine pour une modernisation de la présentation de ses collections) où a eu lieu une partie du tournage et qui est la grande association mémorielle directement issue de la guerre de 1870, est naturellement devenu partenaire de la production de ce documentaire. Il présentera ce dernier lors d’une avant-première le 2 septembre 2020 en matinée au Musée de l’Armée à Paris.

3 – Le cimetière de Sedan est un cimetière-mémoire exceptionnel. Le Souvenir Français a lancé une politique active de sauvegarde des tombes des « Morts pour la France » dans ce cimetière. Que pouvez-vous nous en dire ?

Ce cimetière sis sur les hauteurs de la ville est un exceptionnel lieu de mémoire international. 

On peut découvrir dans la partie haute :

  • Un monument commémoratif allemand de la Première Guerre mondiale (porte monumentale type Porte de Brandebourg en béton armé), érigé par l’occupant en 1915, susceptible d’inscription sur la liste du Patrimoine mondial de l’Unesco.
  • Un grand carré militaire de la Grande Guerre où reposent 1489 corps de soldats et victimes civiles françaises, « Morts pour la France », victimes belges morts pour la Patrie, soldats britanniques, russes et roumains morts en captivité.
  • Un monument avec obélisque en Souvenir des Morts pour la Patrie en 1870 et quelques tombes de cette bataille.

Dans la partie basse :

  • Un carré du Souvenir Français rénové entièrement, avec pose d’une pierre commémorative et pavoisement en 2018 comportant des tombes de 1870, de 1914/1918 et de1939/1945 par le Comité du Sedanais. 
  • Un carré de tombes de Sapeurs-Pompiers dont certains ont eu la mention « Mort pour la France » (les pompiers de Sedan ont obtenu leur drapeau et sa garde armée pour faits d’Armes en soutien à Bazeilles des Troupes de Marine en 1870).
  • Un carré juif où se dresse un monument à la mémoire des victimes de la Seconde Guerre mondiale.
  • Un carré des restitués où se trouvent plusieurs rangées de tombes de soldats « Morts pour la France » des différents conflits et celles de civils (65 tombes)

Ces tombes sont des tombes de combattants « Morts pour la France » restituées aux familles ou des tombes d’anciens combattants. Elles se trouvent pour la plupart dans un état de délabrement très avancé. Notre Comité Sedanais a souhaité corriger cet état d’abandon.

Dans le cadre de la politique active de sauvegarde des tombes des « Morts pour la France » notre siège national nous a soutenu et depuis une quinzaine de jours une entreprise locale a démarré les travaux d’entretien des sépultures à l’abandon. 

Avec la rénovation de ce carré, l’objectif est de rendre compréhensible à tous les visiteurs les différents sites historiques du cimetière sous la forme d’un chemin de mémoire avec la pose de panneaux d’information et la géolocalisation des sites du cimetière. Ce dispositif permettra également de s’approprier le destin individuel de ces combattants (en particulier dans le carré des restitués).

Articles récents

13 mai 2024

80e anniversaire des combats du Corps Expéditionnaire d’Italie

Le Souvenir Français est l’héritier de l’association crée par le Maréchal Juin afin de réunir les anciens combattants des armées françaises qui ont participé à la Bataille du front d’Italie en 1944. Cette bataille marquée par un formidable investissement des armées françaises aux côtés de leurs alliés a permis au Général de Gaulle d’imposer la […]

Voir l'article >
2 mai 2024

Billet d’humeur du Président Général

La France détient un record mondial ! Le 28 mars 2024, les 78 députés présents dans l’hémicycle ont adopté une proposition de résolution visant à instaurer une journée de commémoration pour les victimes du massacre du 17 octobre 1961 à Paris. L’histoire en est connue. Ce jour-là, la répression policière d’une manifestation pro FLN bravant le […]

Voir l'article >

Monument du mois

Le cimetière de Than Muoi / Dong Mo 2000 : Cimetière de Dong Mo et ses 81 tombes en ruines, découvertes par le colonel Platon, Délégué Général du Souvenir Français. Le cimetière de Than Muoi / Dong Mo est un lieu exceptionnel. D’abord par son histoire, Profitant de la faiblesse de la France après la […]

Voir l'article >
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.