Pourquoi commémorer ?

La guerre de 1870 est un évènement totalement oublié de notre histoire. S’il vient d’être réinscrit au programme des classes de première, il n’était plus enseigné depuis plus de 20 ans.

Pourtant, peu de guerres eurent autant de conséquences : avènement définitif de la République en France ; annexion de l’Alsace-Lorraine, ferment des guerres suivantes ; création de la nation allemande… Cette guerre inaugure une période de 75 ans au cours de laquelle, par trois fois, les deux pays combattront l’un contre l’autre. Une période qui se referme en 1945. Depuis 75 ans, grâce à la réconciliation franco-allemande, moteur de la construction européenne, nous vivons sur un continent en paix. Mettre en lumière la guerre de 1870 sert à rappeler combien l’Europe est nécessaire.


Le timbre commémoratif

Télécharger le bon de commande

L’exposition

Télécharger la présentation de l’exposition

Les médailles de table

Télécharger le bon de commande

La cuvée de champagne

Informations pour commander

La newsletter

Télécharger la newsletter du comité associatif n°1 auf Deutsch

Télécharger la newsletter n°2, avril/juin 2020

Télécharger la newsletter n°3, juillet 2020

Télécharger la newsletter n°4, août 2020

Télécharger la newsletter n°5, septembre 2020

Télécharger la newsletter n°6, octobre 2020

Télécharger la newsletter n°7, novembre 2020

Télécharger la newsletter n°8, décembre 2020

Télécharger la newsletter n°9, janvier 2021

Télécharger la newsletter n°10, février-mai 2021

Télécharger la newsletter n°11, mai-août 2021

Télécharger la newsletter n°12, bilan

Les recueils

Recueils départementaux des lieux matérialisés de la mémoire de la guerre de 1870-1871

Les ouvrages

Sur les pas du soldat Jules Reutinger, Soldat du 1er Régiment d’Infanterie de Marine (1870-1871)

Par Etienne Rohmer

Les carnets de campagne de 1870 du soldat Reutinger sont retrouvés et transcrits. L’auteur a souhaité compléter ce récit par des documents, photos et dessins et en se rendant sur les lieux pour retrouver exactement les sites dont il est question. Les voies de chemin de fer abandonnées, les sorties de bois, lieux de combats, les fermes, lieux de replis, les tombes. « Sur les pas du soldat » est donc aussi une histoire dans l’histoire, une quête personnelle, un hommage, voire un questionnement sur le sens de l’histoire. Cette histoire de soldat, teintée du délicieux parfum d’un parcours initiatique, lui donne un sens éminemment jubilatoire.

Bon de commande

1870 La guerre vue de Tarn-et-Garonne 

Par Luc Corlouër

Le bataillon de Tarn-et-Garonne fut le plus malheureux de la guerre de 1870. Il parcourut 600 kilomètres ! Les mobiles (soldats) du bataillon  marchèrent 600 kilomètres dans l’est de la France pendant les quelques mois que dura la guerre de 1870-1871. Sans jamais rencontrer l’ennemi, mais cela n’empêcha pas le bataillon d’endurer de sévères pertes, en effet dans le secteur de Montbéliard un bombardement provoqua la mort de 9 officiers et de 200 hommes. 1870 guerre perdue, défaite rarement évoquée. Nous suivrons journée après journée les pérégrinations des mobiles de Moissac, Montauban et Castelsarrasin et marcherons avec eux vers les frontières de l’est.

Pour commander