Trois initiatives patrimoniales à la mémoire des compagnons

27 novembre 2017

La stèle à la mémoire des Compagnons de la Libération nivernais

A l’initiative d’Eric Segonne de l’Association des familles des Compagnons de la Libération, la délégation nivernaise a souhaité rendre hommage aux Compagnons du département. Le Souvenir Français s’est associé au projet de création d’une stèle. Elle a été inaugurée le 11 septembre 2016, jour de la commémoration de la Libération de Nevers. Les noms de sept compagnons ayant un lien avec le département y sont gravés: Maurice BONTE, Henry BOUQUILLARD, Jacques RENARD, Pierre de SAINT-PEREUSE, Charles CLIQUET, Elie-France TOUCHALEAUME et Paul JOURDIER.

Pour en savoir plus : Télécharger le livre sur les 7 Compagnons de la Nièvre

Contact : Christian Debroux, délégué général du Souvenir Français pour la Nièvre,

christian-debroux@orange.fr

 

L’inscription du nom d’un Compagnon au monument aux Morts de Bollène (84)

A Bollène, à l’initiative du comité local du Souvenir Français, le nom de Pierre BLANCHET  a été inscrit sur le monument aux Morts de la commune. Ce compagnon de la Libération est né dans la commune et y a passé son enfance.  Après avoir obtenu un diplôme d’HEC, il prend le commandement de la Garde municipale de Shanghai,  poste qu’il ne quitte qu’à la déclaration de guerre pour rejoindre l’Indochine où il est mobilisé. En 1941, il rejoint les Forces Françaises Libres au Moyen-Orient, à Manille et prend part à la campagne de Syrie en juin. Il participe aux combats de Bir Hakeim et d’El Alamein puis aux opérations de Tunisie. Il est blessé à plusieurs reprises, mais refuse à chaque fois de quitter son commandement. Le 18 juin 1944, lors de la dernière offensive de la Première division française libre, il est tué par un obus à Radicofani, Italie. Malgré la mention « Mort pour la France » qui lui est attribuée, aucun monument aux Morts ne lui rendait hommage jusqu’en 2015.

Contact : Jean-Claude TIBERE-INGLESSE, délégué général du Souvenir Français pour la Vaucluse, souvenirfrancais84@laposte.net

Le Square « Compagnons de la Libération »

Initié par l’Association des familles des Compagnons de la Libération et soutenu par Le Souvenir Français, un square et une stèle mémorielle ont été créés à l’Isle-Jourdain dans le Gers.

Les travaux ont consisté en la réalisation d’une allée piétonne, l’érection de la stèle en hommage aux Compagnons de la Libération ayant un lien avec le Gers et l’installation de bancs publics et d’une haie.  Le square a été aménagé en bordure du monument en honneur des combats du 19 et 20 août 1944. Cette date correspond à la « Bataille de l’Isle-Jourdain » qui vit la Résistance gersoise stopper une colonne allemande qui se dirigeait vers Toulouse et qui a ainsi contribué à la Libération du Gers.

La stèle porte les noms des cinq Compagnons ayant un lien avec le Gers,  Jean-Marie SOUBERVIELLE, Raoul BEON, Georges BERGE, Marcel LANGER, Antoine BISSAGNET.

Sept établissements scolaires ont participé à l’inauguration de cet espace mémoriel.

Contact : Louis SAINT-YGNAN, délégué général du Souvenir Français pour le Gers,

louis.saint-ygnan@sfr.fr

Articles récents

21 avril 2021

Message du Président Général Serge Barcellini suite au décès de Monsieur René Randrianja

Mesdames, Messieurs, Cher(e) ami(e), J’ai l’immense tristesse de vous faire part de la disparition brutale de René Randrianja dimanche dernier. René Randrianja avait rejoint notre conseil d’administration en septembre 2019. Il avait été président du CA de l’Association des anciens des Lycées Français du Monde. Il était un jeune homme plein d’avenir, il se plaisait […]

Voir l'article >
17 mars 2021

Les femmes, l’avenir du Souvenir Français

Discours du Président Général Serge Barcellini, lors de l’inauguration de l’exposition du musée de la Cour d’Or de Metz sur Marie Sautet. Le Souvenir Français n’a pas dans ses habitudes d’inscrire des actions dans la Journée internationale des droits des femmes. Notre agenda mémoriel est le plus souvent celui des 1er et 2 novembre – […]

Voir l'article >
29 janvier 2021

Le Souvenir Français et le rapport de Benjamin Stora au président de la République

A la recherche des Morts pour la France Mais où sont passés les Morts pour la France ? Dans les 157 pages du rapport de Benjamin Stora consacré aux questions mémorielles portant sur la colonisation et la guerre d’Algérie, cette expression n’est pas à l’ordre jour. Elle n’est présente qu’à trois reprises, deux fois dans des […]

Voir l'article >
4 janvier 2022

Sous les projecteurs

La prix littéraire du CAR Le Souvenir Français a fusionné en 2015 avec le Comité d’Action de la Résistance, à la demande de son dernier président, le docteur Pierre Morel. Dans le cadre de cette fusion, Le Souvenir Français s’est engagé à perpétuer l’organisation du Prix littéraire de la Résistance, visant à honorer les écrivains […]

Voir l'article >

Nos partenaires

Les associations qui ont fusionné avec Le Souvenir Français De nombreuses associations ont fusionné avec Le Souvenir Français depuis plus de 20 ans. Parmi elles : – Amicale des Anciens du 6e Régiment d’Infanterie – Rhin et Dabube – Association du 11 novembre 1940 – Association des Anciens Combattants du Corps Expéditionnaire en Italie (1943-1944) – […]

Voir l'article >
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Nos partenaires

4 janvier 2022

La stèle à la mémoire des Compagnons de la Libération nivernais

A l’initiative d’Eric Segonne de l’Association des familles des Compagnons de la Libération, la délégation nivernaise a souhaité rendre hommage aux Compagnons du département. Le Souvenir Français s’est associé au projet de création d’une stèle. Elle a été inaugurée le 11 septembre 2016, jour de la commémoration de la Libération de Nevers. Les noms de sept compagnons ayant un lien avec le département y sont gravés: Maurice BONTE, Henry BOUQUILLARD, Jacques RENARD, Pierre de SAINT-PEREUSE, Charles CLIQUET, Elie-France TOUCHALEAUME et Paul JOURDIER.

Pour en savoir plus : Télécharger le livre sur les 7 Compagnons de la Nièvre

Contact : Christian Debroux, délégué général du Souvenir Français pour la Nièvre,

christian-debroux@orange.fr

 

L’inscription du nom d’un Compagnon au monument aux Morts de Bollène (84)

A Bollène, à l’initiative du comité local du Souvenir Français, le nom de Pierre BLANCHET  a été inscrit sur le monument aux Morts de la commune. Ce compagnon de la Libération est né dans la commune et y a passé son enfance.  Après avoir obtenu un diplôme d’HEC, il prend le commandement de la Garde municipale de Shanghai,  poste qu’il ne quitte qu’à la déclaration de guerre pour rejoindre l’Indochine où il est mobilisé. En 1941, il rejoint les Forces Françaises Libres au Moyen-Orient, à Manille et prend part à la campagne de Syrie en juin. Il participe aux combats de Bir Hakeim et d’El Alamein puis aux opérations de Tunisie. Il est blessé à plusieurs reprises, mais refuse à chaque fois de quitter son commandement. Le 18 juin 1944, lors de la dernière offensive de la Première division française libre, il est tué par un obus à Radicofani, Italie. Malgré la mention « Mort pour la France » qui lui est attribuée, aucun monument aux Morts ne lui rendait hommage jusqu’en 2015.

Contact : Jean-Claude TIBERE-INGLESSE, délégué général du Souvenir Français pour la Vaucluse, souvenirfrancais84@laposte.net

Le Square « Compagnons de la Libération »

Initié par l’Association des familles des Compagnons de la Libération et soutenu par Le Souvenir Français, un square et une stèle mémorielle ont été créés à l’Isle-Jourdain dans le Gers.

Les travaux ont consisté en la réalisation d’une allée piétonne, l’érection de la stèle en hommage aux Compagnons de la Libération ayant un lien avec le Gers et l’installation de bancs publics et d’une haie.  Le square a été aménagé en bordure du monument en honneur des combats du 19 et 20 août 1944. Cette date correspond à la « Bataille de l’Isle-Jourdain » qui vit la Résistance gersoise stopper une colonne allemande qui se dirigeait vers Toulouse et qui a ainsi contribué à la Libération du Gers.

La stèle porte les noms des cinq Compagnons ayant un lien avec le Gers,  Jean-Marie SOUBERVIELLE, Raoul BEON, Georges BERGE, Marcel LANGER, Antoine BISSAGNET.

Sept établissements scolaires ont participé à l’inauguration de cet espace mémoriel.

Contact : Louis SAINT-YGNAN, délégué général du Souvenir Français pour le Gers,

louis.saint-ygnan@sfr.fr

Articles récents

21 avril 2021

Message du Président Général Serge Barcellini suite au décès de Monsieur René Randrianja

Mesdames, Messieurs, Cher(e) ami(e), J’ai l’immense tristesse de vous faire part de la disparition brutale de René Randrianja dimanche dernier. René Randrianja avait rejoint notre conseil d’administration en septembre 2019. Il avait été président du CA de l’Association des anciens des Lycées Français du Monde. Il était un jeune homme plein d’avenir, il se plaisait […]

Voir l'article >
17 mars 2021

Les femmes, l’avenir du Souvenir Français

Discours du Président Général Serge Barcellini, lors de l’inauguration de l’exposition du musée de la Cour d’Or de Metz sur Marie Sautet. Le Souvenir Français n’a pas dans ses habitudes d’inscrire des actions dans la Journée internationale des droits des femmes. Notre agenda mémoriel est le plus souvent celui des 1er et 2 novembre – […]

Voir l'article >
29 janvier 2021

Le Souvenir Français et le rapport de Benjamin Stora au président de la République

A la recherche des Morts pour la France Mais où sont passés les Morts pour la France ? Dans les 157 pages du rapport de Benjamin Stora consacré aux questions mémorielles portant sur la colonisation et la guerre d’Algérie, cette expression n’est pas à l’ordre jour. Elle n’est présente qu’à trois reprises, deux fois dans des […]

Voir l'article >
4 janvier 2022

Sous les projecteurs

La prix littéraire du CAR Le Souvenir Français a fusionné en 2015 avec le Comité d’Action de la Résistance, à la demande de son dernier président, le docteur Pierre Morel. Dans le cadre de cette fusion, Le Souvenir Français s’est engagé à perpétuer l’organisation du Prix littéraire de la Résistance, visant à honorer les écrivains […]

Voir l'article >

On aime on soutient

La mémoire à travers les livres Antoine de Meaux, Miarka, Phébus, 2020 Denise Jacob a dix-neuf ans quand elle entre en résistance, sous le nom de Miarka. Agent de liaison à Lyon, elle recueille les demandes de faux-papier, collecte et achemine les informations, jusqu’au jour de son arrestation, le 18 juin 1944. Soumise à la […]

Voir l'article >