Trois initiatives patrimoniales à la mémoire des compagnons

27 novembre 2017

La stèle à la mémoire des Compagnons de la Libération nivernais

A l’initiative d’Eric Segonne de l’Association des familles des Compagnons de la Libération, la délégation nivernaise a souhaité rendre hommage aux Compagnons du département. Le Souvenir Français s’est associé au projet de création d’une stèle. Elle a été inaugurée le 11 septembre 2016, jour de la commémoration de la Libération de Nevers. Les noms de sept compagnons ayant un lien avec le département y sont gravés: Maurice BONTE, Henry BOUQUILLARD, Jacques RENARD, Pierre de SAINT-PEREUSE, Charles CLIQUET, Elie-France TOUCHALEAUME et Paul JOURDIER.

Pour en savoir plus : Télécharger le livre sur les 7 Compagnons de la Nièvre

Contact : Christian Debroux, délégué général du Souvenir Français pour la Nièvre,

christian-debroux@orange.fr

 

L’inscription du nom d’un Compagnon au monument aux Morts de Bollène (84)

A Bollène, à l’initiative du comité local du Souvenir Français, le nom de Pierre BLANCHET  a été inscrit sur le monument aux Morts de la commune. Ce compagnon de la Libération est né dans la commune et y a passé son enfance.  Après avoir obtenu un diplôme d’HEC, il prend le commandement de la Garde municipale de Shanghai,  poste qu’il ne quitte qu’à la déclaration de guerre pour rejoindre l’Indochine où il est mobilisé. En 1941, il rejoint les Forces Françaises Libres au Moyen-Orient, à Manille et prend part à la campagne de Syrie en juin. Il participe aux combats de Bir Hakeim et d’El Alamein puis aux opérations de Tunisie. Il est blessé à plusieurs reprises, mais refuse à chaque fois de quitter son commandement. Le 18 juin 1944, lors de la dernière offensive de la Première division française libre, il est tué par un obus à Radicofani, Italie. Malgré la mention « Mort pour la France » qui lui est attribuée, aucun monument aux Morts ne lui rendait hommage jusqu’en 2015.

Contact : Jean-Claude TIBERE-INGLESSE, délégué général du Souvenir Français pour la Vaucluse, souvenirfrancais84@laposte.net

Le Square « Compagnons de la Libération »

Initié par l’Association des familles des Compagnons de la Libération et soutenu par Le Souvenir Français, un square et une stèle mémorielle ont été créés à l’Isle-Jourdain dans le Gers.

Les travaux ont consisté en la réalisation d’une allée piétonne, l’érection de la stèle en hommage aux Compagnons de la Libération ayant un lien avec le Gers et l’installation de bancs publics et d’une haie.  Le square a été aménagé en bordure du monument en honneur des combats du 19 et 20 août 1944. Cette date correspond à la « Bataille de l’Isle-Jourdain » qui vit la Résistance gersoise stopper une colonne allemande qui se dirigeait vers Toulouse et qui a ainsi contribué à la Libération du Gers.

La stèle porte les noms des cinq Compagnons ayant un lien avec le Gers,  Jean-Marie SOUBERVIELLE, Raoul BEON, Georges BERGE, Marcel LANGER, Antoine BISSAGNET.

Sept établissements scolaires ont participé à l’inauguration de cet espace mémoriel.

Contact : Louis SAINT-YGNAN, délégué général du Souvenir Français pour le Gers,

louis.saint-ygnan@sfr.fr

Articles récents

18 mars 2022

Le Monument funéraire du sergent pilote André Louis TACHARD, « Mort pour la France » est menacé : il va être vendu aux enchères

  L’Hôtel des ventes de Montpellier propose la vente aux enchères, le 26 mars 2022, de quatre-vingts objets de la collection Jeanne TACHARD, dont le monument funéraire installé sur la sépulture d’André Louis TACHARD, située au cimetière du Montparnasse à Paris. André Louis TACHARD, architecte avant sa mobilisation en 1914, sergent pilote au 2e Groupe […]

Voir l'article >
25 février 2022

La mémoire de la guerre d’Algérie. Comment bien refermer la boite à chagrin ?

Le 27 août 1961, évoquant la guerre d’Algérie, le général de Gaulle confia à Hervé Alphand « il faut nous débarrasser de cette boite à chagrin où nous engloutissons pour rien nos énergies et qui nous attire toutes sortes de difficultés sur tous les plans. »

Voir l'article >
3 février 2022

Communiqué du Président général du Souvenir Français

La vandalisation des monuments dans les départements d’Outre-Mer se poursuit. Lorsque le monument de Joséphine de Beauharnais a été décapité, la majorité des Français sont restés silencieux. Elle était la première épouse de « l’horrible » Napoléon qui avait rétabli l’esclavage. Lorsque le monument de Schoelcher a été vandalisé, la majorité des Français sont restés silencieux. Qui […]

Voir l'article >
17 mars 2021

La revue du Souvenir Français

Vous n’êtes pas abonnés à la revue nationale mais certains textes ou articles vous intéressent ? Tous les trimestres, nous vous indiquons le sommaire de la revue à paraître (Janvier, avril, juillet et octobre). Si vous souhaitez la recevoir occasionnellement sans vous abonner, après avoir repéré un article qui vous plaisait, vous pouvez la commander […]

Voir l'article >
30 août 2022

Bilan des activités du président général

Eté 2022 1er juillet 2022 : Réunion de travail à l’Institut d’études politiques de Paris afin d’examiner le projet de rénovation du monument aux morts érigés dans l’entrée de l’école rue Saint Guillaume. 4 juillet 2022 : Réunion de travail en visioconférence avec des sénateurs et en particulier Jean-Marc Todeschini, ancien secrétaire d’état aux Anciens Combattants et […]

Voir l'article >

Le monument du mois

L’ossuaire français de Dolno Karaslari Pendant la Première Guerre mondiale, la Macédoine du Nord était un territoire du front d’Orient. L’armée française ainsi que les autres armées de l’Entente faisaient face aux armées des puissances centrales (Allemagne, Autriche-Hongrie et Bulgarie). Le front macédonien est percé le 15 septembre 1918 par les armées françaises. Des milliers […]

Voir l'article >
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Trois initiatives patrimoniales à la mémoire des compagnons

27 novembre 2017

La stèle à la mémoire des Compagnons de la Libération nivernais

A l’initiative d’Eric Segonne de l’Association des familles des Compagnons de la Libération, la délégation nivernaise a souhaité rendre hommage aux Compagnons du département. Le Souvenir Français s’est associé au projet de création d’une stèle. Elle a été inaugurée le 11 septembre 2016, jour de la commémoration de la Libération de Nevers. Les noms de sept compagnons ayant un lien avec le département y sont gravés: Maurice BONTE, Henry BOUQUILLARD, Jacques RENARD, Pierre de SAINT-PEREUSE, Charles CLIQUET, Elie-France TOUCHALEAUME et Paul JOURDIER.

Pour en savoir plus : Télécharger le livre sur les 7 Compagnons de la Nièvre

Contact : Christian Debroux, délégué général du Souvenir Français pour la Nièvre,

christian-debroux@orange.fr

 

L’inscription du nom d’un Compagnon au monument aux Morts de Bollène (84)

A Bollène, à l’initiative du comité local du Souvenir Français, le nom de Pierre BLANCHET  a été inscrit sur le monument aux Morts de la commune. Ce compagnon de la Libération est né dans la commune et y a passé son enfance.  Après avoir obtenu un diplôme d’HEC, il prend le commandement de la Garde municipale de Shanghai,  poste qu’il ne quitte qu’à la déclaration de guerre pour rejoindre l’Indochine où il est mobilisé. En 1941, il rejoint les Forces Françaises Libres au Moyen-Orient, à Manille et prend part à la campagne de Syrie en juin. Il participe aux combats de Bir Hakeim et d’El Alamein puis aux opérations de Tunisie. Il est blessé à plusieurs reprises, mais refuse à chaque fois de quitter son commandement. Le 18 juin 1944, lors de la dernière offensive de la Première division française libre, il est tué par un obus à Radicofani, Italie. Malgré la mention « Mort pour la France » qui lui est attribuée, aucun monument aux Morts ne lui rendait hommage jusqu’en 2015.

Contact : Jean-Claude TIBERE-INGLESSE, délégué général du Souvenir Français pour la Vaucluse, souvenirfrancais84@laposte.net

Le Square « Compagnons de la Libération »

Initié par l’Association des familles des Compagnons de la Libération et soutenu par Le Souvenir Français, un square et une stèle mémorielle ont été créés à l’Isle-Jourdain dans le Gers.

Les travaux ont consisté en la réalisation d’une allée piétonne, l’érection de la stèle en hommage aux Compagnons de la Libération ayant un lien avec le Gers et l’installation de bancs publics et d’une haie.  Le square a été aménagé en bordure du monument en honneur des combats du 19 et 20 août 1944. Cette date correspond à la « Bataille de l’Isle-Jourdain » qui vit la Résistance gersoise stopper une colonne allemande qui se dirigeait vers Toulouse et qui a ainsi contribué à la Libération du Gers.

La stèle porte les noms des cinq Compagnons ayant un lien avec le Gers,  Jean-Marie SOUBERVIELLE, Raoul BEON, Georges BERGE, Marcel LANGER, Antoine BISSAGNET.

Sept établissements scolaires ont participé à l’inauguration de cet espace mémoriel.

Contact : Louis SAINT-YGNAN, délégué général du Souvenir Français pour le Gers,

louis.saint-ygnan@sfr.fr

Articles récents

18 mars 2022

Le Monument funéraire du sergent pilote André Louis TACHARD, « Mort pour la France » est menacé : il va être vendu aux enchères

  L’Hôtel des ventes de Montpellier propose la vente aux enchères, le 26 mars 2022, de quatre-vingts objets de la collection Jeanne TACHARD, dont le monument funéraire installé sur la sépulture d’André Louis TACHARD, située au cimetière du Montparnasse à Paris. André Louis TACHARD, architecte avant sa mobilisation en 1914, sergent pilote au 2e Groupe […]

Voir l'article >
25 février 2022

La mémoire de la guerre d’Algérie. Comment bien refermer la boite à chagrin ?

Le 27 août 1961, évoquant la guerre d’Algérie, le général de Gaulle confia à Hervé Alphand « il faut nous débarrasser de cette boite à chagrin où nous engloutissons pour rien nos énergies et qui nous attire toutes sortes de difficultés sur tous les plans. »

Voir l'article >
3 février 2022

Communiqué du Président général du Souvenir Français

La vandalisation des monuments dans les départements d’Outre-Mer se poursuit. Lorsque le monument de Joséphine de Beauharnais a été décapité, la majorité des Français sont restés silencieux. Elle était la première épouse de « l’horrible » Napoléon qui avait rétabli l’esclavage. Lorsque le monument de Schoelcher a été vandalisé, la majorité des Français sont restés silencieux. Qui […]

Voir l'article >
17 mars 2021

La revue du Souvenir Français

Vous n’êtes pas abonnés à la revue nationale mais certains textes ou articles vous intéressent ? Tous les trimestres, nous vous indiquons le sommaire de la revue à paraître (Janvier, avril, juillet et octobre). Si vous souhaitez la recevoir occasionnellement sans vous abonner, après avoir repéré un article qui vous plaisait, vous pouvez la commander […]

Voir l'article >
30 août 2022

Bilan des activités du président général

Eté 2022 1er juillet 2022 : Réunion de travail à l’Institut d’études politiques de Paris afin d’examiner le projet de rénovation du monument aux morts érigés dans l’entrée de l’école rue Saint Guillaume. 4 juillet 2022 : Réunion de travail en visioconférence avec des sénateurs et en particulier Jean-Marc Todeschini, ancien secrétaire d’état aux Anciens Combattants et […]

Voir l'article >

Le monument du mois

L’ossuaire français de Dolno Karaslari Pendant la Première Guerre mondiale, la Macédoine du Nord était un territoire du front d’Orient. L’armée française ainsi que les autres armées de l’Entente faisaient face aux armées des puissances centrales (Allemagne, Autriche-Hongrie et Bulgarie). Le front macédonien est percé le 15 septembre 1918 par les armées françaises. Des milliers […]

Voir l'article >