Sur les traces du Souvenir Français

29 mars 2023

Monument du Souvenir Français de La Rochelle

Entre deux bassins du vieux port de La Rochelle, dans le square Valin, se trouve un monument du Souvenir Français en hommage aux soldats et marins de la Charente-Inférieure (actuelle Charente-Maritime), morts pendant la guerre de 1870.

Carte postale du monument du Souvenir Français

L’histoire de son édification débute en février 1896. Le maire de La Rochelle est sollicité par des familles pour rendre hommage aux pères, maris et fils qui ont succombé dans l’expédition de Madagascar (1880-1881 et 1890-1895). Il prend contact avec le comité du Souvenir Français de La Rochelle, qui propose de prendre en charge le projet, en l’élargissant aux marins et aux soldats qui ont péri dans la guerre de 1870-1871.

En mars 1896, la décision est prise de rendre hommage « aux soldats et marins rochelais Morts pour la Patrie », et de construire ce monument dans le cimetière Saint-Eloi ; mais en juin 1896, un autre monument est érigé dans ce même cimetière, par le 123e régiment d’infanterie. Le comité du Souvenir Français se met en quête d’une autre localisation pour leur projet et propose le square Valin.

En 1898, le sculpteur Denys Puech, qui réalise de nombreuses commandes officielles pour des monuments commémoratifs propose à la municipalité un projet : une figure féminine, la Patrie, serrant un drapeau contre elle. Il propose d’ériger ce monument en collaboration avec un sculpteur originaire de La Rochelle, Pierre Laurent.

En 1901, une souscription est lancée dans la presse par le comité du Souvenir Français de La Rochelle. Elle ne reçoit que peu de réponses des Rochelais.

En 1910, le projet est repris. Le comité du Souvenir Français avec le soutien de la municipalité recontacte Pierre Laurent.

Trois ans plus tard, le projet définitif de Pierre Laurent, dont la maquette en plâtre se trouve dans les collections des musées de la ville de La Rochelle, est validé.

L’inauguration du monument a lieu le 16 août 1913. Le ministre des Colonies Jean Morel préside la cérémonie. De nombreuses autorités civiles et militaires sont présentes :  Monsieur Landrodie, préfet de la Charente-Inférieure, Monsieur Decout, maire de La Rochelle, Monsieur Hesse, député de la Charente-Inférieure. Seule personne manquante : le sculpteur Pierre Laurent, oublié dans les invitations lancées pour l’inauguration !

Le monument ne représente plus une figure féminine, mais trois soldats ; celui situé au centre est un porte-drapeau ; sur la gauche, un marin se tient debout, armé d’un fusil ; le troisième, un soldat mourant dont le casque a glissé derrière lui, est allongé sur le sol. Une couronne funéraire accompagnée d’une ancre et d’une palme est placée à la base de l’obélisque. Surplombant le monument, un coq est représenté, symbole de la France.

Le monument aujourd’hui, square Valin, La Rochelle

Début 2017, afin que les passants puissent mieux l’admirer, le monument du Souvenir Français est déplacé d’une centaine de mètres.

Des cérémonies patriotiques y sont régulièrement organisées.

Sur un des côtés est inscrit cet hommage aux soldats :

« Combien dorment encore dans leur funèbre couche
En ces pays lointains où le soleil se couche
Sur des sables déserts
Et là-bas dans la brousse il en est beaucoup d’autres
Par les fièvres vaincus soldats autant qu’apôtres
Que l’herbe a recouverts ».

De l’autre côté, on peut lire :

« Depuis l’heure où César a soufflé la tourmente
Partout vous trouverez des fils de la Charente
Pour venger leur pays
Et si jamais leurs noms échappent à l’Histoire
Du moins ce monument gardera la mémoire ».

Articles récents

13 avril 2023

Communiqué du président général

Les dégradations des monuments aux morts, des carrés militaires et des drapeaux français Dans la nuit du jeudi 8 février au vendredi 9 février 2023, le carré militaire du cimetière de Briançon dans les Hautes-Alpes a été vandalisé. Les drapeaux du carré militaires ont été arrachés, puis taggués. Le Souvenir Français, tout comme la commune […]

Voir l'article >
" alt="" class="img-fluid"/>
3 octobre 2022

Sous les projecteurs

La religion durant la Grande Guerre et la chapelle du Souvenir Français Inauguration de l’exposition « Croire au front » Le Souvenir Français est heureux d’accueillir cette exposition conçue et réalisée par Monsieur Jean-Luc Messager. L’exposition propose une réflexion sur le rôle de la religion en 1914-1918, à travers des témoignages photographiques qui captent et traduisent le […]

Voir l'article >
18 mars 2022

Le Monument funéraire du sergent pilote André Louis TACHARD, « Mort pour la France » est menacé : il va être vendu aux enchères

  L’Hôtel des ventes de Montpellier propose la vente aux enchères, le 26 mars 2022, de quatre-vingts objets de la collection Jeanne TACHARD, dont le monument funéraire installé sur la sépulture d’André Louis TACHARD, située au cimetière du Montparnasse à Paris. André Louis TACHARD, architecte avant sa mobilisation en 1914, sergent pilote au 2e Groupe […]

Voir l'article >
25 février 2022

La mémoire de la guerre d’Algérie. Comment bien refermer la boite à chagrin ?

Le 27 août 1961, évoquant la guerre d’Algérie, le général de Gaulle confia à Hervé Alphand « il faut nous débarrasser de cette boite à chagrin où nous engloutissons pour rien nos énergies et qui nous attire toutes sortes de difficultés sur tous les plans. »

Voir l'article >
3 février 2022

Communiqué du Président général du Souvenir Français

La vandalisation des monuments dans les départements d’Outre-Mer se poursuit. Lorsque le monument de Joséphine de Beauharnais a été décapité, la majorité des Français sont restés silencieux. Elle était la première épouse de « l’horrible » Napoléon qui avait rétabli l’esclavage. Lorsque le monument de Schoelcher a été vandalisé, la majorité des Français sont restés silencieux. Qui […]

Voir l'article >
17 mars 2021

La revue du Souvenir Français

Vous n’êtes pas abonnés à la revue nationale mais certains textes ou articles vous intéressent ? Tous les trimestres, nous vous indiquons le sommaire de la revue à paraître (Janvier, avril, juillet et octobre). Si vous souhaitez la recevoir occasionnellement sans vous abonner, après avoir repéré un article qui vous plaisait, vous pouvez la commander […]

Voir l'article >
1 juin 2023

L’agenda du mois

Pour consulter l’agenda du mois de juin, CLIQUER ICI

Voir l'article >

Trois questions à Marie-George Gordien, président de l’association Nou K Bay

1 – Vous animez une association qui rassemble des Antillais à Paris autour d’une activité musicale. Pouvez-vous nous présenter votre association ? L’association NOU K BAY (ou NKB) a été créée le 8 octobre 2011. Nous sommes une association de musique traditionnelle de la Guadeloupe nommée « Le Gwoka ». Il existe 2 aspects de cette […]

Voir l'article >
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Sur les traces du Souvenir Français

29 mars 2023

Monument du Souvenir Français de La Rochelle

Entre deux bassins du vieux port de La Rochelle, dans le square Valin, se trouve un monument du Souvenir Français en hommage aux soldats et marins de la Charente-Inférieure (actuelle Charente-Maritime), morts pendant la guerre de 1870.

Carte postale du monument du Souvenir Français

L’histoire de son édification débute en février 1896. Le maire de La Rochelle est sollicité par des familles pour rendre hommage aux pères, maris et fils qui ont succombé dans l’expédition de Madagascar (1880-1881 et 1890-1895). Il prend contact avec le comité du Souvenir Français de La Rochelle, qui propose de prendre en charge le projet, en l’élargissant aux marins et aux soldats qui ont péri dans la guerre de 1870-1871.

En mars 1896, la décision est prise de rendre hommage « aux soldats et marins rochelais Morts pour la Patrie », et de construire ce monument dans le cimetière Saint-Eloi ; mais en juin 1896, un autre monument est érigé dans ce même cimetière, par le 123e régiment d’infanterie. Le comité du Souvenir Français se met en quête d’une autre localisation pour leur projet et propose le square Valin.

En 1898, le sculpteur Denys Puech, qui réalise de nombreuses commandes officielles pour des monuments commémoratifs propose à la municipalité un projet : une figure féminine, la Patrie, serrant un drapeau contre elle. Il propose d’ériger ce monument en collaboration avec un sculpteur originaire de La Rochelle, Pierre Laurent.

En 1901, une souscription est lancée dans la presse par le comité du Souvenir Français de La Rochelle. Elle ne reçoit que peu de réponses des Rochelais.

En 1910, le projet est repris. Le comité du Souvenir Français avec le soutien de la municipalité recontacte Pierre Laurent.

Trois ans plus tard, le projet définitif de Pierre Laurent, dont la maquette en plâtre se trouve dans les collections des musées de la ville de La Rochelle, est validé.

L’inauguration du monument a lieu le 16 août 1913. Le ministre des Colonies Jean Morel préside la cérémonie. De nombreuses autorités civiles et militaires sont présentes :  Monsieur Landrodie, préfet de la Charente-Inférieure, Monsieur Decout, maire de La Rochelle, Monsieur Hesse, député de la Charente-Inférieure. Seule personne manquante : le sculpteur Pierre Laurent, oublié dans les invitations lancées pour l’inauguration !

Le monument ne représente plus une figure féminine, mais trois soldats ; celui situé au centre est un porte-drapeau ; sur la gauche, un marin se tient debout, armé d’un fusil ; le troisième, un soldat mourant dont le casque a glissé derrière lui, est allongé sur le sol. Une couronne funéraire accompagnée d’une ancre et d’une palme est placée à la base de l’obélisque. Surplombant le monument, un coq est représenté, symbole de la France.

Le monument aujourd’hui, square Valin, La Rochelle

Début 2017, afin que les passants puissent mieux l’admirer, le monument du Souvenir Français est déplacé d’une centaine de mètres.

Des cérémonies patriotiques y sont régulièrement organisées.

Sur un des côtés est inscrit cet hommage aux soldats :

« Combien dorment encore dans leur funèbre couche
En ces pays lointains où le soleil se couche
Sur des sables déserts
Et là-bas dans la brousse il en est beaucoup d’autres
Par les fièvres vaincus soldats autant qu’apôtres
Que l’herbe a recouverts ».

De l’autre côté, on peut lire :

« Depuis l’heure où César a soufflé la tourmente
Partout vous trouverez des fils de la Charente
Pour venger leur pays
Et si jamais leurs noms échappent à l’Histoire
Du moins ce monument gardera la mémoire ».

Articles récents

13 avril 2023

Communiqué du président général

Les dégradations des monuments aux morts, des carrés militaires et des drapeaux français Dans la nuit du jeudi 8 février au vendredi 9 février 2023, le carré militaire du cimetière de Briançon dans les Hautes-Alpes a été vandalisé. Les drapeaux du carré militaires ont été arrachés, puis taggués. Le Souvenir Français, tout comme la commune […]

Voir l'article >
" alt="" class="img-fluid"/>
3 octobre 2022

Sous les projecteurs

La religion durant la Grande Guerre et la chapelle du Souvenir Français Inauguration de l’exposition « Croire au front » Le Souvenir Français est heureux d’accueillir cette exposition conçue et réalisée par Monsieur Jean-Luc Messager. L’exposition propose une réflexion sur le rôle de la religion en 1914-1918, à travers des témoignages photographiques qui captent et traduisent le […]

Voir l'article >
18 mars 2022

Le Monument funéraire du sergent pilote André Louis TACHARD, « Mort pour la France » est menacé : il va être vendu aux enchères

  L’Hôtel des ventes de Montpellier propose la vente aux enchères, le 26 mars 2022, de quatre-vingts objets de la collection Jeanne TACHARD, dont le monument funéraire installé sur la sépulture d’André Louis TACHARD, située au cimetière du Montparnasse à Paris. André Louis TACHARD, architecte avant sa mobilisation en 1914, sergent pilote au 2e Groupe […]

Voir l'article >
25 février 2022

La mémoire de la guerre d’Algérie. Comment bien refermer la boite à chagrin ?

Le 27 août 1961, évoquant la guerre d’Algérie, le général de Gaulle confia à Hervé Alphand « il faut nous débarrasser de cette boite à chagrin où nous engloutissons pour rien nos énergies et qui nous attire toutes sortes de difficultés sur tous les plans. »

Voir l'article >
3 février 2022

Communiqué du Président général du Souvenir Français

La vandalisation des monuments dans les départements d’Outre-Mer se poursuit. Lorsque le monument de Joséphine de Beauharnais a été décapité, la majorité des Français sont restés silencieux. Elle était la première épouse de « l’horrible » Napoléon qui avait rétabli l’esclavage. Lorsque le monument de Schoelcher a été vandalisé, la majorité des Français sont restés silencieux. Qui […]

Voir l'article >
17 mars 2021

La revue du Souvenir Français

Vous n’êtes pas abonnés à la revue nationale mais certains textes ou articles vous intéressent ? Tous les trimestres, nous vous indiquons le sommaire de la revue à paraître (Janvier, avril, juillet et octobre). Si vous souhaitez la recevoir occasionnellement sans vous abonner, après avoir repéré un article qui vous plaisait, vous pouvez la commander […]

Voir l'article >
1 juin 2023

L’agenda du mois

Pour consulter l’agenda du mois de juin, CLIQUER ICI

Voir l'article >

Trois questions à Marie-George Gordien, président de l’association Nou K Bay

1 – Vous animez une association qui rassemble des Antillais à Paris autour d’une activité musicale. Pouvez-vous nous présenter votre association ? L’association NOU K BAY (ou NKB) a été créée le 8 octobre 2011. Nous sommes une association de musique traditionnelle de la Guadeloupe nommée « Le Gwoka ». Il existe 2 aspects de cette […]

Voir l'article >