Sous les projecteurs

27 mars 2018

Les jeunes conseillers municipaux à la découverte de la mémoire

Adhésion du Conseil municipal des jeunes de Miribel au Souvenir Français de l’Ain le 2 février 2018.

Le Souvenir Français propose à tous les jeunes conseillers municipaux de le rejoindre afin d’être des acteurs de la mémoire.

Plus de 3 000 municipalités françaises ont créé un Conseil Municipal des Jeunes. Rassemblant des jeunes âgés de 8 à 18 ans sur le schéma classique d’un conseil municipal, les conseils municipaux des jeunes ont pour objectif :

  • Enrichir la politique en faveur de la jeunesse avec des propositions des jeunes ;
  • Obtenir les points de vue des jeunes sur les dossiers de la collectivité, qu’il s’agisse des déplacements, de l’offre globale de loisirs, de la culture… ;
  • Exercer enfants et jeunes à une citoyenneté active et leur permettre l’accès à la responsabilité et à l’autonomie.

Ces Conseils Municipaux des Jeunes sont un véritable lieu d’apprentissage de la citoyenneté, en particulier dans le domaine de la mémoire.

En effet, les jeunes conseillers participent régulièrement aux cérémonies patriotiques et sont dans leurs établissements scolaires les « animateurs » des voyages mémoriels et des autres initiatives mémorielles.

Pour Le Souvenir Français, les Conseils Municipaux des Jeunes sont une pépinière de futurs acteurs de la mémoire. Afin de les sensibiliser, Le Souvenir Français a mis en œuvre une politique qui repose sur 3 axes :

  • Affiliation des Conseils Municipaux des Jeunes aux Comités du Souvenir Français. Cette affiliation nécessite : Une délibération du Conseil Municipal et une réunion du Conseil Municipal des Jeunes avec remise d’un diplôme d’affiliation
  • Adhésion du plus grand nombre de Conseillers Municipaux des Jeunes au Souvenir Français. Cette adhésion est gratuite, une carte est attribuée à chacun.
  • La définition d’un projet avec chaque conseil municipal des jeunes autour de la création de « chemins de la mémoire » communaux. Ces chemins relient tous les lieux mémoriels matérialisés de la commune (tombes, monuments, stèles, plaques de rues).

Adhésion du conseil municipal des jeunes de Meudon (92) au Souvenir Français le 20 février.

Cinq conseils municipaux de jeunes ont signé une convention avec Le Souvenir Français

  • Le Conseil Municipal des Jeunes de Gruissan (Aude) rassemble les jeunes de 11 à 20 ans.

 

  • Le Conseil Municipal des Jeunes d’Andert-et-Condon (Ain) a également adhéré au Souvenir Français en 2017. Ce Conseil regroupe neuf conseillers âgés de 8 à 14 ans. Dans le cadre de cette affiliation, les jeunes conseillers ont nettoyé le monument aux Morts de la commune avec le comité du Souvenir Français de Belley et ont participé à la cérémonie du 8 mai.

 

  • Le Conseil Municipal des enfants de Mouilleron-Saint-Germain (Vendée), constitué de 10 enfants. Ce conseil a reçu en dépôt le drapeau national de Rhin et Danube

 

  • Le Conseil Municipal des enfants de Miribel (Ain), ce conseil rassemble 20 enfants de CM1 et CM2.

 

  • Le Conseil Municipal des Jeunes de Meudon (Hauts-de-Seine), ce conseil rassemble 27 élèves de la 6ème à la 3ème.

Cahier de photographies

Cahier de Photographies

Articles récents

18 mars 2022

Le Monument funéraire du sergent pilote André Louis TACHARD, « Mort pour la France » est menacé : il va être vendu aux enchères

  L’Hôtel des ventes de Montpellier propose la vente aux enchères, le 26 mars 2022, de quatre-vingts objets de la collection Jeanne TACHARD, dont le monument funéraire installé sur la sépulture d’André Louis TACHARD, située au cimetière du Montparnasse à Paris. André Louis TACHARD, architecte avant sa mobilisation en 1914, sergent pilote au 2e Groupe […]

Voir l'article >
25 février 2022

La mémoire de la guerre d’Algérie. Comment bien refermer la boite à chagrin ?

Le 27 août 1961, évoquant la guerre d’Algérie, le général de Gaulle confia à Hervé Alphand « il faut nous débarrasser de cette boite à chagrin où nous engloutissons pour rien nos énergies et qui nous attire toutes sortes de difficultés sur tous les plans. »

Voir l'article >
3 février 2022

Communiqué du Président général du Souvenir Français

La vandalisation des monuments dans les départements d’Outre-Mer se poursuit. Lorsque le monument de Joséphine de Beauharnais a été décapité, la majorité des Français sont restés silencieux. Elle était la première épouse de « l’horrible » Napoléon qui avait rétabli l’esclavage. Lorsque le monument de Schoelcher a été vandalisé, la majorité des Français sont restés silencieux. Qui […]

Voir l'article >
17 mars 2021

La revue du Souvenir Français

Vous n’êtes pas abonnés à la revue nationale mais certains textes ou articles vous intéressent ? Tous les trimestres, nous vous indiquons le sommaire de la revue à paraître (Janvier, avril, juillet et octobre). Si vous souhaitez la recevoir occasionnellement sans vous abonner, après avoir repéré un article qui vous plaisait, vous pouvez la commander […]

Voir l'article >
30 août 2022

Bilan des activités du président général

Eté 2022 1er juillet 2022 : Réunion de travail à l’Institut d’études politiques de Paris afin d’examiner le projet de rénovation du monument aux morts érigés dans l’entrée de l’école rue Saint Guillaume. 4 juillet 2022 : Réunion de travail en visioconférence avec des sénateurs et en particulier Jean-Marc Todeschini, ancien secrétaire d’état aux Anciens Combattants et […]

Voir l'article >

Le monument du mois

L’ossuaire français de Dolno Karaslari Pendant la Première Guerre mondiale, la Macédoine du Nord était un territoire du front d’Orient. L’armée française ainsi que les autres armées de l’Entente faisaient face aux armées des puissances centrales (Allemagne, Autriche-Hongrie et Bulgarie). Le front macédonien est percé le 15 septembre 1918 par les armées françaises. Des milliers […]

Voir l'article >
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Sous les projecteurs

27 mars 2018

Les jeunes conseillers municipaux à la découverte de la mémoire

Adhésion du Conseil municipal des jeunes de Miribel au Souvenir Français de l’Ain le 2 février 2018.

Le Souvenir Français propose à tous les jeunes conseillers municipaux de le rejoindre afin d’être des acteurs de la mémoire.

Plus de 3 000 municipalités françaises ont créé un Conseil Municipal des Jeunes. Rassemblant des jeunes âgés de 8 à 18 ans sur le schéma classique d’un conseil municipal, les conseils municipaux des jeunes ont pour objectif :

  • Enrichir la politique en faveur de la jeunesse avec des propositions des jeunes ;
  • Obtenir les points de vue des jeunes sur les dossiers de la collectivité, qu’il s’agisse des déplacements, de l’offre globale de loisirs, de la culture… ;
  • Exercer enfants et jeunes à une citoyenneté active et leur permettre l’accès à la responsabilité et à l’autonomie.

Ces Conseils Municipaux des Jeunes sont un véritable lieu d’apprentissage de la citoyenneté, en particulier dans le domaine de la mémoire.

En effet, les jeunes conseillers participent régulièrement aux cérémonies patriotiques et sont dans leurs établissements scolaires les « animateurs » des voyages mémoriels et des autres initiatives mémorielles.

Pour Le Souvenir Français, les Conseils Municipaux des Jeunes sont une pépinière de futurs acteurs de la mémoire. Afin de les sensibiliser, Le Souvenir Français a mis en œuvre une politique qui repose sur 3 axes :

  • Affiliation des Conseils Municipaux des Jeunes aux Comités du Souvenir Français. Cette affiliation nécessite : Une délibération du Conseil Municipal et une réunion du Conseil Municipal des Jeunes avec remise d’un diplôme d’affiliation
  • Adhésion du plus grand nombre de Conseillers Municipaux des Jeunes au Souvenir Français. Cette adhésion est gratuite, une carte est attribuée à chacun.
  • La définition d’un projet avec chaque conseil municipal des jeunes autour de la création de « chemins de la mémoire » communaux. Ces chemins relient tous les lieux mémoriels matérialisés de la commune (tombes, monuments, stèles, plaques de rues).

Adhésion du conseil municipal des jeunes de Meudon (92) au Souvenir Français le 20 février.

Cinq conseils municipaux de jeunes ont signé une convention avec Le Souvenir Français

  • Le Conseil Municipal des Jeunes de Gruissan (Aude) rassemble les jeunes de 11 à 20 ans.

 

  • Le Conseil Municipal des Jeunes d’Andert-et-Condon (Ain) a également adhéré au Souvenir Français en 2017. Ce Conseil regroupe neuf conseillers âgés de 8 à 14 ans. Dans le cadre de cette affiliation, les jeunes conseillers ont nettoyé le monument aux Morts de la commune avec le comité du Souvenir Français de Belley et ont participé à la cérémonie du 8 mai.

 

  • Le Conseil Municipal des enfants de Mouilleron-Saint-Germain (Vendée), constitué de 10 enfants. Ce conseil a reçu en dépôt le drapeau national de Rhin et Danube

 

  • Le Conseil Municipal des enfants de Miribel (Ain), ce conseil rassemble 20 enfants de CM1 et CM2.

 

  • Le Conseil Municipal des Jeunes de Meudon (Hauts-de-Seine), ce conseil rassemble 27 élèves de la 6ème à la 3ème.

Cahier de photographies

Cahier de Photographies

Articles récents

18 mars 2022

Le Monument funéraire du sergent pilote André Louis TACHARD, « Mort pour la France » est menacé : il va être vendu aux enchères

  L’Hôtel des ventes de Montpellier propose la vente aux enchères, le 26 mars 2022, de quatre-vingts objets de la collection Jeanne TACHARD, dont le monument funéraire installé sur la sépulture d’André Louis TACHARD, située au cimetière du Montparnasse à Paris. André Louis TACHARD, architecte avant sa mobilisation en 1914, sergent pilote au 2e Groupe […]

Voir l'article >
25 février 2022

La mémoire de la guerre d’Algérie. Comment bien refermer la boite à chagrin ?

Le 27 août 1961, évoquant la guerre d’Algérie, le général de Gaulle confia à Hervé Alphand « il faut nous débarrasser de cette boite à chagrin où nous engloutissons pour rien nos énergies et qui nous attire toutes sortes de difficultés sur tous les plans. »

Voir l'article >
3 février 2022

Communiqué du Président général du Souvenir Français

La vandalisation des monuments dans les départements d’Outre-Mer se poursuit. Lorsque le monument de Joséphine de Beauharnais a été décapité, la majorité des Français sont restés silencieux. Elle était la première épouse de « l’horrible » Napoléon qui avait rétabli l’esclavage. Lorsque le monument de Schoelcher a été vandalisé, la majorité des Français sont restés silencieux. Qui […]

Voir l'article >
17 mars 2021

La revue du Souvenir Français

Vous n’êtes pas abonnés à la revue nationale mais certains textes ou articles vous intéressent ? Tous les trimestres, nous vous indiquons le sommaire de la revue à paraître (Janvier, avril, juillet et octobre). Si vous souhaitez la recevoir occasionnellement sans vous abonner, après avoir repéré un article qui vous plaisait, vous pouvez la commander […]

Voir l'article >
30 août 2022

Bilan des activités du président général

Eté 2022 1er juillet 2022 : Réunion de travail à l’Institut d’études politiques de Paris afin d’examiner le projet de rénovation du monument aux morts érigés dans l’entrée de l’école rue Saint Guillaume. 4 juillet 2022 : Réunion de travail en visioconférence avec des sénateurs et en particulier Jean-Marc Todeschini, ancien secrétaire d’état aux Anciens Combattants et […]

Voir l'article >

Le monument du mois

L’ossuaire français de Dolno Karaslari Pendant la Première Guerre mondiale, la Macédoine du Nord était un territoire du front d’Orient. L’armée française ainsi que les autres armées de l’Entente faisaient face aux armées des puissances centrales (Allemagne, Autriche-Hongrie et Bulgarie). Le front macédonien est percé le 15 septembre 1918 par les armées françaises. Des milliers […]

Voir l'article >