Sous les projecteurs : Hommage aux soldats de 1939

28 août 2019

Le Souvenir Français a décidé de rendre hommage aux combattants oubliés de la « Drôle de Guerre » en organisant une cérémonie sur 50 tombes de combattants « Mort pour la France » entre le 3 septembre 1939 et le 9 mai 1940. En choisissant d’organiser ces 50 cérémonies, le Souvenir Français s’inscrit dans son double combat :

  • Ne laissez aucun « Mort pour la France » dans l’oubli
  • Et illustrer sa devise « A nous le Souvenir, à eux l’immortalité

Une action : L’opération nationale d’hommage aux combattants « Mort pour la France » de la « Drôle de guerre » – Des cérémonies pour les mettre en lumière

1 – Une Cérémonie centrale

Le 3 Septembre à 11h la cérémonie qui sera mise en lumière aura lieu au cimetière de Vincennes sur la tombe de Jean Berguerand. Elle sera présidée par Mme Geneviève Darrieussecq, Secrétaire d’Etat auprès de la Ministre aux Armées.

Fils de Maurice Félix Berguerand, travaillant dans l’industrie de caoutchouc, et de Suzanne Victorine Durantet, sans profession, Jean Félix Marie Joseph naît le 21 novembre 1914 à Vincennes.  Le père de Jean Berguerand décède en 1922 des suites de blessures de guerre.

Ancien de Sciences-Po, Jean Berguerand a une grande culture littéraire. Il fait sa Préparation militaire supérieure. Il en sort major. Il entre au Ministère des Finances comme secrétaire. Il se marie le 9 août 1938 avec Germaine PIERRE, professeur de piano. Il est mobilisé en septembre 1939 en tant que lieutenant au sein du 182ème Régiment d’Artillerie lourde Tractée (R.A.L.T.). 9ème batterie. 3ème groupe. Il est gravement blessé par des éclats d’obus le 14 septembre 1939 à Medeslheim (Allemagne) : campagne de la Sarre. Il meurt des suites de ses blessures à 24 ans. Il obtient la Légion d’Honneur à titre posthume. Le 11 décembre 1939 naît son fils François. Le 21 décembre 1949 ce dernier meurt d’une méningite foudroyante. Sa femme continue à habiter Vincennes, avenue Georges Clemenceau. Citation militaire : « Lieutenant BERGUERAND Jean Félix, officier d’élite d’une conscience et d’un courage admirable. Fils hautement digne d’un père « Mort pour la France ». A été tué glorieusement au cours d’une reconnaissance délicate à proximité des premières lignes ». Il est inhumé à l’ancien cimetière de Vincennes (emplacement D3A logement P1096).

 

2 – 49 cérémonies régionales

 

Cahier de Photographies

Cahier de Photographies

Les soldats qui seront honorés par Le Souvenir Français

Articles récents

17 mars 2021

Les femmes, l’avenir du Souvenir Français

Discours du Président Général Serge Barcellini, lors de l’inauguration de l’exposition du musée de la Cour d’Or de Metz sur Marie Sautet. Le Souvenir Français n’a pas dans ses habitudes d’inscrire des actions dans la Journée internationale des droits des femmes. Notre agenda mémoriel est le plus souvent celui des 1er et 2 novembre – […]

Voir l'article >
29 janvier 2021

Le Souvenir Français et le rapport de Benjamin Stora au président de la République

A la recherche des Morts pour la France Mais où sont passés les Morts pour la France ? Dans les 157 pages du rapport de Benjamin Stora consacré aux questions mémorielles portant sur la colonisation et la guerre d’Algérie, cette expression n’est pas à l’ordre jour. Elle n’est présente qu’à trois reprises, deux fois dans des […]

Voir l'article >
" alt="" class="img-fluid"/>
8 avril 2021

Le monument aux morts de Levallois-Perret labellisé Patrimoine d’intérêt régional en Île-de-France

En partenariat avec la Délégation Régionale de la Fondation du Patrimoine, Le Souvenir Français a pour projet de créer un parcours mémoriel en Ile-de-France consacré à la guerre de 1870-1871. Dans ce cadre, le monument aux morts de Levallois-Perret a été présenté à la labellisation Patrimoine d’intérêt régional de la région Ile-de-France par notre association […]

Voir l'article >
7 avril 2021

Billet d’humeur du Président Général

Le Monde et l’Audace Mémorielle. Le 4 mars 2021, Le Monde consacrait son éditorial au rapport de Benjamin Stora, sous le titre « France-Algérie, poursuivre sur la voie de la vérité ». L’ensemble de l’article est centré sur le devoir de vérité que doit accomplir la France, « même en l’absence de réciprocité algérienne ».   Le rapport Stora […]

Voir l'article >
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Billet d’humeur du Président Général

7 avril 2021

Le Souvenir Français a décidé de rendre hommage aux combattants oubliés de la « Drôle de Guerre » en organisant une cérémonie sur 50 tombes de combattants « Mort pour la France » entre le 3 septembre 1939 et le 9 mai 1940. En choisissant d’organiser ces 50 cérémonies, le Souvenir Français s’inscrit dans son double combat :

  • Ne laissez aucun « Mort pour la France » dans l’oubli
  • Et illustrer sa devise « A nous le Souvenir, à eux l’immortalité

Une action : L’opération nationale d’hommage aux combattants « Mort pour la France » de la « Drôle de guerre » – Des cérémonies pour les mettre en lumière

1 – Une Cérémonie centrale

Le 3 Septembre à 11h la cérémonie qui sera mise en lumière aura lieu au cimetière de Vincennes sur la tombe de Jean Berguerand. Elle sera présidée par Mme Geneviève Darrieussecq, Secrétaire d’Etat auprès de la Ministre aux Armées.

Fils de Maurice Félix Berguerand, travaillant dans l’industrie de caoutchouc, et de Suzanne Victorine Durantet, sans profession, Jean Félix Marie Joseph naît le 21 novembre 1914 à Vincennes.  Le père de Jean Berguerand décède en 1922 des suites de blessures de guerre.

Ancien de Sciences-Po, Jean Berguerand a une grande culture littéraire. Il fait sa Préparation militaire supérieure. Il en sort major. Il entre au Ministère des Finances comme secrétaire. Il se marie le 9 août 1938 avec Germaine PIERRE, professeur de piano. Il est mobilisé en septembre 1939 en tant que lieutenant au sein du 182ème Régiment d’Artillerie lourde Tractée (R.A.L.T.). 9ème batterie. 3ème groupe. Il est gravement blessé par des éclats d’obus le 14 septembre 1939 à Medeslheim (Allemagne) : campagne de la Sarre. Il meurt des suites de ses blessures à 24 ans. Il obtient la Légion d’Honneur à titre posthume. Le 11 décembre 1939 naît son fils François. Le 21 décembre 1949 ce dernier meurt d’une méningite foudroyante. Sa femme continue à habiter Vincennes, avenue Georges Clemenceau. Citation militaire : « Lieutenant BERGUERAND Jean Félix, officier d’élite d’une conscience et d’un courage admirable. Fils hautement digne d’un père « Mort pour la France ». A été tué glorieusement au cours d’une reconnaissance délicate à proximité des premières lignes ». Il est inhumé à l’ancien cimetière de Vincennes (emplacement D3A logement P1096).

 

2 – 49 cérémonies régionales

 

Cahier de Photographies

Cahier de Photographies

Les soldats qui seront honorés par Le Souvenir Français

Articles récents

17 mars 2021

Les femmes, l’avenir du Souvenir Français

Discours du Président Général Serge Barcellini, lors de l’inauguration de l’exposition du musée de la Cour d’Or de Metz sur Marie Sautet. Le Souvenir Français n’a pas dans ses habitudes d’inscrire des actions dans la Journée internationale des droits des femmes. Notre agenda mémoriel est le plus souvent celui des 1er et 2 novembre – […]

Voir l'article >
29 janvier 2021

Le Souvenir Français et le rapport de Benjamin Stora au président de la République

A la recherche des Morts pour la France Mais où sont passés les Morts pour la France ? Dans les 157 pages du rapport de Benjamin Stora consacré aux questions mémorielles portant sur la colonisation et la guerre d’Algérie, cette expression n’est pas à l’ordre jour. Elle n’est présente qu’à trois reprises, deux fois dans des […]

Voir l'article >
" alt="" class="img-fluid"/>
8 avril 2021

Le monument aux morts de Levallois-Perret labellisé Patrimoine d’intérêt régional en Île-de-France

En partenariat avec la Délégation Régionale de la Fondation du Patrimoine, Le Souvenir Français a pour projet de créer un parcours mémoriel en Ile-de-France consacré à la guerre de 1870-1871. Dans ce cadre, le monument aux morts de Levallois-Perret a été présenté à la labellisation Patrimoine d’intérêt régional de la région Ile-de-France par notre association […]

Voir l'article >
7 avril 2021

Le monument du mois

Un monument pour les Morts pour la France disparus de la guerre d’Algérie Durant la guerre d’Algérie, plusieurs centaines de militaires français sont portés disparus. Leurs familles ignorent bien souvent les circonstances de leur disparition, et par absence des corps, n’ont pas pu « faire leur deuil ». Créée en 2014, l’association SOLDIS Algérie, présidée par le […]

Voir l'article >