On aime on soutient

2 mai 2024

Autour du 70ème anniversaire de Dien Bien Phu

Ouvrages édités ou réédités dans le cadre du 70ème anniversaire

Ivan Cadeau, Diên Biên Phu. 13 mars – 7 mai 1954, éditions Tallandier, 2022.

Pour en savoir plus : https://www.tallandier.com/livre/dien-bien-phu/

Pierre Servent : Diên Biên Phu, les leçons d’une défaite, paru le 28 mars 2024 aux éditions Perrin.

Pour en savoir plus : https://www.lisez.com/livre-grand-format/dien-bien-phu-les-lecons-dune-defaite/9782262099428

Pierre Journoud, La bataille de Diên Biên Phu, 13 mars – 7 mai 1954, 2023.

Pour en savoir plus : https://imagesdefense.gouv.fr/fr/la-bataille-de-dien-bien-phu-13-mars-7-mai-1954.html

Pierre Journoud, Hugues Tertrais, Paroles de Dien Bien Phu. Les survivants témoignent, éditions Tallandier, octobre 2021.

Pour en savoir plus : https://www.tallandier.com/livre/paroles-de-dien-bien-phu/

Nicole Schira, L’Empire colonial Français au secours de la Métropole. Tome 2 : L’Indochine, 2021.

Nicole Schira, enseignante émérite à l’Université Paul Valéry Montpellier III est déléguée générale du Souvenir Français de l’Aveyron.

Pour en savoir plus : dgsf12@laposte.net

Patrick-Charles Renaud : L’aviation à Diên Biên Phu, De la genèse à la chute du camp retranché (novembre 1952 – juin 1954),  Memorabilia, avril 2024.

Pour en savoir plus : https://www.librairie-du-collectionneur.fr/produit/124470-laviation-a-dien-bien-phu

Pierre Pellissier, Diên Biên Phu, éditions Perrin, 2024.

Pour en savoir plus : https://www.lisez.com/livre-de-poche/dien-bien-phu/9782262107185

Raphaël Delpard : Les rizières de la souffrance, 70ème anniversaire de la fin de la guerre d’Indochine, les éditions de l’Histoire, 2021.

Pour en savoir plus : https://www.librairie-de-paris.fr/livre/9782491320140-les-rizieres-de-la-souffrance-toute-la-verite-sur-les-combattants-francais-en-indochine-1945-1954-raphael-delpard/

Christiane et André Butor, Aimer et Servir, lettres d’Indochine 1945-1947, 1954, éditions Temporis, 2023.

Pour en savoir plus : https://editions-temporis.com/catalogue/aimer-et-servir-lettres-dindochine-1945-1947-1954/

Revues dans le cadre du 70ème anniversaire

L’ancre d’or, n°457, janvier-février 2024, consacrée à la journée du 9 mars 1945.

9 mars 1945, le point de départ, pp.52-53.

Élève officier pendant le coup de force japonais, p. 54

Pour en savoir plus : https://www.troupesdemarine-ancredor.org/une-revue/

Le Figaro Histoire : 1858-1954, L’Indochine française. De la conquête à Dien Bien Phu, parution le 6 avril 2024.

Pour en savoir plus : https://www.lefigaro.fr/histoire/le-nouveau-figaro-histoire-voyage-dans-l-indochine-francaise-20240328

Le Nouvel Obs : Hors-série INDOCHINE  1858-1964 : la colonisation oubliée, paru le 18 avril 2024.

Pour en savoir plus : https://www.nouvelobs.com/histoire/20240418.OBS87284/decoloniser-notre-regard-sur-l-indochine-soixante-dix-ans-apres-dien-bien-phu.html

Revue historique des armées, 1944-1954, Variations d’intensité et adaptations dans l’armée française, 2024.

Pour en savoir plus : https://www.cairn.info/revue-historique-des-armees-2024-1.htm?contenu=sommaire

Bulletin de Liaison, Association Amicale du 1er RPIMa,  Diên Biên Phu, N°75 avril 2024.

Pour en savoir plus :  https://www.calameo.com/books/00142511786bdb624658f

Bande-dessinées dans le cadre du 70ème anniversaire

Jean-Pierre Pécau et Vladimir Davidenko, Le chirurgien de Dien Bien Phu, éditions Delcourt, mars 2024.

Pour en savoir plus : https://www.editions-delcourt.fr/bd/series/serie-histoire-et-destins/album-histoire-et-destins-le-chirurgien-de-dien-bien-phu

Jean-François Vivier et Francesco Rizzato (illustrations) : Diên Biên Phu – 1954, les grandes batailles de l’histoire de France 4, éditions Plein Vent, avril 2024.

Pour en savoir plus : https://www.editionspleinvent.fr/product/130726/dien-bien-phu—1954/

Marcelino Truong, 40 hommes et 12 fusils – Indochine 1954, éditions Denoël, octobre 2022.

Pour en savoir plus : https://www.denoel.fr/catalogue/40-hommes-et-12-fusils/9782207140925

Plateforme éducative

La plateforme éducative numérique de l’audiovisuel public français propose une offre de contenus multimédias gratuits pour tous. Parmi les ressources disponibles sur la thématique :

Décolonisations : la France en guerre

Entre 1945 et 1962, la France est un pays en guerre, plongée dans une série de conflits ininterrompus. Aux quatre coins du monde, ses colonies manifestent des volontés d’indépendances. Pour rétablir l’ordre, partout, l’armée est mobilisée. Dans quels territoires la France a-t-elle employé la manière forte ? Pourquoi, à rebours du vent de l’histoire, a-t-elle lutté pour garder ses possessions ?

https://www.lumni.fr/video/decolonisations-la-france-en-guerre

1946, début de la guerre d’Indochine

Hô Chi Minh, est invité par l’épouse de l’ancien résistant et représentant de la République française au Tonkin et à Annam, Sainteny. Cette réception en son honneur vient surtout d’une volonté de conciliation de Sainteny, avec Hô Chi Minh. Mais pendant cette parenthèse non-officielle, la situation se dégrade en Indochine. Les négociations avec la France se soldent par un échec.

https://www.lumni.fr/video/1946-debut-de-la-guerre-d-indochine

Les débuts de la guerre d’Indochine : Hanoï en décembre 1946

Le ministre de la France d’Outre-mer, Marius Moutet, se rend à Hanoï un mois après le déclenchement de l’insurrection vietminh.

https://enseignants.lumni.fr/fiche-media/00000000063/les-debuts-de-la-guerre-d-indochine-hanoi-en-decembre1946.html

Le piège de Dien Bien Phu en Indochine

Au printemps 1954, la bataille de Diên Biên Phu marque la fin de la guerre d’Indochine, avec une violente défaite des forces françaises.

https://www.lumni.fr/video/le-piege-de-dien-bien-phu-en-indochine

Dien Bien Phu à l’heure de l’assaut

La bataille a commencé dans la cuvette de Diên Biên Phû : les 15 000 soldats français tentent de desserrer la pression que les 40 000 hommes du général Giap maintiennent sur le camp retranché.

https://enseignants.lumni.fr/fiche-media/00000000067/dien-bien-phu-a-l-heure-de-l-assaut.html

La chute de Dien Bien Phu

La chute de Diên Biên Phû, le 7 mai 1954, intervient quelques jours après l’ouverture de la conférence de Genève à laquelle participent les États-Unis, la Grande-Bretagne, la France, l’URSS et la Chine communiste.

https://enseignants.lumni.fr/fiche-media/00000000027/la-chute-de-dien-bien-phu.html

Dien Bien Phu et la fin de la guerre d’Indochine

Fin avril 1954. Le général Giap lance son dernier assaut. Après plusieurs semaines de bataille contre les troupes du Vietminh, les forces françaises ordonnent le cessez-le-feu. C’est la fin de la guerre d’Indochine. Côté français, tous les films tournés pendant la bataille sont détruits, pour ne pas les laisser aux mains de l’ennemi.

https://www.lumni.fr/video/dien-bien-phu-et-la-fin-de-la-guerre-d-indochine

La fin du conflit indochinois, entre décolonisation et guerre froide

L’analyse de vidéos de l’Ina et de l’ECPAD permettent de comprendre comment le conflit indochinois s’est transformé après la chute de Diên Biên Phu d’un conflit colonial à un conflit de guerre froide.

https://enseignants.lumni.fr/parcours/0131/la-fin-du-conflit-indochinois-entre decolonisation-et-guerre-froide.html

Podcast

Chronique d’une guerre oubliée : l’Indochine 1945-1954

Patrice Gélinet et Christine Bernard-Sugy, France Culture en partenariat avec l’INA, 1990.

En particulier l’épisode 6

https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/serie-chronique-d-une-guerre-oubliee-l-indochine-1945-1954.

Dans l’enfer de Diên Biên Phu

Affaires sensibles, France Inter, diffusé le 4 février 2019.

https://www.radiofrance.fr/franceinter/podcasts/affaires-sensibles/dans-l-enfer-de-dien-bien-phu-4543557?at_medium=Adwords&at_campaign=france_inter_search_dynamic_podcasts&gad_source=1&gclid=Cj0KCQjw_qexBhCoARIsAFgBlevRyCLHgRWmjmm2SLQ-jVFo84unV1xBuZG81Zqhhdqbfp7K67wF-moaAiC5EALw_wcB

Indochine, histoire d’une colonie française

Le cours de l’Histoire, France Culture, en particulier l’épisode 4, Diên Biên Phu, anatomie d’une chute, diffusé le 21 mars 2024.

https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/serie-indochine-histoire-d-une-colonie-francaise

La guerre d’Indochine, le violent conflit oublié

Éric Dussault, Radio-Canada Ohdio, émis le 7 février 2019.

https://ici.radio-canada.ca/ohdio/premiere/emissions/aujourd-hui-l-histoire/segments/entrevue/105077/guerre-indochine-france-vietnam-ho-chi-minh-dien-bien-phu-eric-dussault

Émissions/Documentaires

Indochine, une guerre oubliée

Diffusion le mercredi 1er mai à 21h10 sur France 3, inédit, réalisé par David Korn-Brzoza et écrit par Olivier Wieviorka et David Korn-Brzoza.

Pour plus d’informations  : https://www.francetvpro.fr/contenu-de-presse/65928274

Leurs guerres d’Indochine

Diffusion le jeudi 2 mai 2024 à 22h50 sur France TV, réalisé par Jean-Pierre Bertin-Maghit et coproduit par La Chambre aux fresques. Ce documentaire met en regard les lettres que les soldats ont écrites à leurs proches et les journaux intimes rédigés dans les temps de repos avec les reportages réalisés par les opérateurs du Service cinématographique des armées et les films amateurs tournés par les soldats eux-mêmes.

Disponible dès maintenant sur le lien : https://www.francetvpreview.fr/flow2rooms/screeningroom/zz32o2mspholakupm7vvp/1

Diên Biên Phu, les fantômes du Tonkin

Une co-production ECPAD, diffusion les 6 mai et 5 juin sur France Télévision. Produit par Song Pham et réalisé par Patrick Jeudy.

Pour plus d’informations : https://www.francetvpro.fr/contenu-de-presse/66245794

Louis Simoni, combattant d’Indochine

The Rockteam studio. Produit par le comité du Souvenir Français de Marseille, Coordination des Combattants des Bouches-du-Rhône.

https://www.therockteamstudio.com/memoires-louis-simoni

Expositions

Noyant-d’Allier (Auvergne) : projet d’un musée sur les rapatriements d’Indochine dans l’Allier. https://www.lamontagne.fr/noyant-d-allier-03210/loisirs/un-musee-sur-les-rapatriements-dindochine_14485993/

Hanoï (Vietnam) : « Dien Bien Phu – Esprit indomptable », organisée conjointement par le Musée de l’histoire militaire du Vietnam, le Musée national de l’histoire du Vietnam, le Département de gestion des documents et des archives de l’État. Du 25 avril au 31 mai 2024 au musée de l’Histoire militaire du Vietnam.

Lons (Pyrénées-Atlantiques) : « Diên Biên Phu Hommage aux combattants » au Musée Mémorial des Parachutistes. Du 28 novembre jusqu’au 31 août 2024 https://museedesparachutistes.com/

Plougonvelin (Finistère) : Des hommes dans l’enfer de Diên Biên Phù, au Musée Mémoires 39-45, du 8 au 12 mai 2024.

Autres actualités

1924-2024 : centenaire du comité du monument national du Hartmannswillerkopf

Le 10 avril 1924 est une date historique : celle de la création officielle du Comité du Monument National du Hartmannswillerkopf (CMNHWK). Depuis cent ans l’association s’efforce de préserver la mémoire des combats qui se sont déroulés sur le site, et contribue à faire perdurer le souvenir des combattants français et allemands de ce haut-lieu de la Grande Guerre.

En 2023, le site était rentré dans une nouvelle dimension avec l’inscription de la nécropole militaire du Silberloch, du monument national et de sa crypte ainsi que du cimetière des Uhlans sur la Liste du Patrimoine Mondial de l’Humanité.

Pour en savoir plus : https://www.memorial-hwk.eu/fr/agenda/le-centenaire-du-comite-du-monument-national-du-hartmannswillerkopf-99

André Payan-Passeron, Contrevérités sur la Grande Guerre, 2024.

L’auteur, qui est membre du Souvenir Français, sait de quoi il parle : son grand-oncle Joseph a été tué le 22 mars 1916 à Verdun-Malancourt. D’où ses recherches approfondies et ses découvertes surprenantes. D’abord à propos de la stratégie militaire française de 1871 à 1914. Puis des batailles de Lorraine (d’août-septembre 1914) et de la Marne (du 6 au 15 septembre 1914). Et enfin à Verdun-Malancourt en mars 1916.

Terribles batailles où les soldats du Midi du 15e corps (et de sa 29e division) ont été diffamés. En août 1914, diffamation par les généraux Foch et Joffre médiatisée par le ministre Messimy autorisant sa publication dans la presse. Et, en 1916, soldats de la 29e division, diffamés par leur propre général.

Un ouvrage historique inédit fruit de dix années de recherche, de cartographies et d’analyses notamment à partir des documents irremplaçables constitués par les milliers de pages des journaux des marches et opérations de toutes les unités combattantes1914-1916.

Pour en savoir plus : https://www.editions-harmattan.fr/livre-contreverites_sur_la_grande_guerre_1914_2024_cent_dix_ans_d_impostures_histor  iques_andre_payan_passeron-9782385419998-79531.html

Frédéric Médard, Fabriquer du consentement en Algérie, la politique sociale en faveur du contingent 1954-1962, 2024.

Tome 1 : Assurances sociales, emplois, soldes et permissions

Tome 2 : Exemptions, sursis, réformes et mesures diverses

De 1954 à 1962, plus de 1,3 million de soldats du contingent ont participé à la guerre d’Algérie. À l’incitation de la représentation nationale, l’exécutif s’est attaché à préserver leurs intérêts moraux et matériels en matière de couverture et de prestations sociales, d’études et de formation professionnelle, de sauvegarde et de retour à l’emploi, de logement et de crédits à la consommation, tant durant le temps passé sous les drapeaux qu’une fois rendus à la vie civile.

Si toutes les attentes n’ont pu être satisfaites, notamment pour les soldes et les permissions, le dispositif qui s’étend aux exemptions, aux sursis, aux réformes et jusqu’à des mesures plus surprenantes, a incontestablement contribué à « fabriquer du consentement à la mobilisation », retardant d’autant la conclusion d’un cessez-le-feu.

Composée de deux tomes, cette étude exhaustive et solidement documentée est la première du genre spécifiquement consacrée à la « politique sociale » en faveur des « appelés, rappelés et maintenus », désormais reconnus comme la « 4e génération du feu » du XXe siècle. Elle vient utilement compléter l’historiographie de la guerre d’Algérie, en apportant un éclairage nouveau et complémentaire sur la façon dont la France l’a conduite et comment les Français l’ont vécue.

Pour en savoir plus : https://www.editions-harmattan.fr/livre-fabriquer_du_consentement_en_guerre_d_algerie_la_politique_sociale_en_faveur_du_contingent_1954_1962_tome_1_assurances_sociales_emplois_soldes_et_permissions_frederic_medard-9782336410296-79585.html

Julie d’Andurain, chercheuse à l’Université de Lorraine, publie aux éditions Passés composés, Les troupes coloniales. Une histoire politique et militaire, 2024.

« Pour avoir été le bras armé de la colonisation, les troupes coloniales n’ont à l’évidence pas bonne presse, à moins que l’on en ait une vision caricaturale opposant les figures de sabreurs de la République aux héros tour à tour conquérants, explorateurs et bâtisseurs. Symbole de la puissance et du génie français à l’étranger, la Coloniale est pourtant au coeur de l’histoire politique et militaire française, de l’expansion coloniale des XIXe et XXe siècles au départ des Français d’Algérie en 1962.

Composée de troupes d’infanterie et d’artillerie – marsouins et bigors –, soutenue par un service médical et une intendance spécifique, on la réduit trop souvent aux tirailleurs, qui n’en sont qu’une composante. Chargée de représenter la souveraineté française outre-mer, que ce soit pour conquérir des territoires, les administrer, réprimer des révoltes intérieures ou les défendre d’une agression extérieure, ces troupes participent à toutes les opérations de guerre du XXe siècle, servant aussi en métropole pendant les deux conflits mondiaux. Cette force militaire épouse donc très logiquement les vicissitudes de la politique extérieure de la France, ce que démontre Julie d’Andurain dans cette première réflexion globale sur les troupes coloniales, instruments de la République pour soutenir la place de la France au sein de ce que l’on appelait alors « l’équilibre des Puissances ». 

Pour plus d’informations : https://passes-composes.com/book/396 

Camille Paix, Mère Lachaise. Un tour du France du matrimoine funéraire, tome 2, publié aux éditions Cambourakis, avril 2024.

Depuis plusieurs années déjà, la journaliste Camille Paix nourrit une passion pas tout à fait comme les autres : elle aime se promener dans les allées du Père-Lachaise pour prendre l’air, observer les chats qui s’y prélassent et, surtout, débusquer les femmes qui y sont enterrées afin de les sortir de l’oubli. Car si le plus célèbre des cimetières parisiens est devenu incontournable en raison de ses pensionnaires masculins, il est aussi la dernière demeure de femmes hors du commun.

Mais Camille ne s’est pas arrêtée aux frontières du Père-Lachaise : elle a pris son bâton de pèlerine pour sillonner la France et retrouver celles dont les histoires sont restées bien trop longtemps enfouies. Elle a alors croisé la route de femmes toutes plus extraordinaires les unes que les autres : la toute première bachelière, une cascadeuse, une prix Nobel de chimie, et nombre de militantes, résistantes, ou femmes de lettres dont les vies ressemblent à de vrais romans.

Plus de cent portraits composent ce deuxième tome qui réunit des femmes du Père-Lachaise et de la France entière. Autant de figures inoubliables qui décalent notre regard et nous racontent peu à peu une autre histoire, résolument féministe.

Pour plus d’informations : https://www.cambourakis.com/tout/hors-coll/mere-lachaise-2/

Exposition : Les archives départementales des Côtes d’Armor, Saint-Brieuc

Visite de l’exposition : entrée libre et gratuite, du mardi au vendredi, 8h30-17h30

Visite commentée tous les mercredis à 16h et sur réservation pour les scolaires et les groupes.

Du mardi 26 mars au dimanche 30 juin 2024 : les Archives départementales vous proposent de découvrir l’exposition « Les Costarmoricains pendant la Deuxième Guerre mondiale : 1939-1945, vie quotidienne et engagement ».

Cette exposition, conçue en 2019 dans une version itinérante, est aujourd’hui présentée pour la première fois aux Archives départementales. Elle est enrichie de nombreux documents originaux d’origine privée qui ont été donnés aux Archives départementales ces dernières années. Celle-ci se décline en trois parties révélatrices de toute la complexité historique de cette période : l’entrée en guerre, la collaboration et la vie quotidienne pendant l’Occupation, la Résistance et la Libération.

Mercredi 15 mai à 15h : Conférence donnée Fabien LOSTEC, docteur en histoire contemporaine, enseignant à l’université Rennes 2, sur la thématique de « L’épuration des femmes dans un département « très résistant » : le cas des Côtes-du-Nord »

Entrée gratuite, réservation conseillée au 02 96 78 78 77.
Conférence interprétée en langue des signes

Pour plus d’informations : https://archives.cotesdarmor.fr/exposition-temporaire

  Trois propositions de visite de François Rousseau

MUSÉE DU DÉBARQUEMENT – ARROMANCHES

Sur une esplanade face aux vestiges du port artificiel Mulberry B, le musée du Débarquement à Arromanches fut le premier musée créé pour commémorer le Débarquement au lendemain de la Seconde Guerre mondiale.

L’initiative en revient à Raymond Triboulet, premier sous-préfet de la France libre en 1944 à Bayeux (Calvados), puis ministre du général de Gaulle, et ancien résistant. Le musée est inauguré le 5 juin 1954 par René Coty, Président de la République française. Jusqu’à sa fermeture en novembre 2022, le musée avait accueilli plus de 20 millions de visiteurs.

Entièrement détruit puis reconstruit, le nouveau musée a été conçu par l’agence Projectiles, sélectionnée pour son bâtiment en béton brut qui n’est pas sans rappeler les ports préfabriqués Mulberry. Le nouvel aménagement en 7 séquences, explique à travers 2000 objets l’histoire des ports artificiels américains et britanniques et leurs rôles majeurs dans la Bataille de Normandie.

Parmi les nouveautés, un espace dédié aux troupes allemandes qui occupent la ville dès le 24 juin 1940. La vie des habitants change à partir de 1942, lorsque débute la construction du Mur de l’Atlantique. Les Allemands installent une station radar pour balayer la côte sur 100km. Ils détecteront la flotte alliée le 6 juin, avant d’être bombardés.

Photo ci -contre : Moteur de Péniche de débarquement type LCVP. Ce moteur Gray Marine 64HN9 diesel 6 cylindres fabriqué à Détroit, avait été adapté avec un circuit de refroidissement à l’eau de mer © photo François Rousseau

Une vitrine est consacrée à la nuit du Débarquement avec une poupée Rupert, leurre destiné à faire croire à l’ennemi le largage de vrais parachutistes, et un équipement d’un para de la 101e, plus moderne et complet que le matériel anglais.

Vitrine avec un fragment d’un des deux radars de la station d’Arromanches. Les radars Seetakt et Würzburg permettaient de surveiller la Manche, mer et ciel, d’Étretat à Cherbourg © photo François Rousseau

Un film résume les événements avec un focus sur la plage de Gold et la destruction de la station radar par les tirs des navires au large. Le clou du musée est toujours les 4 grandes maquettes qui illustrent les ports artificiels. Elles ont été réalisées en Angleterre pour une exposition parisienne en 1947, avant de rejoindre Arromanches pour l’ouverture du musée. Une nouvelle maquette, à grande échelle et extrêmement précise, évoque la topographie du port et de la ville.

Clé de la réussite de l’opération Overlord, la construction de ports préfabriqués sous le nom de code Mulberry garantira le ravitaillement des troupes débarquées. Celui d’Arromanches est long de 7km de caissons déposés à 2km au large. Réservé aux troupes anglaises, il est situé à 3km de Gold, la plus à l’Ouest des plages britanniques.

Les vestiges du Mulberry B balayés par les vagues des tempêtes du nord-est, vus de l’esplanade devant le musée © photo François Rousseau

Musée du Débarquement place du 6 juin 14117 Arromanches-les-Bains. Tél.: 02 31 22 34 31

Ouvert de 9h à 19h en été

Plein tarif: 12,70€, réduit: 9,70€

www.musee-arromanches.fr

D-DAY WINGS MUSEUM

Créé par Philippe Bonneau en 2019 dans un des hangars en béton de l’aérodrome de Caen-Carpiquet,rescapé de la Libération, ce musée met en avant un argument sensible: le visiteur peut monter dans le cockpit des avions et s’imaginer en jeune pilote de l’époque!

Construite en 1937/1938, à l’époque une des plus modernes de France, la base aérienne 720 Caen-Carpiquet est inaugurée le 17 août 1939. En 1940, 1/3 de la flotte allemande engagée dans la Bataille d’Angleterre stationne à Carpiquet avec ses bombardiers Stuka.

Passionné d’aviation et notamment de la Seconde Guerre mondiale, le directeur a cherché en montrant sa collection, à faire partager sa passion, d’autant que le thème de l’aviation du Jour J est assez peu mis en avant par les autres musées normands de la Seconde Guerre mondiale.

Aérodrome n°7: Des véhicules de l’armée américaine stationnés dans le Hangar Boussiron, fin 1944. Aérodrome de Caen-Carpiquet © AD14 Fonds René Decker 124Fi-3 n°7

Alors qu’il entame sa troisième véritable saison, le musée vient de recevoir une barge de débarquement américaine, actuellement en cours de séchage avant restauration. Les barges étaient en effet construites en bois !

Vue générale du musée avec à gauche, une barge LCVP Higgins à moteur Gray diesel, en cours de restauration. Conçue pour 30 hommes, elle provient de Vierville à l’Ouest d’Omaha © photo François Rousseau

La pièce la plus mythique est un Spitfire MK IXc d’entraînement, dans lequel le visiteur peut s’installer.

Spitfire MK IXc reconstitué autour de son cockpit original de 1943, avec son moteur Merlin de 1942 © photo François Rousseau

Un ballon de barrage anti-aérien sera exposé à Omaha Beach le 6 juin 2024. Il appartenait au 320e Barrage Balloon Bataillon, seul bataillon afro-américain ayant débarqué le 6 juin. A découvrir également, le cockpit du Beechcraft 18S, bimoteur de transport et d’entraînement dont les derniers exemplaires dans l’armée de l’Air n’ont été retirés du service qu’en 1972 et il est également possible de s’installer dans le siège (éjectable !) du pilote du Mirage V, le plus récent appareil du musée.

Restes retrouvés en Nouvelle-Calédonie, d’un Lockheed P-38 Lightning. C’est sur ce modèle conçu pour la reconnaissance aérienne, qu’Antoine de Saint-Exupéry disparaît le 31 juillet 1944 au large de Marseille © photo François Rousseau

D-Day Wings Museum  485 rue Jules Védrines Quartier Koenig 14760 Bretteville-sur-Odon  Tél.: 06 72 42 60 52

Ouvert de 10h à 18h30

Plein tarif: 9€ pour la visite simple, 29€ avec la montée dans les avions

RAMBOUILLET 1950

Dans l’intimité du Président

L’exposition Rambouillet 1950, dans l’intimité du Président (voir La Lettre du Souvenir Français n°91 de février 2024), partenariat exceptionnel entre le Centre des Monuments nationaux et le Mobilier national, est prolongée jusqu’au 30 septembre 2024 au Château de Rambouillet.

Articles récents

29 mai 2024

Billet d’humeur du Président Général

« La fausse égalité Ho Chi Minh / de Lattre » Suite à la lecture de l’article « Guerre d’Indochine. Des prisonniers travailleurs dans l’armée française » publié dans la revue Histoire, le Président Général du Souvenir Français a tenu à faire connaître son point de vue dans un courrier adressé à la Directrice de la rédaction. Madame la […]

Voir l'article >
13 mai 2024

80e anniversaire des combats du Corps Expéditionnaire d’Italie

Le Souvenir Français est l’héritier de l’association crée par le Maréchal Juin afin de réunir les anciens combattants des armées françaises qui ont participé à la Bataille du front d’Italie en 1944. Cette bataille marquée par un formidable investissement des armées françaises aux côtés de leurs alliés a permis au Général de Gaulle d’imposer la […]

Voir l'article >
2 mai 2024

Sur les traces du Souvenir Français

Le mémorial Indochine-Corée de Lauzach (Morbihan) Entrée du mémorial Près du cimetière de Lauzach, situé dans le Morbihan en Bretagne, se trouve ce monument original érigé par le Souvenir Français, entouré de bambous et de pagodes stylisées qui rappellent l’Asie. C’est le mémorial Indochine-Corée. La création de cet édifice est une initiative datant de 1995 […]

Voir l'article >
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.