Le monument du mois

2 décembre 2020

Les plaques au panthéon en mémoire des Écrivains Combattants

Par Didier Béoutis, président du comité du Souvenir Français du 13ème arrondissement de Paris

En entrant au Panthéon, le 11 novembre 2020, Maurice Genevoix a « rejoint » les 757 écrivains combattants « Morts pour la France » au titre des deux conflits mondiaux du XXème siècle (560 pour la Grande Guerre, 197 pour la Seconde Guerre mondiale), dont les noms sont  gravés sur des plaques apposées sur les murs latéraux intérieurs de l’édifice

Les « 560 » de la Grande Guerre

Dès juin 1919, est créée, à l’initiative de quatre-vingt écrivains rescapés de la Grande Guerre dont Henry Malherbe, Roland Dorgelès, Maurice Genevoix, une « Association des Écrivains combattants » (A.E.C), dans le but d’« entretenir le souvenir des camarades tombés au champ d’honneur ». L’Association retient les noms de 560 écrivains dont les plus connus sont Péguy, Alain-Fournier, Psichari, Pergaud, Driant, Apollinaire qui font l’objet d’une anthologie de près de 4.000 pages. Les noms de ces écrivains ont été gravés, par ordre alphabétique, en distinguant les « morts au champ d’honneur » et les « morts sous les drapeaux », sur quatre grandes plaques, apposées sur les murs intérieurs du Panthéon, inaugurées, le 15 octobre 1927, en présence du Président de la République Gaston Doumergue.

Les « 197 » de la Seconde Guerre mondiale

 

Après la Libération, l’A.E.C a souhaité réitérer son initiative en mémoire des écrivains « Morts pour la France » au cours du second conflit mondial. Elle a retenu 197 écrivains dont les plus célèbres étaient Paul Nizan, Max Jacob, Pierre Brossolette, Georges Mandel, Jean Zay, Marc Bloch, Robert Desnos, Bertie Albrecht, Saint-Exupéry. Comme leurs aînés de la Grande Guerre, ils ont fait l’objet d’une anthologie, et de plaques installées à l’intérieur du Panthéon, inaugurées le 2 juillet 1949, en présence du Président de la République Vincent Auriol.

Chaque année, autour du 11 novembre, l’A.E.C. organise, au Panthéon, une cérémonie commémorative à laquelle participe le Souvenir Français, partenaire de l’AEC, avec des lectures de textes par des lycéens.

Didier Béoutis

Légendes des photographies :

I.-    Plaque des « 560 »    :  détail du frontispice

II.-   Plaques des « 560 »  : « Morts pour la France »

III.- Plaque des « 197 »    : « Morts pour la France »

Articles récents

3 juin 2024

Monument du mois

Les chars mémoriels Les chars se sont imposés comme de véritables monuments dans de nombreuses communes françaises. Deux exemples : Char Churchill « One Charlie » à Graye-sur-Mer (Calvados) Le char « One Charlie » à Graye-sur-Mer. À Graye-sur-Mer, petite commune du Calvados, se dresse à quelques mètres de la plage un char d’infanterie britannique « Mk IV », communément […]

Voir l'article >

Nos partenaires

 Fondation Valéry Giscard d’Estaing Le 15 juin 2024, de 14h30 à 15h30, table-ronde en partenariat avec les Archives Nationales portant sur les avancées majeures du septennat en faveur des droits des femmes. Pour plus d’informations sur les activités de la Fondation pour le 50e anniversaire de l’élection de Valéry Giscard d’Estaing à la Présidence de […]

Voir l'article >

Sur les traces du Souvenir Français

Le Monument du Souvenir Français de Longwy (Meurthe-et-Moselle) Carte postale du Monument aux morts de Longwy. Situé dans le cimetière communal de Longwy-Haut, avenue de l’Aviation, ce monument édifié par le Souvenir Français commémore les combattants de la ville, morts pendant la guerre franco-allemande de 1870-1871. Cet obélisque sur socle est orné de bas-reliefs ainsi […]

Voir l'article >
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.