Le monument du mois

29 mars 2023

La tombe de Marthe Marie Potvin

Dans le cimetière de Châtenay-Malabry repose Madame Marthe Marie Potvin, reconnue Juste parmi les Nations en 2007, et décédée le 12 avril 1957.

Tombe de Marthe Marie Potvin

Marthe Marie Potvin vivait à Châtenay-Malabry pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a caché une famille juive, les Tsyboula, de 1944 jusqu’à la Libération, leur évitant ainsi la déportation.

Marthe Marie Potvin (source : Yad Vashem)

Israël Tsyboula, originaire de Vilna combat dans l’armée russe pendant la Première Guerre mondiale. Fait prisonnier, il s’évade et parvient à Paris en 1919. Il y rencontre Feiga qui était arrivée en France en 1911 pour fuir les pogroms de Crimée. Ils se marient en 1925, et seront naturalisés français. Ils ont trois fils.

Israël Tsyboula a un commerce de vêtements. En raison de l’interdiction pour les Juifs de tenir un commerce, statut des Juifs d’octobre 1940, il trouve un emploi de tourneur dans un atelier de mécanique à Antony.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, le fils aîné, soldat, est prisonnier à Nuremberg, tandis que les deux cadets vivent avec leurs parents à Châtenay-Malabry.

La famille Tsyboula entretient de bonnes relations avec leur voisine, Madame Potvin, qui élève seule ses quatre enfants.

Israël Tsyboula est arrêté le 22 janvier 1944 à son domicile ; déporté à Auschwitz, il ne reviendra pas. Sa femme, son frère et les deux enfants se réfugient chaque nuit chez Madame Potvin.

En les cachant, elle leur permettra d’échapper aux arrestations de 1944 à la Libération.

Le 22 avril 2007, l’Institut Yad Vashem à Jérusalem décerne le titre de « Juste parmi les Nations » à Madame Marthe Marie Potvin.

Le Souvenir Français et le Comité Français pour Yad Vashem ont signé une convention afin que Le Souvenir Français veille sur les tombes des Justes en France. La tombe de Marthe Marie Potvin est la première qui s’inscrit dans cette politique de sauvegarde mémorielle.

Avant et après la restauration de la tombe de Marthe Marie Potvin

Articles récents

13 avril 2023

Communiqué du président général

Les dégradations des monuments aux morts, des carrés militaires et des drapeaux français Dans la nuit du jeudi 8 février au vendredi 9 février 2023, le carré militaire du cimetière de Briançon dans les Hautes-Alpes a été vandalisé. Les drapeaux du carré militaires ont été arrachés, puis taggués. Le Souvenir Français, tout comme la commune […]

Voir l'article >
" alt="" class="img-fluid"/>
3 octobre 2022

Sous les projecteurs

La religion durant la Grande Guerre et la chapelle du Souvenir Français Inauguration de l’exposition « Croire au front » Le Souvenir Français est heureux d’accueillir cette exposition conçue et réalisée par Monsieur Jean-Luc Messager. L’exposition propose une réflexion sur le rôle de la religion en 1914-1918, à travers des témoignages photographiques qui captent et traduisent le […]

Voir l'article >
18 mars 2022

Le Monument funéraire du sergent pilote André Louis TACHARD, « Mort pour la France » est menacé : il va être vendu aux enchères

  L’Hôtel des ventes de Montpellier propose la vente aux enchères, le 26 mars 2022, de quatre-vingts objets de la collection Jeanne TACHARD, dont le monument funéraire installé sur la sépulture d’André Louis TACHARD, située au cimetière du Montparnasse à Paris. André Louis TACHARD, architecte avant sa mobilisation en 1914, sergent pilote au 2e Groupe […]

Voir l'article >
25 février 2022

La mémoire de la guerre d’Algérie. Comment bien refermer la boite à chagrin ?

Le 27 août 1961, évoquant la guerre d’Algérie, le général de Gaulle confia à Hervé Alphand « il faut nous débarrasser de cette boite à chagrin où nous engloutissons pour rien nos énergies et qui nous attire toutes sortes de difficultés sur tous les plans. »

Voir l'article >
3 février 2022

Communiqué du Président général du Souvenir Français

La vandalisation des monuments dans les départements d’Outre-Mer se poursuit. Lorsque le monument de Joséphine de Beauharnais a été décapité, la majorité des Français sont restés silencieux. Elle était la première épouse de « l’horrible » Napoléon qui avait rétabli l’esclavage. Lorsque le monument de Schoelcher a été vandalisé, la majorité des Français sont restés silencieux. Qui […]

Voir l'article >
17 mars 2021

La revue du Souvenir Français

Vous n’êtes pas abonnés à la revue nationale mais certains textes ou articles vous intéressent ? Tous les trimestres, nous vous indiquons le sommaire de la revue à paraître (Janvier, avril, juillet et octobre). Si vous souhaitez la recevoir occasionnellement sans vous abonner, après avoir repéré un article qui vous plaisait, vous pouvez la commander […]

Voir l'article >
8 juin 2023

La chapelle du Souvenir Français

La chapelle du Souvenir Français En 1917, la famille du soldat Du Bos décide d’ériger une chapelle à l’endroit de sa mort pour lui rendre hommage ainsi qu’à tous ses camarades tombés au champ d’honneur. La construction de la chapelle est confié à Pierre Paquet, architecte en chef des monuments historiques, et la première pierre […]

Voir l'article >
1 juin 2023

L’agenda du mois

Pour consulter l’agenda du mois de juin, CLIQUER ICI

Voir l'article >
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Le monument du mois

29 mars 2023

La tombe de Marthe Marie Potvin

Dans le cimetière de Châtenay-Malabry repose Madame Marthe Marie Potvin, reconnue Juste parmi les Nations en 2007, et décédée le 12 avril 1957.

Tombe de Marthe Marie Potvin

Marthe Marie Potvin vivait à Châtenay-Malabry pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a caché une famille juive, les Tsyboula, de 1944 jusqu’à la Libération, leur évitant ainsi la déportation.

Marthe Marie Potvin (source : Yad Vashem)

Israël Tsyboula, originaire de Vilna combat dans l’armée russe pendant la Première Guerre mondiale. Fait prisonnier, il s’évade et parvient à Paris en 1919. Il y rencontre Feiga qui était arrivée en France en 1911 pour fuir les pogroms de Crimée. Ils se marient en 1925, et seront naturalisés français. Ils ont trois fils.

Israël Tsyboula a un commerce de vêtements. En raison de l’interdiction pour les Juifs de tenir un commerce, statut des Juifs d’octobre 1940, il trouve un emploi de tourneur dans un atelier de mécanique à Antony.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, le fils aîné, soldat, est prisonnier à Nuremberg, tandis que les deux cadets vivent avec leurs parents à Châtenay-Malabry.

La famille Tsyboula entretient de bonnes relations avec leur voisine, Madame Potvin, qui élève seule ses quatre enfants.

Israël Tsyboula est arrêté le 22 janvier 1944 à son domicile ; déporté à Auschwitz, il ne reviendra pas. Sa femme, son frère et les deux enfants se réfugient chaque nuit chez Madame Potvin.

En les cachant, elle leur permettra d’échapper aux arrestations de 1944 à la Libération.

Le 22 avril 2007, l’Institut Yad Vashem à Jérusalem décerne le titre de « Juste parmi les Nations » à Madame Marthe Marie Potvin.

Le Souvenir Français et le Comité Français pour Yad Vashem ont signé une convention afin que Le Souvenir Français veille sur les tombes des Justes en France. La tombe de Marthe Marie Potvin est la première qui s’inscrit dans cette politique de sauvegarde mémorielle.

Avant et après la restauration de la tombe de Marthe Marie Potvin

Articles récents

13 avril 2023

Communiqué du président général

Les dégradations des monuments aux morts, des carrés militaires et des drapeaux français Dans la nuit du jeudi 8 février au vendredi 9 février 2023, le carré militaire du cimetière de Briançon dans les Hautes-Alpes a été vandalisé. Les drapeaux du carré militaires ont été arrachés, puis taggués. Le Souvenir Français, tout comme la commune […]

Voir l'article >
" alt="" class="img-fluid"/>
3 octobre 2022

Sous les projecteurs

La religion durant la Grande Guerre et la chapelle du Souvenir Français Inauguration de l’exposition « Croire au front » Le Souvenir Français est heureux d’accueillir cette exposition conçue et réalisée par Monsieur Jean-Luc Messager. L’exposition propose une réflexion sur le rôle de la religion en 1914-1918, à travers des témoignages photographiques qui captent et traduisent le […]

Voir l'article >
18 mars 2022

Le Monument funéraire du sergent pilote André Louis TACHARD, « Mort pour la France » est menacé : il va être vendu aux enchères

  L’Hôtel des ventes de Montpellier propose la vente aux enchères, le 26 mars 2022, de quatre-vingts objets de la collection Jeanne TACHARD, dont le monument funéraire installé sur la sépulture d’André Louis TACHARD, située au cimetière du Montparnasse à Paris. André Louis TACHARD, architecte avant sa mobilisation en 1914, sergent pilote au 2e Groupe […]

Voir l'article >
25 février 2022

La mémoire de la guerre d’Algérie. Comment bien refermer la boite à chagrin ?

Le 27 août 1961, évoquant la guerre d’Algérie, le général de Gaulle confia à Hervé Alphand « il faut nous débarrasser de cette boite à chagrin où nous engloutissons pour rien nos énergies et qui nous attire toutes sortes de difficultés sur tous les plans. »

Voir l'article >
3 février 2022

Communiqué du Président général du Souvenir Français

La vandalisation des monuments dans les départements d’Outre-Mer se poursuit. Lorsque le monument de Joséphine de Beauharnais a été décapité, la majorité des Français sont restés silencieux. Elle était la première épouse de « l’horrible » Napoléon qui avait rétabli l’esclavage. Lorsque le monument de Schoelcher a été vandalisé, la majorité des Français sont restés silencieux. Qui […]

Voir l'article >
17 mars 2021

La revue du Souvenir Français

Vous n’êtes pas abonnés à la revue nationale mais certains textes ou articles vous intéressent ? Tous les trimestres, nous vous indiquons le sommaire de la revue à paraître (Janvier, avril, juillet et octobre). Si vous souhaitez la recevoir occasionnellement sans vous abonner, après avoir repéré un article qui vous plaisait, vous pouvez la commander […]

Voir l'article >
8 juin 2023

La chapelle du Souvenir Français

La chapelle du Souvenir Français En 1917, la famille du soldat Du Bos décide d’ériger une chapelle à l’endroit de sa mort pour lui rendre hommage ainsi qu’à tous ses camarades tombés au champ d’honneur. La construction de la chapelle est confié à Pierre Paquet, architecte en chef des monuments historiques, et la première pierre […]

Voir l'article >
1 juin 2023

L’agenda du mois

Pour consulter l’agenda du mois de juin, CLIQUER ICI

Voir l'article >