Le monument du mois

30 août 2022

L’ossuaire français de Dolno Karaslari

Pendant la Première Guerre mondiale, la Macédoine du Nord était un territoire du front d’Orient. L’armée française ainsi que les autres armées de l’Entente faisaient face aux armées des puissances centrales (Allemagne, Autriche-Hongrie et Bulgarie). Le front macédonien est percé le 15 septembre 1918 par les armées françaises.

Des milliers de soldats français sont morts sur ce territoire. En témoignent les cimetières militaires français de Skopje et de Bitola ainsi que les monuments aux soldats « Morts pour la France » de Gorno Jabolciste et dans le village de Dolno Karaslari.

Monument avant rénovation

Le monument de Dolno Karaslari est situé dans le centre de la République de Macédoine du Nord, (la municipalité de Veles), la route E-75, corridor 10, sur l’autoroute Skopje – Thessalonique.

Carte de la République de la Macédoine du Nord

Il est dédié aux soldats français morts près de la commune de Veles dans les combats menés par l’armée française contre l’armée bulgare qui, après la percée du front macédonien, en septembre 1918, s’est retirée de la Macédoine. Après la fin de la guerre, les tombes individuelles des soldats français, sur décision du gouvernement français, ont été transférées dans les cimetières de Skopje et de Bitola. Quelques tombes de soldats français de confession musulmane furent transférées dans un ossuaire à Dolno Karaslari.

Il existe deux données sur le nombre de soldats. Selon la première, il y aurait 12 corps et selon l’autre 18, de sorte que le nombre exact reste inconnu. Aucun document n’a été trouvé sur le transfert des restes de ces soldats français, ni leurs noms. La construction de l’ossuaire s’achève en 1929. La consécration solennelle a eu lieu le 1er septembre 1929. Le mot mémorial des soldats français a été prononcé par le mufti avec l’aide des prêtres musulmans.  Le consul de France à Skopje, Monsieur Gise, y a également assisté.

Habité par des Turcs, le village a ensuite été occupé par des chrétiens de religion orthodoxe. Après le départ de villageois d’origine turque, l’ossuaire s’est dégradé. Dans les années 80, les autorités de la République de Macédoine ont relevé le monument. Lors de la célébration du centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale, une stèle a été inaugurée en l’honneur des soldats français tombés dans le village de Gorno Jabolciste, à l’endroit où quatre soldats français de religion musulmane ont été inhumés. Parallèlement le monument de Dolno Karaslari a été redécouvert.

Le 1er juin 2014, M. Blagoj Zasov, ambassadeur de la République de Macédoine du Nord en retraite, a été nommé délégué général du Souvenir Français en Macédoine du Nord. Il participait chaque année aux cérémonies du 11 novembre, organisées par l’ambassade de France à Skopje. Sur une proposition du professeur Vele Aleksoski de Veles, M. Zasov a visité le monument des soldats français enterrés à Dolno Karaslari. Le monument était en très mauvais état, envahi par l’herbe, entouré de déchets de béton, noirci par le temps, et la clôture était déformée. En mars 2018, M. Zasov accompagné par le colonel Jean-Marc Lavallée, attaché français de défense à Skopje, fait de nouveau une visite au monument. Monsieur Zasov décide de s’engager, en tant que délégué général du Souvenir Français, dans la reconstruction et l’entretien de ce monument.

Le colonel Jean-Marc Lavallée, attaché militaire de France à Skopje, l’ambassadeur Blagoj Zasov et le professeur Vele Aleksoski

Entre 2017 et 2018, M. Zasov organise le nettoyage des abords du monument et le 10 octobre 2018, en présence du maire de la municipalité de Veles, Monsieur Ace Kocevski, des gerbes sont déposées. Ce monument est ensuite reconstruit et son environnement adapté.

En juin 2021, une clôture a été érigée sur les escaliers menant au monument

Le 2 avril 2022, Serge Barcellini, Président général du Souvenir Français préside la ré-inauguration de l’ossuaire-monument en présence de l’Ambassadeur de France, Cyrille Baumgartner, de l’attaché de Défense, du maire de Veles, des membres du Souvenir Français en Macédoine du Nord, ainsi que de nombreux habitants du village.

Photos de la cérémonie de ré-inauguration du 2 avril 2022

Articles récents

18 mars 2022

Le Monument funéraire du sergent pilote André Louis TACHARD, « Mort pour la France » est menacé : il va être vendu aux enchères

  L’Hôtel des ventes de Montpellier propose la vente aux enchères, le 26 mars 2022, de quatre-vingts objets de la collection Jeanne TACHARD, dont le monument funéraire installé sur la sépulture d’André Louis TACHARD, située au cimetière du Montparnasse à Paris. André Louis TACHARD, architecte avant sa mobilisation en 1914, sergent pilote au 2e Groupe […]

Voir l'article >
25 février 2022

La mémoire de la guerre d’Algérie. Comment bien refermer la boite à chagrin ?

Le 27 août 1961, évoquant la guerre d’Algérie, le général de Gaulle confia à Hervé Alphand « il faut nous débarrasser de cette boite à chagrin où nous engloutissons pour rien nos énergies et qui nous attire toutes sortes de difficultés sur tous les plans. »

Voir l'article >
3 février 2022

Communiqué du Président général du Souvenir Français

La vandalisation des monuments dans les départements d’Outre-Mer se poursuit. Lorsque le monument de Joséphine de Beauharnais a été décapité, la majorité des Français sont restés silencieux. Elle était la première épouse de « l’horrible » Napoléon qui avait rétabli l’esclavage. Lorsque le monument de Schoelcher a été vandalisé, la majorité des Français sont restés silencieux. Qui […]

Voir l'article >
17 mars 2021

La revue du Souvenir Français

Vous n’êtes pas abonnés à la revue nationale mais certains textes ou articles vous intéressent ? Tous les trimestres, nous vous indiquons le sommaire de la revue à paraître (Janvier, avril, juillet et octobre). Si vous souhaitez la recevoir occasionnellement sans vous abonner, après avoir repéré un article qui vous plaisait, vous pouvez la commander […]

Voir l'article >
30 août 2022

Bilan des activités du président général

Eté 2022 1er juillet 2022 : Réunion de travail à l’Institut d’études politiques de Paris afin d’examiner le projet de rénovation du monument aux morts érigés dans l’entrée de l’école rue Saint Guillaume. 4 juillet 2022 : Réunion de travail en visioconférence avec des sénateurs et en particulier Jean-Marc Todeschini, ancien secrétaire d’état aux Anciens Combattants et […]

Voir l'article >

Sous les projecteurs

En septembre, Le Souvenir Français met en lumière deux pages de notre histoire : les combattants musulmans des armées françaises et l’histoire et la mémoire du Liban. 1 – Les combattants musulmans des armées françaises –Rénovation et inauguration de l’ossuaire mémoriel de Dolno Karaslari en Macédoine du Nord. Pour en savoir plus sur l’ossuaire, cliquer ICI […]

Voir l'article >
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Le monument du mois

30 août 2022

L’ossuaire français de Dolno Karaslari

Pendant la Première Guerre mondiale, la Macédoine du Nord était un territoire du front d’Orient. L’armée française ainsi que les autres armées de l’Entente faisaient face aux armées des puissances centrales (Allemagne, Autriche-Hongrie et Bulgarie). Le front macédonien est percé le 15 septembre 1918 par les armées françaises.

Des milliers de soldats français sont morts sur ce territoire. En témoignent les cimetières militaires français de Skopje et de Bitola ainsi que les monuments aux soldats « Morts pour la France » de Gorno Jabolciste et dans le village de Dolno Karaslari.

Monument avant rénovation

Le monument de Dolno Karaslari est situé dans le centre de la République de Macédoine du Nord, (la municipalité de Veles), la route E-75, corridor 10, sur l’autoroute Skopje – Thessalonique.

Carte de la République de la Macédoine du Nord

Il est dédié aux soldats français morts près de la commune de Veles dans les combats menés par l’armée française contre l’armée bulgare qui, après la percée du front macédonien, en septembre 1918, s’est retirée de la Macédoine. Après la fin de la guerre, les tombes individuelles des soldats français, sur décision du gouvernement français, ont été transférées dans les cimetières de Skopje et de Bitola. Quelques tombes de soldats français de confession musulmane furent transférées dans un ossuaire à Dolno Karaslari.

Il existe deux données sur le nombre de soldats. Selon la première, il y aurait 12 corps et selon l’autre 18, de sorte que le nombre exact reste inconnu. Aucun document n’a été trouvé sur le transfert des restes de ces soldats français, ni leurs noms. La construction de l’ossuaire s’achève en 1929. La consécration solennelle a eu lieu le 1er septembre 1929. Le mot mémorial des soldats français a été prononcé par le mufti avec l’aide des prêtres musulmans.  Le consul de France à Skopje, Monsieur Gise, y a également assisté.

Habité par des Turcs, le village a ensuite été occupé par des chrétiens de religion orthodoxe. Après le départ de villageois d’origine turque, l’ossuaire s’est dégradé. Dans les années 80, les autorités de la République de Macédoine ont relevé le monument. Lors de la célébration du centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale, une stèle a été inaugurée en l’honneur des soldats français tombés dans le village de Gorno Jabolciste, à l’endroit où quatre soldats français de religion musulmane ont été inhumés. Parallèlement le monument de Dolno Karaslari a été redécouvert.

Le 1er juin 2014, M. Blagoj Zasov, ambassadeur de la République de Macédoine du Nord en retraite, a été nommé délégué général du Souvenir Français en Macédoine du Nord. Il participait chaque année aux cérémonies du 11 novembre, organisées par l’ambassade de France à Skopje. Sur une proposition du professeur Vele Aleksoski de Veles, M. Zasov a visité le monument des soldats français enterrés à Dolno Karaslari. Le monument était en très mauvais état, envahi par l’herbe, entouré de déchets de béton, noirci par le temps, et la clôture était déformée. En mars 2018, M. Zasov accompagné par le colonel Jean-Marc Lavallée, attaché français de défense à Skopje, fait de nouveau une visite au monument. Monsieur Zasov décide de s’engager, en tant que délégué général du Souvenir Français, dans la reconstruction et l’entretien de ce monument.

Le colonel Jean-Marc Lavallée, attaché militaire de France à Skopje, l’ambassadeur Blagoj Zasov et le professeur Vele Aleksoski

Entre 2017 et 2018, M. Zasov organise le nettoyage des abords du monument et le 10 octobre 2018, en présence du maire de la municipalité de Veles, Monsieur Ace Kocevski, des gerbes sont déposées. Ce monument est ensuite reconstruit et son environnement adapté.

En juin 2021, une clôture a été érigée sur les escaliers menant au monument

Le 2 avril 2022, Serge Barcellini, Président général du Souvenir Français préside la ré-inauguration de l’ossuaire-monument en présence de l’Ambassadeur de France, Cyrille Baumgartner, de l’attaché de Défense, du maire de Veles, des membres du Souvenir Français en Macédoine du Nord, ainsi que de nombreux habitants du village.

Photos de la cérémonie de ré-inauguration du 2 avril 2022

Articles récents

18 mars 2022

Le Monument funéraire du sergent pilote André Louis TACHARD, « Mort pour la France » est menacé : il va être vendu aux enchères

  L’Hôtel des ventes de Montpellier propose la vente aux enchères, le 26 mars 2022, de quatre-vingts objets de la collection Jeanne TACHARD, dont le monument funéraire installé sur la sépulture d’André Louis TACHARD, située au cimetière du Montparnasse à Paris. André Louis TACHARD, architecte avant sa mobilisation en 1914, sergent pilote au 2e Groupe […]

Voir l'article >
25 février 2022

La mémoire de la guerre d’Algérie. Comment bien refermer la boite à chagrin ?

Le 27 août 1961, évoquant la guerre d’Algérie, le général de Gaulle confia à Hervé Alphand « il faut nous débarrasser de cette boite à chagrin où nous engloutissons pour rien nos énergies et qui nous attire toutes sortes de difficultés sur tous les plans. »

Voir l'article >
3 février 2022

Communiqué du Président général du Souvenir Français

La vandalisation des monuments dans les départements d’Outre-Mer se poursuit. Lorsque le monument de Joséphine de Beauharnais a été décapité, la majorité des Français sont restés silencieux. Elle était la première épouse de « l’horrible » Napoléon qui avait rétabli l’esclavage. Lorsque le monument de Schoelcher a été vandalisé, la majorité des Français sont restés silencieux. Qui […]

Voir l'article >
17 mars 2021

La revue du Souvenir Français

Vous n’êtes pas abonnés à la revue nationale mais certains textes ou articles vous intéressent ? Tous les trimestres, nous vous indiquons le sommaire de la revue à paraître (Janvier, avril, juillet et octobre). Si vous souhaitez la recevoir occasionnellement sans vous abonner, après avoir repéré un article qui vous plaisait, vous pouvez la commander […]

Voir l'article >
30 août 2022

Bilan des activités du président général

Eté 2022 1er juillet 2022 : Réunion de travail à l’Institut d’études politiques de Paris afin d’examiner le projet de rénovation du monument aux morts érigés dans l’entrée de l’école rue Saint Guillaume. 4 juillet 2022 : Réunion de travail en visioconférence avec des sénateurs et en particulier Jean-Marc Todeschini, ancien secrétaire d’état aux Anciens Combattants et […]

Voir l'article >

Sous les projecteurs

En septembre, Le Souvenir Français met en lumière deux pages de notre histoire : les combattants musulmans des armées françaises et l’histoire et la mémoire du Liban. 1 – Les combattants musulmans des armées françaises –Rénovation et inauguration de l’ossuaire mémoriel de Dolno Karaslari en Macédoine du Nord. Pour en savoir plus sur l’ossuaire, cliquer ICI […]

Voir l'article >