La Jeanne a besoin de votre vote !

18 juillet 2018

Le magazine Le Pèlerin attribue chaque année un prix pour un site patrimonial religieux qui nécessite une remise à niveau.

Un jury détermine les trois sites les plus significatifs et demande aux internautes de donner leur avis.

Cette année, un des trois monuments retenus est présenté par Le Souvenir Français. Il s’agit du monument érigé dans une petite commune des Vosges, Ménil-sur-Belvitte. Ce monument dénommé « La Jeanne » par les habitants du village rend hommage aux chasseurs alpins tombés lors des combats d’août 1914.

Ce monument est exceptionnel.

Par sa symbolique d’abord, considéré comme un des plus beaux monuments dédiés à l’infanterie alpine, il présente plusieurs sculptures : à droite deux Alpins partent à l’attaque, à gauche la vierge Marie soutient un combattant agonisant, au sommet trône la statue de Jeanne d’Arc. Bien que ces statues ne soient pas issues de la main de grands sculpteurs, elles donnent au monument force et émotion. La statue de la Jeanne est en effet une réplique de la sculpture dessinée par Emile ROY et édifiée au sommet de la Chapelle de Vaucouleurs.

Par son histoire ensuite, le monument inauguré en 1927 est construit à l’origine sur un terrain appartenant à l’évêché d’Epinal. Il est né de la volonté du curé de Ménil-sur-Belvitte Alphonse Collé qui occupa la paroisse de 1908 à son décès en 1943. Durant les combats d’août et de septembre 1914 l’abbé Collé soigna les blessés, transforma son presbytère en infirmerie et donna à chacun des morts une sépulture avant de s’imposer comme l’acteur de la mémoire de la bataille de Montagne et comme le principal soutien des familles.

Par notre obligation enfin, Le Souvenir Français a reçu en héritage cet exceptionnel monument, il est de notre devoir de lui redonner toute sa signification pour que le cri lancé par l’abbé Collé continue à resonner « Oublier-jamais ».

 

Pour voter :  http://www.pelerin.com/Histoire-Patrimoine/Le-grand-Prix-Pelerin-du-patrimoine/Grand-Prix-Pelerin-du-Patrimoine-l-edition-2018/Votez-pour-le-Prix-du-public

 

Ensemble nous réussirons !

 

Articles récents

18 mars 2022

Le Monument funéraire du sergent pilote André Louis TACHARD, « Mort pour la France » est menacé : il va être vendu aux enchères

  L’Hôtel des ventes de Montpellier propose la vente aux enchères, le 26 mars 2022, de quatre-vingts objets de la collection Jeanne TACHARD, dont le monument funéraire installé sur la sépulture d’André Louis TACHARD, située au cimetière du Montparnasse à Paris. André Louis TACHARD, architecte avant sa mobilisation en 1914, sergent pilote au 2e Groupe […]

Voir l'article >
25 février 2022

La mémoire de la guerre d’Algérie. Comment bien refermer la boite à chagrin ?

Le 27 août 1961, évoquant la guerre d’Algérie, le général de Gaulle confia à Hervé Alphand « il faut nous débarrasser de cette boite à chagrin où nous engloutissons pour rien nos énergies et qui nous attire toutes sortes de difficultés sur tous les plans. »

Voir l'article >
3 février 2022

Communiqué du Président général du Souvenir Français

La vandalisation des monuments dans les départements d’Outre-Mer se poursuit. Lorsque le monument de Joséphine de Beauharnais a été décapité, la majorité des Français sont restés silencieux. Elle était la première épouse de « l’horrible » Napoléon qui avait rétabli l’esclavage. Lorsque le monument de Schoelcher a été vandalisé, la majorité des Français sont restés silencieux. Qui […]

Voir l'article >
17 mars 2021

La revue du Souvenir Français

Vous n’êtes pas abonnés à la revue nationale mais certains textes ou articles vous intéressent ? Tous les trimestres, nous vous indiquons le sommaire de la revue à paraître (Janvier, avril, juillet et octobre). Si vous souhaitez la recevoir occasionnellement sans vous abonner, après avoir repéré un article qui vous plaisait, vous pouvez la commander […]

Voir l'article >
22 juin 2022

Sous les projecteurs

En juillet, Le Souvenir Français souhaite mettre en lumière l’année 1942, une année tragique et une année d’espérance. 1 – Un hommage aux victimes du Vel d’Hiv Le 15 mai 2022, Le Président général du Souvenir Français et le Grand Rabbin de France Haïm Korsia, secrétaire général du Souvenir Français se sont rendus au cimetière […]

Voir l'article >

Agenda du mois

Comme tous les ans depuis 2017, Le Souvenir Français rend hommage aux Présidents de la République décédés. Ce choix est d’abord celui d’une association placée sous le haut patronage de ceux qui incarnent l’Etat. Le 1er février 1906, le Président Emile Loubet signe le décret reconnaissant l’utilité publique du Souvenir Français. Ce Président qui avait […]

Voir l'article >
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

La Jeanne a besoin de votre vote !

18 juillet 2018

Le magazine Le Pèlerin attribue chaque année un prix pour un site patrimonial religieux qui nécessite une remise à niveau.

Un jury détermine les trois sites les plus significatifs et demande aux internautes de donner leur avis.

Cette année, un des trois monuments retenus est présenté par Le Souvenir Français. Il s’agit du monument érigé dans une petite commune des Vosges, Ménil-sur-Belvitte. Ce monument dénommé « La Jeanne » par les habitants du village rend hommage aux chasseurs alpins tombés lors des combats d’août 1914.

Ce monument est exceptionnel.

Par sa symbolique d’abord, considéré comme un des plus beaux monuments dédiés à l’infanterie alpine, il présente plusieurs sculptures : à droite deux Alpins partent à l’attaque, à gauche la vierge Marie soutient un combattant agonisant, au sommet trône la statue de Jeanne d’Arc. Bien que ces statues ne soient pas issues de la main de grands sculpteurs, elles donnent au monument force et émotion. La statue de la Jeanne est en effet une réplique de la sculpture dessinée par Emile ROY et édifiée au sommet de la Chapelle de Vaucouleurs.

Par son histoire ensuite, le monument inauguré en 1927 est construit à l’origine sur un terrain appartenant à l’évêché d’Epinal. Il est né de la volonté du curé de Ménil-sur-Belvitte Alphonse Collé qui occupa la paroisse de 1908 à son décès en 1943. Durant les combats d’août et de septembre 1914 l’abbé Collé soigna les blessés, transforma son presbytère en infirmerie et donna à chacun des morts une sépulture avant de s’imposer comme l’acteur de la mémoire de la bataille de Montagne et comme le principal soutien des familles.

Par notre obligation enfin, Le Souvenir Français a reçu en héritage cet exceptionnel monument, il est de notre devoir de lui redonner toute sa signification pour que le cri lancé par l’abbé Collé continue à resonner « Oublier-jamais ».

 

Pour voter :  http://www.pelerin.com/Histoire-Patrimoine/Le-grand-Prix-Pelerin-du-patrimoine/Grand-Prix-Pelerin-du-Patrimoine-l-edition-2018/Votez-pour-le-Prix-du-public

 

Ensemble nous réussirons !

 

Articles récents

18 mars 2022

Le Monument funéraire du sergent pilote André Louis TACHARD, « Mort pour la France » est menacé : il va être vendu aux enchères

  L’Hôtel des ventes de Montpellier propose la vente aux enchères, le 26 mars 2022, de quatre-vingts objets de la collection Jeanne TACHARD, dont le monument funéraire installé sur la sépulture d’André Louis TACHARD, située au cimetière du Montparnasse à Paris. André Louis TACHARD, architecte avant sa mobilisation en 1914, sergent pilote au 2e Groupe […]

Voir l'article >
25 février 2022

La mémoire de la guerre d’Algérie. Comment bien refermer la boite à chagrin ?

Le 27 août 1961, évoquant la guerre d’Algérie, le général de Gaulle confia à Hervé Alphand « il faut nous débarrasser de cette boite à chagrin où nous engloutissons pour rien nos énergies et qui nous attire toutes sortes de difficultés sur tous les plans. »

Voir l'article >
3 février 2022

Communiqué du Président général du Souvenir Français

La vandalisation des monuments dans les départements d’Outre-Mer se poursuit. Lorsque le monument de Joséphine de Beauharnais a été décapité, la majorité des Français sont restés silencieux. Elle était la première épouse de « l’horrible » Napoléon qui avait rétabli l’esclavage. Lorsque le monument de Schoelcher a été vandalisé, la majorité des Français sont restés silencieux. Qui […]

Voir l'article >
17 mars 2021

La revue du Souvenir Français

Vous n’êtes pas abonnés à la revue nationale mais certains textes ou articles vous intéressent ? Tous les trimestres, nous vous indiquons le sommaire de la revue à paraître (Janvier, avril, juillet et octobre). Si vous souhaitez la recevoir occasionnellement sans vous abonner, après avoir repéré un article qui vous plaisait, vous pouvez la commander […]

Voir l'article >
22 juin 2022

Sous les projecteurs

En juillet, Le Souvenir Français souhaite mettre en lumière l’année 1942, une année tragique et une année d’espérance. 1 – Un hommage aux victimes du Vel d’Hiv Le 15 mai 2022, Le Président général du Souvenir Français et le Grand Rabbin de France Haïm Korsia, secrétaire général du Souvenir Français se sont rendus au cimetière […]

Voir l'article >

Agenda du mois

Comme tous les ans depuis 2017, Le Souvenir Français rend hommage aux Présidents de la République décédés. Ce choix est d’abord celui d’une association placée sous le haut patronage de ceux qui incarnent l’Etat. Le 1er février 1906, le Président Emile Loubet signe le décret reconnaissant l’utilité publique du Souvenir Français. Ce Président qui avait […]

Voir l'article >