Bilan des activités du président général

1 décembre 2022

Novembre 2022

Jeudi 3 novembre 2022 : Remise d’une plaque mémorielle à Madame Linda Zabolsky en hommage à sa mère Edith Urwicz. Edith Urwicz habitait à Nice avec ses parents, juifs polonais. En 1943 son père est arrêté. Il disparaitra à Auschwitz. Elle s’engage dans la Résistance au sein du réseau Coty dans lequel elle joue un rôle important. Au lendemain de la guerre elle rejoint les Etats-Unis où elle se marie et construit sa vie. Sa fille américaine a souhaité lui rendre hommage. En liaison avec le comité du Souvenir Français des Etats-Unis, je lui ai remis une plaque mémorielle.

Linda Zabolsky et Serge Barcellini, 3 novembre 2022, siège du Souvenir Français

Lundi 7 novembre 2022 : Participation à la cérémonie de ravivage de la Flamme de la Nation aux Gonds (Charente). Cette cérémonie organisée par Michel Hadj, ancien directeur du Souvenir Français, en présence de Madame Patricia Mirallès, Secrétaire d’Etat auprès du ministre des Armées, chargées des Anciens combattants et de la Mémoire, a rassemblé plusieurs centaines de jeunes scolaires, de militaires ainsi que de nombreux maires des communes du département. J’ai été appelé à éteindre la Flamme et à remettre 3 médailles du Souvenir Français à trois adhérents fortement engagés dans la sauvegarde des tombes de la Grande Guerre dans le cimetière de la commune.

La secrétaire d’Etat, de jeunes porte-drapeaux et deux commissaires de la Flamme, dont Madame Morel, également rédactrice en cheffe de la revue du Souvenir Français

 Mardi 8 novembre 2022 : Enregistrement d’un entretien sur l’avenir de la mémoire et Le Souvenir Français dans les studios de Canal Académies. Cet entretien prolonge la publication par « France Mémoire » d’un texte sur le centenaire de la loi portant sur la création de la Journée commémorative nationale du 11 novembre. L’entretien a été diffusé à partir du 10 novembre 2022.

Pour écouter le podcast : https://www.canalacademies.com/auteurs/serge-barcellini

Jeudi 10 novembre 2022 : Participation à la cérémonie organisée devant le monument aux morts de la gare du Nord, par la direction nationale de la SNCF. Participèrent à cette cérémonie aux côtés du président-directeur général de l’entreprise, de nombreux responsables politiques et militaires ainsi que l’Ambassadeur d’Ukraine en France.

J’ai déposé une gerbe aux côtés du Président de la Fédération des Anciens Combattants de la SNCF.

Monument aux morts de la gare du Nord

Vendredi 11 novembre 2022 : Présidence de la cérémonie d’hommage aux lycéens et étudiants parisiens qui ont manifesté devant la tombe du Soldat Inconnu le 11 novembre 1940. Héritier de l’association des « Résistants de 1940 » Le Souvenir Français a reconstruit cette cérémonie qui se déroule à 9h30 en amont de la cérémonie à l’Arc de Triomphe devant la plaque commémorative apposée à la sortie du métro, place de l’Etoile.

Cette année 5 ministres ainsi que la mairie de Paris ont participé à la cérémonie qui a été marquée par le transfert du drapeau du 11 novembre 1940 du lycée Buffon au lycée Louis Le Grand.

Cérémonie du 11 novembre 2022

Vendredi 11 novembre 2022 : Publication de deux interviews :

Dans la Newsletter Fondamental : https://fondamental.fr/2022/11/10/interview-serge-barcellini/

Dans le quotidien Ouest-France : https://www.ouest-france.fr/culture/histoire/guerre-14-18/commemorations-14-18/rencontre-le-president-du-souvenir-francais-prend-soin-de-ses-poilus-e2dfaf64-5148-11ed-ae8d-dd3e997481a9

Mercredi 16 novembre

Déplacement à Bayeux (Calvados) dans le cadre de l’installation du comité d’éthique chargé d’accompagner la mise en œuvre du projet « Hommage aux Héros ».

Ce projet consiste en la création d’un spectacle de très grande ampleur sur le thème du Débarquement du 6 juin et de la bataille de Normandie.

Le comité d’éthique, composé de 12 personnes, 6 proposées par le président du comité du Débarquement (Monsieur Jean Quétier) et 6 par Le Souvenir Français, est présidé par Jean Quétier et moi-même. La création du comité d’éthique s’inscrit dans une réflexion sur les temps de la mémoire du débarquement.

Après le premier temps (1946-1983) marqué par la matérialisation de la mémoire funéraire et la création du comité du débarquement), le deuxième temps (1984-2023) fut marqué par la force des témoins, la mondialisation de la mémoire du 6 juin et l’émiettement des acteurs). L’année 2024 va être marquée par le début d’un nouveau temps, celui de la disparition des témoins.

Dès lors, le projet nous oblige à réfléchir aux défis à relever : quelle place pour le 6 juin dans la mondialisation de la mémoire, quel équilibre entre les mémoires nationales et internes aux nations (pour la France la place des combattants, des résistants et des victimes) quelle place pour les acteurs de mémoire (collectivités territoriales, associations, collectionneurs…), quelle politique enfin de transmission à mettre en œuvre ?

Ainsi ce projet nous force à réfléchir également à ce qu’est l’éthique d’un projet : respect de l’histoire ; équilibre entre les mémoires nationales; équilibre dans la mémoire français entre combattant, victime, résistant;  sauvegarde et développement des lieux funéraires et anticipation sur l’évolution des connaissances historiques des jeunes.

Une conférence de presse a clôturé l’installation du comité d’éthique.

Création du comité d’éthique, projet « Hommage aux Héros », Bayeux,16 novembre 2022

Jeudi 17 novembre 2022 : Participation à la cérémonie organisée à l’occasion du 170ème anniversaire de la création de la médaille militaire au siège de la société nationale de la Médaille Militaire. Cette cérémonie a permis de mettre en valeur l’action partenariale conduite par Le Souvenir Français et la société au Canada. Les deux associations dirigées par la même personne, Monsieur Christophe Raisonnier, ont porté la réalisation d’un moment consacré à l’amitié franco-canadienne à Ottawa.

Cérémonie devant le monument OPEX au parc André Citroën dans le 15ème arrondissement de Paris

Vendredi 18 novembre 2022 :  Intervention dans le cadre de la journée d’étude commémorant le 40ème anniversaire de la disparition de Marcel Paul organisée par l’association française Buchenwald Dora et Kommandos.

A cette occasion j’ai apporté mon témoignage. J’ai connu Marcel Paul de juin 1981 au 11 novembre 1982, date de son décès. A cette époque, en ma qualité d’assistant parlementaire du ministre Jean Laurain, je suis intervenu dans la préparation de la recréation de la journée commémorative du 8 mai, demandée par les associations d’anciens combattants, résistants et déportés, dont la FNDIRP présidée par Marcel Paul, et surtout dans la définition du concept de mémoire combattante et dans la création de la première structure chargée de concevoir et de gérer cette politique. Le 25 avril 1982, une exceptionnelle exposition consacrée à la Déportation était inaugurée au Trocadéro. Marcel Paul y avait joué un rôle non négligeable.

Carton d’invitation à la journée d’étude

Mercredi 23 novembre 2022

Participation à l’animation du stand du Souvenir Français au salon des maires à la porte de Versailles à Paris. De nombreux maires et élus ont été rencontrés. Tous ont reçu le flyer réalisé à cette occasion « Le Souvenir Français au service des municipalités » et avec tous a été évoqué la question centrale de la définition d’une nouvelle politique mémorielle construite sur la transmission et la mise en valeur des sites mémoriels des communes. Cette politique se concentre sur trois actions : l’opération Seconde vie des drapeaux (le dépôt des drapeaux des associations d’anciens combattants dissoutes dans les établissements scolaires) la géolocalisation des tombes de « Morts pour la France » dans les cimetières communaux, et la création de parcours de mémoire communaux.

Salon des maires, porte de Versailles, Paris, 23 novembre 2022

Jeudi 24 novembre 2022

Présidence d’une table ronde dans le cadre du colloque international sur la Seconde Guerre mondiale en Afrique du Nord et au Moyen-Orient arabe.

A cette occasion j’ai rappelé l’histoire des tombes des combattants coloniaux en Algérie, Maroc et Tunisie. Alors que de 1940 à 1960, les combattants des 3 religions étaient regroupés dans des cimetières alors très nombreux, au moment des indépendances la France a mis en place une politique de regroupement des tombes qui a abouti à exclure les combattants musulmans de nos trois grande nécropoles nationales (Oran, Casablanca, Gammarth). Ces tombes musulmanes ont été laissées sur site et remises à chaque Etat indépendant. 60 ans plus tard, les 3 nécropoles nationales françaises sont parfaitement entretenues et les carrés musulmans sont tous à l’abandon.

La question d’un regroupement de ces tombes musulmanes dans les nécropoles françaises pourrait être aujourd’hui un sujet d’actualité et cela d’autant plus que Benjamin Stora propose que la France prenne en charge l’entretien des tombes des combattants musulmans de la guerre d’Algérie laissés dans les cimetières communaux algériens.

Carton d’invitation du colloque

Vendredi 25 novembre 2022

Remise de la médaille d’argent du Souvenir Français au docteur Richard Heil au siège du Souvenir Français en présence de Madame Trimbach, préfète de la Meuse, ainsi que du colonel Pierson, maire des Eparges. Richard Heil est médecin à Manheim. Il est engagé dans la sauvegarde de la mémoire partagée entre la France et l’Allemagne. A ce titre, il a financé la rénovation du cimetière des prisonniers de guerre français de 1870-1871 à Manheim ainsi que de nombreuses initiatives en Meuse autour du souvenir des combats des Eparges et la mémoire de Raymond Poincaré. Un engagement exemplaire au service de l’amitié franco-allemande.

Remise de la médaille d’argent du Souvenir Français au docteur Richard Heil par Serge Barcellini, 25 novembre 2022, siège du Souvenir Français

Samedi 26 novembre 2022

Animation du séminaire des délégués généraux à Paris. 80 délégations étaient présentes. Deux points ont été débattus durant la journée : l’évolution du tissu associatif mémoriel dans les prochaines années et les initiatives pédagogiques de notre association (géo-mémoire, seconde vie des drapeaux, concours scolaires, voyages mémoriels). Le séminaire s’est conclu par la cérémonie traditionnelle de ravivage de la Flamme. La cérémonie fut exceptionnelle, présidée par Madame Dominique Faure, Secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, chargée de la Ruralité. Elle a rassemblé plus de 500 personnes dont 121 drapeaux du Souvenir Français, plus de 100 jeunes scolaires, 20 jeunes sapeur-pompiers, 15 reconstitueurs appartenant à deux associations.

Séminaire des délégués généraux du Souvenir Français, Paris, 26 novembre 2022

Lundi 28 novembre 2022

Intervention à l’ouverture du colloque organisé par l’association « Les compagnons du 8 novembre 1942 » consacré au débarquement allié en Afrique du Nord dans le cadre du 80ème anniversaire de cet événement. J’ai tenu à cette occasion à souligner la montée en lumière de cet événement. Alors que depuis 79 ans, la mémoire a marginalisé l’histoire de ce tournant de la Seconde Guerre mondiale, le 80ème anniversaire a suscité un frémissement médiatique. Les raisons de la marginalisation comme celle du réveil méritent d’être étudiées.

La marginalisation est dû à la fois à l’histoire compliquée des relations de Gaulle / Giraud / Darlan, mais aussi à la décolonisation de l’Algérie, dont l’histoire a fait disparaitre le temps du Débarquement. Quant au réveil il est dû à la découverte par les médias de la diversification des résistants algériens (et en particulier à la place très importante des résistants d’origine juive) mais aussi à une vision plurielle de la Seconde Guerre mondiale qui s’éloigne d’un auto-centrage sur le seul débarquement du 6 juin.

Programme du colloque

Articles récents

" alt="" class="img-fluid"/>
3 octobre 2022

Sous les projecteurs

La religion durant la Grande Guerre et la chapelle du Souvenir Français Inauguration de l’exposition « Croire au front » Le Souvenir Français est heureux d’accueillir cette exposition conçue et réalisée par Monsieur Jean-Luc Messager. L’exposition propose une réflexion sur le rôle de la religion en 1914-1918, à travers des témoignages photographiques qui captent et traduisent le […]

Voir l'article >
18 mars 2022

Le Monument funéraire du sergent pilote André Louis TACHARD, « Mort pour la France » est menacé : il va être vendu aux enchères

  L’Hôtel des ventes de Montpellier propose la vente aux enchères, le 26 mars 2022, de quatre-vingts objets de la collection Jeanne TACHARD, dont le monument funéraire installé sur la sépulture d’André Louis TACHARD, située au cimetière du Montparnasse à Paris. André Louis TACHARD, architecte avant sa mobilisation en 1914, sergent pilote au 2e Groupe […]

Voir l'article >
25 février 2022

La mémoire de la guerre d’Algérie. Comment bien refermer la boite à chagrin ?

Le 27 août 1961, évoquant la guerre d’Algérie, le général de Gaulle confia à Hervé Alphand « il faut nous débarrasser de cette boite à chagrin où nous engloutissons pour rien nos énergies et qui nous attire toutes sortes de difficultés sur tous les plans. »

Voir l'article >
3 février 2022

Communiqué du Président général du Souvenir Français

La vandalisation des monuments dans les départements d’Outre-Mer se poursuit. Lorsque le monument de Joséphine de Beauharnais a été décapité, la majorité des Français sont restés silencieux. Elle était la première épouse de « l’horrible » Napoléon qui avait rétabli l’esclavage. Lorsque le monument de Schoelcher a été vandalisé, la majorité des Français sont restés silencieux. Qui […]

Voir l'article >
17 mars 2021

La revue du Souvenir Français

Vous n’êtes pas abonnés à la revue nationale mais certains textes ou articles vous intéressent ? Tous les trimestres, nous vous indiquons le sommaire de la revue à paraître (Janvier, avril, juillet et octobre). Si vous souhaitez la recevoir occasionnellement sans vous abonner, après avoir repéré un article qui vous plaisait, vous pouvez la commander […]

Voir l'article >
4 janvier 2023

Sous les projecteurs

Au mois de janvier, Le Souvenir Français place sous les projecteurs la veille des objets mémoriels sur internet. Inauguration de l’exposition « Les plaques funéraires des soldats creusois de la Première Guerre mondiale Morts pour la France » Le Souvenir Français est heureux d’accueillir cette exposition conçue et réalisée par le conseil départemental de la Creuse […]

Voir l'article >

Nos partenaires

L’actualité de nos partenaires Club Soroptimist International Paris-Fondateur 19 janvier 2023 : Cérémonie en hommage à Suzanne Noël, organisée avec Le Souvenir Français au cimetière de Montmartre à Paris – Mise à jour le 16/01/2023 Annulée en raison des mouvements syndicaux annoncés. Association Société Lyonnaise d’Histoire de la Police 12 janvier 2023 : Première conférence du Cycle […]

Voir l'article >
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Bilan des activités du président général

1 décembre 2022

Novembre 2022

Jeudi 3 novembre 2022 : Remise d’une plaque mémorielle à Madame Linda Zabolsky en hommage à sa mère Edith Urwicz. Edith Urwicz habitait à Nice avec ses parents, juifs polonais. En 1943 son père est arrêté. Il disparaitra à Auschwitz. Elle s’engage dans la Résistance au sein du réseau Coty dans lequel elle joue un rôle important. Au lendemain de la guerre elle rejoint les Etats-Unis où elle se marie et construit sa vie. Sa fille américaine a souhaité lui rendre hommage. En liaison avec le comité du Souvenir Français des Etats-Unis, je lui ai remis une plaque mémorielle.

Linda Zabolsky et Serge Barcellini, 3 novembre 2022, siège du Souvenir Français

Lundi 7 novembre 2022 : Participation à la cérémonie de ravivage de la Flamme de la Nation aux Gonds (Charente). Cette cérémonie organisée par Michel Hadj, ancien directeur du Souvenir Français, en présence de Madame Patricia Mirallès, Secrétaire d’Etat auprès du ministre des Armées, chargées des Anciens combattants et de la Mémoire, a rassemblé plusieurs centaines de jeunes scolaires, de militaires ainsi que de nombreux maires des communes du département. J’ai été appelé à éteindre la Flamme et à remettre 3 médailles du Souvenir Français à trois adhérents fortement engagés dans la sauvegarde des tombes de la Grande Guerre dans le cimetière de la commune.

La secrétaire d’Etat, de jeunes porte-drapeaux et deux commissaires de la Flamme, dont Madame Morel, également rédactrice en cheffe de la revue du Souvenir Français

 Mardi 8 novembre 2022 : Enregistrement d’un entretien sur l’avenir de la mémoire et Le Souvenir Français dans les studios de Canal Académies. Cet entretien prolonge la publication par « France Mémoire » d’un texte sur le centenaire de la loi portant sur la création de la Journée commémorative nationale du 11 novembre. L’entretien a été diffusé à partir du 10 novembre 2022.

Pour écouter le podcast : https://www.canalacademies.com/auteurs/serge-barcellini

Jeudi 10 novembre 2022 : Participation à la cérémonie organisée devant le monument aux morts de la gare du Nord, par la direction nationale de la SNCF. Participèrent à cette cérémonie aux côtés du président-directeur général de l’entreprise, de nombreux responsables politiques et militaires ainsi que l’Ambassadeur d’Ukraine en France.

J’ai déposé une gerbe aux côtés du Président de la Fédération des Anciens Combattants de la SNCF.

Monument aux morts de la gare du Nord

Vendredi 11 novembre 2022 : Présidence de la cérémonie d’hommage aux lycéens et étudiants parisiens qui ont manifesté devant la tombe du Soldat Inconnu le 11 novembre 1940. Héritier de l’association des « Résistants de 1940 » Le Souvenir Français a reconstruit cette cérémonie qui se déroule à 9h30 en amont de la cérémonie à l’Arc de Triomphe devant la plaque commémorative apposée à la sortie du métro, place de l’Etoile.

Cette année 5 ministres ainsi que la mairie de Paris ont participé à la cérémonie qui a été marquée par le transfert du drapeau du 11 novembre 1940 du lycée Buffon au lycée Louis Le Grand.

Cérémonie du 11 novembre 2022

Vendredi 11 novembre 2022 : Publication de deux interviews :

Dans la Newsletter Fondamental : https://fondamental.fr/2022/11/10/interview-serge-barcellini/

Dans le quotidien Ouest-France : https://www.ouest-france.fr/culture/histoire/guerre-14-18/commemorations-14-18/rencontre-le-president-du-souvenir-francais-prend-soin-de-ses-poilus-e2dfaf64-5148-11ed-ae8d-dd3e997481a9

Mercredi 16 novembre

Déplacement à Bayeux (Calvados) dans le cadre de l’installation du comité d’éthique chargé d’accompagner la mise en œuvre du projet « Hommage aux Héros ».

Ce projet consiste en la création d’un spectacle de très grande ampleur sur le thème du Débarquement du 6 juin et de la bataille de Normandie.

Le comité d’éthique, composé de 12 personnes, 6 proposées par le président du comité du Débarquement (Monsieur Jean Quétier) et 6 par Le Souvenir Français, est présidé par Jean Quétier et moi-même. La création du comité d’éthique s’inscrit dans une réflexion sur les temps de la mémoire du débarquement.

Après le premier temps (1946-1983) marqué par la matérialisation de la mémoire funéraire et la création du comité du débarquement), le deuxième temps (1984-2023) fut marqué par la force des témoins, la mondialisation de la mémoire du 6 juin et l’émiettement des acteurs). L’année 2024 va être marquée par le début d’un nouveau temps, celui de la disparition des témoins.

Dès lors, le projet nous oblige à réfléchir aux défis à relever : quelle place pour le 6 juin dans la mondialisation de la mémoire, quel équilibre entre les mémoires nationales et internes aux nations (pour la France la place des combattants, des résistants et des victimes) quelle place pour les acteurs de mémoire (collectivités territoriales, associations, collectionneurs…), quelle politique enfin de transmission à mettre en œuvre ?

Ainsi ce projet nous force à réfléchir également à ce qu’est l’éthique d’un projet : respect de l’histoire ; équilibre entre les mémoires nationales; équilibre dans la mémoire français entre combattant, victime, résistant;  sauvegarde et développement des lieux funéraires et anticipation sur l’évolution des connaissances historiques des jeunes.

Une conférence de presse a clôturé l’installation du comité d’éthique.

Création du comité d’éthique, projet « Hommage aux Héros », Bayeux,16 novembre 2022

Jeudi 17 novembre 2022 : Participation à la cérémonie organisée à l’occasion du 170ème anniversaire de la création de la médaille militaire au siège de la société nationale de la Médaille Militaire. Cette cérémonie a permis de mettre en valeur l’action partenariale conduite par Le Souvenir Français et la société au Canada. Les deux associations dirigées par la même personne, Monsieur Christophe Raisonnier, ont porté la réalisation d’un moment consacré à l’amitié franco-canadienne à Ottawa.

Cérémonie devant le monument OPEX au parc André Citroën dans le 15ème arrondissement de Paris

Vendredi 18 novembre 2022 :  Intervention dans le cadre de la journée d’étude commémorant le 40ème anniversaire de la disparition de Marcel Paul organisée par l’association française Buchenwald Dora et Kommandos.

A cette occasion j’ai apporté mon témoignage. J’ai connu Marcel Paul de juin 1981 au 11 novembre 1982, date de son décès. A cette époque, en ma qualité d’assistant parlementaire du ministre Jean Laurain, je suis intervenu dans la préparation de la recréation de la journée commémorative du 8 mai, demandée par les associations d’anciens combattants, résistants et déportés, dont la FNDIRP présidée par Marcel Paul, et surtout dans la définition du concept de mémoire combattante et dans la création de la première structure chargée de concevoir et de gérer cette politique. Le 25 avril 1982, une exceptionnelle exposition consacrée à la Déportation était inaugurée au Trocadéro. Marcel Paul y avait joué un rôle non négligeable.

Carton d’invitation à la journée d’étude

Mercredi 23 novembre 2022

Participation à l’animation du stand du Souvenir Français au salon des maires à la porte de Versailles à Paris. De nombreux maires et élus ont été rencontrés. Tous ont reçu le flyer réalisé à cette occasion « Le Souvenir Français au service des municipalités » et avec tous a été évoqué la question centrale de la définition d’une nouvelle politique mémorielle construite sur la transmission et la mise en valeur des sites mémoriels des communes. Cette politique se concentre sur trois actions : l’opération Seconde vie des drapeaux (le dépôt des drapeaux des associations d’anciens combattants dissoutes dans les établissements scolaires) la géolocalisation des tombes de « Morts pour la France » dans les cimetières communaux, et la création de parcours de mémoire communaux.

Salon des maires, porte de Versailles, Paris, 23 novembre 2022

Jeudi 24 novembre 2022

Présidence d’une table ronde dans le cadre du colloque international sur la Seconde Guerre mondiale en Afrique du Nord et au Moyen-Orient arabe.

A cette occasion j’ai rappelé l’histoire des tombes des combattants coloniaux en Algérie, Maroc et Tunisie. Alors que de 1940 à 1960, les combattants des 3 religions étaient regroupés dans des cimetières alors très nombreux, au moment des indépendances la France a mis en place une politique de regroupement des tombes qui a abouti à exclure les combattants musulmans de nos trois grande nécropoles nationales (Oran, Casablanca, Gammarth). Ces tombes musulmanes ont été laissées sur site et remises à chaque Etat indépendant. 60 ans plus tard, les 3 nécropoles nationales françaises sont parfaitement entretenues et les carrés musulmans sont tous à l’abandon.

La question d’un regroupement de ces tombes musulmanes dans les nécropoles françaises pourrait être aujourd’hui un sujet d’actualité et cela d’autant plus que Benjamin Stora propose que la France prenne en charge l’entretien des tombes des combattants musulmans de la guerre d’Algérie laissés dans les cimetières communaux algériens.

Carton d’invitation du colloque

Vendredi 25 novembre 2022

Remise de la médaille d’argent du Souvenir Français au docteur Richard Heil au siège du Souvenir Français en présence de Madame Trimbach, préfète de la Meuse, ainsi que du colonel Pierson, maire des Eparges. Richard Heil est médecin à Manheim. Il est engagé dans la sauvegarde de la mémoire partagée entre la France et l’Allemagne. A ce titre, il a financé la rénovation du cimetière des prisonniers de guerre français de 1870-1871 à Manheim ainsi que de nombreuses initiatives en Meuse autour du souvenir des combats des Eparges et la mémoire de Raymond Poincaré. Un engagement exemplaire au service de l’amitié franco-allemande.

Remise de la médaille d’argent du Souvenir Français au docteur Richard Heil par Serge Barcellini, 25 novembre 2022, siège du Souvenir Français

Samedi 26 novembre 2022

Animation du séminaire des délégués généraux à Paris. 80 délégations étaient présentes. Deux points ont été débattus durant la journée : l’évolution du tissu associatif mémoriel dans les prochaines années et les initiatives pédagogiques de notre association (géo-mémoire, seconde vie des drapeaux, concours scolaires, voyages mémoriels). Le séminaire s’est conclu par la cérémonie traditionnelle de ravivage de la Flamme. La cérémonie fut exceptionnelle, présidée par Madame Dominique Faure, Secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, chargée de la Ruralité. Elle a rassemblé plus de 500 personnes dont 121 drapeaux du Souvenir Français, plus de 100 jeunes scolaires, 20 jeunes sapeur-pompiers, 15 reconstitueurs appartenant à deux associations.

Séminaire des délégués généraux du Souvenir Français, Paris, 26 novembre 2022

Lundi 28 novembre 2022

Intervention à l’ouverture du colloque organisé par l’association « Les compagnons du 8 novembre 1942 » consacré au débarquement allié en Afrique du Nord dans le cadre du 80ème anniversaire de cet événement. J’ai tenu à cette occasion à souligner la montée en lumière de cet événement. Alors que depuis 79 ans, la mémoire a marginalisé l’histoire de ce tournant de la Seconde Guerre mondiale, le 80ème anniversaire a suscité un frémissement médiatique. Les raisons de la marginalisation comme celle du réveil méritent d’être étudiées.

La marginalisation est dû à la fois à l’histoire compliquée des relations de Gaulle / Giraud / Darlan, mais aussi à la décolonisation de l’Algérie, dont l’histoire a fait disparaitre le temps du Débarquement. Quant au réveil il est dû à la découverte par les médias de la diversification des résistants algériens (et en particulier à la place très importante des résistants d’origine juive) mais aussi à une vision plurielle de la Seconde Guerre mondiale qui s’éloigne d’un auto-centrage sur le seul débarquement du 6 juin.

Programme du colloque

Articles récents

" alt="" class="img-fluid"/>
3 octobre 2022

Sous les projecteurs

La religion durant la Grande Guerre et la chapelle du Souvenir Français Inauguration de l’exposition « Croire au front » Le Souvenir Français est heureux d’accueillir cette exposition conçue et réalisée par Monsieur Jean-Luc Messager. L’exposition propose une réflexion sur le rôle de la religion en 1914-1918, à travers des témoignages photographiques qui captent et traduisent le […]

Voir l'article >
18 mars 2022

Le Monument funéraire du sergent pilote André Louis TACHARD, « Mort pour la France » est menacé : il va être vendu aux enchères

  L’Hôtel des ventes de Montpellier propose la vente aux enchères, le 26 mars 2022, de quatre-vingts objets de la collection Jeanne TACHARD, dont le monument funéraire installé sur la sépulture d’André Louis TACHARD, située au cimetière du Montparnasse à Paris. André Louis TACHARD, architecte avant sa mobilisation en 1914, sergent pilote au 2e Groupe […]

Voir l'article >
25 février 2022

La mémoire de la guerre d’Algérie. Comment bien refermer la boite à chagrin ?

Le 27 août 1961, évoquant la guerre d’Algérie, le général de Gaulle confia à Hervé Alphand « il faut nous débarrasser de cette boite à chagrin où nous engloutissons pour rien nos énergies et qui nous attire toutes sortes de difficultés sur tous les plans. »

Voir l'article >
3 février 2022

Communiqué du Président général du Souvenir Français

La vandalisation des monuments dans les départements d’Outre-Mer se poursuit. Lorsque le monument de Joséphine de Beauharnais a été décapité, la majorité des Français sont restés silencieux. Elle était la première épouse de « l’horrible » Napoléon qui avait rétabli l’esclavage. Lorsque le monument de Schoelcher a été vandalisé, la majorité des Français sont restés silencieux. Qui […]

Voir l'article >
17 mars 2021

La revue du Souvenir Français

Vous n’êtes pas abonnés à la revue nationale mais certains textes ou articles vous intéressent ? Tous les trimestres, nous vous indiquons le sommaire de la revue à paraître (Janvier, avril, juillet et octobre). Si vous souhaitez la recevoir occasionnellement sans vous abonner, après avoir repéré un article qui vous plaisait, vous pouvez la commander […]

Voir l'article >
4 janvier 2023

Sous les projecteurs

Au mois de janvier, Le Souvenir Français place sous les projecteurs la veille des objets mémoriels sur internet. Inauguration de l’exposition « Les plaques funéraires des soldats creusois de la Première Guerre mondiale Morts pour la France » Le Souvenir Français est heureux d’accueillir cette exposition conçue et réalisée par le conseil départemental de la Creuse […]

Voir l'article >

Nos partenaires

L’actualité de nos partenaires Club Soroptimist International Paris-Fondateur 19 janvier 2023 : Cérémonie en hommage à Suzanne Noël, organisée avec Le Souvenir Français au cimetière de Montmartre à Paris – Mise à jour le 16/01/2023 Annulée en raison des mouvements syndicaux annoncés. Association Société Lyonnaise d’Histoire de la Police 12 janvier 2023 : Première conférence du Cycle […]

Voir l'article >