3 question à Danielle Paulin

13 août 2020

Danielle PAULIN est Présidente du comité du Souvenir Français de Machecoul-Legé.

1/ La guerre de 1870/1871 a eu des conséquences importantes que l’on connaît bien dans l’Est de la France mais moins dans le reste du territoire. Quel a été son impact en Loire-Atlantique et plus particulièrement dans les cantons de Machecoul et Legé ?

Il n’y a pas eu de combats en Loire Atlantique. Il n’y a eu que des hommes mobilisés pour aller combattre les Prussiens. La plupart a été enrôlée dans l’Armée de la Loire. Ici, la population vivait majoritairement de l’agriculture et pour Machecoul, Bourgneuf, entre autres, de la pêche. Le départ de ces soldats qui étaient pour la plupart laboureurs a eu une grande incidence sur la vie de ces villages, obligeant les femmes et les personnes âgées à les remplacer.

2/ Quelle a été votre méthode pour recenser l’ensemble des tombes et des monuments aux morts de la guerre de 1870 de ces cantons ?

Je m’étais déjà intéressée à l’histoire des soldats morts pour la France pendant la guerre franco-prussienne de 1870 dans les cantons de Legé et Machecoul lors de la restauration d’un monument à la mémoire des enfants de la commune de Fontaine-les-Coteaux morts pendant cette guerre. A cette occasion, j’avais fait des recherches de l’impact de cette guerre dans le département et le déroulement du conflit. En me rendant au cimetière de Legé (Loire-Atlantique), j’ai constaté que des plaques offertes par Le Souvenir Français en mémoire des soldats morts en 1870-1871 étaient en mauvais état. Le 150ème anniversaire est l’occasion de mettre à l’honneur ces oubliés.

Ainsi, après la lecture de ces plaques, j’ai commencé à effectuer des recherches dans les archives départementales (guerre – conscrits militaires – liste des contingents de la garde mobile) puis sur geanitique.net (les oubliés de 1870) pour effectuer mon recensement.

3/ A qui ce livret est-il destiné ? Quelle sera sa distribution ?

Ce livret est destiné aux jeunes générations, aux scolaires plus particulièrement les lycéens de Première qui ont à nouveau la guerre de 1870 dans leur programme d’histoire. Il peut constituer un outil pour les professeurs d’histoire. Enfin, il est destiné aux mairies, aux citoyens et à tous nos comités surtout ceux qui ont recensé des tombes ou des monuments de 1870. Je serais tentée de leur dire de s’inspirer de ce livret pour mettre à l’honneur ces soldats tombés dans l’oubli.

Le livret permettra de sensibiliser les maires à l’inscription des noms sur les monuments aux morts des soldats tombés pendant la guerre de 1870.

Nous cherchons actuellement des fonds avec Jean LEDERF, Délégué Général de Loire-Atlantique, pour éditer le livret.

Nous poursuivons actuellement nos recherches sur les soldats de Machecoul, Bourgneuf et Saint-Hilaire-de-Chaléons afin de rédiger une seconde partie.

Articles récents

" alt="" class="img-fluid"/>
16 septembre 2020

Deux questions ont été posées à Philippe Jaulneau

Philippe Jaulneau est Président du Comité du Souvenir Français de Coulommiers (77). Son Comité a participé à la réfection du monument consacré à la guerre de 1870 qui sera inauguré le 19 septembre à l’occasion des Journées du Patrimoine. 1- Quelle est l’histoire du monument de 1870 de la guerre de Coulommiers ? La loi […]

Voir l'article >
" alt="" class="img-fluid"/>
14 septembre 2020

Les associations du Comité (septembre 2020)

Société Nationale d’Entraide de la Médaille Militaire Héritière de l’association « Les médaillés militaires de France » créée en 1904, la SNEMM, apolitique et non-confessionnelle, dispose d’un réseau de 850 sections réparties en France, dans les DOM-TOM et à l’étranger, qui contribuent à son action sociale et s’attachent avec elle au rayonnement de la médaille militaire créée […]

Voir l'article >
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Les associations du Comité (septembre 2020)

14 septembre 2020

Danielle PAULIN est Présidente du comité du Souvenir Français de Machecoul-Legé.

1/ La guerre de 1870/1871 a eu des conséquences importantes que l’on connaît bien dans l’Est de la France mais moins dans le reste du territoire. Quel a été son impact en Loire-Atlantique et plus particulièrement dans les cantons de Machecoul et Legé ?

Il n’y a pas eu de combats en Loire Atlantique. Il n’y a eu que des hommes mobilisés pour aller combattre les Prussiens. La plupart a été enrôlée dans l’Armée de la Loire. Ici, la population vivait majoritairement de l’agriculture et pour Machecoul, Bourgneuf, entre autres, de la pêche. Le départ de ces soldats qui étaient pour la plupart laboureurs a eu une grande incidence sur la vie de ces villages, obligeant les femmes et les personnes âgées à les remplacer.

2/ Quelle a été votre méthode pour recenser l’ensemble des tombes et des monuments aux morts de la guerre de 1870 de ces cantons ?

Je m’étais déjà intéressée à l’histoire des soldats morts pour la France pendant la guerre franco-prussienne de 1870 dans les cantons de Legé et Machecoul lors de la restauration d’un monument à la mémoire des enfants de la commune de Fontaine-les-Coteaux morts pendant cette guerre. A cette occasion, j’avais fait des recherches de l’impact de cette guerre dans le département et le déroulement du conflit. En me rendant au cimetière de Legé (Loire-Atlantique), j’ai constaté que des plaques offertes par Le Souvenir Français en mémoire des soldats morts en 1870-1871 étaient en mauvais état. Le 150ème anniversaire est l’occasion de mettre à l’honneur ces oubliés.

Ainsi, après la lecture de ces plaques, j’ai commencé à effectuer des recherches dans les archives départementales (guerre – conscrits militaires – liste des contingents de la garde mobile) puis sur geanitique.net (les oubliés de 1870) pour effectuer mon recensement.

3/ A qui ce livret est-il destiné ? Quelle sera sa distribution ?

Ce livret est destiné aux jeunes générations, aux scolaires plus particulièrement les lycéens de Première qui ont à nouveau la guerre de 1870 dans leur programme d’histoire. Il peut constituer un outil pour les professeurs d’histoire. Enfin, il est destiné aux mairies, aux citoyens et à tous nos comités surtout ceux qui ont recensé des tombes ou des monuments de 1870. Je serais tentée de leur dire de s’inspirer de ce livret pour mettre à l’honneur ces soldats tombés dans l’oubli.

Le livret permettra de sensibiliser les maires à l’inscription des noms sur les monuments aux morts des soldats tombés pendant la guerre de 1870.

Nous cherchons actuellement des fonds avec Jean LEDERF, Délégué Général de Loire-Atlantique, pour éditer le livret.

Nous poursuivons actuellement nos recherches sur les soldats de Machecoul, Bourgneuf et Saint-Hilaire-de-Chaléons afin de rédiger une seconde partie.

Articles récents

" alt="" class="img-fluid"/>
16 septembre 2020

Deux questions ont été posées à Philippe Jaulneau

Philippe Jaulneau est Président du Comité du Souvenir Français de Coulommiers (77). Son Comité a participé à la réfection du monument consacré à la guerre de 1870 qui sera inauguré le 19 septembre à l’occasion des Journées du Patrimoine. 1- Quelle est l’histoire du monument de 1870 de la guerre de Coulommiers ? La loi […]

Voir l'article >
" alt="" class="img-fluid"/>
14 septembre 2020

Il y a 150 ans (septembre 2020)

Le 14 août à Gravelotte, organisation par le VDK de l’inhumation de cinq soldats prussiens, retrouvés dans le ruisseau de Vallières à Coincy, à la nécropole franco-allemande de Gravelotte. De nombreux événements ont été organisés les 15 et 16 août pour commémorer la bataille de Gravelotte, par Le Souvenir Français, Le Souvenir Napoléonien, les Arquebusiers de […]

Voir l'article >