3 question à Danielle Paulin

13 août 2020

Danielle PAULIN est Présidente du comité du Souvenir Français de Machecoul-Legé.

1/ La guerre de 1870/1871 a eu des conséquences importantes que l’on connaît bien dans l’Est de la France mais moins dans le reste du territoire. Quel a été son impact en Loire-Atlantique et plus particulièrement dans les cantons de Machecoul et Legé ?

Il n’y a pas eu de combats en Loire Atlantique. Il n’y a eu que des hommes mobilisés pour aller combattre les Prussiens. La plupart a été enrôlée dans l’Armée de la Loire. Ici, la population vivait majoritairement de l’agriculture et pour Machecoul, Bourgneuf, entre autres, de la pêche. Le départ de ces soldats qui étaient pour la plupart laboureurs a eu une grande incidence sur la vie de ces villages, obligeant les femmes et les personnes âgées à les remplacer.

2/ Quelle a été votre méthode pour recenser l’ensemble des tombes et des monuments aux morts de la guerre de 1870 de ces cantons ?

Je m’étais déjà intéressée à l’histoire des soldats morts pour la France pendant la guerre franco-prussienne de 1870 dans les cantons de Legé et Machecoul lors de la restauration d’un monument à la mémoire des enfants de la commune de Fontaine-les-Coteaux morts pendant cette guerre. A cette occasion, j’avais fait des recherches de l’impact de cette guerre dans le département et le déroulement du conflit. En me rendant au cimetière de Legé (Loire-Atlantique), j’ai constaté que des plaques offertes par Le Souvenir Français en mémoire des soldats morts en 1870-1871 étaient en mauvais état. Le 150ème anniversaire est l’occasion de mettre à l’honneur ces oubliés.

Ainsi, après la lecture de ces plaques, j’ai commencé à effectuer des recherches dans les archives départementales (guerre – conscrits militaires – liste des contingents de la garde mobile) puis sur geanitique.net (les oubliés de 1870) pour effectuer mon recensement.

3/ A qui ce livret est-il destiné ? Quelle sera sa distribution ?

Ce livret est destiné aux jeunes générations, aux scolaires plus particulièrement les lycéens de Première qui ont à nouveau la guerre de 1870 dans leur programme d’histoire. Il peut constituer un outil pour les professeurs d’histoire. Enfin, il est destiné aux mairies, aux citoyens et à tous nos comités surtout ceux qui ont recensé des tombes ou des monuments de 1870. Je serais tentée de leur dire de s’inspirer de ce livret pour mettre à l’honneur ces soldats tombés dans l’oubli.

Le livret permettra de sensibiliser les maires à l’inscription des noms sur les monuments aux morts des soldats tombés pendant la guerre de 1870.

Nous cherchons actuellement des fonds avec Jean LEDERF, Délégué Général de Loire-Atlantique, pour éditer le livret.

Nous poursuivons actuellement nos recherches sur les soldats de Machecoul, Bourgneuf et Saint-Hilaire-de-Chaléons afin de rédiger une seconde partie.

Articles récents

18 mars 2022

Le Monument funéraire du sergent pilote André Louis TACHARD, « Mort pour la France » est menacé : il va être vendu aux enchères

  L’Hôtel des ventes de Montpellier propose la vente aux enchères, le 26 mars 2022, de quatre-vingts objets de la collection Jeanne TACHARD, dont le monument funéraire installé sur la sépulture d’André Louis TACHARD, située au cimetière du Montparnasse à Paris. André Louis TACHARD, architecte avant sa mobilisation en 1914, sergent pilote au 2e Groupe […]

Voir l'article >
25 février 2022

La mémoire de la guerre d’Algérie. Comment bien refermer la boite à chagrin ?

Le 27 août 1961, évoquant la guerre d’Algérie, le général de Gaulle confia à Hervé Alphand « il faut nous débarrasser de cette boite à chagrin où nous engloutissons pour rien nos énergies et qui nous attire toutes sortes de difficultés sur tous les plans. »

Voir l'article >
3 février 2022

Communiqué du Président général du Souvenir Français

La vandalisation des monuments dans les départements d’Outre-Mer se poursuit. Lorsque le monument de Joséphine de Beauharnais a été décapité, la majorité des Français sont restés silencieux. Elle était la première épouse de « l’horrible » Napoléon qui avait rétabli l’esclavage. Lorsque le monument de Schoelcher a été vandalisé, la majorité des Français sont restés silencieux. Qui […]

Voir l'article >
17 mars 2021

La revue du Souvenir Français

Vous n’êtes pas abonnés à la revue nationale mais certains textes ou articles vous intéressent ? Tous les trimestres, nous vous indiquons le sommaire de la revue à paraître (Janvier, avril, juillet et octobre). Si vous souhaitez la recevoir occasionnellement sans vous abonner, après avoir repéré un article qui vous plaisait, vous pouvez la commander […]

Voir l'article >
22 juin 2022

Sous les projecteurs

En juillet, Le Souvenir Français souhaite mettre en lumière l’année 1942, une année tragique et une année d’espérance. 1 – Un hommage aux victimes du Vel d’Hiv Le 15 mai 2022, Le Président général du Souvenir Français et le Grand Rabbin de France Haïm Korsia, secrétaire général du Souvenir Français se sont rendus au cimetière […]

Voir l'article >

Agenda du mois

Comme tous les ans depuis 2017, Le Souvenir Français rend hommage aux Présidents de la République décédés. Ce choix est d’abord celui d’une association placée sous le haut patronage de ceux qui incarnent l’Etat. Le 1er février 1906, le Président Emile Loubet signe le décret reconnaissant l’utilité publique du Souvenir Français. Ce Président qui avait […]

Voir l'article >
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

3 question à Danielle Paulin

13 août 2020

Danielle PAULIN est Présidente du comité du Souvenir Français de Machecoul-Legé.

1/ La guerre de 1870/1871 a eu des conséquences importantes que l’on connaît bien dans l’Est de la France mais moins dans le reste du territoire. Quel a été son impact en Loire-Atlantique et plus particulièrement dans les cantons de Machecoul et Legé ?

Il n’y a pas eu de combats en Loire Atlantique. Il n’y a eu que des hommes mobilisés pour aller combattre les Prussiens. La plupart a été enrôlée dans l’Armée de la Loire. Ici, la population vivait majoritairement de l’agriculture et pour Machecoul, Bourgneuf, entre autres, de la pêche. Le départ de ces soldats qui étaient pour la plupart laboureurs a eu une grande incidence sur la vie de ces villages, obligeant les femmes et les personnes âgées à les remplacer.

2/ Quelle a été votre méthode pour recenser l’ensemble des tombes et des monuments aux morts de la guerre de 1870 de ces cantons ?

Je m’étais déjà intéressée à l’histoire des soldats morts pour la France pendant la guerre franco-prussienne de 1870 dans les cantons de Legé et Machecoul lors de la restauration d’un monument à la mémoire des enfants de la commune de Fontaine-les-Coteaux morts pendant cette guerre. A cette occasion, j’avais fait des recherches de l’impact de cette guerre dans le département et le déroulement du conflit. En me rendant au cimetière de Legé (Loire-Atlantique), j’ai constaté que des plaques offertes par Le Souvenir Français en mémoire des soldats morts en 1870-1871 étaient en mauvais état. Le 150ème anniversaire est l’occasion de mettre à l’honneur ces oubliés.

Ainsi, après la lecture de ces plaques, j’ai commencé à effectuer des recherches dans les archives départementales (guerre – conscrits militaires – liste des contingents de la garde mobile) puis sur geanitique.net (les oubliés de 1870) pour effectuer mon recensement.

3/ A qui ce livret est-il destiné ? Quelle sera sa distribution ?

Ce livret est destiné aux jeunes générations, aux scolaires plus particulièrement les lycéens de Première qui ont à nouveau la guerre de 1870 dans leur programme d’histoire. Il peut constituer un outil pour les professeurs d’histoire. Enfin, il est destiné aux mairies, aux citoyens et à tous nos comités surtout ceux qui ont recensé des tombes ou des monuments de 1870. Je serais tentée de leur dire de s’inspirer de ce livret pour mettre à l’honneur ces soldats tombés dans l’oubli.

Le livret permettra de sensibiliser les maires à l’inscription des noms sur les monuments aux morts des soldats tombés pendant la guerre de 1870.

Nous cherchons actuellement des fonds avec Jean LEDERF, Délégué Général de Loire-Atlantique, pour éditer le livret.

Nous poursuivons actuellement nos recherches sur les soldats de Machecoul, Bourgneuf et Saint-Hilaire-de-Chaléons afin de rédiger une seconde partie.

Articles récents

18 mars 2022

Le Monument funéraire du sergent pilote André Louis TACHARD, « Mort pour la France » est menacé : il va être vendu aux enchères

  L’Hôtel des ventes de Montpellier propose la vente aux enchères, le 26 mars 2022, de quatre-vingts objets de la collection Jeanne TACHARD, dont le monument funéraire installé sur la sépulture d’André Louis TACHARD, située au cimetière du Montparnasse à Paris. André Louis TACHARD, architecte avant sa mobilisation en 1914, sergent pilote au 2e Groupe […]

Voir l'article >
25 février 2022

La mémoire de la guerre d’Algérie. Comment bien refermer la boite à chagrin ?

Le 27 août 1961, évoquant la guerre d’Algérie, le général de Gaulle confia à Hervé Alphand « il faut nous débarrasser de cette boite à chagrin où nous engloutissons pour rien nos énergies et qui nous attire toutes sortes de difficultés sur tous les plans. »

Voir l'article >
3 février 2022

Communiqué du Président général du Souvenir Français

La vandalisation des monuments dans les départements d’Outre-Mer se poursuit. Lorsque le monument de Joséphine de Beauharnais a été décapité, la majorité des Français sont restés silencieux. Elle était la première épouse de « l’horrible » Napoléon qui avait rétabli l’esclavage. Lorsque le monument de Schoelcher a été vandalisé, la majorité des Français sont restés silencieux. Qui […]

Voir l'article >
17 mars 2021

La revue du Souvenir Français

Vous n’êtes pas abonnés à la revue nationale mais certains textes ou articles vous intéressent ? Tous les trimestres, nous vous indiquons le sommaire de la revue à paraître (Janvier, avril, juillet et octobre). Si vous souhaitez la recevoir occasionnellement sans vous abonner, après avoir repéré un article qui vous plaisait, vous pouvez la commander […]

Voir l'article >
22 juin 2022

Sous les projecteurs

En juillet, Le Souvenir Français souhaite mettre en lumière l’année 1942, une année tragique et une année d’espérance. 1 – Un hommage aux victimes du Vel d’Hiv Le 15 mai 2022, Le Président général du Souvenir Français et le Grand Rabbin de France Haïm Korsia, secrétaire général du Souvenir Français se sont rendus au cimetière […]

Voir l'article >

Agenda du mois

Comme tous les ans depuis 2017, Le Souvenir Français rend hommage aux Présidents de la République décédés. Ce choix est d’abord celui d’une association placée sous le haut patronage de ceux qui incarnent l’Etat. Le 1er février 1906, le Président Emile Loubet signe le décret reconnaissant l’utilité publique du Souvenir Français. Ce Président qui avait […]

Voir l'article >