Monument des ânes

Pendant la bataille de Verdun, la ville de Neuville-lès-Vaucouleurs a été choisie par l’Etat major de la 2e armée pour y installer un hôpital vétérinaire destiné à soigner les ânes blessés au cours des combats. Les granges ont été réquisitionnées pour y recevoir 300 de ces animaux. Dès que les ânes étaient guéris, ils retournaient prendre leur place dans les convois de nuit. Importés d’Afrique du Nord, ils étaient les seuls, par leur robustesse, capables d’atteindre les soldats en première ligne pour leur apporter pain, eau et munitions. Pour le centenaire de la création de cet hôpital vétérinaire, la municipalité a érigé un monument à la mémoire des ânes. Orné d’une sculpture d’un poilu serrant un âne dans ses bras, œuvre d’un artiste meusien Denis Mellinger, il est le seul monument dédié aux « ânes-soldats » en France.

Le monument, initié par l’association nationale des amis des ânes, a reçu le soutien financier du Souvenir Français. Il  a été inauguré le 30 juillet 2016.

Retour aux actualités