Trois questions à Grazyna Matkowska

5 juillet 2021

La déléguée générale du Souvenir Français pour la Pologne

1-Quelles sont les raisons de votre engagement au Souvenir Français ?

La Direction Générale du Souvenir Français a suggéré que mon prédécesseur qui avait 90 ans et qui était en même temps le vice-président de l’association Rhin et Danube de Pologne devait être remplacé par quelqu’un de plus jeune. Je ne suis pas membre de l’association Rhin et Danube mais j’accompagnais mon père, président de l’association, aux assemblées et je commençais à comprendre en quoi constituait le rôle de gardien de la mémoire que les anciens portaient dans leurs cœurs et qu’ils exprimaient à travers leur engagement et leurs actions. Participant à un voyage dans les Vosges organisé par le Souvenir Français de Strasbourg auquel étaient invités les membres de l’association Rhin et Danube de Pologne, j’ai découvert l’histoire de mon père et de ses frères d’armes dans la Première Armée Française. J’étais alors la seule de la génération des enfants qui connaissait la langue française. Mon devoir de transmettre aux générations futures la mémoire de l’engagement de nos parents pour combattre le nazisme s’imposait.

2-Quels sont les principaux lieux de la mémoire française en Pologne ?

En Pologne, il existe plus de 60 lieux mémoriels français. Les plus connus sont :

-Le cimetière militaire de Gdansk avec le regroupement de 1359 Français dont 832 identifiés. La majorité sont morts lors de la Seconde Guerre mondiale.

-Le monument consacré à la mémoire du maréchal de Lattre de Tassigny au carré français du cimetière militaire de Varsovie, créé et dévoilé en 2000 par les anciens de l’association Rhin et Danube de Pologne. Mon père était à l’initiative de ce projet. A gauche du monument central on peut lire les noms des soldats polonais de la Première Armée Français « Morts pour la France » en France.

-Le monument dédié aux Français de l’armée Haller et de la Mission du Maréchal Weygand au cimetière civil Powazki de Varsovie.

-Le monument dédié à la mémoire des prisonniers français et belges emprisonnés dans le Stalag 369 de Cracovie.

-Le cimetière de Lambinowice avec le carré français de 52 prisonniers de la guerre franco-prussienne de 1870-1871 et où se trouve un monument consacré à la mémoire de cette guerre.

-Le cimetière des combattants de la forteresse de Modlin durant la guerre polono-soviétique.

-Le camp de concentration de Sonnenburg à Slonks où, dans la nuit du 30 au 31 janvier 1945, les SS ont fusillé 891 prisonniers, dont plus de 500 Français.

-Le Stalag (camp de prisonniers) à Sudowa près d’Olsztynek.

-Les sépultures de deux pilotes de Normandie-Niemen, portés disparus et très récemment découvertes, grâce à l’ouverture des archives de Moscou.

-La stèle « De Napoléon à Anders », dévoilée en 2015 et qui commémore les combats communs des Français et des Polonais. Elle a été créée par les membres de l’association Rhin et Danube de Pologne. Mon père a conçu la stèle.

3Quelles sont les principales activités du Souvenir Français en Pologne ?

La délégation se déplace très souvent sur les lieux de la mémoire française et y dépose des fleurs, et quand c’est possible, y fait venir un drapeau du Souvenir Français, et bien évidemment, est présente lors des journées commémoratives nationales françaises. Elle s’occupe de son organisation interne pour être efficace sur le terrain, et organise des cérémonies de remise de récompense pour les bénévoles de la délégation.

Chaque année, le 11 novembre, un voyage est organisé à la nécropole de Gdansk par le consulat français à Gdansk, auquel participe le Souvenir Français, des représentants de l’ambassade de France en Pologne et les membres de l’association Rhin et Danube.

Le 18 juin, la délégation participe à la cérémonie en hommage à l’appel du général de Gaulle devant le monument du cimetière militaire de Varsovie. En 2020 et en 2021, la délégation a travaillé sur différents projets :

Des voyages de reconnaissance ont été organisés à Lambinowice, à Pita, Modlin et Olsztynek. La délégation a également participé aux cérémonies organisées par les autorités de Stonsk au camp de concentration de Sonnenburg.

La délégation s’est également rendue au camp de concentration d’Auschwitz, en présence du consul de Cracovie et d’une délégation du Souvenir Français venue de France.

Enfin l’un des derniers grands projets de la délégation fut l’organisation d’un concert historique pour présenter à travers l’histoire, l’amitié franco-polonaise, avec les chansons de soldats françaises et polonaises. Le concert a été présenté en Pologne et en France.

Articles récents

21 avril 2021

Message du Président Général Serge Barcellini suite au décès de Monsieur René Randrianja

Mesdames, Messieurs, Cher(e) ami(e), J’ai l’immense tristesse de vous faire part de la disparition brutale de René Randrianja dimanche dernier. René Randrianja avait rejoint notre conseil d’administration en septembre 2019. Il avait été président du CA de l’Association des anciens des Lycées Français du Monde. Il était un jeune homme plein d’avenir, il se plaisait […]

Voir l'article >
17 mars 2021

Les femmes, l’avenir du Souvenir Français

Discours du Président Général Serge Barcellini, lors de l’inauguration de l’exposition du musée de la Cour d’Or de Metz sur Marie Sautet. Le Souvenir Français n’a pas dans ses habitudes d’inscrire des actions dans la Journée internationale des droits des femmes. Notre agenda mémoriel est le plus souvent celui des 1er et 2 novembre – […]

Voir l'article >
29 janvier 2021

Le Souvenir Français et le rapport de Benjamin Stora au président de la République

A la recherche des Morts pour la France Mais où sont passés les Morts pour la France ? Dans les 157 pages du rapport de Benjamin Stora consacré aux questions mémorielles portant sur la colonisation et la guerre d’Algérie, cette expression n’est pas à l’ordre jour. Elle n’est présente qu’à trois reprises, deux fois dans des […]

Voir l'article >
6 octobre 2021

Sous les projecteurs

Les 100 de 1941 Afin de sensibiliser le plus grand nombre de nos concitoyens à la question de l’entrée en déshérence des tombes familiales dans lesquelles sont inhumés des combattants « Morts pour la France », et/ou des combattants ayant joué un rôle important dans les guerres du 20ème siècle, le Souvenir Français  place, sous les projecteurs, […]

Voir l'article >

Nos partenaires

L’agenda de nos partenaires Compagnie sans lézard : Octobre 2021 : Reprise du spectacle « Le cabaret du Poilu », la Grande Guerre racontée et chantée. Pour en savoir plus : https://12f25d93-2ef3-091a-10cd-7f6c4a8a4e09.filesusr.com/ugd/a5e871_625807e26ca942b7aa5187799e266c1c.pdf ANACEJ, Association Nationale des Conseils d’Enfants et de Jeunes : Du 6 au 8 octobre 2021 : Rencontre nationale des professionnels et élus de la jeunesse, organisée par l’ANACEJ pour la […]

Voir l'article >
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Nos partenaires

6 octobre 2021

La déléguée générale du Souvenir Français pour la Pologne

1-Quelles sont les raisons de votre engagement au Souvenir Français ?

La Direction Générale du Souvenir Français a suggéré que mon prédécesseur qui avait 90 ans et qui était en même temps le vice-président de l’association Rhin et Danube de Pologne devait être remplacé par quelqu’un de plus jeune. Je ne suis pas membre de l’association Rhin et Danube mais j’accompagnais mon père, président de l’association, aux assemblées et je commençais à comprendre en quoi constituait le rôle de gardien de la mémoire que les anciens portaient dans leurs cœurs et qu’ils exprimaient à travers leur engagement et leurs actions. Participant à un voyage dans les Vosges organisé par le Souvenir Français de Strasbourg auquel étaient invités les membres de l’association Rhin et Danube de Pologne, j’ai découvert l’histoire de mon père et de ses frères d’armes dans la Première Armée Française. J’étais alors la seule de la génération des enfants qui connaissait la langue française. Mon devoir de transmettre aux générations futures la mémoire de l’engagement de nos parents pour combattre le nazisme s’imposait.

2-Quels sont les principaux lieux de la mémoire française en Pologne ?

En Pologne, il existe plus de 60 lieux mémoriels français. Les plus connus sont :

-Le cimetière militaire de Gdansk avec le regroupement de 1359 Français dont 832 identifiés. La majorité sont morts lors de la Seconde Guerre mondiale.

-Le monument consacré à la mémoire du maréchal de Lattre de Tassigny au carré français du cimetière militaire de Varsovie, créé et dévoilé en 2000 par les anciens de l’association Rhin et Danube de Pologne. Mon père était à l’initiative de ce projet. A gauche du monument central on peut lire les noms des soldats polonais de la Première Armée Français « Morts pour la France » en France.

-Le monument dédié aux Français de l’armée Haller et de la Mission du Maréchal Weygand au cimetière civil Powazki de Varsovie.

-Le monument dédié à la mémoire des prisonniers français et belges emprisonnés dans le Stalag 369 de Cracovie.

-Le cimetière de Lambinowice avec le carré français de 52 prisonniers de la guerre franco-prussienne de 1870-1871 et où se trouve un monument consacré à la mémoire de cette guerre.

-Le cimetière des combattants de la forteresse de Modlin durant la guerre polono-soviétique.

-Le camp de concentration de Sonnenburg à Slonks où, dans la nuit du 30 au 31 janvier 1945, les SS ont fusillé 891 prisonniers, dont plus de 500 Français.

-Le Stalag (camp de prisonniers) à Sudowa près d’Olsztynek.

-Les sépultures de deux pilotes de Normandie-Niemen, portés disparus et très récemment découvertes, grâce à l’ouverture des archives de Moscou.

-La stèle « De Napoléon à Anders », dévoilée en 2015 et qui commémore les combats communs des Français et des Polonais. Elle a été créée par les membres de l’association Rhin et Danube de Pologne. Mon père a conçu la stèle.

3Quelles sont les principales activités du Souvenir Français en Pologne ?

La délégation se déplace très souvent sur les lieux de la mémoire française et y dépose des fleurs, et quand c’est possible, y fait venir un drapeau du Souvenir Français, et bien évidemment, est présente lors des journées commémoratives nationales françaises. Elle s’occupe de son organisation interne pour être efficace sur le terrain, et organise des cérémonies de remise de récompense pour les bénévoles de la délégation.

Chaque année, le 11 novembre, un voyage est organisé à la nécropole de Gdansk par le consulat français à Gdansk, auquel participe le Souvenir Français, des représentants de l’ambassade de France en Pologne et les membres de l’association Rhin et Danube.

Le 18 juin, la délégation participe à la cérémonie en hommage à l’appel du général de Gaulle devant le monument du cimetière militaire de Varsovie. En 2020 et en 2021, la délégation a travaillé sur différents projets :

Des voyages de reconnaissance ont été organisés à Lambinowice, à Pita, Modlin et Olsztynek. La délégation a également participé aux cérémonies organisées par les autorités de Stonsk au camp de concentration de Sonnenburg.

La délégation s’est également rendue au camp de concentration d’Auschwitz, en présence du consul de Cracovie et d’une délégation du Souvenir Français venue de France.

Enfin l’un des derniers grands projets de la délégation fut l’organisation d’un concert historique pour présenter à travers l’histoire, l’amitié franco-polonaise, avec les chansons de soldats françaises et polonaises. Le concert a été présenté en Pologne et en France.

Articles récents

21 avril 2021

Message du Président Général Serge Barcellini suite au décès de Monsieur René Randrianja

Mesdames, Messieurs, Cher(e) ami(e), J’ai l’immense tristesse de vous faire part de la disparition brutale de René Randrianja dimanche dernier. René Randrianja avait rejoint notre conseil d’administration en septembre 2019. Il avait été président du CA de l’Association des anciens des Lycées Français du Monde. Il était un jeune homme plein d’avenir, il se plaisait […]

Voir l'article >
17 mars 2021

Les femmes, l’avenir du Souvenir Français

Discours du Président Général Serge Barcellini, lors de l’inauguration de l’exposition du musée de la Cour d’Or de Metz sur Marie Sautet. Le Souvenir Français n’a pas dans ses habitudes d’inscrire des actions dans la Journée internationale des droits des femmes. Notre agenda mémoriel est le plus souvent celui des 1er et 2 novembre – […]

Voir l'article >
29 janvier 2021

Le Souvenir Français et le rapport de Benjamin Stora au président de la République

A la recherche des Morts pour la France Mais où sont passés les Morts pour la France ? Dans les 157 pages du rapport de Benjamin Stora consacré aux questions mémorielles portant sur la colonisation et la guerre d’Algérie, cette expression n’est pas à l’ordre jour. Elle n’est présente qu’à trois reprises, deux fois dans des […]

Voir l'article >
6 octobre 2021

Sous les projecteurs

Les 100 de 1941 Afin de sensibiliser le plus grand nombre de nos concitoyens à la question de l’entrée en déshérence des tombes familiales dans lesquelles sont inhumés des combattants « Morts pour la France », et/ou des combattants ayant joué un rôle important dans les guerres du 20ème siècle, le Souvenir Français  place, sous les projecteurs, […]

Voir l'article >

On aime on soutient

La mémoire à travers les livres Gwenaëlle Abolivier, Eddy Vaccaro, La Fiancé d’après la vie d’Odette Nilès, l’amoureuse de Guy Môquet, Editions du Soleil, 2021. Le 22 octobre 1941, 48 hommes, qui ne s’étaient pas résignés à voir leur pays tomber aux mains de l’Allemagne nazie, furent exécutés à Châteaubriant, Nantes, Suresnes et au Mont-Valérien. […]

Voir l'article >