Les trois premiers morts américains de la Première Guerre mondiale

1 octobre 2017

Afin de commémorer la participation des Etats-Unis d’Amérique dans la Grande Guerre, la délégation du Souvenir Français de Meurthe-et-Moselle a lancé un projet fort en hommage aux trois premiers soldats américains tués sur le sol français.

La Première division américaine débarque en France en juin 1917. Après plusieurs mois d’entraînement, elle arrive fin octobre 1917 dans le secteur de Lunéville.

Le premier coup de canon américain est tiré à l’est de Bathelémont, le matin du 23 octobre. Dans la nuit du 2 au 3 novembre, les Allemands lancent une offensive sur la colline du Haut des Ruelles où se trouve le 2e bataillon du 16e Régiment d’Infanterie US. Cette attaque provoque la mort des trois premiers soldats américains : James B. Gresham, Merle D. Hay et Thomas F. Enright. Ils sont inhumés à Bathelémont  le 4 novembre.

La Lorraine marque sa reconnaissance en érigeant à Bathelémont,  quelques jours avant l’armistice,  un monument conçu par Louis Majorelle, inauguré le 3 novembre 1918. En octobre 1940, les Allemands dynamitent le monument. Il sera remplacé par une stèle de granit en 1955.

La détermination du lieu exact où sont morts les trois premiers Américains est récente. Les recherches effectuées au sein de l’association Jean-Nicholas Stofflet ont permis une localisation précise à partir des procès-verbaux américains rapportés par Gérard Pillot et de photographies d’archéologie aérienne de Jean-Paul Seichepine (président du comité du Souvenir Français de Lunéville) et René Berton. L’endroit exact se situe dans un champ à une cinquantaine de mètres d’un chemin d’exploitation partant de la RD 23 allant d’Arracourt à Réchicourt-la-Petite.

Sur cet emplacement, Le Souvenir Français en collaboration avec la commune de Réchicourt-la-Petite a érigé un obélisque en pierre de grès rose orné d’une plaque noire gravée en couleur et lettres dorées.

Le 4 novembre, le monument sera inauguré lors d’une grande cérémonie franco-américaine.

Contact : Pascal SOLOFRIZZO, délégué général du Souvenir Français pour la Meurthe-et-Moselle, pascal.solofrizzo@orange.fr

Annexe : Télécharger le programme

CAHIER DE PHOTOGRAPHIES

Cahier réalisé par l’Etablissement de Communication et de Production Audiovisuelle de la Défense (ECPAD) dans le cadre d’un partenariat avec Le Souvenir Français.

Les Américains dans la Grande Guerre par Bruno Cabanes

Le 6 avril 1917, les États-Unis, restés neutres depuis le début du conflit, s’engagent militairement aux côtés des Alliés. Les Doughboys, ou Sammies, comme on appelle les fantassins américains, font leur baptême du feu au printemps 1918. Dans les six mois qui suivent, plus de cinquante-trois mille d’entre eux meurent sur les champs de bataille européens.
Les reportages des photographes militaires permettent de retracer, au plus près de la vie des soldats et des civils, l’ensemble de l’expérience de guerre des États-Unis. La Grande Guerre ouvre l’époque des conflits globaux. C’est cette mutation fondamentale que raconte ce livre, conçu à partir d’archives photographiques françaises et américaines largement inédites.

Coédition Gallimard / Ministère de la Défense

Pour en savoir plus : https://boutique.ecpad.fr

Articles récents

21 avril 2021

Message du Président Général Serge Barcellini suite au décès de Monsieur René Randrianja

Mesdames, Messieurs, Cher(e) ami(e), J’ai l’immense tristesse de vous faire part de la disparition brutale de René Randrianja dimanche dernier. René Randrianja avait rejoint notre conseil d’administration en septembre 2019. Il avait été président du CA de l’Association des anciens des Lycées Français du Monde. Il était un jeune homme plein d’avenir, il se plaisait […]

Voir l'article >
17 mars 2021

Les femmes, l’avenir du Souvenir Français

Discours du Président Général Serge Barcellini, lors de l’inauguration de l’exposition du musée de la Cour d’Or de Metz sur Marie Sautet. Le Souvenir Français n’a pas dans ses habitudes d’inscrire des actions dans la Journée internationale des droits des femmes. Notre agenda mémoriel est le plus souvent celui des 1er et 2 novembre – […]

Voir l'article >
29 janvier 2021

Le Souvenir Français et le rapport de Benjamin Stora au président de la République

A la recherche des Morts pour la France Mais où sont passés les Morts pour la France ? Dans les 157 pages du rapport de Benjamin Stora consacré aux questions mémorielles portant sur la colonisation et la guerre d’Algérie, cette expression n’est pas à l’ordre jour. Elle n’est présente qu’à trois reprises, deux fois dans des […]

Voir l'article >
3 novembre 2021

Sous les projecteurs

Le Souvenir Français lance une pétition en ligne pour sauver les tombes des « Morts pour la France » dans les cimetières communaux En France, tous les jours disparaissent des tombes familiales dans lesquelles sont inhumés des combattants « Morts pour la France », la durée de leur concession étant arrivée à échéance. Le Souvenir Français s’oppose à ces […]

Voir l'article >

Trois questions à Sabrina Verrier

Veuve de guerre à 25 ans, Sabrina Verrier fonde en 2019 l’Association Nationale des Veuves et des Orphelins de Guerre. Elle est actuellement adjointe du chef de la cellule d’information et d’accompagnement aux Familles de la caserne Drouot à Nancy. Elle est également déléguée de la région Nord-Est de la ligue universelle du bien public. […]

Voir l'article >
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Trois questions à Sabrina Verrier

3 novembre 2021

Afin de commémorer la participation des Etats-Unis d’Amérique dans la Grande Guerre, la délégation du Souvenir Français de Meurthe-et-Moselle a lancé un projet fort en hommage aux trois premiers soldats américains tués sur le sol français.

La Première division américaine débarque en France en juin 1917. Après plusieurs mois d’entraînement, elle arrive fin octobre 1917 dans le secteur de Lunéville.

Le premier coup de canon américain est tiré à l’est de Bathelémont, le matin du 23 octobre. Dans la nuit du 2 au 3 novembre, les Allemands lancent une offensive sur la colline du Haut des Ruelles où se trouve le 2e bataillon du 16e Régiment d’Infanterie US. Cette attaque provoque la mort des trois premiers soldats américains : James B. Gresham, Merle D. Hay et Thomas F. Enright. Ils sont inhumés à Bathelémont  le 4 novembre.

La Lorraine marque sa reconnaissance en érigeant à Bathelémont,  quelques jours avant l’armistice,  un monument conçu par Louis Majorelle, inauguré le 3 novembre 1918. En octobre 1940, les Allemands dynamitent le monument. Il sera remplacé par une stèle de granit en 1955.

La détermination du lieu exact où sont morts les trois premiers Américains est récente. Les recherches effectuées au sein de l’association Jean-Nicholas Stofflet ont permis une localisation précise à partir des procès-verbaux américains rapportés par Gérard Pillot et de photographies d’archéologie aérienne de Jean-Paul Seichepine (président du comité du Souvenir Français de Lunéville) et René Berton. L’endroit exact se situe dans un champ à une cinquantaine de mètres d’un chemin d’exploitation partant de la RD 23 allant d’Arracourt à Réchicourt-la-Petite.

Sur cet emplacement, Le Souvenir Français en collaboration avec la commune de Réchicourt-la-Petite a érigé un obélisque en pierre de grès rose orné d’une plaque noire gravée en couleur et lettres dorées.

Le 4 novembre, le monument sera inauguré lors d’une grande cérémonie franco-américaine.

Contact : Pascal SOLOFRIZZO, délégué général du Souvenir Français pour la Meurthe-et-Moselle, pascal.solofrizzo@orange.fr

Annexe : Télécharger le programme

CAHIER DE PHOTOGRAPHIES

Cahier réalisé par l’Etablissement de Communication et de Production Audiovisuelle de la Défense (ECPAD) dans le cadre d’un partenariat avec Le Souvenir Français.

Les Américains dans la Grande Guerre par Bruno Cabanes

Le 6 avril 1917, les États-Unis, restés neutres depuis le début du conflit, s’engagent militairement aux côtés des Alliés. Les Doughboys, ou Sammies, comme on appelle les fantassins américains, font leur baptême du feu au printemps 1918. Dans les six mois qui suivent, plus de cinquante-trois mille d’entre eux meurent sur les champs de bataille européens.
Les reportages des photographes militaires permettent de retracer, au plus près de la vie des soldats et des civils, l’ensemble de l’expérience de guerre des États-Unis. La Grande Guerre ouvre l’époque des conflits globaux. C’est cette mutation fondamentale que raconte ce livre, conçu à partir d’archives photographiques françaises et américaines largement inédites.

Coédition Gallimard / Ministère de la Défense

Pour en savoir plus : https://boutique.ecpad.fr

Articles récents

21 avril 2021

Message du Président Général Serge Barcellini suite au décès de Monsieur René Randrianja

Mesdames, Messieurs, Cher(e) ami(e), J’ai l’immense tristesse de vous faire part de la disparition brutale de René Randrianja dimanche dernier. René Randrianja avait rejoint notre conseil d’administration en septembre 2019. Il avait été président du CA de l’Association des anciens des Lycées Français du Monde. Il était un jeune homme plein d’avenir, il se plaisait […]

Voir l'article >
17 mars 2021

Les femmes, l’avenir du Souvenir Français

Discours du Président Général Serge Barcellini, lors de l’inauguration de l’exposition du musée de la Cour d’Or de Metz sur Marie Sautet. Le Souvenir Français n’a pas dans ses habitudes d’inscrire des actions dans la Journée internationale des droits des femmes. Notre agenda mémoriel est le plus souvent celui des 1er et 2 novembre – […]

Voir l'article >
29 janvier 2021

Le Souvenir Français et le rapport de Benjamin Stora au président de la République

A la recherche des Morts pour la France Mais où sont passés les Morts pour la France ? Dans les 157 pages du rapport de Benjamin Stora consacré aux questions mémorielles portant sur la colonisation et la guerre d’Algérie, cette expression n’est pas à l’ordre jour. Elle n’est présente qu’à trois reprises, deux fois dans des […]

Voir l'article >
3 novembre 2021

Sous les projecteurs

Le Souvenir Français lance une pétition en ligne pour sauver les tombes des « Morts pour la France » dans les cimetières communaux En France, tous les jours disparaissent des tombes familiales dans lesquelles sont inhumés des combattants « Morts pour la France », la durée de leur concession étant arrivée à échéance. Le Souvenir Français s’oppose à ces […]

Voir l'article >

Nos partenaires

L’agenda de nos partenaires Association l’Alliance Parution du bulletin de l’association l’Alliance. Pour le lire, cliquer ICI [ https://le-souvenir-francais.fr/wp-content/uploads/2021/10/Bulletin-Alliance.pdf ] Pour en savoir plus : http://www.reseaualliance.org/pages/l-association-l-alliance/ Association Les Compagnons du 8 novembre 1942 – Actes de Résistance – Mémoire et Recherche 8 novembre 2021 : Ravivage de la Flamme à l’Arc de Triomphe à Paris 9 […]

Voir l'article >