La tombe de Gabriel BOISSY

27 octobre 2017

En 1923, les Français se préoccupaient de trouver un acte symbolique par lequel ils pourraient commémorer le 11 novembre et entretenir la mémoire des poilus. Gabriel Boissy, alors journaliste à « l’Intransigeant » proposa de placer au-dessus de la tombe du Soldat inconnu une flamme qui rappelle le sacrifice et le souvenir des soldats. Son idée souleva l’enthousiasme général. Ainsi pour la première fois le 11 novembre 1923 la Flamme du souvenir sur la tombe du Soldat inconnu est allumée par le Ministre de la Guerre, André Maginot. Depuis ce jour, la Flamme est ravivée chaque soir, à 18h30.

Gabriel Boissy prend ensuite le poste de rédacteur à la revue « Comoedia » où il reste jusqu’à sa retraite. Il décède le 26 février 1949 et est inhumé au cimetière de Souvignargues dans le Gard, village d’origine de son épouse.

La tombe de M. Gabriel Boissy est restée longtemps ignorée en dehors de Souvignargues. En 2011, lors de la commémoration de l’armistice un porte-drapeau de l’Union des Blessés de la Face (Gueules Cassées), Daniel TAMAGNI la découvre en état d’abandon. Il alerte les autorités et la tombe est rénovée avec l’aide du Souvenir Français et des Gueules Cassées.

 Elle a été inaugurée le 11 novembre 2012. Après un financement de restructuration de la tombe assuré par Le Souvenir Français, M. TAMAGNI entretient aujourd’hui la tombe. Chaque année une cérémonie se déroulera sur la tombe de Gabriel Boissy.

Le 11 novembre 1923 le Ministre de Guerre, André Maginot, allume la flamme.

Contact : Jean-Marie VIARDOT, délégué général du Souvenir Français pour le Gard, jmviardot@free.fr

Annexe : L’édition de l’Excelsior du 12 novembre 1923 

Articles récents

17 mars 2021

Les femmes, l’avenir du Souvenir Français

Discours du Président Général Serge Barcellini, lors de l’inauguration de l’exposition du musée de la Cour d’Or de Metz sur Marie Sautet. Le Souvenir Français n’a pas dans ses habitudes d’inscrire des actions dans la Journée internationale des droits des femmes. Notre agenda mémoriel est le plus souvent celui des 1er et 2 novembre – […]

Voir l'article >
29 janvier 2021

Le Souvenir Français et le rapport de Benjamin Stora au président de la République

A la recherche des Morts pour la France Mais où sont passés les Morts pour la France ? Dans les 157 pages du rapport de Benjamin Stora consacré aux questions mémorielles portant sur la colonisation et la guerre d’Algérie, cette expression n’est pas à l’ordre jour. Elle n’est présente qu’à trois reprises, deux fois dans des […]

Voir l'article >
" alt="" class="img-fluid"/>
8 avril 2021

Le monument aux morts de Levallois-Perret labellisé Patrimoine d’intérêt régional en Île-de-France

En partenariat avec la Délégation Régionale de la Fondation du Patrimoine, Le Souvenir Français a pour projet de créer un parcours mémoriel en Ile-de-France consacré à la guerre de 1870-1871. Dans ce cadre, le monument aux morts de Levallois-Perret a été présenté à la labellisation Patrimoine d’intérêt régional de la région Ile-de-France par notre association […]

Voir l'article >
7 avril 2021

Billet d’humeur du Président Général

Le Monde et l’Audace Mémorielle. Le 4 mars 2021, Le Monde consacrait son éditorial au rapport de Benjamin Stora, sous le titre « France-Algérie, poursuivre sur la voie de la vérité ». L’ensemble de l’article est centré sur le devoir de vérité que doit accomplir la France, « même en l’absence de réciprocité algérienne ».   Le rapport Stora […]

Voir l'article >
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Billet d’humeur du Président Général

7 avril 2021

En 1923, les Français se préoccupaient de trouver un acte symbolique par lequel ils pourraient commémorer le 11 novembre et entretenir la mémoire des poilus. Gabriel Boissy, alors journaliste à « l’Intransigeant » proposa de placer au-dessus de la tombe du Soldat inconnu une flamme qui rappelle le sacrifice et le souvenir des soldats. Son idée souleva l’enthousiasme général. Ainsi pour la première fois le 11 novembre 1923 la Flamme du souvenir sur la tombe du Soldat inconnu est allumée par le Ministre de la Guerre, André Maginot. Depuis ce jour, la Flamme est ravivée chaque soir, à 18h30.

Gabriel Boissy prend ensuite le poste de rédacteur à la revue « Comoedia » où il reste jusqu’à sa retraite. Il décède le 26 février 1949 et est inhumé au cimetière de Souvignargues dans le Gard, village d’origine de son épouse.

La tombe de M. Gabriel Boissy est restée longtemps ignorée en dehors de Souvignargues. En 2011, lors de la commémoration de l’armistice un porte-drapeau de l’Union des Blessés de la Face (Gueules Cassées), Daniel TAMAGNI la découvre en état d’abandon. Il alerte les autorités et la tombe est rénovée avec l’aide du Souvenir Français et des Gueules Cassées.

 Elle a été inaugurée le 11 novembre 2012. Après un financement de restructuration de la tombe assuré par Le Souvenir Français, M. TAMAGNI entretient aujourd’hui la tombe. Chaque année une cérémonie se déroulera sur la tombe de Gabriel Boissy.

Le 11 novembre 1923 le Ministre de Guerre, André Maginot, allume la flamme.

Contact : Jean-Marie VIARDOT, délégué général du Souvenir Français pour le Gard, jmviardot@free.fr

Annexe : L’édition de l’Excelsior du 12 novembre 1923 

Articles récents

17 mars 2021

Les femmes, l’avenir du Souvenir Français

Discours du Président Général Serge Barcellini, lors de l’inauguration de l’exposition du musée de la Cour d’Or de Metz sur Marie Sautet. Le Souvenir Français n’a pas dans ses habitudes d’inscrire des actions dans la Journée internationale des droits des femmes. Notre agenda mémoriel est le plus souvent celui des 1er et 2 novembre – […]

Voir l'article >
29 janvier 2021

Le Souvenir Français et le rapport de Benjamin Stora au président de la République

A la recherche des Morts pour la France Mais où sont passés les Morts pour la France ? Dans les 157 pages du rapport de Benjamin Stora consacré aux questions mémorielles portant sur la colonisation et la guerre d’Algérie, cette expression n’est pas à l’ordre jour. Elle n’est présente qu’à trois reprises, deux fois dans des […]

Voir l'article >
" alt="" class="img-fluid"/>
8 avril 2021

Le monument aux morts de Levallois-Perret labellisé Patrimoine d’intérêt régional en Île-de-France

En partenariat avec la Délégation Régionale de la Fondation du Patrimoine, Le Souvenir Français a pour projet de créer un parcours mémoriel en Ile-de-France consacré à la guerre de 1870-1871. Dans ce cadre, le monument aux morts de Levallois-Perret a été présenté à la labellisation Patrimoine d’intérêt régional de la région Ile-de-France par notre association […]

Voir l'article >
7 avril 2021

Le monument du mois

Un monument pour les Morts pour la France disparus de la guerre d’Algérie Durant la guerre d’Algérie, plusieurs centaines de militaires français sont portés disparus. Leurs familles ignorent bien souvent les circonstances de leur disparition, et par absence des corps, n’ont pas pu « faire leur deuil ». Créée en 2014, l’association SOLDIS Algérie, présidée par le […]

Voir l'article >