Sous les projecteurs

12 janvier 2021

La nouvelle génération des porte-drapeaux du Souvenir Français

Depuis 1887, les comités du Souvenir Français sont dotés de drapeaux. Le drapeau du Comité des Abattoirs de Paris datant du début du XXème siècle est conservé au siège.

Comme ceux des associations d’anciens combattants, ces drapeaux sont portés par des « porte-drapeaux ».

Être porte-drapeau représente un exceptionnel engagement bénévole. Qu’il pleuve, qu’il vente, qu’il neige, les porte-drapeaux sont debout durant toute la cérémonie (qui dure quelquefois longtemps…) Ils sont « la France » et ils sont notre fierté associative.

Être porte-drapeau, c’est aussi une passion. Certains porte-drapeaux ont porté (ou portent) le drapeau pendant plusieurs décennies. Ils font notre admiration.

Mais la génération des porte-drapeaux est en déclin. Ils sont moins nombreux à avoir connu « la guerre ». Ils sont moins nombreux à s’engager.

Afin de renouveler la génération des porte-drapeaux, Le Souvenir Français a lancé une double opération.

Dans le Lot-et-Garonne

La première consiste à confier les drapeaux des comités du Souvenir Français à des jeunes. Aujourd’hui plus d’une centaine de jeunes ont été recrutés. Présents dans de nombreuses cérémonies, ils apportent la touche de la jeunesse et symbolisent le rajeunissement de notre association.

Cette première opération s’accompagne de deux initiatives complémentaires. Plusieurs délégations (Moselle ou Loire-Atlantique par exemple) ont fait réaliser des étendards de plus petite taille afin de les confier à des jeunes de 10 à 14 ans.

De véritables écoles de porte-drapeaux ont également été créées, comme c’est le cas dans les Pyrénées-Orientales.

La seconde opération consiste à déposer les drapeaux des associations d’anciens combattants, dissoutes dans les établissements scolaires afin de faire adopter le drapeau par des jeunes scolaires.

Les drapeaux déposés dans les établissements scolaires sont, dès lors, portés devant les monuments aux morts de la commune par des jeunes scolaires lors des deux principales cérémonies, le 8 mai et le 11 novembre.

Aujourd’hui, plus d’une centaine de drapeaux ont été déposés.

En 2021, plusieurs initiatives de dépôts sont programmées à Oyonnax, en Mayenne et en Seine-Maritime dans des collèges, lycées et écoles primaires.

Carte des drapeaux déposés en 2019 (violet) et en 2020 (orange)

Articles récents

21 avril 2021

Message du Président Général Serge Barcellini suite au décès de Monsieur René Randrianja

Mesdames, Messieurs, Cher(e) ami(e), J’ai l’immense tristesse de vous faire part de la disparition brutale de René Randrianja dimanche dernier. René Randrianja avait rejoint notre conseil d’administration en septembre 2019. Il avait été président du CA de l’Association des anciens des Lycées Français du Monde. Il était un jeune homme plein d’avenir, il se plaisait […]

Voir l'article >
17 mars 2021

Les femmes, l’avenir du Souvenir Français

Discours du Président Général Serge Barcellini, lors de l’inauguration de l’exposition du musée de la Cour d’Or de Metz sur Marie Sautet. Le Souvenir Français n’a pas dans ses habitudes d’inscrire des actions dans la Journée internationale des droits des femmes. Notre agenda mémoriel est le plus souvent celui des 1er et 2 novembre – […]

Voir l'article >
29 janvier 2021

Le Souvenir Français et le rapport de Benjamin Stora au président de la République

A la recherche des Morts pour la France Mais où sont passés les Morts pour la France ? Dans les 157 pages du rapport de Benjamin Stora consacré aux questions mémorielles portant sur la colonisation et la guerre d’Algérie, cette expression n’est pas à l’ordre jour. Elle n’est présente qu’à trois reprises, deux fois dans des […]

Voir l'article >
6 juillet 2021

Monument du mois

Les monuments à la mémoire des combattants polonais de la Seconde Guerre mondiale dans le Doubs. Après l’invasion de la Pologne et son annexion par l’Allemagne nazie d’Hitler en septembre 1939, le général polonais Sikorski se réfugie en France avant de gagner Londres. Il appelle alors les combattants polonais à le rejoindre. L’armée polonaise reformée […]

Voir l'article >

On aime on soutient

Portrait de combattant : la mémoire à travers le témoignage Le Souvenir Français souhaite mettre en valeur chaque mois le témoignage d’un combattant. Pour le mois de juillet : portrait d’Emmanuel Laquière, ancien combattant de la Seconde Guerre mondiale Emmanuel Laquière, au centre de la photo, lors des commémorations à Saint-Raphaël le 4 juin 2021 1- Quel âge […]

Voir l'article >
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

On aime on soutient

6 juillet 2021

La nouvelle génération des porte-drapeaux du Souvenir Français

Depuis 1887, les comités du Souvenir Français sont dotés de drapeaux. Le drapeau du Comité des Abattoirs de Paris datant du début du XXème siècle est conservé au siège.

Comme ceux des associations d’anciens combattants, ces drapeaux sont portés par des « porte-drapeaux ».

Être porte-drapeau représente un exceptionnel engagement bénévole. Qu’il pleuve, qu’il vente, qu’il neige, les porte-drapeaux sont debout durant toute la cérémonie (qui dure quelquefois longtemps…) Ils sont « la France » et ils sont notre fierté associative.

Être porte-drapeau, c’est aussi une passion. Certains porte-drapeaux ont porté (ou portent) le drapeau pendant plusieurs décennies. Ils font notre admiration.

Mais la génération des porte-drapeaux est en déclin. Ils sont moins nombreux à avoir connu « la guerre ». Ils sont moins nombreux à s’engager.

Afin de renouveler la génération des porte-drapeaux, Le Souvenir Français a lancé une double opération.

Dans le Lot-et-Garonne

La première consiste à confier les drapeaux des comités du Souvenir Français à des jeunes. Aujourd’hui plus d’une centaine de jeunes ont été recrutés. Présents dans de nombreuses cérémonies, ils apportent la touche de la jeunesse et symbolisent le rajeunissement de notre association.

Cette première opération s’accompagne de deux initiatives complémentaires. Plusieurs délégations (Moselle ou Loire-Atlantique par exemple) ont fait réaliser des étendards de plus petite taille afin de les confier à des jeunes de 10 à 14 ans.

De véritables écoles de porte-drapeaux ont également été créées, comme c’est le cas dans les Pyrénées-Orientales.

La seconde opération consiste à déposer les drapeaux des associations d’anciens combattants, dissoutes dans les établissements scolaires afin de faire adopter le drapeau par des jeunes scolaires.

Les drapeaux déposés dans les établissements scolaires sont, dès lors, portés devant les monuments aux morts de la commune par des jeunes scolaires lors des deux principales cérémonies, le 8 mai et le 11 novembre.

Aujourd’hui, plus d’une centaine de drapeaux ont été déposés.

En 2021, plusieurs initiatives de dépôts sont programmées à Oyonnax, en Mayenne et en Seine-Maritime dans des collèges, lycées et écoles primaires.

Carte des drapeaux déposés en 2019 (violet) et en 2020 (orange)

Articles récents

21 avril 2021

Message du Président Général Serge Barcellini suite au décès de Monsieur René Randrianja

Mesdames, Messieurs, Cher(e) ami(e), J’ai l’immense tristesse de vous faire part de la disparition brutale de René Randrianja dimanche dernier. René Randrianja avait rejoint notre conseil d’administration en septembre 2019. Il avait été président du CA de l’Association des anciens des Lycées Français du Monde. Il était un jeune homme plein d’avenir, il se plaisait […]

Voir l'article >
17 mars 2021

Les femmes, l’avenir du Souvenir Français

Discours du Président Général Serge Barcellini, lors de l’inauguration de l’exposition du musée de la Cour d’Or de Metz sur Marie Sautet. Le Souvenir Français n’a pas dans ses habitudes d’inscrire des actions dans la Journée internationale des droits des femmes. Notre agenda mémoriel est le plus souvent celui des 1er et 2 novembre – […]

Voir l'article >
29 janvier 2021

Le Souvenir Français et le rapport de Benjamin Stora au président de la République

A la recherche des Morts pour la France Mais où sont passés les Morts pour la France ? Dans les 157 pages du rapport de Benjamin Stora consacré aux questions mémorielles portant sur la colonisation et la guerre d’Algérie, cette expression n’est pas à l’ordre jour. Elle n’est présente qu’à trois reprises, deux fois dans des […]

Voir l'article >
6 juillet 2021

Monument du mois

Les monuments à la mémoire des combattants polonais de la Seconde Guerre mondiale dans le Doubs. Après l’invasion de la Pologne et son annexion par l’Allemagne nazie d’Hitler en septembre 1939, le général polonais Sikorski se réfugie en France avant de gagner Londres. Il appelle alors les combattants polonais à le rejoindre. L’armée polonaise reformée […]

Voir l'article >

L’œil de l’Historien

Frédéric Guelton, L’alliance avec la Pologne dans la diplomatie et la stratégie françaises après la Première Guerre mondiale Colonel (er) ancien chef du département de l’Armée de Terre au service historique de la Défense et ancien rédacteur en chef de la revue historique des Armées. Membre du Conseil scientifique de la Mission du centenaire de […]

Voir l'article >