Sous les projecteurs

12 janvier 2021

La nouvelle génération des porte-drapeaux du Souvenir Français

Depuis 1887, les comités du Souvenir Français sont dotés de drapeaux. Le drapeau du Comité des Abattoirs de Paris datant du début du XXème siècle est conservé au siège.

Comme ceux des associations d’anciens combattants, ces drapeaux sont portés par des « porte-drapeaux ».

Être porte-drapeau représente un exceptionnel engagement bénévole. Qu’il pleuve, qu’il vente, qu’il neige, les porte-drapeaux sont debout durant toute la cérémonie (qui dure quelquefois longtemps…) Ils sont « la France » et ils sont notre fierté associative.

Être porte-drapeau, c’est aussi une passion. Certains porte-drapeaux ont porté (ou portent) le drapeau pendant plusieurs décennies. Ils font notre admiration.

Mais la génération des porte-drapeaux est en déclin. Ils sont moins nombreux à avoir connu « la guerre ». Ils sont moins nombreux à s’engager.

Afin de renouveler la génération des porte-drapeaux, Le Souvenir Français a lancé une double opération.

Dans le Lot-et-Garonne

La première consiste à confier les drapeaux des comités du Souvenir Français à des jeunes. Aujourd’hui plus d’une centaine de jeunes ont été recrutés. Présents dans de nombreuses cérémonies, ils apportent la touche de la jeunesse et symbolisent le rajeunissement de notre association.

Cette première opération s’accompagne de deux initiatives complémentaires. Plusieurs délégations (Moselle ou Loire-Atlantique par exemple) ont fait réaliser des étendards de plus petite taille afin de les confier à des jeunes de 10 à 14 ans.

De véritables écoles de porte-drapeaux ont également été créées, comme c’est le cas dans les Pyrénées-Orientales.

La seconde opération consiste à déposer les drapeaux des associations d’anciens combattants, dissoutes dans les établissements scolaires afin de faire adopter le drapeau par des jeunes scolaires.

Les drapeaux déposés dans les établissements scolaires sont, dès lors, portés devant les monuments aux morts de la commune par des jeunes scolaires lors des deux principales cérémonies, le 8 mai et le 11 novembre.

Aujourd’hui, plus d’une centaine de drapeaux ont été déposés.

En 2021, plusieurs initiatives de dépôts sont programmées à Oyonnax, en Mayenne et en Seine-Maritime dans des collèges, lycées et écoles primaires.

Carte des drapeaux déposés en 2019 (violet) et en 2020 (orange)

Articles récents

17 mars 2021

Les femmes, l’avenir du Souvenir Français

Discours du Président Général Serge Barcellini, lors de l’inauguration de l’exposition du musée de la Cour d’Or de Metz sur Marie Sautet. Le Souvenir Français n’a pas dans ses habitudes d’inscrire des actions dans la Journée internationale des droits des femmes. Notre agenda mémoriel est le plus souvent celui des 1er et 2 novembre – […]

Voir l'article >
29 janvier 2021

Le Souvenir Français et le rapport de Benjamin Stora au président de la République

A la recherche des Morts pour la France Mais où sont passés les Morts pour la France ? Dans les 157 pages du rapport de Benjamin Stora consacré aux questions mémorielles portant sur la colonisation et la guerre d’Algérie, cette expression n’est pas à l’ordre jour. Elle n’est présente qu’à trois reprises, deux fois dans des […]

Voir l'article >
" alt="" class="img-fluid"/>
8 avril 2021

Le monument aux morts de Levallois-Perret labellisé Patrimoine d’intérêt régional en Île-de-France

En partenariat avec la Délégation Régionale de la Fondation du Patrimoine, Le Souvenir Français a pour projet de créer un parcours mémoriel en Ile-de-France consacré à la guerre de 1870-1871. Dans ce cadre, le monument aux morts de Levallois-Perret a été présenté à la labellisation Patrimoine d’intérêt régional de la région Ile-de-France par notre association […]

Voir l'article >
7 avril 2021

Billet d’humeur du Président Général

Le Monde et l’Audace Mémorielle. Le 4 mars 2021, Le Monde consacrait son éditorial au rapport de Benjamin Stora, sous le titre « France-Algérie, poursuivre sur la voie de la vérité ». L’ensemble de l’article est centré sur le devoir de vérité que doit accomplir la France, « même en l’absence de réciprocité algérienne ».   Le rapport Stora […]

Voir l'article >
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Billet d’humeur du Président Général

7 avril 2021

La nouvelle génération des porte-drapeaux du Souvenir Français

Depuis 1887, les comités du Souvenir Français sont dotés de drapeaux. Le drapeau du Comité des Abattoirs de Paris datant du début du XXème siècle est conservé au siège.

Comme ceux des associations d’anciens combattants, ces drapeaux sont portés par des « porte-drapeaux ».

Être porte-drapeau représente un exceptionnel engagement bénévole. Qu’il pleuve, qu’il vente, qu’il neige, les porte-drapeaux sont debout durant toute la cérémonie (qui dure quelquefois longtemps…) Ils sont « la France » et ils sont notre fierté associative.

Être porte-drapeau, c’est aussi une passion. Certains porte-drapeaux ont porté (ou portent) le drapeau pendant plusieurs décennies. Ils font notre admiration.

Mais la génération des porte-drapeaux est en déclin. Ils sont moins nombreux à avoir connu « la guerre ». Ils sont moins nombreux à s’engager.

Afin de renouveler la génération des porte-drapeaux, Le Souvenir Français a lancé une double opération.

Dans le Lot-et-Garonne

La première consiste à confier les drapeaux des comités du Souvenir Français à des jeunes. Aujourd’hui plus d’une centaine de jeunes ont été recrutés. Présents dans de nombreuses cérémonies, ils apportent la touche de la jeunesse et symbolisent le rajeunissement de notre association.

Cette première opération s’accompagne de deux initiatives complémentaires. Plusieurs délégations (Moselle ou Loire-Atlantique par exemple) ont fait réaliser des étendards de plus petite taille afin de les confier à des jeunes de 10 à 14 ans.

De véritables écoles de porte-drapeaux ont également été créées, comme c’est le cas dans les Pyrénées-Orientales.

La seconde opération consiste à déposer les drapeaux des associations d’anciens combattants, dissoutes dans les établissements scolaires afin de faire adopter le drapeau par des jeunes scolaires.

Les drapeaux déposés dans les établissements scolaires sont, dès lors, portés devant les monuments aux morts de la commune par des jeunes scolaires lors des deux principales cérémonies, le 8 mai et le 11 novembre.

Aujourd’hui, plus d’une centaine de drapeaux ont été déposés.

En 2021, plusieurs initiatives de dépôts sont programmées à Oyonnax, en Mayenne et en Seine-Maritime dans des collèges, lycées et écoles primaires.

Carte des drapeaux déposés en 2019 (violet) et en 2020 (orange)

Articles récents

17 mars 2021

Les femmes, l’avenir du Souvenir Français

Discours du Président Général Serge Barcellini, lors de l’inauguration de l’exposition du musée de la Cour d’Or de Metz sur Marie Sautet. Le Souvenir Français n’a pas dans ses habitudes d’inscrire des actions dans la Journée internationale des droits des femmes. Notre agenda mémoriel est le plus souvent celui des 1er et 2 novembre – […]

Voir l'article >
29 janvier 2021

Le Souvenir Français et le rapport de Benjamin Stora au président de la République

A la recherche des Morts pour la France Mais où sont passés les Morts pour la France ? Dans les 157 pages du rapport de Benjamin Stora consacré aux questions mémorielles portant sur la colonisation et la guerre d’Algérie, cette expression n’est pas à l’ordre jour. Elle n’est présente qu’à trois reprises, deux fois dans des […]

Voir l'article >
" alt="" class="img-fluid"/>
8 avril 2021

Le monument aux morts de Levallois-Perret labellisé Patrimoine d’intérêt régional en Île-de-France

En partenariat avec la Délégation Régionale de la Fondation du Patrimoine, Le Souvenir Français a pour projet de créer un parcours mémoriel en Ile-de-France consacré à la guerre de 1870-1871. Dans ce cadre, le monument aux morts de Levallois-Perret a été présenté à la labellisation Patrimoine d’intérêt régional de la région Ile-de-France par notre association […]

Voir l'article >
7 avril 2021

Le monument du mois

Un monument pour les Morts pour la France disparus de la guerre d’Algérie Durant la guerre d’Algérie, plusieurs centaines de militaires français sont portés disparus. Leurs familles ignorent bien souvent les circonstances de leur disparition, et par absence des corps, n’ont pas pu « faire leur deuil ». Créée en 2014, l’association SOLDIS Algérie, présidée par le […]

Voir l'article >