Sous les projecteurs

29 janvier 2020

La sauvegarde des tombes des légionnaires : un exemple

Le Comité du Souvenir Français de Villeneuve-sur-Lot a remis en état la tombe d’un ancien légionnaire Marcel Le Menn qui a bien servi la France d’avril 1945 à octobre 1961.

Marcel Le Menn s’est engagé dans la Légion étrangère le 25 avril 1945, pour cinq ans, sous le numéro d’incorporation 24.059. Il s’engage sous le patronyme de Ledu Marcel de nationalité Suisse, né à Genève le 7 décembre 1924.

Il incorpore le 1er Régiment Etranger jusqu’au 31 juillet 1945, date de sa mutation au régiment de Marche de la Légion étrangère où il reste jusqu’à la fin de l’année. Pendant cette période, il effectue son service en Algérie. Il rejoint le 2ème Régiment Etranger d’Infanterie et il est envoyé en Indochine jusqu’en juin 1949. Il retourne ensuite en Algérie où il incorpore la 3ème Brigade Etrangère Parachutiste. Il reste en Algérie jusqu’en mars 1952 quand il est renvoyé en Indochine avec la 1ère Brigade Etrangère Parachutiste. Il fait encore un aller-retour Algérie/Indochine et se trouve en Indochine au moment de la bataille de Dien Bien Phu (1954). En 1955, il retourne encore en Algérie avec la 1ère Brigade Etrangère Parachutiste. En 1956, il passe deux mois au Canal de Suez et retourne en Algérie où il est blessé le 28 février 1961 en service commandé. Il quitte la Légion le 24 octobre 1961 avec le grade d’Adjudant Chef.

Au cours de son engagement, Marcel Le Menn s’est vu décerner la médaille coloniale « Extrême Orient », la Croix de Guerre « TOE » avec étoile de bronze, la croix de la Valeur Militaire avec étoile de bronze et la médaille militaire.

Marcel Le Menn décède le 3 septembre 2000 à Villeneuve-sur-Lot. Au début du mois de décembre 2018, Madame Drogoul contacte le comité du Souvenir Français de Villeneuve-sur-Lot pour signaler que la tombe d’un légionnaire était en déshérence au cimetière de Saint Étienne. Le comité décide de rénover la sépulture qui a été inaugurée lors d’une cérémonie le 10 mai 2019 en présence d’une délégation du 4ème Régiment Etranger.

Articles récents

29 janvier 2021

Le Souvenir Français et le rapport de Benjamin Stora au président de la République

A la recherche des Morts pour la France Mais où sont passés les Morts pour la France ? Dans les 157 pages du rapport de Benjamin Stora consacré aux questions mémorielles portant sur la colonisation et la guerre d’Algérie, cette expression n’est pas à l’ordre jour. Elle n’est présente qu’à trois reprises, deux fois dans des […]

Voir l'article >
2 mars 2021

Le Rosier de la mémoire

Un rosier pour la Mémoire Au lendemain de la Première Guerre mondiale, à la demande d’associations d’anciens combattants et de communes, des créateurs de roses (obtenteurs) créent des roses afin de rendre hommage aux combattants (rose Verdun, rose Joffre…).  Ce mouvement se poursuit après la Seconde Guerre mondiale. L’association des Déportées résistantes présidée par Geneviève […]

Voir l'article >
26 février 2021

Agenda du mois

En raison de la pandémie de coronavirus et de la situation sanitaire actuelle qui en découle, nos délégations et nos comités ne sont pas en mesure de garantir la tenue des événements prévus. N’hésitez pas à vous renseigner directement auprès d’eux. Télécharger l’agenda du mois en cliquant ici

Voir l'article >
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Agenda du mois

26 février 2021

La sauvegarde des tombes des légionnaires : un exemple

Le Comité du Souvenir Français de Villeneuve-sur-Lot a remis en état la tombe d’un ancien légionnaire Marcel Le Menn qui a bien servi la France d’avril 1945 à octobre 1961.

Marcel Le Menn s’est engagé dans la Légion étrangère le 25 avril 1945, pour cinq ans, sous le numéro d’incorporation 24.059. Il s’engage sous le patronyme de Ledu Marcel de nationalité Suisse, né à Genève le 7 décembre 1924.

Il incorpore le 1er Régiment Etranger jusqu’au 31 juillet 1945, date de sa mutation au régiment de Marche de la Légion étrangère où il reste jusqu’à la fin de l’année. Pendant cette période, il effectue son service en Algérie. Il rejoint le 2ème Régiment Etranger d’Infanterie et il est envoyé en Indochine jusqu’en juin 1949. Il retourne ensuite en Algérie où il incorpore la 3ème Brigade Etrangère Parachutiste. Il reste en Algérie jusqu’en mars 1952 quand il est renvoyé en Indochine avec la 1ère Brigade Etrangère Parachutiste. Il fait encore un aller-retour Algérie/Indochine et se trouve en Indochine au moment de la bataille de Dien Bien Phu (1954). En 1955, il retourne encore en Algérie avec la 1ère Brigade Etrangère Parachutiste. En 1956, il passe deux mois au Canal de Suez et retourne en Algérie où il est blessé le 28 février 1961 en service commandé. Il quitte la Légion le 24 octobre 1961 avec le grade d’Adjudant Chef.

Au cours de son engagement, Marcel Le Menn s’est vu décerner la médaille coloniale « Extrême Orient », la Croix de Guerre « TOE » avec étoile de bronze, la croix de la Valeur Militaire avec étoile de bronze et la médaille militaire.

Marcel Le Menn décède le 3 septembre 2000 à Villeneuve-sur-Lot. Au début du mois de décembre 2018, Madame Drogoul contacte le comité du Souvenir Français de Villeneuve-sur-Lot pour signaler que la tombe d’un légionnaire était en déshérence au cimetière de Saint Étienne. Le comité décide de rénover la sépulture qui a été inaugurée lors d’une cérémonie le 10 mai 2019 en présence d’une délégation du 4ème Régiment Etranger.

Articles récents

29 janvier 2021

Le Souvenir Français et le rapport de Benjamin Stora au président de la République

A la recherche des Morts pour la France Mais où sont passés les Morts pour la France ? Dans les 157 pages du rapport de Benjamin Stora consacré aux questions mémorielles portant sur la colonisation et la guerre d’Algérie, cette expression n’est pas à l’ordre jour. Elle n’est présente qu’à trois reprises, deux fois dans des […]

Voir l'article >
2 mars 2021

Le Rosier de la mémoire

Un rosier pour la Mémoire Au lendemain de la Première Guerre mondiale, à la demande d’associations d’anciens combattants et de communes, des créateurs de roses (obtenteurs) créent des roses afin de rendre hommage aux combattants (rose Verdun, rose Joffre…).  Ce mouvement se poursuit après la Seconde Guerre mondiale. L’association des Déportées résistantes présidée par Geneviève […]

Voir l'article >
26 février 2021

3 questions à Isabelle Cardin

3 questions à Isabelle Cardin, chargée du recensement des tombes de « Morts pour la France » dans les cimetières communaux d’Ille-et-Vilaine. Après avoir travaillé plus de 15 ans à Paris en tant que journaliste en presse spécialisée, Isabelle Cardin a choisi de revenir en Bretagne, terre de ses ancêtres, et d’y exercer sa passion pour la généalogie et […]

Voir l'article >