Quoi de neuf dans nos délégations ?

29 juillet 2021

Cette rubrique contient 21 articles sur les diverses actions des délégations du Souvenir Français à l’étranger.

Temps de lecture : Environ 15 minutes


Où ?
Azerbaïdjan.

Qui ?
Alexandre Wattin, Délégué Général du Souvenir Français en Azerbaïdjan.

Quand ?
Le 7 Mai 2021.

Quoi ?
Cérémonie commémorative à l’Académie Diplomatique à Bakou.

Une conférence en hommage du héros national azerbaïdjanais Akmed Michel, membre du maquis de Cabertat (Tarn-et-Garonne) puis combattant de la 1ère armée au sein du 3ème régiment de Hussards des Forces Françaises de l’intérieur (FFI), fut organisée par l’Académie Diplomatique d’Azerbaïdjan (ADA). Cette conférence se tint à l’occasion du 100ème anniversaire de la naissance de ce dernier. Le Délégué Général du Souvenir Français pour l’Azerbaïdjan fut un des invités d’honneur à cet événement, en remettant notamment la médaille commémorative à 1939-1945 à titre posthume au fils d’Akmed Michel. Ce fut l’occasion pour le Délégué Général de partager ses connaissances sur le parcours de ce vaillant soldat, notamment grâce à sa participation à l’élaboration d’un ouvrage commémoratif réalisé en collaboration avec le Ministère des affaires étrangères d’Azerbaïdjan.

L’implication d’Alexandre Wattin dans cet événement commémoratif n’est pas passée inaperçue, puisqu’il fut interrogé par la télévision et la presse azerbaïdjanaise.


Où ?
Azerbaïdjan.

Qui ?
Alexandre Wattin, Délégué Général du Souvenir Français en Azerbaïdjan.

Quand ?
Le 18 Juin 2021.

Quoi ?
L’Université Franco Azerbaidjanaise, sous la direction de son directeur Monsieur Vazeh Asgarov, s’associe avec le Délégué général du Souvenir Français pour l’Azerbaïdjan afin de commémorer l’appel du 18 juin, qui a présenté son ouvrage retraçant le parcours de combattant d’Akmed Michel un soldat soviétique du 1er groupe d’escadron du 3ème régiment de Hussards FFI (Forces Françaises de l’Intérieur) de son entrée au maquis à son intégration dans la première armée du Général De Lattre. En présence d’un représentant de l’ambassade de France, de l’ambassadeur du Maroc et d’un public important. Alexandre Wattin a pu, après un rappel du symbole que représente l’appel du Général de Gaulle pour les Français, rendre un hommage à ce combattant ainsi qu’à ses compagnons de lutte des Forces Françaises de l’Intérieur. Il a remis au nom du Souvenir Français un « mini livre » sur le général de Gaulle qui devra enrichir la collection du célèbre Musée du mini livre de Bakou. L’Université a également voulu honorer Alexandre Wattin par l’attribution d’un certificat d’honneur de l’université pour son engagement en faveur des échanges culturels entre les deux pays.


Où ?
A Madrid en Espagne.

Qui ?
Vincent Aguilella Salvador, Délégué Général du Souvenir Français en Espagne.

Quand ?
Le 28 Mai 2021.

Quoi ?
Dans le cadre du projet « La seconde vie des drapeaux » lancé par le Souvenir Français, le drapeau historique des Amitiés Africaines, drapeau de Bou-Arada, fut remis au Lycée Français de Madrid par notre délégué général, Vincent Aguilella Salvador. Cette cérémonie eut une réelle orientation pédagogique et mémorielle ; en plus de la remise du drapeau, le proviseur du lycée Français s’est vu remettre la médaille du Souvenir Français, et des diplômes de gardien de la Mémoire furent remis à la garde d’honneur du drapeau. Cette cérémonie est représentative de l’amitié franco-espagnole qui existe depuis de nombreuses années, et s’inscrit dans les valeurs de transmission de la Mémoire que le Souvenir Français souhaite transmettre. La cérémonie eu lieu sous la présidence du Capitaine de Frégate François-Xavier Martin de Marolles, Attaché naval de la Mission de Défense et représentant de Son Excellence Monsieur Jean-Michel Casa, Ambassadeur de France à Madrid.


Où ?
En Espagne

Qui ?
Santiago Ruiz, conseiller Municipal de culture et membre du Souvenir Français

Quand ?
Le 18 Juin 2021

Quoi ?
Apposition d’une plaque en l’honneur du grand écrivain Victor Hugo à Castrillo del Val, Burgos. Compte-rendu de M. Santiago Ruiz, membre du Comité Souvenir Français d’Alicante et de Murcie et Conseiller Municipal de la Mairie de Castrillo del Val, Burgos :

« Avec les membres de la Corporation Municipale de Castrillo del Val, nous avons passé deux très agréables journées en compagnie de Mme. Marie-Christine Lang, Consule Générale de France à Madrid.

Nous avons ré- inauguré la place qui fut de San Francisco, à présent dite de Victor Hugo. Puis, nous avons visité une exposition sur Victor Hugo et l’occupation française (uniformes) pendant les années de son séjour en Espagne, et apposé une plaque au Monastère de San Pedro de Cardeña.

La veille, avec l’équipe de l’Alliance Française, dont je suis membre, nous avons remis les Palmes Académiques à l’ancienne directrice, à la retraite, notre amie.

Derrière ces événements se cache la belle histoire d’un enfant qui en 1811 suivit sa mère et ses deux frères, de Paris à Madrid, pour rejoindre leur père, le général Hugo qui accompagnait Joseph Bonaparte.                                                                       
Les temps étant difficiles pour parcourir les chemins de la Péninsule, ils suivaient les chargements du « Trésor » que Napoléon envoyait à son frère.                                          
Ce que personne ne pouvait savoir à l’époque c’est que cet enfant de 9 ans écrirait plus tard « Les Misérables ».

Etaient présents Mme Lang, le Sénateur, M. J. Lacalle, Le Général (2*), J. González, Commandant de la Région, M. Le maire de Castrillo et la Corporation Municipale et une Délégation du Comité Souvenir Français de Bergerac qui entretient des relations privilégiées avec la délégation du Souvenir Français en Espagne.                                                   
Le Président du Comité de Bergerac, M. Frédéric Gontier, nous a remis la Médaille du Centenaire du SF (1887-1987) et le Délégué Général a décerné un Diplôme d’Honneur à la Mairie de Castrillo del Val. »                                                                                                                                                                                                                                                                 

Rédigé par Santiago Ruiz, Conseiller Municipal de Culture et membre du Souvenir Français.


Où ?
Au Mexique.

Qui ?
Alain J.R. Fache, Délégué Général du Souvenir Français au Mexique.

Quand ?
Mai 2021.

Quoi ?
La Délégation générale pour le Mexique a été pendant très longtemps absente localement et dans la revue nationale de l’association.

Elle renaît et se développe par la suite d’un renouvellement complet de l’équipe dirigeante.

La seconde intervention, connue sous le nom d’Expédition française, sous Napoléon III, a vu des batailles perdues : celle du 5 mai 1862 devant Puebla tout d’abord. L’armée française qui ne connaissait pas le territoire mexicain ni les conséquences du climat pour déplacer ses chevaux et ses canons, s’inclina devant la ville.
Puis un an plus tard, à Camarón de Tejeda : le 30 avril 1863, un groupe de 65 légionnaires fut décimé par des troupes mexicaines supérieures en nombre. Toutefois, dans cette deuxième bataille, si la majorité des militaires mourut au combat, si le petit groupe restant dut finalement se rendre faute de munition, d’eau et de vivre, la mission fût accomplie. Il s’agissait de fixer l’armée mexicaine, détourner son attention afin qu’un chargement d’or parvienne de Veracruz à Puebla. Ce fut donc une victoire tactique importante. Le sacrifice extrême pour honorer la mission est désormais célébré chaque 30 avril dans la petite ville mexicaine et surtout à Aubagne, base de la Légion Étrangère.

Dans le port militaire de Veracruz, sur la petite Île des Sacrifices, est érigé un obélisque à la mémoire des soldats français qui y sont enterrés.
Sous le Porfiriato, commencé à la fin du XIXème siècle et se terminant en 1910 avec la révolution mexicaine, la présence française se développa dans le pays grâce à la création de commerces, de grands magasins, de manufactures, d’entreprises diverses.
En 1914, la communauté française comptait 5 000 résidents essentiellement répartis dans les grandes villes de México, Guadalajara, Monterey, Puebla, Veracruz, Oaxaca, Morelia.
Durant la Grande Guerre, près de 1 300 français et mexicains gagnèrent la France pour accomplir pour les uns leur devoir patriotique, pour les autres apporter leur aide.

Au fil des ans, la communauté créa l’Association franco-mexicaine, suisse et belge de Bienfaisance dans la capitale tout d’abord, puis une autre à Puebla. Chacune est propriétaire d’un cimetière dans lesquels ont été édifiés des monuments pour honorer les morts des différents conflits.
Les cérémonies du 8 mai et du 11 novembre y sont célébrées. De nos jours, les liens de coopérations sont forts entre les deux nations : des grandes entreprises de l’industrie française sont présentes au Mexique et les gouvernements mexicains aiment à s’inspirer de ce qui se fait en France. Par conséquent, il est important de conserver la mémoire commune aux deux pays. Ceci sans raviver des douleurs passées. Il est préférable d’accentuer la réconciliation entre les deux peuples. C’est l’une des trois grandes missions que la Délégation générale pour le Mexique s’est donnée pour les années à venir.

Les 20 et 21 avril 2021, deux comités ont vu le jour : celui de l’état de Veracruz tout d’abord, puis celui de l’état de Puebla. Les effectifs s’étoffent, le Souvenir français est de nouveau vivant au Mexique.

Le 8 mai, en comité très restreint, la Mission de Défense de l’ambassade de France a organisé à Mexico la cérémonie commémorative de la Victoire de 1945. Le Délégué général était présent aux côtés de S.E.M. l’Ambassadeur, du Consul général, des Anciens Combattants, et de la Mission de Défense.

Défendons notre devoir de mémoire ! Pour plus d’informations, rejoignez-nous !

Virtuellement sur Facebook : le compte est souvenir.francais.mexique ; sur Tik Tok : @dg.mexique.sf ; écrivez-nous quand vous le souhaitez à notre direction électronique dg.mexique@souvenir-francais.fr

Nous vous accueillerons avec plaisir.

Rédigé par CC(R) Alain J.R. Fache, Délégué générale pour le Mexique


Où ?
En Slovaquie

Qui ?
Dominique Soulas de Russel, Délégué Général du Souvenir Français en Slovaquie.

Quand ?
Avril 2021 et Juin 2020

Quoi ?
En Avril 2021, la délégation générale de Slovaquie a eu la joie d’apprendre l’attribution d’une subvention de 10.000€ par la DPMA. Elle est destinée à la mise en valeur du monument de Strecno (Slovaquie centrale), le plus grand de tous ceux qui, en Slovaquie, commémorent les morts de la Seconde Guerre Mondiale. Il comporte les noms des Francais qui sont tombés lors de la libération du pays en 1945. Le projet, dont la majeure partie a été réalisé par des bénévoles de la ville de Strecno et de ses environs, concerne l’illumination de l’ouvrage monumental dans nos trois couleurs. De nombreuses manifestations ont lieu auprès de ce mémorial, notamment le 29 août, « jour du Soulèvement National » en présence des plus hautes autorités de l’Etat. Haut lieu de l’amitié d’armes entre nos deux pays, il symbolise notre fidélité commune au souvenir des héros Francais morts pour la liberté.


En juin 2020, afin de poursuivre son action malgré les mesures anti pandémiques très restrictives, la délégation générale avait lancé le « Concours Milan Rastislav Stefánik (1880-1919)« . Il consistait en un appel national, par voie de presse, à envoyer des contributions écrites (suivies d’un oral) concernant ce célèbre Slovaque, général français dans l’Armée d’Orient créateur de la Légion des volontaires tchéco-slovaques pendant la Première Guerre Mondiale. Les contributions étaient limitées à trois pages maximum pour encourager le public le plus large possible à participer. Celui-ci pouvait, pour les mêmes raisons, faire appel à la délégation pour être aidé lors de leurs recherches. Les résultats surprennent le jury, constitué d’élus (Stefanik était co-fondateur de la République tchéco-slovaque) et d’historiens, qui eut bien du mal à départager les candidats. Après l’oral qui eut lieu le 26 mai, le lauréat choisi par le jury fut M. Jozef Granda, de Spisská Belá. Il enseigne à l’école-collège de Vrbo et est âgé de 39 ans. M. Granda recevra le prix et sa récompence cet été (ou cet automne, en fonction des possibilités de réunir l’assistance) des mains de la présidente du jury, Dr Marcela Semanakova.

Voilà qui renforce la mémoire de celui que le Maréchal Foch décrivit comme un des meilleurs soldats qu’il ait connu pendant la guerre.

Rédigé par Dominique Soulas de Russel, Délégué Général pour la Slovaquie.


Où ?
En Belgique

Qui ?
Claude Michel, Délégué Général du Souvenir Français en Belgique

Quand ?
Le 29 Mai 2021

Quoi ?
Cérémonie devant les tombes napoléoniennes du cimetière de Laeken-Bruxelles :

Le Samedi 29 mai 2021 au cimetière communal de Laeken (Bruxelles), une cérémonie a été
organisée par l’ACMN pour rendre hommage aux Médaillés de Sainte Hélène.
Dix tombes d’anciens soldats du Premier Empire furent honorées. Étaient
présents: M.Dominique Timmermans, vice-président de l’ACMN et délégué du
Souvenir Français pour les questions napoléoniennes; M. Christian
Richard et des représentants de l’Association pour la Conservation des Monuments Napoléoniens en uniformes d’époque; Erich D’Hulster, Vice-Président du Comité du Souvenir Français pour Bruxelles-Capitale, Claude MICHEL Délégué Général Belgique du S.F. (qui fleurit le monument du Général Belliard, premier ministre plénipotentiaire de la France auprès du
jeune Royaume de Belgique en 1830 et qui repose au Père Lachaise à Paris).

Rédigé par LCL(h) Claude MICHEL, Délégué Général pour la Belgique


Où ?
En Norvège

Qui ?
Rol Mokkelbost, Délégué Général du Souvenir Français en Norvège

Quand ?
Le 17 Mai 2021

Quoi ?
La Fête Nationale de Nasmsos.

Comme chaque année à l’occasion de la Fête Nationale, une cérémonie a été organisée devant le monument français.

Malgré la pandémie, la participation des Norvégiens fut importante.

Ceux qui ont délivré et écrit le discours du jour, sont des élèves d’une école à Namsos, Miriam Altin et Isak Brattgjerd. Ils déclarèrent :

«Aujourd’hui nous sommes ici pour nous souvenir des soldats français qui sont venus à Namsos au début de la deuxième guerre mondiale il y a 81 ans. Ils se sont battus contre les Allemands et le nazisme. Oui – ils sont venus pour nous aider à obtenir de la paix,de la liberté et de la démocratie. Les alliés nous ont donné de l’espoir. C’est un espoir qui nous fait subir les horreurs de la guerre, les souffrances physiques et psychiques.

Les Français sont arrivés au soir le 19 avril 1940. La nuit au 2 mai ils se sont retirés.
Pendant le séjour bref à Namsos, 14 soldats français sont morts. En rentrant, plusieurs bateaux français furent attaqués et coulés. En tout, 144 Français étaient morts pendant ces jours.
Aujourd’hui nous sommes ici pour montrer notre respect et notre gratitude pour ceux qui ont tout sacrifié. Ceux qui ont perdu leurs vies, mais néanmoins ont eu la volonté de se battre pour la liberté, la paix et la démocratie. En garder la mémoire est important, car cela nous raconte quelque chose d’important: La démocratie, la liberté et la paix ne viennent pas automatiquement. Il faut garder le souvenir du passé et pas l’oublier dans le futur.»

Puis ils ont déposé une couronne au monument, suivi de deux minutes de silence.

Rédigé par Rol Mokkelbost, Délégué Général du Souvenir Français pour la Norvège.


Où ?
Aux Pays-Bas

Qui ?
Thierry Van’t Hoff, Délégué Général du Souvenir Français au Pays-Bas

Quand ?
Le 20 Mai 2021

Quoi ?
Une commémoration remarquable en l’honneur du Général Marcel DESLAURENS (23 septembre 1883 – 17 mai 1940) a eu lieu à Flessingue, en présence de L’Ambassadeur de France Luis VASSY, de l’Attaché militaire de l’ambassade, du Maire de Flessingue, de six anciens combattants du RICM (Régiment d’Infanterie Coloniale du Maroc) ainsi que 2 descendants du Général Deslaurens.
Connu pour son courage, son ardeur et son énergie, celui-ci eut une riche carrière au sein de l’armée : de ses débuts à l’Ecole Spéciale Militaire Saint-Cyr, au commandement du Régiment d’Infanterie Coloniale du Maroc d’abord, au commandement de la 60ème Division d’infanterie ensuite, en passant par ses promotions à la Légion d’Honneur, le général Deslaurens et ses efforts furent reconnus à de nombreuses reprises. Il fut toujours décrit comme un opiniâtre combattant par ses camarades de combat ; le général commandant supérieur des troupes du Groupe d’Indochine a dit de lui le 10 Juin 1939 : « Cet officier général est venu en Indochine en avril 1937 avec le prestige de beaux états de services militaires et coloniaux, affirmés par de remarquables titres de guerre. Par sa haute culture professionnelle, sa forte personnalité, son allant et son activité, il s’est rapidement imposé dans son commandement qu’il a exercé avec une maîtrise incontestée. »

Le Délégué Général du Souvenir Français pour les Pays-Bas, Thierry Van’t Hoff, accompagné de son épouse, de son beau-fils (chef protocole pendant la commémoration) et de sa fille (Déléguée Générale Adjointe du Souvenir Français aux Pays-Bas), un acteur important de cette cérémonie.  

Une prière pour la Paix et les sacrifices de l’Armée Française en 40-45 fut prononcée par le Père van der Helm.


Où ?
En Lituanie.

Qui ?
Vaidotas Zinkevicius, délégué général du Souvenir Français pour la Lituanie, et Gilles Dutertre, Délégué Général Adjoint du Souvenir Français pour la Lituanie.

Quand ?
Le 20 Mai 2021

Quoi ?
STÈLE EN MÉMOIRE DES PRISONNIERS DE 1870 À KLAIPĖDA (LITUANIE)

Tous les ans à Klaipeda est organisée une cérémonie devant la stèle en mémoire des prisonniers français de 1870. Tous les ans a lieu à Klaipėda une cérémonie à la stèle en mémoire des prisonniers français de 1870. Le Délégué Général du Souvenir Français pour la Lituanie, l’Adjudant (er) Vaidotas ZINKEVIČIUS, était présent afin de représenter l’association.

La guerre de 1870-1871 a eu des répercussions sur l’actuelle Lituanie qui n’était, à l’époque, qu’une province de l’empire russe.

A la fin janvier 1871, 371 981 soldats et 11 810 officiers français étaient prisonniers en Allemagne, certains dans le Memelland (territoire de Klaipėda), partie du Royaume de Prusse, aujourd’hui (depuis 1923) partie de l’apskritis (région) de Klaipeda en Lituanie.

Il est généralement admis que le nombre de prisonniers français à Memel était de 690. Environ 600 auraient été répartis entre Smeltė (aujourd’hui faubourg de Klaipėda à proximité du terminal des ferries internationaux), et Alksnynė (sur la presqu’île de Neringa) où il est avéré que des prisonniers français ont construit des baraques en bois. On y rajouterait de 70 à 80 sous-officiers, vivant dans des conditions extrêmement rudes à Nida, peut-être dans la Vallée de la Mort / Mirties slėnis.

Les prisonniers furent employés à deux types de travaux :

  • Le maintien et le reboisement des dunes de la presqu’ile de Neringa
  • La fin de la construction du König-Wilhelm-Kanal, ouvert le 17 septembre 1873. Ce canal relie la Minija, affluent du Niémen, et le port de Memel/Klaipėda, permettant de contourner la lagune des Coures (Kuršių Marios) parfois agitée.

Certains prisonniers sont morts au cours des travaux, mais on ne sait pas exactemennt combien. Un ouvrage de 1873 parle de six morts de la variole qui ont été enterrés au cimetière de Memel, cimetière tombé en déshérence et finalement rasé par les soviétiques en 1975. La présence de tombes est attestée par une note du 21e Bataillon de Chasseurs à Pied qui est allé y déposer des fleurs en 1920.

Une stèle rappelle la mémoire de ces prisonniers à l’endroit où le König-Wilhelm-Kanal entre dans le port de Klaipėda. Une cérémonie annuelle réunit désormais autorités lituaniennes, allemandes et françaises.

La direction du port de Klaipėda a informé l’Ambassade de France que, compte-tenu de prochains travaux d’extension du port, la stèle devrait être déplacée et a demandé où la réinstaller. La Délégation du Souvenir Français a été associée à la proposition de l’ambassade, à savoir le Parc des Sculptures à Klaipėda, ancien cimetière municipal où l’on sait que certains voire tous les prisonniers décédés avaient été enterrés.

Le 24 mars 2021 la Municipalité de Klaipeda a pris la décision de déplacer la stèle à l’emplacement proposé par le Port, à savoir à seulement 400 mètres du précédent emplacement. Les travaux devraient en principe commencer à l’été 2021, avec une ré-inauguration possible en septembre 2021.

Rédigé par le Lieutenenant-colonel (er) Gilles DUTERTRE, Délégué Général Adjoint du Souvenir Français en Lituanie.


Où ?
En Belgique.

Qui ?
Claude Michel, Délégué Général du Souvenir Français en Belgique.

Quand ?
Le 12 Juin 2021.

Quoi ?
Ce samedi 12 juin à Orbais (Perwez), répondant à l’invitation de Dominique Timmermans, vice-président de l’ACMN, Jean-Marie MICHEL, vice-président du Comité du Souvenir Français pour le Brabant Wallon, participa à la cérémonie d’inauguration du pupitre historique à la mémoire du capitaine Emmanuel-Joseph Stevenart, combattant dans les armées de l’Empire jusqu’en 1814, tué le 16 juin 1815 à la bataille des Quatre-Bras dans les rangs de l’Armée des Pays-Bas.

Il s’agit d’une réalisation conjointe du Cercle historique de Perwez, de la commune de Perwez et de l’Association pour la Conservation des Monuments Napoléoniens.

Rédigé par Claude MICHEL, Délégué Général du Souvenir Français en Belgique.


Où ?
Au Royaume-Uni.

Qui ?
Thomas Liaudet, Délégué Général du Souvenir Français au Royaume-Uni

Quand ?
Le 17 Juin 2021.

Quoi ?
Inauguration d’une plaque commémorative.

Le Souvenir Français au Royaume-Uni a, en hommage à Jean Moulin, inauguré une plaque commémorative à Londres ce 17 Juin 2021. Il s’agit de la première d’une série de plaques visant à commémorer la France Libre à travers le Royaume-Uni.

Cette première plaque marque la remise de la croix de la Libération à Jean Moulin par le General de Gaulle. Cela se passait le 14 février 1943, lors d’une cérémonie secrète au 99 Frognal à Hampstead (Londres) où le General et sa famille résidait alors.

Edouard de Guitaut, membre du Souvenir Français, a permis que ce projet aboutisse grâce à sa détermination et ses efforts. Le Souvenir Français au Royaume-Uni a organisé une collecte de dons pour cette première plaque et les suivantes.

L’inauguration s’est tenue sous la présidence de Madame Catherine Colonna, Ambassadeur de France au Royaume. Etaient également présent : La mission de Défense, représentée par son attaché, le contre-amiral Pagès et l’attaché de Défense Adjoint Terre, le colonel Armel Dirou ; le Consul Général Guillaume Bazard ; Madame Tulip Siddik, MP for Hampstead and Kilburn ; Madame Lorna Jane Russell, Deputy mayor of Camden.  Monseigneur Phelim Christopher Rowland de la paroisse catholique de St Mary’s, précédemment Vicar-General de l’armée britannique et ayant servi dans la guerre des Malouines, était également présent.

Sœur Paula dont l’ordre Dorothy’s Convent résident actuellement dans la propriété avait cordialement organise l’accueil de tous les participants lors de la cérémonie. 

Sur le bâtiment de style Georgien construit en 1740 existait déjà une plaque apposée par le Heath & Hampstead Society Uni. Cette deuxième plaque, érigée par le Souvenir Français, donne une orientation Franco-britannique à cette demeure importante dans l’histoire de la France Libre.

Les commémorations ont continué le lendemain avec l’appel du 18 Juin et la cérémonie d’Adieu aux armes de l’attaché où de Défense, le contre-amiral Luc Pagès.

Rédigé par Thomas Liaudet, Délégué Général du Souvenir Français pour le Royaume-Uni.


Où ?
En Macédoine.

Qui ?
Blagoj Zasov, Délégué Général du Souvenir Français en Macédoine.

Quand ?
Le 15 Octobre 2020.

Quoi ?
« Dernier Adieu à nos soldats tombés au front il y a plus d’un siècle ».  

L’ambassadeur de France à Skopje en 2020, Monsieur Christian Timonier, et le délégué général du Souvenir Français pour la Macédoine du Nord, Blagoj Zasov, ont visité le Cimetière militaire français de Skopje. A cette occasion, ils ont abordé plusieurs sujets relatifs aux cérémonies commémoratives que l’ambassade de France organise à Skopje et à Bitola à l’occasion du 11 novembre. L’ambassadeur a remercié le Souvenir Français pour son engagement en Macédoine du Nord et souhaité que cette coopération fructueuse se poursuive et se diversifie. A cette occasion, Blagoj Zasov a fait don au musée du Cimetière de cinq livres d’auteurs français qu’il a traduits en macédonien.


Où ?
Au Niger

Qui ?
Kanta Ibrahim Moussa, Délégué Général du Souvenir Français

Quand ?
Le 24 Juin 2021

Quoi ?
La Délégation du Souvenir Français au Niger à rencontrer son Excellence Monsieur Alexandre Garcia l’Ambassadeur de France au Niger le jeudi 24 juin 2021. Les échanges ont porté sur la vie de l’Association, la présentation des membres, la popularisation du Souvenir Français au Niger, la participation à l’Assemblée Générale qui se tiendra cette année à Nancy les 25 et 26 Septembre 2021, le voyage mémoriel dans toutes les villes du Niger pour identifier les monuments, les stèles, les carrés militaires.

Bref, la rencontre avec Son Excellence l’Ambassadeur de France au Niger a été enrichissante et satisfaisante.

Article rédigé par le Délégué Général du Souvenir Français pour le Niger, Monsieur Kanta Ibrahim Moussa.


Où ?
A Yaoundé au Cameroun.

Qui ?
Odile Chantal Ndongo, déléguée générale du Souvenir Français au Cameroun

Quand ?
Mars 2021

Quoi ?
La délégation générale du Cameroun s’est lancée dans la fabrication d’une statue dédiée au soldat Ambroise Amougou afin de créer un monument aux morts. Une première pierre a été posée ; la pandémie du Covid a ralenti ce projet, mais la Déléguée Générale du Souvenir Français au Cameroun, Odile Chantal Ndongo, espère pouvoir reprendre les travaux et apposer une plaque du Souvenir Français et la statue du soldat Ambroise en 2021.


Où ?
Au Canada.

Quand ?
En Avril 2021.

Quoi ?
Création d’un monument d’amitié Franco-canadien.

Le nouveau Délégué Général du Souvenir Français au Canada, Monsieur Christophe Raisonnier, et son délégué général adjoint, André Levesque, sont les initiateurs d’un projet mettant à l’honneur l’amitié franco-canadienne : le monument Amicitia France-Canada. Il sera érigé au cimetière national du Canada « Beechwood » à Ottawa.

Au-delà du mémorial intemporel, « Amicitia France-Canada » sera un vecteur pour les futures générations pour continuer à faire vivre cette amitié fraternelle unique entre nos deux Nations.

En pleine crise sanitaire, l’équipe de notre délégué général a réussi l’incroyable exploit de réunir les fonds nécessaires pour construire ce monument. La grande communauté franco-canadienne est reconnaissante de l’investissement de la première heure du Souvenir Francais. Amicitia France-Canada sera inauguré en septembre 2021 en présence de hautes autorités françaises et canadiennes. Ce projet est également soutenu en France par la Société Nationale des Médaillés Militaires.


Où ?
Au Mali

Quand ?
Le 10 Décembre 2020 

Qui ?
Le Délégué Général du Souvenir Français au Mali, Monsieur Sébastien Philippe 

Quoi ?
Une cérémonie à l’occasion du centième anniversaire de Kaba Doumbia, doyen des anciens combattants du Mali et vétéran de la seconde guerre mondiale, eu lieu le 10 Décembre 2020. De nombreuses personnalités furent conviées et reçues par l’Ambassadeur de France Monsieur Joël Meyer, dont le délégué général du Souvenir Français Monsieur Sébastien Philippe, le représentant de la force Barkhane au Mali le général Vidal, et le grand chancelier des ordres nationaux malien le général Gueye. 

Kaba Doumbia est décédé le 26 avril 2021 ; Monsieur Philippe lui a rendu hommage dans un article retraçant la carrière admirable du combattant de ses débuts au débarquement de Provence en août 1944 au sein de la 9ème Division d’Infanterie Coloniale à sa décoration de chevalier de la Légion d’Honneur en 2014. Cet article paru dans La revue des Troupes de Marine de Mai-Juin 2021.


Où ?
A Saint Pétersbourg en Russie

Qui ?
Le Centre International des Convois du Nord

Quand ?
Septembre 2021

Quoi ?
Le Souvenir Français
a coopéré avec la fondation du « Centre International des Convois du Nord » dans le cadre du projet « La Capsule de la Paix et du Bien » à l’occasion du 80ème anniversaire du premier convoi allié en Russie que la fondation a organisé. Cette capsule sera exposée en Septembre à Saint Pétersbourg. Le projet consiste à rassembler des lettres au sujet de la mémoire, de la paix, de la coopération entre la Russie et les autres pays du Convois du Nord. Le Souvenir Français représente la France dans ce projet.


Où ?
A Shippagan au Canada.

Qui ?
La délégation générale du Souvenir Français au Canada

Quand ?
Le 5 Mai 2021.

Quoi ?
A l’occasion des commémorations du 8 Mai, le Consul général de France en Provinces Atlantiques du Canada, Monsieur Schitterer, a remis la Légion Étrangère au vétéran Monsieur Alexandre Mallet qui participa à la libération de la France. Cet événement soutenu par le délégué général du Canada, Monsieur Christophe Raisonnier, fut largement relayé sur les réseaux sociaux du Souvenir Français Canadien.


Où ?
A Berlin en Allemagne

Qui ?
Le Professeur Etienne François, Délégué Général Adjoint du Souvenir Français en Allemagne pour Berlin et Brandenburg

Quand ?
Le 8 Mai 2021

Quoi ?
La cérémonie du 8 Mai a eu lieu à la caserne Julius Leber, ex Quartier Napoléon qui fut le siège des Forces Françaises à Berlin. Le Président du Volksbund, le Général Schneiderhan, a souhaité associer, outre l’Ambassade de France, le Souvenir Français à cet événement. L’Association a donc été représentée par Monsieur le Professeur Etienne François, Délégué Général Adjoint pour Berlin et Brandenburg, qui a déposé une gerbe au nom de la Direction Générale et de la Délégation.


Où ?
En Tunisie.

Qui?
Pierre-Emmanuel Gillet et Raphaël Simon, délégués généraux du Souvenir Français en Tunisie.

Quand ?
Les 24, 25 et 26 Juin 2021.

Quoi ?
Un colloque international consacré à la deuxième guerre mondiale dans le monde arabe a été organisé à Tunis, à la Faculté des lettres, des arts et des humanités de la Manouba. Plusieurs panels s’enchaînèrent autour de différentes thématiques telles que « Guerre et reconfigurations politico-militaires durant la Seconde Guerre mondiale au Moyen-Orient : l’Irak et l’Empire britannique en 1941 », « L’engagement des juifs de Tunisie dans les Forces françaises libres : motivations, parcours, mémoire » ou encore « La Seconde Guerre mondiale à travers les archives jésuites du Liban ». Les Délégués Généraux Monsieur Pierre-Emmanuel Gillet et Monsieur Raphaël Simon prirent part au panel de clôture sur le thème de « De la guerre à la Mémoire » aux côtés de la directrice de l’ONACVG au Maroc Madame Muriel Beggio et le directeur de l’ONACVG en Algérie Monsieur Jérôme Pedarros. L’intervention des délégués généraux a visé à illustrer, par des exemples concrets, les travaux de sensibilisation mémorielle menés auprès des publics scolaires des établissements français du réseau AEFE sur la thématique des conflictualités du XXème siècle en Tunisie. 

Articles récents

21 avril 2021

Message du Président Général Serge Barcellini suite au décès de Monsieur René Randrianja

Mesdames, Messieurs, Cher(e) ami(e), J’ai l’immense tristesse de vous faire part de la disparition brutale de René Randrianja dimanche dernier. René Randrianja avait rejoint notre conseil d’administration en septembre 2019. Il avait été président du CA de l’Association des anciens des Lycées Français du Monde. Il était un jeune homme plein d’avenir, il se plaisait […]

Voir l'article >
17 mars 2021

Les femmes, l’avenir du Souvenir Français

Discours du Président Général Serge Barcellini, lors de l’inauguration de l’exposition du musée de la Cour d’Or de Metz sur Marie Sautet. Le Souvenir Français n’a pas dans ses habitudes d’inscrire des actions dans la Journée internationale des droits des femmes. Notre agenda mémoriel est le plus souvent celui des 1er et 2 novembre – […]

Voir l'article >
29 janvier 2021

Le Souvenir Français et le rapport de Benjamin Stora au président de la République

A la recherche des Morts pour la France Mais où sont passés les Morts pour la France ? Dans les 157 pages du rapport de Benjamin Stora consacré aux questions mémorielles portant sur la colonisation et la guerre d’Algérie, cette expression n’est pas à l’ordre jour. Elle n’est présente qu’à trois reprises, deux fois dans des […]

Voir l'article >
2 septembre 2021

Intervention de Serge Barcellini le 23 août

Serge Barcellini, Président Général du Souvenir Français est intervenu lors de la cérémonie organisée dans le cadre de la Journée des Tirailleurs sénégalais à Marseille le 23 août 2021. Vous trouverez son allocution en cliquant ICI

Voir l'article >

Trois questions à Philippe Claudel

(Photo de Dominique Kucharzewski) Philippe Claudel est le parrain du Souvenir Français pour l’année 2021 Il est né en 1962. Agrégé de lettres modernes et docteur ès lettres, il est maître de conférences en anthropologie culturelle à l’université de Lorraine. Écrivain et dramaturge ses principaux romans (Les âmes grises, La petite fille de Monsieur Linh, Le Rapport […]

Voir l'article >
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Trois questions à Philippe Claudel

2 septembre 2021

Cette rubrique contient 21 articles sur les diverses actions des délégations du Souvenir Français à l’étranger.

Temps de lecture : Environ 15 minutes


Où ?
Azerbaïdjan.

Qui ?
Alexandre Wattin, Délégué Général du Souvenir Français en Azerbaïdjan.

Quand ?
Le 7 Mai 2021.

Quoi ?
Cérémonie commémorative à l’Académie Diplomatique à Bakou.

Une conférence en hommage du héros national azerbaïdjanais Akmed Michel, membre du maquis de Cabertat (Tarn-et-Garonne) puis combattant de la 1ère armée au sein du 3ème régiment de Hussards des Forces Françaises de l’intérieur (FFI), fut organisée par l’Académie Diplomatique d’Azerbaïdjan (ADA). Cette conférence se tint à l’occasion du 100ème anniversaire de la naissance de ce dernier. Le Délégué Général du Souvenir Français pour l’Azerbaïdjan fut un des invités d’honneur à cet événement, en remettant notamment la médaille commémorative à 1939-1945 à titre posthume au fils d’Akmed Michel. Ce fut l’occasion pour le Délégué Général de partager ses connaissances sur le parcours de ce vaillant soldat, notamment grâce à sa participation à l’élaboration d’un ouvrage commémoratif réalisé en collaboration avec le Ministère des affaires étrangères d’Azerbaïdjan.

L’implication d’Alexandre Wattin dans cet événement commémoratif n’est pas passée inaperçue, puisqu’il fut interrogé par la télévision et la presse azerbaïdjanaise.


Où ?
Azerbaïdjan.

Qui ?
Alexandre Wattin, Délégué Général du Souvenir Français en Azerbaïdjan.

Quand ?
Le 18 Juin 2021.

Quoi ?
L’Université Franco Azerbaidjanaise, sous la direction de son directeur Monsieur Vazeh Asgarov, s’associe avec le Délégué général du Souvenir Français pour l’Azerbaïdjan afin de commémorer l’appel du 18 juin, qui a présenté son ouvrage retraçant le parcours de combattant d’Akmed Michel un soldat soviétique du 1er groupe d’escadron du 3ème régiment de Hussards FFI (Forces Françaises de l’Intérieur) de son entrée au maquis à son intégration dans la première armée du Général De Lattre. En présence d’un représentant de l’ambassade de France, de l’ambassadeur du Maroc et d’un public important. Alexandre Wattin a pu, après un rappel du symbole que représente l’appel du Général de Gaulle pour les Français, rendre un hommage à ce combattant ainsi qu’à ses compagnons de lutte des Forces Françaises de l’Intérieur. Il a remis au nom du Souvenir Français un « mini livre » sur le général de Gaulle qui devra enrichir la collection du célèbre Musée du mini livre de Bakou. L’Université a également voulu honorer Alexandre Wattin par l’attribution d’un certificat d’honneur de l’université pour son engagement en faveur des échanges culturels entre les deux pays.


Où ?
A Madrid en Espagne.

Qui ?
Vincent Aguilella Salvador, Délégué Général du Souvenir Français en Espagne.

Quand ?
Le 28 Mai 2021.

Quoi ?
Dans le cadre du projet « La seconde vie des drapeaux » lancé par le Souvenir Français, le drapeau historique des Amitiés Africaines, drapeau de Bou-Arada, fut remis au Lycée Français de Madrid par notre délégué général, Vincent Aguilella Salvador. Cette cérémonie eut une réelle orientation pédagogique et mémorielle ; en plus de la remise du drapeau, le proviseur du lycée Français s’est vu remettre la médaille du Souvenir Français, et des diplômes de gardien de la Mémoire furent remis à la garde d’honneur du drapeau. Cette cérémonie est représentative de l’amitié franco-espagnole qui existe depuis de nombreuses années, et s’inscrit dans les valeurs de transmission de la Mémoire que le Souvenir Français souhaite transmettre. La cérémonie eu lieu sous la présidence du Capitaine de Frégate François-Xavier Martin de Marolles, Attaché naval de la Mission de Défense et représentant de Son Excellence Monsieur Jean-Michel Casa, Ambassadeur de France à Madrid.


Où ?
En Espagne

Qui ?
Santiago Ruiz, conseiller Municipal de culture et membre du Souvenir Français

Quand ?
Le 18 Juin 2021

Quoi ?
Apposition d’une plaque en l’honneur du grand écrivain Victor Hugo à Castrillo del Val, Burgos. Compte-rendu de M. Santiago Ruiz, membre du Comité Souvenir Français d’Alicante et de Murcie et Conseiller Municipal de la Mairie de Castrillo del Val, Burgos :

« Avec les membres de la Corporation Municipale de Castrillo del Val, nous avons passé deux très agréables journées en compagnie de Mme. Marie-Christine Lang, Consule Générale de France à Madrid.

Nous avons ré- inauguré la place qui fut de San Francisco, à présent dite de Victor Hugo. Puis, nous avons visité une exposition sur Victor Hugo et l’occupation française (uniformes) pendant les années de son séjour en Espagne, et apposé une plaque au Monastère de San Pedro de Cardeña.

La veille, avec l’équipe de l’Alliance Française, dont je suis membre, nous avons remis les Palmes Académiques à l’ancienne directrice, à la retraite, notre amie.

Derrière ces événements se cache la belle histoire d’un enfant qui en 1811 suivit sa mère et ses deux frères, de Paris à Madrid, pour rejoindre leur père, le général Hugo qui accompagnait Joseph Bonaparte.                                                                       
Les temps étant difficiles pour parcourir les chemins de la Péninsule, ils suivaient les chargements du « Trésor » que Napoléon envoyait à son frère.                                          
Ce que personne ne pouvait savoir à l’époque c’est que cet enfant de 9 ans écrirait plus tard « Les Misérables ».

Etaient présents Mme Lang, le Sénateur, M. J. Lacalle, Le Général (2*), J. González, Commandant de la Région, M. Le maire de Castrillo et la Corporation Municipale et une Délégation du Comité Souvenir Français de Bergerac qui entretient des relations privilégiées avec la délégation du Souvenir Français en Espagne.                                                   
Le Président du Comité de Bergerac, M. Frédéric Gontier, nous a remis la Médaille du Centenaire du SF (1887-1987) et le Délégué Général a décerné un Diplôme d’Honneur à la Mairie de Castrillo del Val. »                                                                                                                                                                                                                                                                 

Rédigé par Santiago Ruiz, Conseiller Municipal de Culture et membre du Souvenir Français.


Où ?
Au Mexique.

Qui ?
Alain J.R. Fache, Délégué Général du Souvenir Français au Mexique.

Quand ?
Mai 2021.

Quoi ?
La Délégation générale pour le Mexique a été pendant très longtemps absente localement et dans la revue nationale de l’association.

Elle renaît et se développe par la suite d’un renouvellement complet de l’équipe dirigeante.

La seconde intervention, connue sous le nom d’Expédition française, sous Napoléon III, a vu des batailles perdues : celle du 5 mai 1862 devant Puebla tout d’abord. L’armée française qui ne connaissait pas le territoire mexicain ni les conséquences du climat pour déplacer ses chevaux et ses canons, s’inclina devant la ville.
Puis un an plus tard, à Camarón de Tejeda : le 30 avril 1863, un groupe de 65 légionnaires fut décimé par des troupes mexicaines supérieures en nombre. Toutefois, dans cette deuxième bataille, si la majorité des militaires mourut au combat, si le petit groupe restant dut finalement se rendre faute de munition, d’eau et de vivre, la mission fût accomplie. Il s’agissait de fixer l’armée mexicaine, détourner son attention afin qu’un chargement d’or parvienne de Veracruz à Puebla. Ce fut donc une victoire tactique importante. Le sacrifice extrême pour honorer la mission est désormais célébré chaque 30 avril dans la petite ville mexicaine et surtout à Aubagne, base de la Légion Étrangère.

Dans le port militaire de Veracruz, sur la petite Île des Sacrifices, est érigé un obélisque à la mémoire des soldats français qui y sont enterrés.
Sous le Porfiriato, commencé à la fin du XIXème siècle et se terminant en 1910 avec la révolution mexicaine, la présence française se développa dans le pays grâce à la création de commerces, de grands magasins, de manufactures, d’entreprises diverses.
En 1914, la communauté française comptait 5 000 résidents essentiellement répartis dans les grandes villes de México, Guadalajara, Monterey, Puebla, Veracruz, Oaxaca, Morelia.
Durant la Grande Guerre, près de 1 300 français et mexicains gagnèrent la France pour accomplir pour les uns leur devoir patriotique, pour les autres apporter leur aide.

Au fil des ans, la communauté créa l’Association franco-mexicaine, suisse et belge de Bienfaisance dans la capitale tout d’abord, puis une autre à Puebla. Chacune est propriétaire d’un cimetière dans lesquels ont été édifiés des monuments pour honorer les morts des différents conflits.
Les cérémonies du 8 mai et du 11 novembre y sont célébrées. De nos jours, les liens de coopérations sont forts entre les deux nations : des grandes entreprises de l’industrie française sont présentes au Mexique et les gouvernements mexicains aiment à s’inspirer de ce qui se fait en France. Par conséquent, il est important de conserver la mémoire commune aux deux pays. Ceci sans raviver des douleurs passées. Il est préférable d’accentuer la réconciliation entre les deux peuples. C’est l’une des trois grandes missions que la Délégation générale pour le Mexique s’est donnée pour les années à venir.

Les 20 et 21 avril 2021, deux comités ont vu le jour : celui de l’état de Veracruz tout d’abord, puis celui de l’état de Puebla. Les effectifs s’étoffent, le Souvenir français est de nouveau vivant au Mexique.

Le 8 mai, en comité très restreint, la Mission de Défense de l’ambassade de France a organisé à Mexico la cérémonie commémorative de la Victoire de 1945. Le Délégué général était présent aux côtés de S.E.M. l’Ambassadeur, du Consul général, des Anciens Combattants, et de la Mission de Défense.

Défendons notre devoir de mémoire ! Pour plus d’informations, rejoignez-nous !

Virtuellement sur Facebook : le compte est souvenir.francais.mexique ; sur Tik Tok : @dg.mexique.sf ; écrivez-nous quand vous le souhaitez à notre direction électronique dg.mexique@souvenir-francais.fr

Nous vous accueillerons avec plaisir.

Rédigé par CC(R) Alain J.R. Fache, Délégué générale pour le Mexique


Où ?
En Slovaquie

Qui ?
Dominique Soulas de Russel, Délégué Général du Souvenir Français en Slovaquie.

Quand ?
Avril 2021 et Juin 2020

Quoi ?
En Avril 2021, la délégation générale de Slovaquie a eu la joie d’apprendre l’attribution d’une subvention de 10.000€ par la DPMA. Elle est destinée à la mise en valeur du monument de Strecno (Slovaquie centrale), le plus grand de tous ceux qui, en Slovaquie, commémorent les morts de la Seconde Guerre Mondiale. Il comporte les noms des Francais qui sont tombés lors de la libération du pays en 1945. Le projet, dont la majeure partie a été réalisé par des bénévoles de la ville de Strecno et de ses environs, concerne l’illumination de l’ouvrage monumental dans nos trois couleurs. De nombreuses manifestations ont lieu auprès de ce mémorial, notamment le 29 août, « jour du Soulèvement National » en présence des plus hautes autorités de l’Etat. Haut lieu de l’amitié d’armes entre nos deux pays, il symbolise notre fidélité commune au souvenir des héros Francais morts pour la liberté.


En juin 2020, afin de poursuivre son action malgré les mesures anti pandémiques très restrictives, la délégation générale avait lancé le « Concours Milan Rastislav Stefánik (1880-1919)« . Il consistait en un appel national, par voie de presse, à envoyer des contributions écrites (suivies d’un oral) concernant ce célèbre Slovaque, général français dans l’Armée d’Orient créateur de la Légion des volontaires tchéco-slovaques pendant la Première Guerre Mondiale. Les contributions étaient limitées à trois pages maximum pour encourager le public le plus large possible à participer. Celui-ci pouvait, pour les mêmes raisons, faire appel à la délégation pour être aidé lors de leurs recherches. Les résultats surprennent le jury, constitué d’élus (Stefanik était co-fondateur de la République tchéco-slovaque) et d’historiens, qui eut bien du mal à départager les candidats. Après l’oral qui eut lieu le 26 mai, le lauréat choisi par le jury fut M. Jozef Granda, de Spisská Belá. Il enseigne à l’école-collège de Vrbo et est âgé de 39 ans. M. Granda recevra le prix et sa récompence cet été (ou cet automne, en fonction des possibilités de réunir l’assistance) des mains de la présidente du jury, Dr Marcela Semanakova.

Voilà qui renforce la mémoire de celui que le Maréchal Foch décrivit comme un des meilleurs soldats qu’il ait connu pendant la guerre.

Rédigé par Dominique Soulas de Russel, Délégué Général pour la Slovaquie.


Où ?
En Belgique

Qui ?
Claude Michel, Délégué Général du Souvenir Français en Belgique

Quand ?
Le 29 Mai 2021

Quoi ?
Cérémonie devant les tombes napoléoniennes du cimetière de Laeken-Bruxelles :

Le Samedi 29 mai 2021 au cimetière communal de Laeken (Bruxelles), une cérémonie a été
organisée par l’ACMN pour rendre hommage aux Médaillés de Sainte Hélène.
Dix tombes d’anciens soldats du Premier Empire furent honorées. Étaient
présents: M.Dominique Timmermans, vice-président de l’ACMN et délégué du
Souvenir Français pour les questions napoléoniennes; M. Christian
Richard et des représentants de l’Association pour la Conservation des Monuments Napoléoniens en uniformes d’époque; Erich D’Hulster, Vice-Président du Comité du Souvenir Français pour Bruxelles-Capitale, Claude MICHEL Délégué Général Belgique du S.F. (qui fleurit le monument du Général Belliard, premier ministre plénipotentiaire de la France auprès du
jeune Royaume de Belgique en 1830 et qui repose au Père Lachaise à Paris).

Rédigé par LCL(h) Claude MICHEL, Délégué Général pour la Belgique


Où ?
En Norvège

Qui ?
Rol Mokkelbost, Délégué Général du Souvenir Français en Norvège

Quand ?
Le 17 Mai 2021

Quoi ?
La Fête Nationale de Nasmsos.

Comme chaque année à l’occasion de la Fête Nationale, une cérémonie a été organisée devant le monument français.

Malgré la pandémie, la participation des Norvégiens fut importante.

Ceux qui ont délivré et écrit le discours du jour, sont des élèves d’une école à Namsos, Miriam Altin et Isak Brattgjerd. Ils déclarèrent :

«Aujourd’hui nous sommes ici pour nous souvenir des soldats français qui sont venus à Namsos au début de la deuxième guerre mondiale il y a 81 ans. Ils se sont battus contre les Allemands et le nazisme. Oui – ils sont venus pour nous aider à obtenir de la paix,de la liberté et de la démocratie. Les alliés nous ont donné de l’espoir. C’est un espoir qui nous fait subir les horreurs de la guerre, les souffrances physiques et psychiques.

Les Français sont arrivés au soir le 19 avril 1940. La nuit au 2 mai ils se sont retirés.
Pendant le séjour bref à Namsos, 14 soldats français sont morts. En rentrant, plusieurs bateaux français furent attaqués et coulés. En tout, 144 Français étaient morts pendant ces jours.
Aujourd’hui nous sommes ici pour montrer notre respect et notre gratitude pour ceux qui ont tout sacrifié. Ceux qui ont perdu leurs vies, mais néanmoins ont eu la volonté de se battre pour la liberté, la paix et la démocratie. En garder la mémoire est important, car cela nous raconte quelque chose d’important: La démocratie, la liberté et la paix ne viennent pas automatiquement. Il faut garder le souvenir du passé et pas l’oublier dans le futur.»

Puis ils ont déposé une couronne au monument, suivi de deux minutes de silence.

Rédigé par Rol Mokkelbost, Délégué Général du Souvenir Français pour la Norvège.


Où ?
Aux Pays-Bas

Qui ?
Thierry Van’t Hoff, Délégué Général du Souvenir Français au Pays-Bas

Quand ?
Le 20 Mai 2021

Quoi ?
Une commémoration remarquable en l’honneur du Général Marcel DESLAURENS (23 septembre 1883 – 17 mai 1940) a eu lieu à Flessingue, en présence de L’Ambassadeur de France Luis VASSY, de l’Attaché militaire de l’ambassade, du Maire de Flessingue, de six anciens combattants du RICM (Régiment d’Infanterie Coloniale du Maroc) ainsi que 2 descendants du Général Deslaurens.
Connu pour son courage, son ardeur et son énergie, celui-ci eut une riche carrière au sein de l’armée : de ses débuts à l’Ecole Spéciale Militaire Saint-Cyr, au commandement du Régiment d’Infanterie Coloniale du Maroc d’abord, au commandement de la 60ème Division d’infanterie ensuite, en passant par ses promotions à la Légion d’Honneur, le général Deslaurens et ses efforts furent reconnus à de nombreuses reprises. Il fut toujours décrit comme un opiniâtre combattant par ses camarades de combat ; le général commandant supérieur des troupes du Groupe d’Indochine a dit de lui le 10 Juin 1939 : « Cet officier général est venu en Indochine en avril 1937 avec le prestige de beaux états de services militaires et coloniaux, affirmés par de remarquables titres de guerre. Par sa haute culture professionnelle, sa forte personnalité, son allant et son activité, il s’est rapidement imposé dans son commandement qu’il a exercé avec une maîtrise incontestée. »

Le Délégué Général du Souvenir Français pour les Pays-Bas, Thierry Van’t Hoff, accompagné de son épouse, de son beau-fils (chef protocole pendant la commémoration) et de sa fille (Déléguée Générale Adjointe du Souvenir Français aux Pays-Bas), un acteur important de cette cérémonie.  

Une prière pour la Paix et les sacrifices de l’Armée Française en 40-45 fut prononcée par le Père van der Helm.


Où ?
En Lituanie.

Qui ?
Vaidotas Zinkevicius, délégué général du Souvenir Français pour la Lituanie, et Gilles Dutertre, Délégué Général Adjoint du Souvenir Français pour la Lituanie.

Quand ?
Le 20 Mai 2021

Quoi ?
STÈLE EN MÉMOIRE DES PRISONNIERS DE 1870 À KLAIPĖDA (LITUANIE)

Tous les ans à Klaipeda est organisée une cérémonie devant la stèle en mémoire des prisonniers français de 1870. Tous les ans a lieu à Klaipėda une cérémonie à la stèle en mémoire des prisonniers français de 1870. Le Délégué Général du Souvenir Français pour la Lituanie, l’Adjudant (er) Vaidotas ZINKEVIČIUS, était présent afin de représenter l’association.

La guerre de 1870-1871 a eu des répercussions sur l’actuelle Lituanie qui n’était, à l’époque, qu’une province de l’empire russe.

A la fin janvier 1871, 371 981 soldats et 11 810 officiers français étaient prisonniers en Allemagne, certains dans le Memelland (territoire de Klaipėda), partie du Royaume de Prusse, aujourd’hui (depuis 1923) partie de l’apskritis (région) de Klaipeda en Lituanie.

Il est généralement admis que le nombre de prisonniers français à Memel était de 690. Environ 600 auraient été répartis entre Smeltė (aujourd’hui faubourg de Klaipėda à proximité du terminal des ferries internationaux), et Alksnynė (sur la presqu’île de Neringa) où il est avéré que des prisonniers français ont construit des baraques en bois. On y rajouterait de 70 à 80 sous-officiers, vivant dans des conditions extrêmement rudes à Nida, peut-être dans la Vallée de la Mort / Mirties slėnis.

Les prisonniers furent employés à deux types de travaux :

  • Le maintien et le reboisement des dunes de la presqu’ile de Neringa
  • La fin de la construction du König-Wilhelm-Kanal, ouvert le 17 septembre 1873. Ce canal relie la Minija, affluent du Niémen, et le port de Memel/Klaipėda, permettant de contourner la lagune des Coures (Kuršių Marios) parfois agitée.

Certains prisonniers sont morts au cours des travaux, mais on ne sait pas exactemennt combien. Un ouvrage de 1873 parle de six morts de la variole qui ont été enterrés au cimetière de Memel, cimetière tombé en déshérence et finalement rasé par les soviétiques en 1975. La présence de tombes est attestée par une note du 21e Bataillon de Chasseurs à Pied qui est allé y déposer des fleurs en 1920.

Une stèle rappelle la mémoire de ces prisonniers à l’endroit où le König-Wilhelm-Kanal entre dans le port de Klaipėda. Une cérémonie annuelle réunit désormais autorités lituaniennes, allemandes et françaises.

La direction du port de Klaipėda a informé l’Ambassade de France que, compte-tenu de prochains travaux d’extension du port, la stèle devrait être déplacée et a demandé où la réinstaller. La Délégation du Souvenir Français a été associée à la proposition de l’ambassade, à savoir le Parc des Sculptures à Klaipėda, ancien cimetière municipal où l’on sait que certains voire tous les prisonniers décédés avaient été enterrés.

Le 24 mars 2021 la Municipalité de Klaipeda a pris la décision de déplacer la stèle à l’emplacement proposé par le Port, à savoir à seulement 400 mètres du précédent emplacement. Les travaux devraient en principe commencer à l’été 2021, avec une ré-inauguration possible en septembre 2021.

Rédigé par le Lieutenenant-colonel (er) Gilles DUTERTRE, Délégué Général Adjoint du Souvenir Français en Lituanie.


Où ?
En Belgique.

Qui ?
Claude Michel, Délégué Général du Souvenir Français en Belgique.

Quand ?
Le 12 Juin 2021.

Quoi ?
Ce samedi 12 juin à Orbais (Perwez), répondant à l’invitation de Dominique Timmermans, vice-président de l’ACMN, Jean-Marie MICHEL, vice-président du Comité du Souvenir Français pour le Brabant Wallon, participa à la cérémonie d’inauguration du pupitre historique à la mémoire du capitaine Emmanuel-Joseph Stevenart, combattant dans les armées de l’Empire jusqu’en 1814, tué le 16 juin 1815 à la bataille des Quatre-Bras dans les rangs de l’Armée des Pays-Bas.

Il s’agit d’une réalisation conjointe du Cercle historique de Perwez, de la commune de Perwez et de l’Association pour la Conservation des Monuments Napoléoniens.

Rédigé par Claude MICHEL, Délégué Général du Souvenir Français en Belgique.


Où ?
Au Royaume-Uni.

Qui ?
Thomas Liaudet, Délégué Général du Souvenir Français au Royaume-Uni

Quand ?
Le 17 Juin 2021.

Quoi ?
Inauguration d’une plaque commémorative.

Le Souvenir Français au Royaume-Uni a, en hommage à Jean Moulin, inauguré une plaque commémorative à Londres ce 17 Juin 2021. Il s’agit de la première d’une série de plaques visant à commémorer la France Libre à travers le Royaume-Uni.

Cette première plaque marque la remise de la croix de la Libération à Jean Moulin par le General de Gaulle. Cela se passait le 14 février 1943, lors d’une cérémonie secrète au 99 Frognal à Hampstead (Londres) où le General et sa famille résidait alors.

Edouard de Guitaut, membre du Souvenir Français, a permis que ce projet aboutisse grâce à sa détermination et ses efforts. Le Souvenir Français au Royaume-Uni a organisé une collecte de dons pour cette première plaque et les suivantes.

L’inauguration s’est tenue sous la présidence de Madame Catherine Colonna, Ambassadeur de France au Royaume. Etaient également présent : La mission de Défense, représentée par son attaché, le contre-amiral Pagès et l’attaché de Défense Adjoint Terre, le colonel Armel Dirou ; le Consul Général Guillaume Bazard ; Madame Tulip Siddik, MP for Hampstead and Kilburn ; Madame Lorna Jane Russell, Deputy mayor of Camden.  Monseigneur Phelim Christopher Rowland de la paroisse catholique de St Mary’s, précédemment Vicar-General de l’armée britannique et ayant servi dans la guerre des Malouines, était également présent.

Sœur Paula dont l’ordre Dorothy’s Convent résident actuellement dans la propriété avait cordialement organise l’accueil de tous les participants lors de la cérémonie. 

Sur le bâtiment de style Georgien construit en 1740 existait déjà une plaque apposée par le Heath & Hampstead Society Uni. Cette deuxième plaque, érigée par le Souvenir Français, donne une orientation Franco-britannique à cette demeure importante dans l’histoire de la France Libre.

Les commémorations ont continué le lendemain avec l’appel du 18 Juin et la cérémonie d’Adieu aux armes de l’attaché où de Défense, le contre-amiral Luc Pagès.

Rédigé par Thomas Liaudet, Délégué Général du Souvenir Français pour le Royaume-Uni.


Où ?
En Macédoine.

Qui ?
Blagoj Zasov, Délégué Général du Souvenir Français en Macédoine.

Quand ?
Le 15 Octobre 2020.

Quoi ?
« Dernier Adieu à nos soldats tombés au front il y a plus d’un siècle ».  

L’ambassadeur de France à Skopje en 2020, Monsieur Christian Timonier, et le délégué général du Souvenir Français pour la Macédoine du Nord, Blagoj Zasov, ont visité le Cimetière militaire français de Skopje. A cette occasion, ils ont abordé plusieurs sujets relatifs aux cérémonies commémoratives que l’ambassade de France organise à Skopje et à Bitola à l’occasion du 11 novembre. L’ambassadeur a remercié le Souvenir Français pour son engagement en Macédoine du Nord et souhaité que cette coopération fructueuse se poursuive et se diversifie. A cette occasion, Blagoj Zasov a fait don au musée du Cimetière de cinq livres d’auteurs français qu’il a traduits en macédonien.


Où ?
Au Niger

Qui ?
Kanta Ibrahim Moussa, Délégué Général du Souvenir Français

Quand ?
Le 24 Juin 2021

Quoi ?
La Délégation du Souvenir Français au Niger à rencontrer son Excellence Monsieur Alexandre Garcia l’Ambassadeur de France au Niger le jeudi 24 juin 2021. Les échanges ont porté sur la vie de l’Association, la présentation des membres, la popularisation du Souvenir Français au Niger, la participation à l’Assemblée Générale qui se tiendra cette année à Nancy les 25 et 26 Septembre 2021, le voyage mémoriel dans toutes les villes du Niger pour identifier les monuments, les stèles, les carrés militaires.

Bref, la rencontre avec Son Excellence l’Ambassadeur de France au Niger a été enrichissante et satisfaisante.

Article rédigé par le Délégué Général du Souvenir Français pour le Niger, Monsieur Kanta Ibrahim Moussa.


Où ?
A Yaoundé au Cameroun.

Qui ?
Odile Chantal Ndongo, déléguée générale du Souvenir Français au Cameroun

Quand ?
Mars 2021

Quoi ?
La délégation générale du Cameroun s’est lancée dans la fabrication d’une statue dédiée au soldat Ambroise Amougou afin de créer un monument aux morts. Une première pierre a été posée ; la pandémie du Covid a ralenti ce projet, mais la Déléguée Générale du Souvenir Français au Cameroun, Odile Chantal Ndongo, espère pouvoir reprendre les travaux et apposer une plaque du Souvenir Français et la statue du soldat Ambroise en 2021.


Où ?
Au Canada.

Quand ?
En Avril 2021.

Quoi ?
Création d’un monument d’amitié Franco-canadien.

Le nouveau Délégué Général du Souvenir Français au Canada, Monsieur Christophe Raisonnier, et son délégué général adjoint, André Levesque, sont les initiateurs d’un projet mettant à l’honneur l’amitié franco-canadienne : le monument Amicitia France-Canada. Il sera érigé au cimetière national du Canada « Beechwood » à Ottawa.

Au-delà du mémorial intemporel, « Amicitia France-Canada » sera un vecteur pour les futures générations pour continuer à faire vivre cette amitié fraternelle unique entre nos deux Nations.

En pleine crise sanitaire, l’équipe de notre délégué général a réussi l’incroyable exploit de réunir les fonds nécessaires pour construire ce monument. La grande communauté franco-canadienne est reconnaissante de l’investissement de la première heure du Souvenir Francais. Amicitia France-Canada sera inauguré en septembre 2021 en présence de hautes autorités françaises et canadiennes. Ce projet est également soutenu en France par la Société Nationale des Médaillés Militaires.


Où ?
Au Mali

Quand ?
Le 10 Décembre 2020 

Qui ?
Le Délégué Général du Souvenir Français au Mali, Monsieur Sébastien Philippe 

Quoi ?
Une cérémonie à l’occasion du centième anniversaire de Kaba Doumbia, doyen des anciens combattants du Mali et vétéran de la seconde guerre mondiale, eu lieu le 10 Décembre 2020. De nombreuses personnalités furent conviées et reçues par l’Ambassadeur de France Monsieur Joël Meyer, dont le délégué général du Souvenir Français Monsieur Sébastien Philippe, le représentant de la force Barkhane au Mali le général Vidal, et le grand chancelier des ordres nationaux malien le général Gueye. 

Kaba Doumbia est décédé le 26 avril 2021 ; Monsieur Philippe lui a rendu hommage dans un article retraçant la carrière admirable du combattant de ses débuts au débarquement de Provence en août 1944 au sein de la 9ème Division d’Infanterie Coloniale à sa décoration de chevalier de la Légion d’Honneur en 2014. Cet article paru dans La revue des Troupes de Marine de Mai-Juin 2021.


Où ?
A Saint Pétersbourg en Russie

Qui ?
Le Centre International des Convois du Nord

Quand ?
Septembre 2021

Quoi ?
Le Souvenir Français
a coopéré avec la fondation du « Centre International des Convois du Nord » dans le cadre du projet « La Capsule de la Paix et du Bien » à l’occasion du 80ème anniversaire du premier convoi allié en Russie que la fondation a organisé. Cette capsule sera exposée en Septembre à Saint Pétersbourg. Le projet consiste à rassembler des lettres au sujet de la mémoire, de la paix, de la coopération entre la Russie et les autres pays du Convois du Nord. Le Souvenir Français représente la France dans ce projet.


Où ?
A Shippagan au Canada.

Qui ?
La délégation générale du Souvenir Français au Canada

Quand ?
Le 5 Mai 2021.

Quoi ?
A l’occasion des commémorations du 8 Mai, le Consul général de France en Provinces Atlantiques du Canada, Monsieur Schitterer, a remis la Légion Étrangère au vétéran Monsieur Alexandre Mallet qui participa à la libération de la France. Cet événement soutenu par le délégué général du Canada, Monsieur Christophe Raisonnier, fut largement relayé sur les réseaux sociaux du Souvenir Français Canadien.


Où ?
A Berlin en Allemagne

Qui ?
Le Professeur Etienne François, Délégué Général Adjoint du Souvenir Français en Allemagne pour Berlin et Brandenburg

Quand ?
Le 8 Mai 2021

Quoi ?
La cérémonie du 8 Mai a eu lieu à la caserne Julius Leber, ex Quartier Napoléon qui fut le siège des Forces Françaises à Berlin. Le Président du Volksbund, le Général Schneiderhan, a souhaité associer, outre l’Ambassade de France, le Souvenir Français à cet événement. L’Association a donc été représentée par Monsieur le Professeur Etienne François, Délégué Général Adjoint pour Berlin et Brandenburg, qui a déposé une gerbe au nom de la Direction Générale et de la Délégation.


Où ?
En Tunisie.

Qui?
Pierre-Emmanuel Gillet et Raphaël Simon, délégués généraux du Souvenir Français en Tunisie.

Quand ?
Les 24, 25 et 26 Juin 2021.

Quoi ?
Un colloque international consacré à la deuxième guerre mondiale dans le monde arabe a été organisé à Tunis, à la Faculté des lettres, des arts et des humanités de la Manouba. Plusieurs panels s’enchaînèrent autour de différentes thématiques telles que « Guerre et reconfigurations politico-militaires durant la Seconde Guerre mondiale au Moyen-Orient : l’Irak et l’Empire britannique en 1941 », « L’engagement des juifs de Tunisie dans les Forces françaises libres : motivations, parcours, mémoire » ou encore « La Seconde Guerre mondiale à travers les archives jésuites du Liban ». Les Délégués Généraux Monsieur Pierre-Emmanuel Gillet et Monsieur Raphaël Simon prirent part au panel de clôture sur le thème de « De la guerre à la Mémoire » aux côtés de la directrice de l’ONACVG au Maroc Madame Muriel Beggio et le directeur de l’ONACVG en Algérie Monsieur Jérôme Pedarros. L’intervention des délégués généraux a visé à illustrer, par des exemples concrets, les travaux de sensibilisation mémorielle menés auprès des publics scolaires des établissements français du réseau AEFE sur la thématique des conflictualités du XXème siècle en Tunisie. 

Articles récents

21 avril 2021

Message du Président Général Serge Barcellini suite au décès de Monsieur René Randrianja

Mesdames, Messieurs, Cher(e) ami(e), J’ai l’immense tristesse de vous faire part de la disparition brutale de René Randrianja dimanche dernier. René Randrianja avait rejoint notre conseil d’administration en septembre 2019. Il avait été président du CA de l’Association des anciens des Lycées Français du Monde. Il était un jeune homme plein d’avenir, il se plaisait […]

Voir l'article >
17 mars 2021

Les femmes, l’avenir du Souvenir Français

Discours du Président Général Serge Barcellini, lors de l’inauguration de l’exposition du musée de la Cour d’Or de Metz sur Marie Sautet. Le Souvenir Français n’a pas dans ses habitudes d’inscrire des actions dans la Journée internationale des droits des femmes. Notre agenda mémoriel est le plus souvent celui des 1er et 2 novembre – […]

Voir l'article >
29 janvier 2021

Le Souvenir Français et le rapport de Benjamin Stora au président de la République

A la recherche des Morts pour la France Mais où sont passés les Morts pour la France ? Dans les 157 pages du rapport de Benjamin Stora consacré aux questions mémorielles portant sur la colonisation et la guerre d’Algérie, cette expression n’est pas à l’ordre jour. Elle n’est présente qu’à trois reprises, deux fois dans des […]

Voir l'article >
2 septembre 2021

Intervention de Serge Barcellini le 23 août

Serge Barcellini, Président Général du Souvenir Français est intervenu lors de la cérémonie organisée dans le cadre de la Journée des Tirailleurs sénégalais à Marseille le 23 août 2021. Vous trouverez son allocution en cliquant ICI

Voir l'article >

Agenda du mois de septembre

Télécharger l’agenda du mois en cliquant ICI

Voir l'article >