Une plaque en hommage aux habitants juifs de Bédarrides déportés à Auschwitz

31 mai 2018

Ils s’appelaient Emmy Haase, Gustave Israël Haase, Salmia Wittenberg, Fajwel Wajnberg et Jetta Habelski. Ils étaient nés en Prusse, en Allemagne et en Pologne et avaient entre 37 et 75 ans. Les plus jeunes étaient accompagnés d’enfants en bas âge. Ils furent déportés à Auschwitz en 1944, alors qu’ils vivaient dans la commune de Bédarrides (Vaucluse).

Des recherches ont récemment été menées pour connaître le destin tragique de ces personnes qui faisaient partie des 68 Juifs raflés par les nazis et l’Etat français de Vichy dans le Vaucluse, avant d’être enfermés dans la prison Sainte-Anne d’Avignon, internés à Drancy le 13 juin 1944 puis déportés à Auschwitz le 30 juin 1944 avec le convoi 76.

Un hommage leur a été rendu au cimetière de Bédarrides le vendredi 26 mai 2017, au cours duquel une plaque mémorielle financée par la Délégation générale du Souvenir Français pour le Vaucluse a été inaugurée.

Pour en savoir plus : Jean-Claude TIBERE-INGLESE, Délégué général du Souvenir Français pour le Vaucluse, 84@dgsf.fr.

Articles récents

" alt="" class="img-fluid"/>
26 mai 2020

Le 8 mai en Meurthe-et-Moselle

Télécharger le diaporama

Voir l'article >
5 mai 2020

Communiqué – le 8 mai 2020

Les cérémonies de la Journée Nationale du 8 mai seront cette année organisées dans un cadre confiné. Trois types de cérémonies auront lieu : – une cérémonie nationale à l’Arc de Triomphe, en présence du Président de la République, – des cérémonies dans les chefs-lieux de préfecture, en présence des Préfets, – des cérémonies dans les […]

Voir l'article >
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Communiqué – le 8 mai 2020

5 mai 2020

Ils s’appelaient Emmy Haase, Gustave Israël Haase, Salmia Wittenberg, Fajwel Wajnberg et Jetta Habelski. Ils étaient nés en Prusse, en Allemagne et en Pologne et avaient entre 37 et 75 ans. Les plus jeunes étaient accompagnés d’enfants en bas âge. Ils furent déportés à Auschwitz en 1944, alors qu’ils vivaient dans la commune de Bédarrides (Vaucluse).

Des recherches ont récemment été menées pour connaître le destin tragique de ces personnes qui faisaient partie des 68 Juifs raflés par les nazis et l’Etat français de Vichy dans le Vaucluse, avant d’être enfermés dans la prison Sainte-Anne d’Avignon, internés à Drancy le 13 juin 1944 puis déportés à Auschwitz le 30 juin 1944 avec le convoi 76.

Un hommage leur a été rendu au cimetière de Bédarrides le vendredi 26 mai 2017, au cours duquel une plaque mémorielle financée par la Délégation générale du Souvenir Français pour le Vaucluse a été inaugurée.

Pour en savoir plus : Jean-Claude TIBERE-INGLESE, Délégué général du Souvenir Français pour le Vaucluse, 84@dgsf.fr.

Articles récents

" alt="" class="img-fluid"/>
26 mai 2020

Le 8 mai en Meurthe-et-Moselle

Télécharger le diaporama

Voir l'article >
4 mai 2020

Trois questions à Michèle Périssère

Michèle Périssère est conservatrice en chef du musée du Service de santé des armées. 1. Alors que la France redécouvre l’importance de ses soignants, le musée du Service de santé des armées peut et doit « parler » aux Français. Comment et pourquoi ce musée a-t-il été créé ? L’histoire du musée du Service de santé des armées […]

Voir l'article >