Une plaque en hommage aux habitants juifs de Bédarrides déportés à Auschwitz

31 mai 2018

Ils s’appelaient Emmy Haase, Gustave Israël Haase, Salmia Wittenberg, Fajwel Wajnberg et Jetta Habelski. Ils étaient nés en Prusse, en Allemagne et en Pologne et avaient entre 37 et 75 ans. Les plus jeunes étaient accompagnés d’enfants en bas âge. Ils furent déportés à Auschwitz en 1944, alors qu’ils vivaient dans la commune de Bédarrides (Vaucluse).

Des recherches ont récemment été menées pour connaître le destin tragique de ces personnes qui faisaient partie des 68 Juifs raflés par les nazis et l’Etat français de Vichy dans le Vaucluse, avant d’être enfermés dans la prison Sainte-Anne d’Avignon, internés à Drancy le 13 juin 1944 puis déportés à Auschwitz le 30 juin 1944 avec le convoi 76.

Un hommage leur a été rendu au cimetière de Bédarrides le vendredi 26 mai 2017, au cours duquel une plaque mémorielle financée par la Délégation générale du Souvenir Français pour le Vaucluse a été inaugurée.

Pour en savoir plus : Jean-Claude TIBERE-INGLESE, Délégué général du Souvenir Français pour le Vaucluse, 84@dgsf.fr.

Articles récents

21 avril 2021

Message du Président Général Serge Barcellini suite au décès de Monsieur René Randrianja

Mesdames, Messieurs, Cher(e) ami(e), J’ai l’immense tristesse de vous faire part de la disparition brutale de René Randrianja dimanche dernier. René Randrianja avait rejoint notre conseil d’administration en septembre 2019. Il avait été président du CA de l’Association des anciens des Lycées Français du Monde. Il était un jeune homme plein d’avenir, il se plaisait […]

Voir l'article >
17 mars 2021

Les femmes, l’avenir du Souvenir Français

Discours du Président Général Serge Barcellini, lors de l’inauguration de l’exposition du musée de la Cour d’Or de Metz sur Marie Sautet. Le Souvenir Français n’a pas dans ses habitudes d’inscrire des actions dans la Journée internationale des droits des femmes. Notre agenda mémoriel est le plus souvent celui des 1er et 2 novembre – […]

Voir l'article >
29 janvier 2021

Le Souvenir Français et le rapport de Benjamin Stora au président de la République

A la recherche des Morts pour la France Mais où sont passés les Morts pour la France ? Dans les 157 pages du rapport de Benjamin Stora consacré aux questions mémorielles portant sur la colonisation et la guerre d’Algérie, cette expression n’est pas à l’ordre jour. Elle n’est présente qu’à trois reprises, deux fois dans des […]

Voir l'article >
6 juillet 2021

Monument du mois

Les monuments à la mémoire des combattants polonais de la Seconde Guerre mondiale dans le Doubs. Après l’invasion de la Pologne et son annexion par l’Allemagne nazie d’Hitler en septembre 1939, le général polonais Sikorski se réfugie en France avant de gagner Londres. Il appelle alors les combattants polonais à le rejoindre. L’armée polonaise reformée […]

Voir l'article >

On aime on soutient

Portrait de combattant : la mémoire à travers le témoignage Le Souvenir Français souhaite mettre en valeur chaque mois le témoignage d’un combattant. Pour le mois de juillet : portrait d’Emmanuel Laquière, ancien combattant de la Seconde Guerre mondiale Emmanuel Laquière, au centre de la photo, lors des commémorations à Saint-Raphaël le 4 juin 2021 1- Quel âge […]

Voir l'article >
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

On aime on soutient

6 juillet 2021

Ils s’appelaient Emmy Haase, Gustave Israël Haase, Salmia Wittenberg, Fajwel Wajnberg et Jetta Habelski. Ils étaient nés en Prusse, en Allemagne et en Pologne et avaient entre 37 et 75 ans. Les plus jeunes étaient accompagnés d’enfants en bas âge. Ils furent déportés à Auschwitz en 1944, alors qu’ils vivaient dans la commune de Bédarrides (Vaucluse).

Des recherches ont récemment été menées pour connaître le destin tragique de ces personnes qui faisaient partie des 68 Juifs raflés par les nazis et l’Etat français de Vichy dans le Vaucluse, avant d’être enfermés dans la prison Sainte-Anne d’Avignon, internés à Drancy le 13 juin 1944 puis déportés à Auschwitz le 30 juin 1944 avec le convoi 76.

Un hommage leur a été rendu au cimetière de Bédarrides le vendredi 26 mai 2017, au cours duquel une plaque mémorielle financée par la Délégation générale du Souvenir Français pour le Vaucluse a été inaugurée.

Pour en savoir plus : Jean-Claude TIBERE-INGLESE, Délégué général du Souvenir Français pour le Vaucluse, 84@dgsf.fr.

Articles récents

21 avril 2021

Message du Président Général Serge Barcellini suite au décès de Monsieur René Randrianja

Mesdames, Messieurs, Cher(e) ami(e), J’ai l’immense tristesse de vous faire part de la disparition brutale de René Randrianja dimanche dernier. René Randrianja avait rejoint notre conseil d’administration en septembre 2019. Il avait été président du CA de l’Association des anciens des Lycées Français du Monde. Il était un jeune homme plein d’avenir, il se plaisait […]

Voir l'article >
17 mars 2021

Les femmes, l’avenir du Souvenir Français

Discours du Président Général Serge Barcellini, lors de l’inauguration de l’exposition du musée de la Cour d’Or de Metz sur Marie Sautet. Le Souvenir Français n’a pas dans ses habitudes d’inscrire des actions dans la Journée internationale des droits des femmes. Notre agenda mémoriel est le plus souvent celui des 1er et 2 novembre – […]

Voir l'article >
29 janvier 2021

Le Souvenir Français et le rapport de Benjamin Stora au président de la République

A la recherche des Morts pour la France Mais où sont passés les Morts pour la France ? Dans les 157 pages du rapport de Benjamin Stora consacré aux questions mémorielles portant sur la colonisation et la guerre d’Algérie, cette expression n’est pas à l’ordre jour. Elle n’est présente qu’à trois reprises, deux fois dans des […]

Voir l'article >
6 juillet 2021

Monument du mois

Les monuments à la mémoire des combattants polonais de la Seconde Guerre mondiale dans le Doubs. Après l’invasion de la Pologne et son annexion par l’Allemagne nazie d’Hitler en septembre 1939, le général polonais Sikorski se réfugie en France avant de gagner Londres. Il appelle alors les combattants polonais à le rejoindre. L’armée polonaise reformée […]

Voir l'article >

L’œil de l’Historien

Frédéric Guelton, L’alliance avec la Pologne dans la diplomatie et la stratégie françaises après la Première Guerre mondiale Colonel (er) ancien chef du département de l’Armée de Terre au service historique de la Défense et ancien rédacteur en chef de la revue historique des Armées. Membre du Conseil scientifique de la Mission du centenaire de […]

Voir l'article >