Parole à Jacques Godfrain

3 juillet 2017

Jacques Godfrain 3

Jacques Godfrain a été Député de l’Aveyron (1978-1987), maire de Millau (1995-2008). Ministre de la coopération de 1995 à 1997 dans le gouvernement d’Alain Juppé, il est Président de la Fondation Charles de Gaulle depuis janvier 2011.

Deux simples mots résonnent dans la mémoire de ce vieux peuple de France. Les deux chargés de symboles et de sens. Colombey, si proche de colombe, celle porteuse du rameau de la paix. Eglises, porteur de millénaires de croyance, de foi et d’espérance.

En les associant, on parvient à marier la paix et l’espoir.

Et c’est là que Charles de Gaulle et Yvonne, née Vendroux, ont installé leur vie et leur destin pour eux et la suite de leur famille.

Ils auraient pu choisir les rives de la Mer du Nord ou les landes de Lille ou de Calais, d’où ils étaient natifs.

Non, pour des raisons à la fois intimes et stratégiques, Colombey-les-deux-Eglises fut choisi pour installer l’histoire d’une vie, vite transformée en destin.

Intimes parce que les immenses paysages boisés, les pierres immémoriales de calcaire gris blanc, les rues villageoises cachant des vies de labeur et de rigueur derrière des façades closes ; cette proximité entre tous les éléments de la nature n’était-ce pas l’alchimie parfaite pour un être fragile, handicapé et chéri par-dessus tout ? La petite Anne qui mourut bien jeune après la guerre, dont Colombey fut le dernier refuge.

C’est à cette terre rude et chargée d’histoire que le Général et son épouse décidèrent de confier le corps de cette jeune fille que la mort avait transformé en « un être comme nous ». Y a-t-il plus de force symbolique que de confier la chair de sa chair à un sol sur lequel vous-même n’êtes pas né ?

Et contre toute logique temporelle, les parents la rejoignirent pour reposer à ses côtés.

Anne accueillait Charles et Yvonne au royaume des ombres. Ce que le destin avait séparé, voilà que la même force les réunissait…Beaucoup voudraient penser qu’ici, à l’ombre de l’église, Charles repose comme tous les défunts de ce petit cimetière de campagne.

Non, De Gaulle est dans la mémoire des peuples, celle de millions d’hommes et de femmes qui n’ont jamais accepté la fatalité. Charles de Gaulle arrime et contient toutes les velléités de courage et d’engagement.

Chaque année qui passe, de nouvelles générations de la planète, en apprenant De Gaulle, se sont débarrassées du sentiment d’impuissance et de découragement.

Colombey, lieu du cimetière de la famille de Gaulle, n’est pas qu’un village modeste et rugueux. Colombey est dans chaque être qui sait dire non à l’échec et à la bataille perdue !

Vous qui êtes à Colombey, qui avez rejoint ces petites allées aux graviers inégaux, pensez que des millions et des millions d’hommes savent que le sens ultime de la force de l’esprit, du devoir et de l’espérance est ici à nos pieds.

Et repartez vers Verdun, Douaumont, Dunkerque, les Glières, Bir Hakeim, El Alamein, le Mont Valérien, Berchtesgaden, Strasbourg, Berlin, Monte Cassino, renforcé dans l’idée que De Gaulle a quitté sa tombe pour être sur votre chemin et vous guider.

Jacques Godfrain

Pour en savoir plus : http://www.charles-de-gaulle.org/la-fondation/

Articles récents

17 mars 2021

Les femmes, l’avenir du Souvenir Français

Discours du Président Général Serge Barcellini, lors de l’inauguration de l’exposition du musée de la Cour d’Or de Metz sur Marie Sautet. Le Souvenir Français n’a pas dans ses habitudes d’inscrire des actions dans la Journée internationale des droits des femmes. Notre agenda mémoriel est le plus souvent celui des 1er et 2 novembre – […]

Voir l'article >
29 janvier 2021

Le Souvenir Français et le rapport de Benjamin Stora au président de la République

A la recherche des Morts pour la France Mais où sont passés les Morts pour la France ? Dans les 157 pages du rapport de Benjamin Stora consacré aux questions mémorielles portant sur la colonisation et la guerre d’Algérie, cette expression n’est pas à l’ordre jour. Elle n’est présente qu’à trois reprises, deux fois dans des […]

Voir l'article >
" alt="" class="img-fluid"/>
8 avril 2021

Le monument aux morts de Levallois-Perret labellisé Patrimoine d’intérêt régional en Île-de-France

En partenariat avec la Délégation Régionale de la Fondation du Patrimoine, Le Souvenir Français a pour projet de créer un parcours mémoriel en Ile-de-France consacré à la guerre de 1870-1871. Dans ce cadre, le monument aux morts de Levallois-Perret a été présenté à la labellisation Patrimoine d’intérêt régional de la région Ile-de-France par notre association […]

Voir l'article >
7 avril 2021

Billet d’humeur du Président Général

Le Monde et l’Audace Mémorielle. Le 4 mars 2021, Le Monde consacrait son éditorial au rapport de Benjamin Stora, sous le titre « France-Algérie, poursuivre sur la voie de la vérité ». L’ensemble de l’article est centré sur le devoir de vérité que doit accomplir la France, « même en l’absence de réciprocité algérienne ».   Le rapport Stora […]

Voir l'article >
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Billet d’humeur du Président Général

7 avril 2021

Jacques Godfrain 3

Jacques Godfrain a été Député de l’Aveyron (1978-1987), maire de Millau (1995-2008). Ministre de la coopération de 1995 à 1997 dans le gouvernement d’Alain Juppé, il est Président de la Fondation Charles de Gaulle depuis janvier 2011.

Deux simples mots résonnent dans la mémoire de ce vieux peuple de France. Les deux chargés de symboles et de sens. Colombey, si proche de colombe, celle porteuse du rameau de la paix. Eglises, porteur de millénaires de croyance, de foi et d’espérance.

En les associant, on parvient à marier la paix et l’espoir.

Et c’est là que Charles de Gaulle et Yvonne, née Vendroux, ont installé leur vie et leur destin pour eux et la suite de leur famille.

Ils auraient pu choisir les rives de la Mer du Nord ou les landes de Lille ou de Calais, d’où ils étaient natifs.

Non, pour des raisons à la fois intimes et stratégiques, Colombey-les-deux-Eglises fut choisi pour installer l’histoire d’une vie, vite transformée en destin.

Intimes parce que les immenses paysages boisés, les pierres immémoriales de calcaire gris blanc, les rues villageoises cachant des vies de labeur et de rigueur derrière des façades closes ; cette proximité entre tous les éléments de la nature n’était-ce pas l’alchimie parfaite pour un être fragile, handicapé et chéri par-dessus tout ? La petite Anne qui mourut bien jeune après la guerre, dont Colombey fut le dernier refuge.

C’est à cette terre rude et chargée d’histoire que le Général et son épouse décidèrent de confier le corps de cette jeune fille que la mort avait transformé en « un être comme nous ». Y a-t-il plus de force symbolique que de confier la chair de sa chair à un sol sur lequel vous-même n’êtes pas né ?

Et contre toute logique temporelle, les parents la rejoignirent pour reposer à ses côtés.

Anne accueillait Charles et Yvonne au royaume des ombres. Ce que le destin avait séparé, voilà que la même force les réunissait…Beaucoup voudraient penser qu’ici, à l’ombre de l’église, Charles repose comme tous les défunts de ce petit cimetière de campagne.

Non, De Gaulle est dans la mémoire des peuples, celle de millions d’hommes et de femmes qui n’ont jamais accepté la fatalité. Charles de Gaulle arrime et contient toutes les velléités de courage et d’engagement.

Chaque année qui passe, de nouvelles générations de la planète, en apprenant De Gaulle, se sont débarrassées du sentiment d’impuissance et de découragement.

Colombey, lieu du cimetière de la famille de Gaulle, n’est pas qu’un village modeste et rugueux. Colombey est dans chaque être qui sait dire non à l’échec et à la bataille perdue !

Vous qui êtes à Colombey, qui avez rejoint ces petites allées aux graviers inégaux, pensez que des millions et des millions d’hommes savent que le sens ultime de la force de l’esprit, du devoir et de l’espérance est ici à nos pieds.

Et repartez vers Verdun, Douaumont, Dunkerque, les Glières, Bir Hakeim, El Alamein, le Mont Valérien, Berchtesgaden, Strasbourg, Berlin, Monte Cassino, renforcé dans l’idée que De Gaulle a quitté sa tombe pour être sur votre chemin et vous guider.

Jacques Godfrain

Pour en savoir plus : http://www.charles-de-gaulle.org/la-fondation/

Articles récents

17 mars 2021

Les femmes, l’avenir du Souvenir Français

Discours du Président Général Serge Barcellini, lors de l’inauguration de l’exposition du musée de la Cour d’Or de Metz sur Marie Sautet. Le Souvenir Français n’a pas dans ses habitudes d’inscrire des actions dans la Journée internationale des droits des femmes. Notre agenda mémoriel est le plus souvent celui des 1er et 2 novembre – […]

Voir l'article >
29 janvier 2021

Le Souvenir Français et le rapport de Benjamin Stora au président de la République

A la recherche des Morts pour la France Mais où sont passés les Morts pour la France ? Dans les 157 pages du rapport de Benjamin Stora consacré aux questions mémorielles portant sur la colonisation et la guerre d’Algérie, cette expression n’est pas à l’ordre jour. Elle n’est présente qu’à trois reprises, deux fois dans des […]

Voir l'article >
" alt="" class="img-fluid"/>
8 avril 2021

Le monument aux morts de Levallois-Perret labellisé Patrimoine d’intérêt régional en Île-de-France

En partenariat avec la Délégation Régionale de la Fondation du Patrimoine, Le Souvenir Français a pour projet de créer un parcours mémoriel en Ile-de-France consacré à la guerre de 1870-1871. Dans ce cadre, le monument aux morts de Levallois-Perret a été présenté à la labellisation Patrimoine d’intérêt régional de la région Ile-de-France par notre association […]

Voir l'article >
7 avril 2021

Le monument du mois

Un monument pour les Morts pour la France disparus de la guerre d’Algérie Durant la guerre d’Algérie, plusieurs centaines de militaires français sont portés disparus. Leurs familles ignorent bien souvent les circonstances de leur disparition, et par absence des corps, n’ont pas pu « faire leur deuil ». Créée en 2014, l’association SOLDIS Algérie, présidée par le […]

Voir l'article >