On aime on soutient

2 septembre 2021

La mémoire à travers les livres

Rémy Jaeglé, Mittlach 1915, Chronique d’une année d’exception, Le amis de l’Ambulance Alpine de Mittlach, 2021

Durant la Grande Guerre, 1915 a été une année d’exception pour l’Alsace et pour les Hautes-Vosges.

1915 apporte un immense bouleversement à Mittlach. En début d’année le village était allemand, puis en avril, il est français avec l’arrivée des soldats tricolores.

Mittlach restera français jusqu’à la fin du conflit, avec tous les problèmes que cela entraînera. Coupé du reste de la vallée qui était partiellement détruite, le village sera occupé par les militaires qui y séjourneront.

Les 92 familles ne seront pas évacuées, elles seront ravitaillées et administrées par l’armée. Elles n’auront aucun moyen de communication avec les pères, les fils et les frères partis combattre du côté des Allemands, et cela pendant quatre années et demie.

Mittlach sera un lieu privilégié que l’on viendra visiter, puisque l’on est à 1500 mètres du front, et surtout où l’on se fera photographier pour la propagande.

Durant l’année 1915, Mittlach aura le privilège d’accueillir de nombreux et illustres visiteurs, comme par exemple, le président de la République Raymond Poincaré, le ministre de la Guerre Alexandre Millerand, le ministre de la Santé Justin Godard, l’écrivain Edmond Rostand, le député Maurice Barrès et bien d’autres.

Pour en savoir plus et pour commander l’ouvrage : remy.jaegle@wanadoo.fr ou musee.ambulance-alpine@orange.fr

Agnès Guillaume, Thierry Hardier, Jean-François Jagielski, Raymond Verhaeghe (dir), Trois nordistes sur le front d’Orient (1915-1916), Edhisto, 2021

En octobre 1915, l’armée serbe doit faire face à une double offensive, celle des Austro-Hongrois et des Allemands au nord et celle des Bulgares à l’est. En très peu de temps, la situation de cette armée affaiblie et sous-équipée devient critique. Les Français, traditionnels alliés des Serbes, se voient donc contraints de leur venir en aide.

En provenance de Toulon, Maurice Lemoine, Octave Déplanque et Marcel Chappey appartenant au 284ème RI (Régiment d’Infanterie), découvrent le port de Salonique (aujourd’hui Thessalonique) le 2 novembre 1915. Or, avant leur arrivée, les Français, sous la direction du général Sarrail dirigeant l’Armée d’Orient, ont déjà tenté de colmater les brèches provoquées dans un front où les Serbes sont aux abois sous la pression de la puissante coalition ennemie. Nos trois combattants arrivent à un moment très critique, ce qui explique l’empressement avec lequel ils sont envoyés immédiatement dans la zone de combat, terrible front de montage, à peine quelques heures après leur débarquement.

Ce livre publie le carnet de route et les correspondances de ces soldats nordistes, dont un mourra en 1915, et fait également une analyse des pertes nominatives du 284. Il est aussi l’aboutissement d’un projet pédagogique mené par deux professeurs du collège Eluard de Noyon avec 26 élèves volontaires.

Pour en savoir plus : https://www.edhisto.eu/librairie-en-ligne/

Cercle de généalogie et d’histoire de la Basse-Sambre, La Bataille de la Sambre 22 août 1914, 2021

Le Cercle de généalogie et d’histoire de la Basse-Sambre en Belgique a réalisé un très grand travail sur les combattants français de la Bataille de la Sambre (22 août 1914).

Vous trouverez en format pdf en cliquant ICI [insérer le lien] le livret que le cercle a rédigé avec le concours d’adhérents du comité du Souvenir Français de l’Entre-Sambre-et-Meuse.

Au cours de cette bataille, 357 militaires français perdirent la vie. Ils avaient été incorporés au 7e RA (Régiment d’Artillerie) de campagne, ainsi qu’au 41e et 48e RI (Régiment d’Infanterie) venus de Bretagne. Ils sont en majorité inhumés en Belgique à la nécropole de la Belle-Motte à Aiseau-Presles ou au cimetière militaire d’Auvelais en Bretagne.

Pour en savoir plus :  https://www.facebook.com/groups/147728421973636/

Patrick Bousquet, Bleu, la nuit du Vengeur, OREP éditions, 2021 

Auteur de contes, de poésies, de chansons, de romans jeunesse et adultes, Patrick Bousquet a écrit plus d’une trentaine d’ouvrages sur les deux guerres mondiales.

Dans sa série des « romans Bleus », Patrick Bousquet nous invite à suivre le quotidien d’un chien de l’armée française au cœur de la Première Guerre mondiale.

Pour en savoir plus : www.orepeditions.com

Le musée de la Grande Guerre, pays de Meaux, Georges Bruyer, Graver la guerre, éditions Ouest-France, 2021

Le musée de la Grande Guerre de Meaux présente une exposition temporaire sur l’œuvre de Georges Bruyer (1883-1962), en traitant des orientations artistiques du peintre durant la Première Guerre mondiale.

Ce livre dévoile, pour la première fois, l’œuvre de Georges Bruyer pendant la Grande Guerre, sa personnalité, son parcours dans le chaos du conflit et les multiples facettes de son talent. Son œuvre donne à voir un ensemble d’images du front ainsi que des figures de combattants où la dureté du conflit est tamisée par des compositions d’un artiste au trait accessible et par son empathie à l’égard de ses contemporains. L’évolution du travail de Bruyer, en parallèle de son parcours d’homme et de combattant au cœur du conflit, est un exemple de la façon dont un artiste, tout en restant descriptif, s’éloigne du simple récit du quotidien des soldats pour proposer une recherche plus importante d’effets décoratifs et une volonté plus marquée pour la construction graphique.

Pour en savoir plus :

https://www.museedelagrandeguerre.com/uploads/docs/CP_GEORGES_BRUYER.pdf

Le Souvenir Français de l’Aveyron, La Guerre Franco-Allemande en 1914, Notes écrites au jour le jour par Henri Bélières à Laguiole, 2021

Il s’agit du Journal écrit au quotidien en 1914 par un savant autodidacte en génie électrique résidant à Laguiole, très au fait de la situation française et européenne au début de la Grande Guerre.

Il présence une vision « géopolitique » d’une justesse étonnante de l’Europe entre 1871 et 1914 et décrit les combats des premiers mois de la Grande Guerre avec minutie, faisant preuve d’une capacité d’information et d’analyse remarquable.

Recopié, annoté et illustré par Nicole Schira, déléguée générale du Souvenir Français pour l’Aveyron et enseignante émérite à l’Université Paul Valéry Montpellier III, ce journal compote de nombreux documents iconographiques (portraits, sites militaires, caricatures politiques, etc.).

Pour en savoir plus :

https://le-souvenir-francais.fr/wp-content/uploads/2021/08/SOUSCRIPTIONBELIERES.pdf

Le Souvenir Français de l’Aveyron, L’ « Empire colonial français » au secours de la Métropole, Tome 1 : l’Afrique, 2021

Panorama complet de l’aventure de la « Force Noire », les Tirailleurs Sénégalais, de leur création en 1857 jusqu’à leur dissolution avec la décolonisation, entre 1962 et 1964. La vie de ces soldats et leur participation aux divers conflits dans lesquels la France fut engagée sont ici relatées. Plusieurs d’entre eux ont fini leur vie à l’hôpital Sainte Claire de Villefranche-de-Rouergue.

Cette tranche d’histoire est commentée et illustrée par Nicole Schira, enseignante émérite à l’université Paul Valéry Montpellier III

Le livre, préfacé par l’ancien maire de Villefranche-de-Rouergue, comporte de nombreux documents iconographiques concernant les diverses époques évoquées.

Il sera en vente à l’automne 2021 au profit du Souvenir Français.

Pour en savoir plus :

https://le-souvenir-francais.fr/wp-content/uploads/2021/08/SOUSCRIPTIONAFRIQUE.pdf

Le Souvenir Français de l’Aveyron, L’ « Empire colonial français » au secours de la Métropole Tome 2 : l’Indochine, 2021

Peu de personnes savent que de nombreux Indochinois sont venus au secours de la France lors des guerres auxquelles elle a été mêlée depuis le XIXème siècle.

A titre d’exemple, 90 000 d’entre eux ont participé à la Guerre de 14-18 sur le sol métropolitain. Ils étaient ouvriers, conducteurs, tirailleurs ou infirmiers. Deux d’entre eux reposent au cimetière de Rodez.

Leur histoire, ainsi que celle de la France en Indochine, est commentée et illustrée par Nicole Schira.

Le livre, préfacé par le maire de Pont-de-Salars, comporte de nombreux documents iconographiques concernant les diverses époques évoquées.

Il sera en vente à l’automne 2021 au profit du Souvenir Français.

Pour en savoir plus :

https://le-souvenir-francais.fr/wp-content/uploads/2021/08/SOUSCRIPTIONINDOCHINE.pdf

Le Souvenir Français de l’Aveyron, Le Souvenir Français de l’Aveyron, histoire d’une délégation générale, 2021

Ce livre, préfacé par le Président Général Serge Barcellini, présente la Délégation Générale de l’Aveyron depuis les années soixante jusqu’à maintenant. Il montre son fonctionnement, ses activités passées et présentes. Son histoire est relatée et illustrée par Nicole Schira. L’ouvrage comporte de nombreux documents iconographiques et une importante galerie de photographies des cérémonies des dernières années.

Il sera en vente à l’automne 2021 au profit du Souvenir Français.

Pour en savoir plus :

https://le-souvenir-francais.fr/wp-content/uploads/2021/08/SOUSCRIPTIONSOUVENIRFRANCAIS.pdf

La mémoire à travers les expositions

Flirey à Hollywood, une vie de chien, Le Souvenir Français de Lunéville-Friscati, à découvrir à l’Espace muséal Chaubet de Vitrimont (Meurthe-et-Moselle)

Le comité du Souvenir Français de Lunéville a réalisé une exposition thématique sur la reconstruction en Meurthe-et-Moselle, avec le soutien de la ville de Lunéville, de la CCTLB (Communauté de Communes du Territoire de Lunéville à Baccarat), du CAUE (Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement) et du maire de Flirey. Le destin et la vie du chien Rintintin sont particulièrement mis à l’honneur.

L’exposition est à découvrir à l’espace Muséal Chaubet, à la Nécropole Nationale de Friscati et du Mouton Noir à Vitrimont jusqu’au 14 novembre 2021, les mercredi, samedi et dimanche de 14 heures à 18 heures de septembre à novembre et du mercredi au dimanche de 14 heures à 18 heures durant l’été.

Pour en savoir plus : seichepinejean-paul@orange.fr et cliquez ICI pour plus d’informations sur Rintintin

Le mémorial de Verdun, programme spécifique autour des fortifications, en lien avec son exposition temporaire « On ne passe pas ! Les fortifications, du système Séré de Rivières à la ligne Maginot », à l’occasion des Journées européennes du Patrimoine.

Le Mémorial de Verdun lance un programme spécial lors des Journées Européennes du Patrimoine les 18 et 19 septembre 2021 :

Samedi 18 septembre 2021 à 11h00 : Conférence Séré de Rivières, bâtisseur de la « barrière de fer », animée par Mathieu Panoryia, conseiller scientifique de l’exposition « On ne passe pas ! »

Dimanche 19 septembre 2021 à 11h00 : Visite guidée de l’exposition temporaire « On ne passe pas ! » avec Nicolas Czubak, conseiller scientifique de l’exposition.

Samedi 18 et dimanche 19 septembre 2021 les après-midis : Spectacle Forteresse, mis en scène avec l’association Transversales et en partenariat avec la Mission histoire du département de la Meuse.

Pour en savoir plus : www.memorial-verdun.fr 

Comité du Souvenir Français de Domène (Isère), Exposition sur le parcours de 10 fusillés de la commune de Seyssinet-Pariset

A l’occasion d’une cérémonie le 21 juillet 2021, en hommage aux 10 fusillés de la commune de Seyssinet-Pariset, le comité du Souvenir Français de Domène a monté une exposition, avec le soutien de la commune, de l’ONAC, du musée de la Résistance du Vercors, sur le parcours de ces 10 combattants résistants.

VIGILANCE

On a volé la « Lorraine qui pleure » !

Photo : Est Républicain

Tout se vend ! Tout se vole ! La statue de la Jeune Lorraine du monument de Noisseville a été volée dans la nuit du 27 au 28 août 2021.

Réalisée en bronze, elle pèse 600 kilos et mesure 1m80. L’ensemble du monument a été classé Monument historique le 30 novembre 1987.

Le monument de Noisseville, propriété du Souvenir Français est en effet un lieu symbolique de l’histoire de la Lorraine qu’il est nécessaire de rappeler.

Que fait le Souvenir Français ?

Une plainte a été déposée,

Une cérémonie sera organisée lors des Journées du Patrimoine des 18 et 19 septembre 2021,

Une souscription sera lancée pour réaliser une nouvelle statue.

Le monument aux morts de Marly-les-Valenciennes dans le Nord, a été vandalisé mi-juillet 2021. Un mât a été détruit, les chaines cassées et des éclats ont été faits dans la pierre de Jaumont.

Le Souvenir Français alerte sur ces phénomènes qui sont de plus en plus fréquents.

Articles récents

21 avril 2021

Message du Président Général Serge Barcellini suite au décès de Monsieur René Randrianja

Mesdames, Messieurs, Cher(e) ami(e), J’ai l’immense tristesse de vous faire part de la disparition brutale de René Randrianja dimanche dernier. René Randrianja avait rejoint notre conseil d’administration en septembre 2019. Il avait été président du CA de l’Association des anciens des Lycées Français du Monde. Il était un jeune homme plein d’avenir, il se plaisait […]

Voir l'article >
17 mars 2021

Les femmes, l’avenir du Souvenir Français

Discours du Président Général Serge Barcellini, lors de l’inauguration de l’exposition du musée de la Cour d’Or de Metz sur Marie Sautet. Le Souvenir Français n’a pas dans ses habitudes d’inscrire des actions dans la Journée internationale des droits des femmes. Notre agenda mémoriel est le plus souvent celui des 1er et 2 novembre – […]

Voir l'article >
29 janvier 2021

Le Souvenir Français et le rapport de Benjamin Stora au président de la République

A la recherche des Morts pour la France Mais où sont passés les Morts pour la France ? Dans les 157 pages du rapport de Benjamin Stora consacré aux questions mémorielles portant sur la colonisation et la guerre d’Algérie, cette expression n’est pas à l’ordre jour. Elle n’est présente qu’à trois reprises, deux fois dans des […]

Voir l'article >
2 septembre 2021

Intervention de Serge Barcellini le 23 août

Serge Barcellini, Président Général du Souvenir Français est intervenu lors de la cérémonie organisée dans le cadre de la Journée des Tirailleurs sénégalais à Marseille le 23 août 2021. Vous trouverez son allocution en cliquant ICI

Voir l'article >

Trois questions à Philippe Claudel

(Photo de Dominique Kucharzewski) Philippe Claudel est le parrain du Souvenir Français pour l’année 2021 Il est né en 1962. Agrégé de lettres modernes et docteur ès lettres, il est maître de conférences en anthropologie culturelle à l’université de Lorraine. Écrivain et dramaturge ses principaux romans (Les âmes grises, La petite fille de Monsieur Linh, Le Rapport […]

Voir l'article >
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Trois questions à Philippe Claudel

2 septembre 2021

La mémoire à travers les livres

Rémy Jaeglé, Mittlach 1915, Chronique d’une année d’exception, Le amis de l’Ambulance Alpine de Mittlach, 2021

Durant la Grande Guerre, 1915 a été une année d’exception pour l’Alsace et pour les Hautes-Vosges.

1915 apporte un immense bouleversement à Mittlach. En début d’année le village était allemand, puis en avril, il est français avec l’arrivée des soldats tricolores.

Mittlach restera français jusqu’à la fin du conflit, avec tous les problèmes que cela entraînera. Coupé du reste de la vallée qui était partiellement détruite, le village sera occupé par les militaires qui y séjourneront.

Les 92 familles ne seront pas évacuées, elles seront ravitaillées et administrées par l’armée. Elles n’auront aucun moyen de communication avec les pères, les fils et les frères partis combattre du côté des Allemands, et cela pendant quatre années et demie.

Mittlach sera un lieu privilégié que l’on viendra visiter, puisque l’on est à 1500 mètres du front, et surtout où l’on se fera photographier pour la propagande.

Durant l’année 1915, Mittlach aura le privilège d’accueillir de nombreux et illustres visiteurs, comme par exemple, le président de la République Raymond Poincaré, le ministre de la Guerre Alexandre Millerand, le ministre de la Santé Justin Godard, l’écrivain Edmond Rostand, le député Maurice Barrès et bien d’autres.

Pour en savoir plus et pour commander l’ouvrage : remy.jaegle@wanadoo.fr ou musee.ambulance-alpine@orange.fr

Agnès Guillaume, Thierry Hardier, Jean-François Jagielski, Raymond Verhaeghe (dir), Trois nordistes sur le front d’Orient (1915-1916), Edhisto, 2021

En octobre 1915, l’armée serbe doit faire face à une double offensive, celle des Austro-Hongrois et des Allemands au nord et celle des Bulgares à l’est. En très peu de temps, la situation de cette armée affaiblie et sous-équipée devient critique. Les Français, traditionnels alliés des Serbes, se voient donc contraints de leur venir en aide.

En provenance de Toulon, Maurice Lemoine, Octave Déplanque et Marcel Chappey appartenant au 284ème RI (Régiment d’Infanterie), découvrent le port de Salonique (aujourd’hui Thessalonique) le 2 novembre 1915. Or, avant leur arrivée, les Français, sous la direction du général Sarrail dirigeant l’Armée d’Orient, ont déjà tenté de colmater les brèches provoquées dans un front où les Serbes sont aux abois sous la pression de la puissante coalition ennemie. Nos trois combattants arrivent à un moment très critique, ce qui explique l’empressement avec lequel ils sont envoyés immédiatement dans la zone de combat, terrible front de montage, à peine quelques heures après leur débarquement.

Ce livre publie le carnet de route et les correspondances de ces soldats nordistes, dont un mourra en 1915, et fait également une analyse des pertes nominatives du 284. Il est aussi l’aboutissement d’un projet pédagogique mené par deux professeurs du collège Eluard de Noyon avec 26 élèves volontaires.

Pour en savoir plus : https://www.edhisto.eu/librairie-en-ligne/

Cercle de généalogie et d’histoire de la Basse-Sambre, La Bataille de la Sambre 22 août 1914, 2021

Le Cercle de généalogie et d’histoire de la Basse-Sambre en Belgique a réalisé un très grand travail sur les combattants français de la Bataille de la Sambre (22 août 1914).

Vous trouverez en format pdf en cliquant ICI [insérer le lien] le livret que le cercle a rédigé avec le concours d’adhérents du comité du Souvenir Français de l’Entre-Sambre-et-Meuse.

Au cours de cette bataille, 357 militaires français perdirent la vie. Ils avaient été incorporés au 7e RA (Régiment d’Artillerie) de campagne, ainsi qu’au 41e et 48e RI (Régiment d’Infanterie) venus de Bretagne. Ils sont en majorité inhumés en Belgique à la nécropole de la Belle-Motte à Aiseau-Presles ou au cimetière militaire d’Auvelais en Bretagne.

Pour en savoir plus :  https://www.facebook.com/groups/147728421973636/

Patrick Bousquet, Bleu, la nuit du Vengeur, OREP éditions, 2021 

Auteur de contes, de poésies, de chansons, de romans jeunesse et adultes, Patrick Bousquet a écrit plus d’une trentaine d’ouvrages sur les deux guerres mondiales.

Dans sa série des « romans Bleus », Patrick Bousquet nous invite à suivre le quotidien d’un chien de l’armée française au cœur de la Première Guerre mondiale.

Pour en savoir plus : www.orepeditions.com

Le musée de la Grande Guerre, pays de Meaux, Georges Bruyer, Graver la guerre, éditions Ouest-France, 2021

Le musée de la Grande Guerre de Meaux présente une exposition temporaire sur l’œuvre de Georges Bruyer (1883-1962), en traitant des orientations artistiques du peintre durant la Première Guerre mondiale.

Ce livre dévoile, pour la première fois, l’œuvre de Georges Bruyer pendant la Grande Guerre, sa personnalité, son parcours dans le chaos du conflit et les multiples facettes de son talent. Son œuvre donne à voir un ensemble d’images du front ainsi que des figures de combattants où la dureté du conflit est tamisée par des compositions d’un artiste au trait accessible et par son empathie à l’égard de ses contemporains. L’évolution du travail de Bruyer, en parallèle de son parcours d’homme et de combattant au cœur du conflit, est un exemple de la façon dont un artiste, tout en restant descriptif, s’éloigne du simple récit du quotidien des soldats pour proposer une recherche plus importante d’effets décoratifs et une volonté plus marquée pour la construction graphique.

Pour en savoir plus :

https://www.museedelagrandeguerre.com/uploads/docs/CP_GEORGES_BRUYER.pdf

Le Souvenir Français de l’Aveyron, La Guerre Franco-Allemande en 1914, Notes écrites au jour le jour par Henri Bélières à Laguiole, 2021

Il s’agit du Journal écrit au quotidien en 1914 par un savant autodidacte en génie électrique résidant à Laguiole, très au fait de la situation française et européenne au début de la Grande Guerre.

Il présence une vision « géopolitique » d’une justesse étonnante de l’Europe entre 1871 et 1914 et décrit les combats des premiers mois de la Grande Guerre avec minutie, faisant preuve d’une capacité d’information et d’analyse remarquable.

Recopié, annoté et illustré par Nicole Schira, déléguée générale du Souvenir Français pour l’Aveyron et enseignante émérite à l’Université Paul Valéry Montpellier III, ce journal compote de nombreux documents iconographiques (portraits, sites militaires, caricatures politiques, etc.).

Pour en savoir plus :

https://le-souvenir-francais.fr/wp-content/uploads/2021/08/SOUSCRIPTIONBELIERES.pdf

Le Souvenir Français de l’Aveyron, L’ « Empire colonial français » au secours de la Métropole, Tome 1 : l’Afrique, 2021

Panorama complet de l’aventure de la « Force Noire », les Tirailleurs Sénégalais, de leur création en 1857 jusqu’à leur dissolution avec la décolonisation, entre 1962 et 1964. La vie de ces soldats et leur participation aux divers conflits dans lesquels la France fut engagée sont ici relatées. Plusieurs d’entre eux ont fini leur vie à l’hôpital Sainte Claire de Villefranche-de-Rouergue.

Cette tranche d’histoire est commentée et illustrée par Nicole Schira, enseignante émérite à l’université Paul Valéry Montpellier III

Le livre, préfacé par l’ancien maire de Villefranche-de-Rouergue, comporte de nombreux documents iconographiques concernant les diverses époques évoquées.

Il sera en vente à l’automne 2021 au profit du Souvenir Français.

Pour en savoir plus :

https://le-souvenir-francais.fr/wp-content/uploads/2021/08/SOUSCRIPTIONAFRIQUE.pdf

Le Souvenir Français de l’Aveyron, L’ « Empire colonial français » au secours de la Métropole Tome 2 : l’Indochine, 2021

Peu de personnes savent que de nombreux Indochinois sont venus au secours de la France lors des guerres auxquelles elle a été mêlée depuis le XIXème siècle.

A titre d’exemple, 90 000 d’entre eux ont participé à la Guerre de 14-18 sur le sol métropolitain. Ils étaient ouvriers, conducteurs, tirailleurs ou infirmiers. Deux d’entre eux reposent au cimetière de Rodez.

Leur histoire, ainsi que celle de la France en Indochine, est commentée et illustrée par Nicole Schira.

Le livre, préfacé par le maire de Pont-de-Salars, comporte de nombreux documents iconographiques concernant les diverses époques évoquées.

Il sera en vente à l’automne 2021 au profit du Souvenir Français.

Pour en savoir plus :

https://le-souvenir-francais.fr/wp-content/uploads/2021/08/SOUSCRIPTIONINDOCHINE.pdf

Le Souvenir Français de l’Aveyron, Le Souvenir Français de l’Aveyron, histoire d’une délégation générale, 2021

Ce livre, préfacé par le Président Général Serge Barcellini, présente la Délégation Générale de l’Aveyron depuis les années soixante jusqu’à maintenant. Il montre son fonctionnement, ses activités passées et présentes. Son histoire est relatée et illustrée par Nicole Schira. L’ouvrage comporte de nombreux documents iconographiques et une importante galerie de photographies des cérémonies des dernières années.

Il sera en vente à l’automne 2021 au profit du Souvenir Français.

Pour en savoir plus :

https://le-souvenir-francais.fr/wp-content/uploads/2021/08/SOUSCRIPTIONSOUVENIRFRANCAIS.pdf

La mémoire à travers les expositions

Flirey à Hollywood, une vie de chien, Le Souvenir Français de Lunéville-Friscati, à découvrir à l’Espace muséal Chaubet de Vitrimont (Meurthe-et-Moselle)

Le comité du Souvenir Français de Lunéville a réalisé une exposition thématique sur la reconstruction en Meurthe-et-Moselle, avec le soutien de la ville de Lunéville, de la CCTLB (Communauté de Communes du Territoire de Lunéville à Baccarat), du CAUE (Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement) et du maire de Flirey. Le destin et la vie du chien Rintintin sont particulièrement mis à l’honneur.

L’exposition est à découvrir à l’espace Muséal Chaubet, à la Nécropole Nationale de Friscati et du Mouton Noir à Vitrimont jusqu’au 14 novembre 2021, les mercredi, samedi et dimanche de 14 heures à 18 heures de septembre à novembre et du mercredi au dimanche de 14 heures à 18 heures durant l’été.

Pour en savoir plus : seichepinejean-paul@orange.fr et cliquez ICI pour plus d’informations sur Rintintin

Le mémorial de Verdun, programme spécifique autour des fortifications, en lien avec son exposition temporaire « On ne passe pas ! Les fortifications, du système Séré de Rivières à la ligne Maginot », à l’occasion des Journées européennes du Patrimoine.

Le Mémorial de Verdun lance un programme spécial lors des Journées Européennes du Patrimoine les 18 et 19 septembre 2021 :

Samedi 18 septembre 2021 à 11h00 : Conférence Séré de Rivières, bâtisseur de la « barrière de fer », animée par Mathieu Panoryia, conseiller scientifique de l’exposition « On ne passe pas ! »

Dimanche 19 septembre 2021 à 11h00 : Visite guidée de l’exposition temporaire « On ne passe pas ! » avec Nicolas Czubak, conseiller scientifique de l’exposition.

Samedi 18 et dimanche 19 septembre 2021 les après-midis : Spectacle Forteresse, mis en scène avec l’association Transversales et en partenariat avec la Mission histoire du département de la Meuse.

Pour en savoir plus : www.memorial-verdun.fr 

Comité du Souvenir Français de Domène (Isère), Exposition sur le parcours de 10 fusillés de la commune de Seyssinet-Pariset

A l’occasion d’une cérémonie le 21 juillet 2021, en hommage aux 10 fusillés de la commune de Seyssinet-Pariset, le comité du Souvenir Français de Domène a monté une exposition, avec le soutien de la commune, de l’ONAC, du musée de la Résistance du Vercors, sur le parcours de ces 10 combattants résistants.

VIGILANCE

On a volé la « Lorraine qui pleure » !

Photo : Est Républicain

Tout se vend ! Tout se vole ! La statue de la Jeune Lorraine du monument de Noisseville a été volée dans la nuit du 27 au 28 août 2021.

Réalisée en bronze, elle pèse 600 kilos et mesure 1m80. L’ensemble du monument a été classé Monument historique le 30 novembre 1987.

Le monument de Noisseville, propriété du Souvenir Français est en effet un lieu symbolique de l’histoire de la Lorraine qu’il est nécessaire de rappeler.

Que fait le Souvenir Français ?

Une plainte a été déposée,

Une cérémonie sera organisée lors des Journées du Patrimoine des 18 et 19 septembre 2021,

Une souscription sera lancée pour réaliser une nouvelle statue.

Le monument aux morts de Marly-les-Valenciennes dans le Nord, a été vandalisé mi-juillet 2021. Un mât a été détruit, les chaines cassées et des éclats ont été faits dans la pierre de Jaumont.

Le Souvenir Français alerte sur ces phénomènes qui sont de plus en plus fréquents.

Articles récents

21 avril 2021

Message du Président Général Serge Barcellini suite au décès de Monsieur René Randrianja

Mesdames, Messieurs, Cher(e) ami(e), J’ai l’immense tristesse de vous faire part de la disparition brutale de René Randrianja dimanche dernier. René Randrianja avait rejoint notre conseil d’administration en septembre 2019. Il avait été président du CA de l’Association des anciens des Lycées Français du Monde. Il était un jeune homme plein d’avenir, il se plaisait […]

Voir l'article >
17 mars 2021

Les femmes, l’avenir du Souvenir Français

Discours du Président Général Serge Barcellini, lors de l’inauguration de l’exposition du musée de la Cour d’Or de Metz sur Marie Sautet. Le Souvenir Français n’a pas dans ses habitudes d’inscrire des actions dans la Journée internationale des droits des femmes. Notre agenda mémoriel est le plus souvent celui des 1er et 2 novembre – […]

Voir l'article >
29 janvier 2021

Le Souvenir Français et le rapport de Benjamin Stora au président de la République

A la recherche des Morts pour la France Mais où sont passés les Morts pour la France ? Dans les 157 pages du rapport de Benjamin Stora consacré aux questions mémorielles portant sur la colonisation et la guerre d’Algérie, cette expression n’est pas à l’ordre jour. Elle n’est présente qu’à trois reprises, deux fois dans des […]

Voir l'article >
2 septembre 2021

Intervention de Serge Barcellini le 23 août

Serge Barcellini, Président Général du Souvenir Français est intervenu lors de la cérémonie organisée dans le cadre de la Journée des Tirailleurs sénégalais à Marseille le 23 août 2021. Vous trouverez son allocution en cliquant ICI

Voir l'article >

Agenda du mois de septembre

Télécharger l’agenda du mois en cliquant ICI

Voir l'article >