On aime on soutient

2 juin 2021

Portrait de combattant : la mémoire à travers le témoignage

Le Souvenir Français souhaite mettre en valeur chaque mois le témoignage d’un combattant. Pour le mois de juin : portrait de Marcel Jaurant Singer, dernier combattant de la Seconde Guerre mondiale parachuté en France, et membre du SOE, Special Operations Executive.

Le 21 mai 2021, Marcel Jaurant Singer a fêté ses 100 ans. Agent secret français du Special Operations Executive (SOE) durant la Seconde Guerre mondiale, il fut parachuté en mars 1944 pour devenir opérateur radio, puis chef-adjoint du réseau MASON dans la région de Chalon-sur-Saône. Il participa également à la libération en étant à la tête d’un groupe de plus de 300 maquisards.

Son interview vidéo est en ligne : http://lesresistances.france3.fr/documentaire-pcb

La mémoire à travers les livres

Jean-Paul Amat et François-Xavier Long (dir), Verdun Terre de santé, le secours aux blessés, un héritage : 1916-2016, Association Verdun terre de santé, 2020

Dès les campagnes menées au 18ème siècle, les besoins d’un Service de santé aux armées se font sentir pour maintenir les soldats en vie et les faire reprendre le combat plutôt que de recruter de jeunes soldats sans expérience.

A la fin du 19ème, après des essais partiels (Solférino, guerres de 1870, russo-japonaise et des Balkans), après le désastre sanitaire des premiers mois de la Grande Guerre, le Service de santé aux armées (alors composé majoritairement de personnels civils mobilisés), connaît une adaptation remarquable aux évolutions du conflit faisant entrer la médecine dans son ère moderne. Cette évolution résulte non seulement de l’organisation et du fonctionnement du service, sous la direction de Justin Godart puis de Louis Mourier mais surtout dans la prise en charge et le traitement des blessés de manière continue depuis le front jusqu’aux hôpitaux de l’arrière.

La bataille de Verdun structura le service de santé militaire par la création d’une chaîne de santé, qui fut le point de départ de l’organisation moderne du service de santé des Armées. Cette dynamique s’est aussi déclinée dans le domaine civil : le secours routier, d’appartenance encore militaire, puis le SAMU. Cet ouvrage analyse la construction du système de soin sur les quatre années la Grande Guerre (structures, acteurs, processus, flux) et sa territorialisation dans les zones des armées et de l’intérieur ; il explore ses retombées et ses applications scientifiques et organisationnelles dans le domaine civil de l’après-guerre.

Pour en savoir plus : http://www.verdunterredesante.org/1916-2016-le-secours-aux-blesses-en-heritage/

Le Souvenir Français de Chine, Les canonnières françaises du Yang-Tsé, la caserne commandant Odent de Chongqing, 2021

Les canonnières françaises du Yang-Tsé, ces frêles embarcations voguant sur les milliers de kilomètres du tumultueux et mythique fleuve chinois ont marqué les imaginations des contemporains et les mémoires des marins y ayant servis. Aujourd’hui encore, à leur seule évocation n’imagine-t-on pas des falaises abyssales se jetant dans l’écume d’un rapide ? N’aperçoit-on pas les ombres de nos marins, ces aventuriers à l’assaut d’un fleuve indomptable ?

En août 2019, le passage à Chongqing de M. Claude Jaeck, fondateur et Délégué général honoraire du Souvenir Français en Chine fut le prétexte pour une redécouverte de l’épopée des canonnières françaises en Chine et de la découverte de l’ancienne caserne « Commandant Odent ». Rescapée des soubresauts de l’histoire chinoise et de la spéculation immobilière moderne, rénovée entre 2016 et 2018, aujourd’hui séparée par l’avenue du Yang-Tsé qui n’est plus que l’ombre du fier fleuve Bleu d’antan, que reste-t-il de cette caserne élevée en 1902 par la Marine française, située à 2500 kilomètres de la mer ?

Pour en savoir plus : www.souvenir-francais-asie.com

Philippe Carrozza, J’ai souffert au Stalag, jours de guerre 1940-1945, Weyrich Edition, 2021

Combien ont-ils été, jeunes hommes à subir le même sort ? Combien restent-ils aujourd’hui à pouvoir raconter ? Leur nombre se réduit forcément d’année en année, hélas. Pour éviter que leur histoire ne s’efface avec eux, Philippe Carrozza les a rencontrés.

« Nous étions tous assommés de fatigue, si bien que quand on nous a dit que nous allions marcher jusqu’à un endroit où nous pourrions retirer des papiers pour rentrer à la maison, la plupart des hommes n’ont pas vu la supercherie. Les Allemands, par contre, avaient des projets préparés de longue date : nous ramener chez eux comme butin de guerre. »

Pour en savoir plus : http://souvenirfrancaisesm.simplesite.com/445804040

Itinéraires d’Outre-Mer, Raconte-moi une Histoire d’Outre-mer, Hors-série, 2021

Mai 1946 – mai 2021 : Il y a 75 ans, les survivants du bataillon du Pacifique rentraient enfin chez eux !

En mai 1946, un an après la fin de la Seconde Guerre mondiale, les volontaires calédoniens et tahitiens du Bataillon du Pacifique sont de retour à bord du Sagittaire qui accoste le 5 mai à Papeete et le 21 mai à Nouméa. Le navire ramène également des volontaires ayant appartenu à d’autres unités de la France libre : en tout, ce sont plus de 2000 personnes qui appareillent le 13 mars 1946 du port de Marseille. 2021 est une année doublement historique puisque sont commémorés les 75 ans du retour du Bataillon du Pacifique mais également les 80 ans de leur départ le 21 avril 1941.

Ce hors-série reprend les interviews et témoignages parus dans le magazine « Itinéraires d’outre-mer » depuis 2016. Il est né d’un constat : l’Histoire des outre-mer est encore peu connue alors qu’elle est riche d’engagements extraordinaires mais également de périodes plus douloureuses. L’objectif de cet ouvrage est de transmettre les témoignages et les souvenirs des anciens et de leurs proches en qualité de passeurs de mémoire.

Pour en savoir plus : https://fr.calameo.com/books/005385101c97c5f35e33a

Nicole Cohen-Addad, Aïssa Kadri, Tramor Quemeneur (dir), 8 novembre 1942, Résistance et débarquement allié en Afrique du Nord, Dynamiques historiques, politiques et socio-culturelles, éditions du croquant, 2021

Le débarquement allié en Afrique du Nord, le 8 novembre 1942 connu sous le nom d’opération Torch, qui réussit grâce à la neutralisation des forces de Vichy par l’action de la Résistance française a représenté un tournant majeur de la Seconde Guerre mondiale avec la bataille de Guadalcanal dans le Pacifique et celle de Stalingrad en Europe.

C’est autour de cet événement que des chercheurs algériens, américains, anglais et français ont apporté leurs contributions lors d’un colloque organisé à l’initiative de l’association partenaire du Souvenir Français « Les Compagnons du 8 novembre 1942 – Acte de Résistance – Mémoire et Recherche », qui s’est tenu en 2017 au musée de l’Armée aux Invalides à Paris, contributions réunies dans cet ouvrage qui vient de paraître aux Editions du croquant.

Les communications de 23 auteurs passent en revue le contexte géopolitique du Maghreb dans la Seconde Guerre mondiale, l’organisation de la Résistance, l’existence de camps d’internements et de travaux forcés, le débarquement allié du 8 novembre 1942 et ses répercussions et enfin le contexte de la vie intellectuelle et artistique.

Pour en savoir plus : https://editions-croquant.org/hors-collection/724-8-novembre-1942-resistance-et-debarquement-allie-en-afrique-du-nord.html

Cercle d’histoire Henri Guillemin, Devoir de Mémoire : les fusillés d’Emmerin, les communes d’Emmerin et de la Louvière se souviennent, éditions Achille Van Yperzeele, 2017

Retournons 81 ans en arrière et souvenons-nous de nos aïeux qui sont partis sur les routes de l’exode en mai 1940. Certains n’en sont jamais revenus.

Le Cercle Henri Guillemin propose la réédition d’un ouvrage paru en 2017. Composé de 200 pages, agrémenté de nombreux documents, cartes et photos couleur, il retrace de manière chronologique, le parcours de deux familles louviéroises, parties sur les routes de l’exode le 14 mai 1940 et leur arrivée dans la petite localité d’Emmerin située dans la banlieue de Lille le 28 mai.

Ces deux familles se retrouvent le lendemain, dans ce qui est appelé la bataille de Lille. Quatre membres de celles-ci seront arrêtés et fusillés par les Allemands sur le champ.

L’ouvrage laisse également une large place aux liens fraternels qui vont s’établir entre ces deux familles permettant par la suite, l’inhumation des corps des 4 fusillés dans leurs communes d’origine.

Une place est aussi donnée aux acteurs militaires ou civils qui ont participé de près ou de loin à la bataille de France sans porter de jugement et en remettant l’ensemble dans le contexte de l’époque.

Pour en savoir plus : http://souvenirfrancaisesm.simplesite.com/445804040

Guy Caraes, Le réseau Alliance, l’histoire du plus grand réseau de la résistance française, Editions Ouest-France, 2021

Guy Caraes travaille depuis 10 ans sur l’histoire du réseau Alliance, le plus grand réseau de renseignement en Europe occupée de 1940 à 1945. Ce livre raconte l’engagement de 450 résistants au destin tragique. Il sera en vente en octobre 2021 aux Editions Ouest-France, une souscription est ouverte jusqu’au 1er septembre 2021.

Pour en savoir plus : https://www.ouest-france.fr/bretagne/brest-29200/brest-l-histoire-du-em-reseau-alliance-em-racontee-dans-un-livre-appel-a-souscription-66eaa260-ac2b-11eb-a72f-db26460c5153

La mémoire à travers le reportage

Stéphanie Trouillard, La Rafle du « billet vert », France 24, 2021

Stéphanie Trouillard, journaliste à France 24 revient sur un épisode de la Seconde Guerre mondiale, la rafle du « billet vert ». Il y a 80 ans, le 14 mai 1941, les autorités françaises procédaient à la rafle dite « du billet vert » à Paris et dans sa proche banlieue. Stéphanie Trouillard met en lumière cette première grande rafle de juifs organisée en France, à travers des archives, dont des photos inédites du Mémorial de la Shoah récemment retrouvées.

Pour en savoir plus : https://webdoc.france24.com/rafle-billet-vert/

La mémoire à travers les expositions

Mémorial de Verdun, réouverture le 2 juin et prolongations de l’exposition « On ne passe pas ! » Les fortifications, du système Séré de Rivières à la ligne Maginot.

Pour en savoir plus : http://memorial-verdun.fr/event/on-ne-passe-pas

Musée de la Grande Guerre de Meaux, exposition Georges Bruyer

Le musée de la Grande Guerre à Meaux rouvre ses portes avec une exposition sur les œuvres de Georges Bruyer.

Pour en savoir plus : https://www.museedelagrandeguerre.eu/

La mémoire à travers la vidéo

Une vidéo YouTube réalisée par deux volontaires Service Civique du Centre du Service National de la Jeunesse de Clermont-Ferrand afin de retracer de manière pédagogique l’Historial du paysan-soldat dans l’Allier

Pour voir la vidéo :

Vigilance

Le comité du Souvenir Français de Marseille a constaté des dégradations sur des tombes de « Morts pour la France » au cimetière Saint-Pierre à Marseille. Le Souvenir Français a porté plainte et a informé le préfet de la situation.

Les tombes profanées appartiennent à :

-Monsieur Jean BENOIST

Décédé en déportation le 30 juillet 1943 à Wurzbourg (Allemagne)

Carré 8 rang 4 tombe 29

-Monsieur Ange Maximilien MAUREL

Du 96ème Régiment de chasseurs alpins

Tué à l’ennemi le 18 juin 1940 à Henameril (Meurthe-et-Moselle) « Mort pour la France »

Carré 8 rang 5 tombe 28

-Monsieur Octavin LEONETTI

Marin du commerce

Mort en mer le 22 novembre 1942

Carré 8 rang 4 tombe 16

-Monsieur Marcel MATHIEU

Du 2ème Régiment Étranger d’Infanterie

Tué à l’ennemi le 23 septembre 1949 à Long Huong (Tonkin) » Mort pour la France »

Carré 8 rang 4 tombe 15

-Monsieur Albert Marc DJELLOUL

Décédé en déportation le 4 novembre 1944 à Neuengamme (Allemagne)

Carré 8 rang 5 tombe 2

-Monsieur Vasken HELVADJIAN

Du 60ème Régiment d’Infanterie

Tué à l’ennemi le 6 juin 1940 à Picquigny (Somme) « Mort pour la France »

Carré 8 rang 5 tombe 3

-Monsieur Louis GAYRAUD

Décédé le 14 juillet 1951

Carré 8 rang 5 tombe 4

Articles récents

21 avril 2021

Message du Président Général Serge Barcellini suite au décès de Monsieur René Randrianja

Mesdames, Messieurs, Cher(e) ami(e), J’ai l’immense tristesse de vous faire part de la disparition brutale de René Randrianja dimanche dernier. René Randrianja avait rejoint notre conseil d’administration en septembre 2019. Il avait été président du CA de l’Association des anciens des Lycées Français du Monde. Il était un jeune homme plein d’avenir, il se plaisait […]

Voir l'article >
17 mars 2021

Les femmes, l’avenir du Souvenir Français

Discours du Président Général Serge Barcellini, lors de l’inauguration de l’exposition du musée de la Cour d’Or de Metz sur Marie Sautet. Le Souvenir Français n’a pas dans ses habitudes d’inscrire des actions dans la Journée internationale des droits des femmes. Notre agenda mémoriel est le plus souvent celui des 1er et 2 novembre – […]

Voir l'article >
29 janvier 2021

Le Souvenir Français et le rapport de Benjamin Stora au président de la République

A la recherche des Morts pour la France Mais où sont passés les Morts pour la France ? Dans les 157 pages du rapport de Benjamin Stora consacré aux questions mémorielles portant sur la colonisation et la guerre d’Algérie, cette expression n’est pas à l’ordre jour. Elle n’est présente qu’à trois reprises, deux fois dans des […]

Voir l'article >
2 juin 2021

Les parlementaires à l’écoute du Souvenir Français

Question écrite posée par Pierre Cordier pour le Souvenir Français publiée le 18 mai 2021 au Journal Officiel de l’Assemblée nationale, concernant l’inscription des sites funéraires et mémoriels sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco. Pour lire le document en format PDF, cliquer ICI Réponse à la question écrite posée par Constance Le Grip, […]

Voir l'article >

Agenda du mois

En raison de la pandémie de coronavirus et de la situation sanitaire actuelle qui en découle, nos délégations et nos comités ne sont pas en mesure de garantir la tenue des événements prévus. N’hésitez pas à vous renseigner directement auprès d’eux. Télécharger l’agenda du mois en cliquant ici

Voir l'article >
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Agenda du mois

2 juin 2021

Portrait de combattant : la mémoire à travers le témoignage

Le Souvenir Français souhaite mettre en valeur chaque mois le témoignage d’un combattant. Pour le mois de juin : portrait de Marcel Jaurant Singer, dernier combattant de la Seconde Guerre mondiale parachuté en France, et membre du SOE, Special Operations Executive.

Le 21 mai 2021, Marcel Jaurant Singer a fêté ses 100 ans. Agent secret français du Special Operations Executive (SOE) durant la Seconde Guerre mondiale, il fut parachuté en mars 1944 pour devenir opérateur radio, puis chef-adjoint du réseau MASON dans la région de Chalon-sur-Saône. Il participa également à la libération en étant à la tête d’un groupe de plus de 300 maquisards.

Son interview vidéo est en ligne : http://lesresistances.france3.fr/documentaire-pcb

La mémoire à travers les livres

Jean-Paul Amat et François-Xavier Long (dir), Verdun Terre de santé, le secours aux blessés, un héritage : 1916-2016, Association Verdun terre de santé, 2020

Dès les campagnes menées au 18ème siècle, les besoins d’un Service de santé aux armées se font sentir pour maintenir les soldats en vie et les faire reprendre le combat plutôt que de recruter de jeunes soldats sans expérience.

A la fin du 19ème, après des essais partiels (Solférino, guerres de 1870, russo-japonaise et des Balkans), après le désastre sanitaire des premiers mois de la Grande Guerre, le Service de santé aux armées (alors composé majoritairement de personnels civils mobilisés), connaît une adaptation remarquable aux évolutions du conflit faisant entrer la médecine dans son ère moderne. Cette évolution résulte non seulement de l’organisation et du fonctionnement du service, sous la direction de Justin Godart puis de Louis Mourier mais surtout dans la prise en charge et le traitement des blessés de manière continue depuis le front jusqu’aux hôpitaux de l’arrière.

La bataille de Verdun structura le service de santé militaire par la création d’une chaîne de santé, qui fut le point de départ de l’organisation moderne du service de santé des Armées. Cette dynamique s’est aussi déclinée dans le domaine civil : le secours routier, d’appartenance encore militaire, puis le SAMU. Cet ouvrage analyse la construction du système de soin sur les quatre années la Grande Guerre (structures, acteurs, processus, flux) et sa territorialisation dans les zones des armées et de l’intérieur ; il explore ses retombées et ses applications scientifiques et organisationnelles dans le domaine civil de l’après-guerre.

Pour en savoir plus : http://www.verdunterredesante.org/1916-2016-le-secours-aux-blesses-en-heritage/

Le Souvenir Français de Chine, Les canonnières françaises du Yang-Tsé, la caserne commandant Odent de Chongqing, 2021

Les canonnières françaises du Yang-Tsé, ces frêles embarcations voguant sur les milliers de kilomètres du tumultueux et mythique fleuve chinois ont marqué les imaginations des contemporains et les mémoires des marins y ayant servis. Aujourd’hui encore, à leur seule évocation n’imagine-t-on pas des falaises abyssales se jetant dans l’écume d’un rapide ? N’aperçoit-on pas les ombres de nos marins, ces aventuriers à l’assaut d’un fleuve indomptable ?

En août 2019, le passage à Chongqing de M. Claude Jaeck, fondateur et Délégué général honoraire du Souvenir Français en Chine fut le prétexte pour une redécouverte de l’épopée des canonnières françaises en Chine et de la découverte de l’ancienne caserne « Commandant Odent ». Rescapée des soubresauts de l’histoire chinoise et de la spéculation immobilière moderne, rénovée entre 2016 et 2018, aujourd’hui séparée par l’avenue du Yang-Tsé qui n’est plus que l’ombre du fier fleuve Bleu d’antan, que reste-t-il de cette caserne élevée en 1902 par la Marine française, située à 2500 kilomètres de la mer ?

Pour en savoir plus : www.souvenir-francais-asie.com

Philippe Carrozza, J’ai souffert au Stalag, jours de guerre 1940-1945, Weyrich Edition, 2021

Combien ont-ils été, jeunes hommes à subir le même sort ? Combien restent-ils aujourd’hui à pouvoir raconter ? Leur nombre se réduit forcément d’année en année, hélas. Pour éviter que leur histoire ne s’efface avec eux, Philippe Carrozza les a rencontrés.

« Nous étions tous assommés de fatigue, si bien que quand on nous a dit que nous allions marcher jusqu’à un endroit où nous pourrions retirer des papiers pour rentrer à la maison, la plupart des hommes n’ont pas vu la supercherie. Les Allemands, par contre, avaient des projets préparés de longue date : nous ramener chez eux comme butin de guerre. »

Pour en savoir plus : http://souvenirfrancaisesm.simplesite.com/445804040

Itinéraires d’Outre-Mer, Raconte-moi une Histoire d’Outre-mer, Hors-série, 2021

Mai 1946 – mai 2021 : Il y a 75 ans, les survivants du bataillon du Pacifique rentraient enfin chez eux !

En mai 1946, un an après la fin de la Seconde Guerre mondiale, les volontaires calédoniens et tahitiens du Bataillon du Pacifique sont de retour à bord du Sagittaire qui accoste le 5 mai à Papeete et le 21 mai à Nouméa. Le navire ramène également des volontaires ayant appartenu à d’autres unités de la France libre : en tout, ce sont plus de 2000 personnes qui appareillent le 13 mars 1946 du port de Marseille. 2021 est une année doublement historique puisque sont commémorés les 75 ans du retour du Bataillon du Pacifique mais également les 80 ans de leur départ le 21 avril 1941.

Ce hors-série reprend les interviews et témoignages parus dans le magazine « Itinéraires d’outre-mer » depuis 2016. Il est né d’un constat : l’Histoire des outre-mer est encore peu connue alors qu’elle est riche d’engagements extraordinaires mais également de périodes plus douloureuses. L’objectif de cet ouvrage est de transmettre les témoignages et les souvenirs des anciens et de leurs proches en qualité de passeurs de mémoire.

Pour en savoir plus : https://fr.calameo.com/books/005385101c97c5f35e33a

Nicole Cohen-Addad, Aïssa Kadri, Tramor Quemeneur (dir), 8 novembre 1942, Résistance et débarquement allié en Afrique du Nord, Dynamiques historiques, politiques et socio-culturelles, éditions du croquant, 2021

Le débarquement allié en Afrique du Nord, le 8 novembre 1942 connu sous le nom d’opération Torch, qui réussit grâce à la neutralisation des forces de Vichy par l’action de la Résistance française a représenté un tournant majeur de la Seconde Guerre mondiale avec la bataille de Guadalcanal dans le Pacifique et celle de Stalingrad en Europe.

C’est autour de cet événement que des chercheurs algériens, américains, anglais et français ont apporté leurs contributions lors d’un colloque organisé à l’initiative de l’association partenaire du Souvenir Français « Les Compagnons du 8 novembre 1942 – Acte de Résistance – Mémoire et Recherche », qui s’est tenu en 2017 au musée de l’Armée aux Invalides à Paris, contributions réunies dans cet ouvrage qui vient de paraître aux Editions du croquant.

Les communications de 23 auteurs passent en revue le contexte géopolitique du Maghreb dans la Seconde Guerre mondiale, l’organisation de la Résistance, l’existence de camps d’internements et de travaux forcés, le débarquement allié du 8 novembre 1942 et ses répercussions et enfin le contexte de la vie intellectuelle et artistique.

Pour en savoir plus : https://editions-croquant.org/hors-collection/724-8-novembre-1942-resistance-et-debarquement-allie-en-afrique-du-nord.html

Cercle d’histoire Henri Guillemin, Devoir de Mémoire : les fusillés d’Emmerin, les communes d’Emmerin et de la Louvière se souviennent, éditions Achille Van Yperzeele, 2017

Retournons 81 ans en arrière et souvenons-nous de nos aïeux qui sont partis sur les routes de l’exode en mai 1940. Certains n’en sont jamais revenus.

Le Cercle Henri Guillemin propose la réédition d’un ouvrage paru en 2017. Composé de 200 pages, agrémenté de nombreux documents, cartes et photos couleur, il retrace de manière chronologique, le parcours de deux familles louviéroises, parties sur les routes de l’exode le 14 mai 1940 et leur arrivée dans la petite localité d’Emmerin située dans la banlieue de Lille le 28 mai.

Ces deux familles se retrouvent le lendemain, dans ce qui est appelé la bataille de Lille. Quatre membres de celles-ci seront arrêtés et fusillés par les Allemands sur le champ.

L’ouvrage laisse également une large place aux liens fraternels qui vont s’établir entre ces deux familles permettant par la suite, l’inhumation des corps des 4 fusillés dans leurs communes d’origine.

Une place est aussi donnée aux acteurs militaires ou civils qui ont participé de près ou de loin à la bataille de France sans porter de jugement et en remettant l’ensemble dans le contexte de l’époque.

Pour en savoir plus : http://souvenirfrancaisesm.simplesite.com/445804040

Guy Caraes, Le réseau Alliance, l’histoire du plus grand réseau de la résistance française, Editions Ouest-France, 2021

Guy Caraes travaille depuis 10 ans sur l’histoire du réseau Alliance, le plus grand réseau de renseignement en Europe occupée de 1940 à 1945. Ce livre raconte l’engagement de 450 résistants au destin tragique. Il sera en vente en octobre 2021 aux Editions Ouest-France, une souscription est ouverte jusqu’au 1er septembre 2021.

Pour en savoir plus : https://www.ouest-france.fr/bretagne/brest-29200/brest-l-histoire-du-em-reseau-alliance-em-racontee-dans-un-livre-appel-a-souscription-66eaa260-ac2b-11eb-a72f-db26460c5153

La mémoire à travers le reportage

Stéphanie Trouillard, La Rafle du « billet vert », France 24, 2021

Stéphanie Trouillard, journaliste à France 24 revient sur un épisode de la Seconde Guerre mondiale, la rafle du « billet vert ». Il y a 80 ans, le 14 mai 1941, les autorités françaises procédaient à la rafle dite « du billet vert » à Paris et dans sa proche banlieue. Stéphanie Trouillard met en lumière cette première grande rafle de juifs organisée en France, à travers des archives, dont des photos inédites du Mémorial de la Shoah récemment retrouvées.

Pour en savoir plus : https://webdoc.france24.com/rafle-billet-vert/

La mémoire à travers les expositions

Mémorial de Verdun, réouverture le 2 juin et prolongations de l’exposition « On ne passe pas ! » Les fortifications, du système Séré de Rivières à la ligne Maginot.

Pour en savoir plus : http://memorial-verdun.fr/event/on-ne-passe-pas

Musée de la Grande Guerre de Meaux, exposition Georges Bruyer

Le musée de la Grande Guerre à Meaux rouvre ses portes avec une exposition sur les œuvres de Georges Bruyer.

Pour en savoir plus : https://www.museedelagrandeguerre.eu/

La mémoire à travers la vidéo

Une vidéo YouTube réalisée par deux volontaires Service Civique du Centre du Service National de la Jeunesse de Clermont-Ferrand afin de retracer de manière pédagogique l’Historial du paysan-soldat dans l’Allier

Pour voir la vidéo :

Vigilance

Le comité du Souvenir Français de Marseille a constaté des dégradations sur des tombes de « Morts pour la France » au cimetière Saint-Pierre à Marseille. Le Souvenir Français a porté plainte et a informé le préfet de la situation.

Les tombes profanées appartiennent à :

-Monsieur Jean BENOIST

Décédé en déportation le 30 juillet 1943 à Wurzbourg (Allemagne)

Carré 8 rang 4 tombe 29

-Monsieur Ange Maximilien MAUREL

Du 96ème Régiment de chasseurs alpins

Tué à l’ennemi le 18 juin 1940 à Henameril (Meurthe-et-Moselle) « Mort pour la France »

Carré 8 rang 5 tombe 28

-Monsieur Octavin LEONETTI

Marin du commerce

Mort en mer le 22 novembre 1942

Carré 8 rang 4 tombe 16

-Monsieur Marcel MATHIEU

Du 2ème Régiment Étranger d’Infanterie

Tué à l’ennemi le 23 septembre 1949 à Long Huong (Tonkin) » Mort pour la France »

Carré 8 rang 4 tombe 15

-Monsieur Albert Marc DJELLOUL

Décédé en déportation le 4 novembre 1944 à Neuengamme (Allemagne)

Carré 8 rang 5 tombe 2

-Monsieur Vasken HELVADJIAN

Du 60ème Régiment d’Infanterie

Tué à l’ennemi le 6 juin 1940 à Picquigny (Somme) « Mort pour la France »

Carré 8 rang 5 tombe 3

-Monsieur Louis GAYRAUD

Décédé le 14 juillet 1951

Carré 8 rang 5 tombe 4

Articles récents

21 avril 2021

Message du Président Général Serge Barcellini suite au décès de Monsieur René Randrianja

Mesdames, Messieurs, Cher(e) ami(e), J’ai l’immense tristesse de vous faire part de la disparition brutale de René Randrianja dimanche dernier. René Randrianja avait rejoint notre conseil d’administration en septembre 2019. Il avait été président du CA de l’Association des anciens des Lycées Français du Monde. Il était un jeune homme plein d’avenir, il se plaisait […]

Voir l'article >
17 mars 2021

Les femmes, l’avenir du Souvenir Français

Discours du Président Général Serge Barcellini, lors de l’inauguration de l’exposition du musée de la Cour d’Or de Metz sur Marie Sautet. Le Souvenir Français n’a pas dans ses habitudes d’inscrire des actions dans la Journée internationale des droits des femmes. Notre agenda mémoriel est le plus souvent celui des 1er et 2 novembre – […]

Voir l'article >
29 janvier 2021

Le Souvenir Français et le rapport de Benjamin Stora au président de la République

A la recherche des Morts pour la France Mais où sont passés les Morts pour la France ? Dans les 157 pages du rapport de Benjamin Stora consacré aux questions mémorielles portant sur la colonisation et la guerre d’Algérie, cette expression n’est pas à l’ordre jour. Elle n’est présente qu’à trois reprises, deux fois dans des […]

Voir l'article >
2 juin 2021

Les parlementaires à l’écoute du Souvenir Français

Question écrite posée par Pierre Cordier pour le Souvenir Français publiée le 18 mai 2021 au Journal Officiel de l’Assemblée nationale, concernant l’inscription des sites funéraires et mémoriels sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco. Pour lire le document en format PDF, cliquer ICI Réponse à la question écrite posée par Constance Le Grip, […]

Voir l'article >

Des rencontres, des projets

La rencontre Rencontre le 1er mai 2021 avec le député de la 1ère circonscription de l’Aube, M. Grégory Besson-Moreau, qui a posé à la demande du Souvenir Français, une question écrite à Mme la ministre déléguée auprès de la ministre des Armées chargée de la mémoire et des anciens-combattants afin de connaître le nombre de […]

Voir l'article >