On aime, on soutient

7 avril 2021

La mémoire à travers les livres

4e régiment de chasseurs, Edelweiss, le 4e régiment de chasseurs, des Hautes-Alpes au Sahara, Ed Pierre de Taillac, 2021

« Edelweiss, symbole de résistance qui brave les éléments, la rocaille et le froid pour fleurir de nouveau à chaque printemps et prouver son insolente vigueur.

Cette fleur rare et inaccessible ne s’offre qu’aux montagnards aguerris après une difficile et périlleuse ascension.

Elle est l’allégorie romantique de la grandeur d’âme, du courage et de la force de caractère que des générations de soldats ont développée à l’épreuve de la montagne.

Unique régiment de cavalerie des troupes de montagne, le « 4 » a adopté cet emblème pour nommer le groupement tactique qu’il projette régulièrement en opérations.

L’Edelweiss incarne aujourd’hui l’esprit de ces cavaliers de montagne qui se forment et s’entraînent dans les Hautes-Alpes et qui s’engagent sur tous les fronts, de l’Afghanistan au Sahara.

Pour en savoir plus : http://www.editionspierredetaillac.com/nos-ouvrages/catalogue/historiques-regimentaires/edelweiss-le-4e-regiment-de-chasseurs

Léandre Pourcelot, La Grande Guerre à 18 ans, Blinkline, 2021

« Fils d’un couple de cultivateurs d’un village du Haut-Doubs, Passonfontaine, mobilisé à 18 ans, mon père, Paul Pourcelot, va se retrouver plongé dans un terrible univers : les tranchées, les fils barbelés, le feu de la mitraille, la mort des camarades, les bombardements incessants, les factions de nuit, les tranchées inondées, le froid, les rats, les poux, les blessures, les gaz, pendant plusieurs années. Il restera de nombreux mois sans voir sa famille ou un civil.

Tout le monde savait que notre père avait participé à la Grande Guerre et ceci pratiquement pendant toute sa durée, comme en témoignait ses médailles encadrées avec soin. Il est parti alors qu’il n’avait pas encore 19 ans et en est revenu à 23 ans. Il ne parlait pratiquement pas de cette période avec nous les enfants, ou avec la famille, mais seulement avec les anciens combattants.

Dans son carnet de notes retrouvé récemment, il a su faire un compte-rendu précis et plein de pudeur de son activité journalière, n’évoquant presque jamais les morts, les doutes, le désespoir. » Léandre Pourcelot.

Pour en savoir plus : https://www.blinklinebooks.com/product-page/la-grande-guerre-%C3%A0-18-ans-le-t%C3%A9moignage-de-paul

François-Guillaume Lorrain, Ces autres lieux qui ont fait la France, Fayard, 2021

François-Guillaume Lorrain est reparti sur les routes de France, à la découverte de ces lieux trop souvent oubliés et qui ont, pourtant, participé à l’écriture de notre histoire. Dans ce nouvel opus, il nous conduit de Clairvaux jusqu’en Vendée, des plages du débarquement de Provence jusqu’à Evian.

Il nous fait découvrir ainsi de nouveaux lieux porteurs de notre mémoire, d’une mémoire fragile, variable, (é)mouvante. L’histoire se fait enquête sur le terrain, entre passé et présent, au gré des rencontres.

L’auteur nous conduit sur les chemins de traverse d’une postérité riche en controverses : de Nantes, ville très catholique et négrière, reconvertie en cité de la tolérance et de l’anti-esclavagisme, aux plages du débarquement en Provence, ignorées au profit de celles de Normandie, en passant par un village de résistants, Roissy-en-France, écrasé par son voisin, l’aéroport. Qui dit mémoire dit amnésie comme la Virée de Galerne, odyssée du peuple vendéen occultée par les deux camps, Bordeaux, pourtant trois fois capitale de la France, ou Evian, décor de la signature des accords sur la fin de la guerre d’Algérie. Qui dit mémoire dit aussi méconnaissance comme ces premiers lieux de la réconciliation franco-allemande ; tel ce séminaire des Barbelés près de Chartres. Qui dit mémoire dit enfin hypermnésie, comme à Clairvaux à la double histoire carcérale et religieuse omniprésente.

Cet ouvrage propose une quinzaine d’exemples incarnés par un lieu et un événement. Ce livre d’expéditions, de déconfinements, de contacts, tisse une toile chamarrée de notre pays.

François-Guillaume Lorrain est journaliste au Point où il est responsable de la rubrique histoire. Il a publié une dizaine d’ouvrages dont L’Homme de Lyon (Grasset,2011), L’Année des Volcans (Flammarion, 2014) et Ces lieux qui ont fait la France (Fayard, 2015 ; Pluriel, 2021).

Pour en savoir plus : https://www.fayard.fr/histoire/ces-autres-lieux-qui-ont-fait-la-france-9782213702247

Jean-François Decraene, Lieux de mémoire des deux Sièges 1870+1871, guide de la Seine-Saint-Denis, Gloria Victis, 2021

La souscription pour commander ce nouveau guide des lieux de mémoire de la guerre de 1870-1871, est prolongée jusqu’au 8 mai 2021.

Pour en savoir plus : https://le-souvenir-francais.fr/wp-content/uploads/2021/04/LieuxMemoire93_souscription.pdf


La mémoire à travers les expositions

Le musée de la Libération de Paris, musée de général Leclerc, musée Jean Moulin, conférences à l’occasion des 80 ans de la victoire de Koufra.

A l’occasion des 80 ans de la victoire de Koufra, le général Michel, Président de la Fondation Maréchal Leclerc de Hautdeclocque et Christine Levisse-Touzé, historienne spécialiste du sujet, s’expriment tous deux dans le cadre d’un cycle de conférences mis en ligne le 1er mars 2021 sur le site du musée.

Pour plus d’informations : https://www.museeliberation-leclerc-moulin.paris.fr/actualites/deux-conferences-sur-la-victoire-de-koufra

Philippe Bertin, Exposition photographique autour d’Auschwitz et lecture-concert dédiée à Jean Cayrol.

Une lecture sensible d’une sélection de poèmes issus de ses trois ouvrages consacrés à ses années d’internement, entre 1943 et 1945, accompagnée par Aurélie Pichon à la clarinette.

Pour en savoir plus : https://www.productions-grandangle.com/auschwitz.html


La mémoire à travers les conférences

Webinaire organisé par le Mémorial de Verdun, On ne passe pas ! Les fortifications du système Séré de Rivières à la ligne Maginot, à l’occasion de l’exposition du même nom, à découvrir jusqu’au 26 septembre 2021.

Ce webinaire sera présidé par François Cochet, professeur émérite des Universités et président du Conseil d’orientation scientifique du Mémorial. Un replay de chaque session est disponible sur la chaine YouTube du Mémorial de Verdun.

Pour en savoir plus : https://memorial-verdun.fr/event/webinaire-fortifications


La mémoire à travers la vidéo

Une série sur l’histoire centenaire des Gueules Cassées, créée par l’association des Gueules Cassées et à retrouver sur leurs réseaux à partir du 30 mars 2021.

Pour en savoir plus : https://www.gueules-cassees.asso.fr/le-centenaire-_r_192.html


Vigilance

La stèle honorant le maquis de la Torgue (Lot-et-Garonne) a été  brisée. Ce monument municipal lié à l’histoire locale doit désormais être remplacé. La mairie a porté plainte auprès de la gendarmerie, avec le soutien du Souvenir Français.

La plaque du monument aux morts de la commune de Valennes dans la Sarthe a été vandalisée. La Délégation Générale du Souvenir Français de la Sarthe participe à la rénovation des plaques du monument.

Articles récents

17 mars 2021

Les femmes, l’avenir du Souvenir Français

Discours du Président Général Serge Barcellini, lors de l’inauguration de l’exposition du musée de la Cour d’Or de Metz sur Marie Sautet. Le Souvenir Français n’a pas dans ses habitudes d’inscrire des actions dans la Journée internationale des droits des femmes. Notre agenda mémoriel est le plus souvent celui des 1er et 2 novembre – […]

Voir l'article >
29 janvier 2021

Le Souvenir Français et le rapport de Benjamin Stora au président de la République

A la recherche des Morts pour la France Mais où sont passés les Morts pour la France ? Dans les 157 pages du rapport de Benjamin Stora consacré aux questions mémorielles portant sur la colonisation et la guerre d’Algérie, cette expression n’est pas à l’ordre jour. Elle n’est présente qu’à trois reprises, deux fois dans des […]

Voir l'article >
" alt="" class="img-fluid"/>
8 avril 2021

Le monument aux morts de Levallois-Perret labellisé Patrimoine d’intérêt régional en Île-de-France

En partenariat avec la Délégation Régionale de la Fondation du Patrimoine, Le Souvenir Français a pour projet de créer un parcours mémoriel en Ile-de-France consacré à la guerre de 1870-1871. Dans ce cadre, le monument aux morts de Levallois-Perret a été présenté à la labellisation Patrimoine d’intérêt régional de la région Ile-de-France par notre association […]

Voir l'article >
7 avril 2021

Billet d’humeur du Président Général

Le Monde et l’Audace Mémorielle. Le 4 mars 2021, Le Monde consacrait son éditorial au rapport de Benjamin Stora, sous le titre « France-Algérie, poursuivre sur la voie de la vérité ». L’ensemble de l’article est centré sur le devoir de vérité que doit accomplir la France, « même en l’absence de réciprocité algérienne ».   Le rapport Stora […]

Voir l'article >
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Billet d’humeur du Président Général

7 avril 2021

La mémoire à travers les livres

4e régiment de chasseurs, Edelweiss, le 4e régiment de chasseurs, des Hautes-Alpes au Sahara, Ed Pierre de Taillac, 2021

« Edelweiss, symbole de résistance qui brave les éléments, la rocaille et le froid pour fleurir de nouveau à chaque printemps et prouver son insolente vigueur.

Cette fleur rare et inaccessible ne s’offre qu’aux montagnards aguerris après une difficile et périlleuse ascension.

Elle est l’allégorie romantique de la grandeur d’âme, du courage et de la force de caractère que des générations de soldats ont développée à l’épreuve de la montagne.

Unique régiment de cavalerie des troupes de montagne, le « 4 » a adopté cet emblème pour nommer le groupement tactique qu’il projette régulièrement en opérations.

L’Edelweiss incarne aujourd’hui l’esprit de ces cavaliers de montagne qui se forment et s’entraînent dans les Hautes-Alpes et qui s’engagent sur tous les fronts, de l’Afghanistan au Sahara.

Pour en savoir plus : http://www.editionspierredetaillac.com/nos-ouvrages/catalogue/historiques-regimentaires/edelweiss-le-4e-regiment-de-chasseurs

Léandre Pourcelot, La Grande Guerre à 18 ans, Blinkline, 2021

« Fils d’un couple de cultivateurs d’un village du Haut-Doubs, Passonfontaine, mobilisé à 18 ans, mon père, Paul Pourcelot, va se retrouver plongé dans un terrible univers : les tranchées, les fils barbelés, le feu de la mitraille, la mort des camarades, les bombardements incessants, les factions de nuit, les tranchées inondées, le froid, les rats, les poux, les blessures, les gaz, pendant plusieurs années. Il restera de nombreux mois sans voir sa famille ou un civil.

Tout le monde savait que notre père avait participé à la Grande Guerre et ceci pratiquement pendant toute sa durée, comme en témoignait ses médailles encadrées avec soin. Il est parti alors qu’il n’avait pas encore 19 ans et en est revenu à 23 ans. Il ne parlait pratiquement pas de cette période avec nous les enfants, ou avec la famille, mais seulement avec les anciens combattants.

Dans son carnet de notes retrouvé récemment, il a su faire un compte-rendu précis et plein de pudeur de son activité journalière, n’évoquant presque jamais les morts, les doutes, le désespoir. » Léandre Pourcelot.

Pour en savoir plus : https://www.blinklinebooks.com/product-page/la-grande-guerre-%C3%A0-18-ans-le-t%C3%A9moignage-de-paul

François-Guillaume Lorrain, Ces autres lieux qui ont fait la France, Fayard, 2021

François-Guillaume Lorrain est reparti sur les routes de France, à la découverte de ces lieux trop souvent oubliés et qui ont, pourtant, participé à l’écriture de notre histoire. Dans ce nouvel opus, il nous conduit de Clairvaux jusqu’en Vendée, des plages du débarquement de Provence jusqu’à Evian.

Il nous fait découvrir ainsi de nouveaux lieux porteurs de notre mémoire, d’une mémoire fragile, variable, (é)mouvante. L’histoire se fait enquête sur le terrain, entre passé et présent, au gré des rencontres.

L’auteur nous conduit sur les chemins de traverse d’une postérité riche en controverses : de Nantes, ville très catholique et négrière, reconvertie en cité de la tolérance et de l’anti-esclavagisme, aux plages du débarquement en Provence, ignorées au profit de celles de Normandie, en passant par un village de résistants, Roissy-en-France, écrasé par son voisin, l’aéroport. Qui dit mémoire dit amnésie comme la Virée de Galerne, odyssée du peuple vendéen occultée par les deux camps, Bordeaux, pourtant trois fois capitale de la France, ou Evian, décor de la signature des accords sur la fin de la guerre d’Algérie. Qui dit mémoire dit aussi méconnaissance comme ces premiers lieux de la réconciliation franco-allemande ; tel ce séminaire des Barbelés près de Chartres. Qui dit mémoire dit enfin hypermnésie, comme à Clairvaux à la double histoire carcérale et religieuse omniprésente.

Cet ouvrage propose une quinzaine d’exemples incarnés par un lieu et un événement. Ce livre d’expéditions, de déconfinements, de contacts, tisse une toile chamarrée de notre pays.

François-Guillaume Lorrain est journaliste au Point où il est responsable de la rubrique histoire. Il a publié une dizaine d’ouvrages dont L’Homme de Lyon (Grasset,2011), L’Année des Volcans (Flammarion, 2014) et Ces lieux qui ont fait la France (Fayard, 2015 ; Pluriel, 2021).

Pour en savoir plus : https://www.fayard.fr/histoire/ces-autres-lieux-qui-ont-fait-la-france-9782213702247

Jean-François Decraene, Lieux de mémoire des deux Sièges 1870+1871, guide de la Seine-Saint-Denis, Gloria Victis, 2021

La souscription pour commander ce nouveau guide des lieux de mémoire de la guerre de 1870-1871, est prolongée jusqu’au 8 mai 2021.

Pour en savoir plus : https://le-souvenir-francais.fr/wp-content/uploads/2021/04/LieuxMemoire93_souscription.pdf


La mémoire à travers les expositions

Le musée de la Libération de Paris, musée de général Leclerc, musée Jean Moulin, conférences à l’occasion des 80 ans de la victoire de Koufra.

A l’occasion des 80 ans de la victoire de Koufra, le général Michel, Président de la Fondation Maréchal Leclerc de Hautdeclocque et Christine Levisse-Touzé, historienne spécialiste du sujet, s’expriment tous deux dans le cadre d’un cycle de conférences mis en ligne le 1er mars 2021 sur le site du musée.

Pour plus d’informations : https://www.museeliberation-leclerc-moulin.paris.fr/actualites/deux-conferences-sur-la-victoire-de-koufra

Philippe Bertin, Exposition photographique autour d’Auschwitz et lecture-concert dédiée à Jean Cayrol.

Une lecture sensible d’une sélection de poèmes issus de ses trois ouvrages consacrés à ses années d’internement, entre 1943 et 1945, accompagnée par Aurélie Pichon à la clarinette.

Pour en savoir plus : https://www.productions-grandangle.com/auschwitz.html


La mémoire à travers les conférences

Webinaire organisé par le Mémorial de Verdun, On ne passe pas ! Les fortifications du système Séré de Rivières à la ligne Maginot, à l’occasion de l’exposition du même nom, à découvrir jusqu’au 26 septembre 2021.

Ce webinaire sera présidé par François Cochet, professeur émérite des Universités et président du Conseil d’orientation scientifique du Mémorial. Un replay de chaque session est disponible sur la chaine YouTube du Mémorial de Verdun.

Pour en savoir plus : https://memorial-verdun.fr/event/webinaire-fortifications


La mémoire à travers la vidéo

Une série sur l’histoire centenaire des Gueules Cassées, créée par l’association des Gueules Cassées et à retrouver sur leurs réseaux à partir du 30 mars 2021.

Pour en savoir plus : https://www.gueules-cassees.asso.fr/le-centenaire-_r_192.html


Vigilance

La stèle honorant le maquis de la Torgue (Lot-et-Garonne) a été  brisée. Ce monument municipal lié à l’histoire locale doit désormais être remplacé. La mairie a porté plainte auprès de la gendarmerie, avec le soutien du Souvenir Français.

La plaque du monument aux morts de la commune de Valennes dans la Sarthe a été vandalisée. La Délégation Générale du Souvenir Français de la Sarthe participe à la rénovation des plaques du monument.

Articles récents

17 mars 2021

Les femmes, l’avenir du Souvenir Français

Discours du Président Général Serge Barcellini, lors de l’inauguration de l’exposition du musée de la Cour d’Or de Metz sur Marie Sautet. Le Souvenir Français n’a pas dans ses habitudes d’inscrire des actions dans la Journée internationale des droits des femmes. Notre agenda mémoriel est le plus souvent celui des 1er et 2 novembre – […]

Voir l'article >
29 janvier 2021

Le Souvenir Français et le rapport de Benjamin Stora au président de la République

A la recherche des Morts pour la France Mais où sont passés les Morts pour la France ? Dans les 157 pages du rapport de Benjamin Stora consacré aux questions mémorielles portant sur la colonisation et la guerre d’Algérie, cette expression n’est pas à l’ordre jour. Elle n’est présente qu’à trois reprises, deux fois dans des […]

Voir l'article >
" alt="" class="img-fluid"/>
8 avril 2021

Le monument aux morts de Levallois-Perret labellisé Patrimoine d’intérêt régional en Île-de-France

En partenariat avec la Délégation Régionale de la Fondation du Patrimoine, Le Souvenir Français a pour projet de créer un parcours mémoriel en Ile-de-France consacré à la guerre de 1870-1871. Dans ce cadre, le monument aux morts de Levallois-Perret a été présenté à la labellisation Patrimoine d’intérêt régional de la région Ile-de-France par notre association […]

Voir l'article >
7 avril 2021

Le monument du mois

Un monument pour les Morts pour la France disparus de la guerre d’Algérie Durant la guerre d’Algérie, plusieurs centaines de militaires français sont portés disparus. Leurs familles ignorent bien souvent les circonstances de leur disparition, et par absence des corps, n’ont pas pu « faire leur deuil ». Créée en 2014, l’association SOLDIS Algérie, présidée par le […]

Voir l'article >