Le mur des noms du Mémorial des déportés de la Sarthe

2 avril 2019

En avril 2015, la République Française a commémoré le 70ème anniversaire de la libération des camps de concentration. Quinze associations sarthoises ont souhaité élever un « Mémorial des Déportés de la Sarthe » pour rappeler les noms de ces femmes et de ces hommes qui ont été déportés et, pour nombre d’entre eux, sont morts dans les camps. A cette fin, ces associations se sont regroupées en collectif, piloté par Le Souvenir Français de la Sarthe et Les Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation, Délégation Territoriale de la Sarthe afin de réaliser ce projet.

L’établissement de la liste des noms a d’abord commencé par les recherches menées par M. Yves Moreau, sur le sort des déportés juifs de la Sarthe. Deux historiens manceaux Emmanuel Jan et Joseph Estevès se sont intéressés aux déportés politiques rejoints par M. Éric Goisedieu, collectionneur de documents relatifs à la Seconde Guerre mondiale et à la Déportation, délégué général du Souvenir Français pour la Sarthe.

La liste des noms des Déportés a été arrêté en 2017 et validée par la Fondation pour la Mémoire de la Déportation. Pour figurer sur le monument, la personne déportée doit être née dans la Sarthe ou avoir un lien avec le département. Elle doit y avoir habité, travaillé, ou avoir fait de la Résistance dans le département. Les noms des déportés qui ont été arrêtés dans le département ou ont transité par une prison ou un camp installé dans le département au moment de la Seconde Guerre mondiale, quels que soient le lieu de leur arrestation et le motif de leur déportation (répression ou persécution) y figurent également. Chaque nom est référencé par des sources croisées, fiables et concordantes.

Les noms sont classés par ordre alphabétique. Le nom qui figure sur le monument est celui connu au moment de l’arrestation. Ainsi pour les femmes, il peut s’agir du nom de jeune fille ou du nom de mariage.

Les noms des Déportés non revenus sont signalés également.

L’âge des enfants de moins de seize ans est indiqué.

La liste peut régulièrement être enrichie.

Le mur sur lequel sont inscrits les noms a la forme d’un demi-cercle prenant appui sur le banc actuel disposé autour du monument de la Résistance, place de la préfecture, au Mans. Les noms sont gravés sur des plaques en inox brossé. Le mur sera inauguré lors de la Journée nationale de la Déportation, le 28 avril 2019.

Pour financer le projet, le collectif a fait appel à l’Etat et aux collectivités locales, aux associations patriotiques et aux associations mémorielles ainsi qu’à des mécènes. Il a également mis en place une souscription départementale à destination des Sarthois. Les dons sont à verser à : SF-CMDS au compte Banque Postale 0070159G034

 

Les 15 associations du Collectif pour l’élévation d’un Mur à la mémoire des Déportés de la Sarthe :

  • Amicale des Orphelins du Réseau Hercule Buckmaster de la Sarthe
  • Association « Les Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation, Délégation Territoriale de la Sarthe » – AFMD-DT72
  • Association des « Combattants Volontaires de la Résistance de la Sarthe » – CVR
  • Association des « Déportés, Internés et Familles de disparus de la Sarthe » – ADIF Sarthe
  • Association des « Déportés, Internés, Résistants et Patriotes de la Sarthe » – ADIRP Sarthe
  • Association « pour les Études sur la Résistance Intérieure Sarthoise » – AERIS
  • Association des Membres de l’Ordre National du Mérite – Section de la Sarthe
  • Association des Officiers de Réserve de la Sarthe
  • Association Républicaine des Anciens Combattants et Victimes de Guerre – ARAC
  • Association des Sous-Officiers de Réserve de la Sarthe
  • Comité du Souvenir du pont Coëffort-Châteaubriant
  • Communauté Israélite de la Sarthe – CIS
  • Société des Membres de la Légion d’Honneur – Section de la Sarthe
  • Société Nationale d’entraide des Médaillés militaires – Section de la Sarthe
  • Le « Souvenir Français, Délégation Générale de la Sarthe » – SF Sarthe

Les deux associations mandatées par le Collectif pour assurer la gestion courante du CMDS :

  • L’AFMD-DT 72
  • Le Souvenir Français de la Sarthe

Les contacts :

  • Eric GOISEDIEU, Souvenir Français : 72@dgsf.fr
  • Jean-Pierre MONNIER, AFMD-DT72 : afmd.dt72@orange.fr

Pour en savoir plus : https://murdesnoms.wordpress.com/

Articles récents

18 mars 2022

Le Monument funéraire du sergent pilote André Louis TACHARD, « Mort pour la France » est menacé : il va être vendu aux enchères

  L’Hôtel des ventes de Montpellier propose la vente aux enchères, le 26 mars 2022, de quatre-vingts objets de la collection Jeanne TACHARD, dont le monument funéraire installé sur la sépulture d’André Louis TACHARD, située au cimetière du Montparnasse à Paris. André Louis TACHARD, architecte avant sa mobilisation en 1914, sergent pilote au 2e Groupe […]

Voir l'article >
25 février 2022

La mémoire de la guerre d’Algérie. Comment bien refermer la boite à chagrin ?

Le 27 août 1961, évoquant la guerre d’Algérie, le général de Gaulle confia à Hervé Alphand « il faut nous débarrasser de cette boite à chagrin où nous engloutissons pour rien nos énergies et qui nous attire toutes sortes de difficultés sur tous les plans. »

Voir l'article >
3 février 2022

Communiqué du Président général du Souvenir Français

La vandalisation des monuments dans les départements d’Outre-Mer se poursuit. Lorsque le monument de Joséphine de Beauharnais a été décapité, la majorité des Français sont restés silencieux. Elle était la première épouse de « l’horrible » Napoléon qui avait rétabli l’esclavage. Lorsque le monument de Schoelcher a été vandalisé, la majorité des Français sont restés silencieux. Qui […]

Voir l'article >
17 mars 2021

La revue du Souvenir Français

Vous n’êtes pas abonnés à la revue nationale mais certains textes ou articles vous intéressent ? Tous les trimestres, nous vous indiquons le sommaire de la revue à paraître (Janvier, avril, juillet et octobre). Si vous souhaitez la recevoir occasionnellement sans vous abonner, après avoir repéré un article qui vous plaisait, vous pouvez la commander […]

Voir l'article >
30 août 2022

Bilan des activités du président général

Eté 2022 1er juillet 2022 : Réunion de travail à l’Institut d’études politiques de Paris afin d’examiner le projet de rénovation du monument aux morts érigés dans l’entrée de l’école rue Saint Guillaume. 4 juillet 2022 : Réunion de travail en visioconférence avec des sénateurs et en particulier Jean-Marc Todeschini, ancien secrétaire d’état aux Anciens Combattants et […]

Voir l'article >

Le monument du mois

L’ossuaire français de Dolno Karaslari Pendant la Première Guerre mondiale, la Macédoine du Nord était un territoire du front d’Orient. L’armée française ainsi que les autres armées de l’Entente faisaient face aux armées des puissances centrales (Allemagne, Autriche-Hongrie et Bulgarie). Le front macédonien est percé le 15 septembre 1918 par les armées françaises. Des milliers […]

Voir l'article >
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Le mur des noms du Mémorial des déportés de la Sarthe

2 avril 2019

En avril 2015, la République Française a commémoré le 70ème anniversaire de la libération des camps de concentration. Quinze associations sarthoises ont souhaité élever un « Mémorial des Déportés de la Sarthe » pour rappeler les noms de ces femmes et de ces hommes qui ont été déportés et, pour nombre d’entre eux, sont morts dans les camps. A cette fin, ces associations se sont regroupées en collectif, piloté par Le Souvenir Français de la Sarthe et Les Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation, Délégation Territoriale de la Sarthe afin de réaliser ce projet.

L’établissement de la liste des noms a d’abord commencé par les recherches menées par M. Yves Moreau, sur le sort des déportés juifs de la Sarthe. Deux historiens manceaux Emmanuel Jan et Joseph Estevès se sont intéressés aux déportés politiques rejoints par M. Éric Goisedieu, collectionneur de documents relatifs à la Seconde Guerre mondiale et à la Déportation, délégué général du Souvenir Français pour la Sarthe.

La liste des noms des Déportés a été arrêté en 2017 et validée par la Fondation pour la Mémoire de la Déportation. Pour figurer sur le monument, la personne déportée doit être née dans la Sarthe ou avoir un lien avec le département. Elle doit y avoir habité, travaillé, ou avoir fait de la Résistance dans le département. Les noms des déportés qui ont été arrêtés dans le département ou ont transité par une prison ou un camp installé dans le département au moment de la Seconde Guerre mondiale, quels que soient le lieu de leur arrestation et le motif de leur déportation (répression ou persécution) y figurent également. Chaque nom est référencé par des sources croisées, fiables et concordantes.

Les noms sont classés par ordre alphabétique. Le nom qui figure sur le monument est celui connu au moment de l’arrestation. Ainsi pour les femmes, il peut s’agir du nom de jeune fille ou du nom de mariage.

Les noms des Déportés non revenus sont signalés également.

L’âge des enfants de moins de seize ans est indiqué.

La liste peut régulièrement être enrichie.

Le mur sur lequel sont inscrits les noms a la forme d’un demi-cercle prenant appui sur le banc actuel disposé autour du monument de la Résistance, place de la préfecture, au Mans. Les noms sont gravés sur des plaques en inox brossé. Le mur sera inauguré lors de la Journée nationale de la Déportation, le 28 avril 2019.

Pour financer le projet, le collectif a fait appel à l’Etat et aux collectivités locales, aux associations patriotiques et aux associations mémorielles ainsi qu’à des mécènes. Il a également mis en place une souscription départementale à destination des Sarthois. Les dons sont à verser à : SF-CMDS au compte Banque Postale 0070159G034

 

Les 15 associations du Collectif pour l’élévation d’un Mur à la mémoire des Déportés de la Sarthe :

  • Amicale des Orphelins du Réseau Hercule Buckmaster de la Sarthe
  • Association « Les Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation, Délégation Territoriale de la Sarthe » – AFMD-DT72
  • Association des « Combattants Volontaires de la Résistance de la Sarthe » – CVR
  • Association des « Déportés, Internés et Familles de disparus de la Sarthe » – ADIF Sarthe
  • Association des « Déportés, Internés, Résistants et Patriotes de la Sarthe » – ADIRP Sarthe
  • Association « pour les Études sur la Résistance Intérieure Sarthoise » – AERIS
  • Association des Membres de l’Ordre National du Mérite – Section de la Sarthe
  • Association des Officiers de Réserve de la Sarthe
  • Association Républicaine des Anciens Combattants et Victimes de Guerre – ARAC
  • Association des Sous-Officiers de Réserve de la Sarthe
  • Comité du Souvenir du pont Coëffort-Châteaubriant
  • Communauté Israélite de la Sarthe – CIS
  • Société des Membres de la Légion d’Honneur – Section de la Sarthe
  • Société Nationale d’entraide des Médaillés militaires – Section de la Sarthe
  • Le « Souvenir Français, Délégation Générale de la Sarthe » – SF Sarthe

Les deux associations mandatées par le Collectif pour assurer la gestion courante du CMDS :

  • L’AFMD-DT 72
  • Le Souvenir Français de la Sarthe

Les contacts :

  • Eric GOISEDIEU, Souvenir Français : 72@dgsf.fr
  • Jean-Pierre MONNIER, AFMD-DT72 : afmd.dt72@orange.fr

Pour en savoir plus : https://murdesnoms.wordpress.com/

Articles récents

18 mars 2022

Le Monument funéraire du sergent pilote André Louis TACHARD, « Mort pour la France » est menacé : il va être vendu aux enchères

  L’Hôtel des ventes de Montpellier propose la vente aux enchères, le 26 mars 2022, de quatre-vingts objets de la collection Jeanne TACHARD, dont le monument funéraire installé sur la sépulture d’André Louis TACHARD, située au cimetière du Montparnasse à Paris. André Louis TACHARD, architecte avant sa mobilisation en 1914, sergent pilote au 2e Groupe […]

Voir l'article >
25 février 2022

La mémoire de la guerre d’Algérie. Comment bien refermer la boite à chagrin ?

Le 27 août 1961, évoquant la guerre d’Algérie, le général de Gaulle confia à Hervé Alphand « il faut nous débarrasser de cette boite à chagrin où nous engloutissons pour rien nos énergies et qui nous attire toutes sortes de difficultés sur tous les plans. »

Voir l'article >
3 février 2022

Communiqué du Président général du Souvenir Français

La vandalisation des monuments dans les départements d’Outre-Mer se poursuit. Lorsque le monument de Joséphine de Beauharnais a été décapité, la majorité des Français sont restés silencieux. Elle était la première épouse de « l’horrible » Napoléon qui avait rétabli l’esclavage. Lorsque le monument de Schoelcher a été vandalisé, la majorité des Français sont restés silencieux. Qui […]

Voir l'article >
17 mars 2021

La revue du Souvenir Français

Vous n’êtes pas abonnés à la revue nationale mais certains textes ou articles vous intéressent ? Tous les trimestres, nous vous indiquons le sommaire de la revue à paraître (Janvier, avril, juillet et octobre). Si vous souhaitez la recevoir occasionnellement sans vous abonner, après avoir repéré un article qui vous plaisait, vous pouvez la commander […]

Voir l'article >
30 août 2022

Bilan des activités du président général

Eté 2022 1er juillet 2022 : Réunion de travail à l’Institut d’études politiques de Paris afin d’examiner le projet de rénovation du monument aux morts érigés dans l’entrée de l’école rue Saint Guillaume. 4 juillet 2022 : Réunion de travail en visioconférence avec des sénateurs et en particulier Jean-Marc Todeschini, ancien secrétaire d’état aux Anciens Combattants et […]

Voir l'article >

Le monument du mois

L’ossuaire français de Dolno Karaslari Pendant la Première Guerre mondiale, la Macédoine du Nord était un territoire du front d’Orient. L’armée française ainsi que les autres armées de l’Entente faisaient face aux armées des puissances centrales (Allemagne, Autriche-Hongrie et Bulgarie). Le front macédonien est percé le 15 septembre 1918 par les armées françaises. Des milliers […]

Voir l'article >