Le monument du mois : Le Musée Paul Fontan

6 mai 2019

Le musée Paul Fontan à Aignan (Gers)

Né en 1880, Paul Fontan intègre l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr en 1900, il est nommé sous-lieutenant en 1902, au sein du 157e Régiment d’Infanterie (RI), puis en 1904 lieutenant. A partir de 1908, Paul Fontan rentre dans la Gendarmerie, d’abord en Gendarmerie départementale, à Mauléon (anciennement dans les Basses-Pyrénées), puis en 1912, il rejoint le 2e bataillon du régiment d’infanterie de la Garde Républicaine. A partir de 1914, il est détaché volontaire au 99e RI pour toute la durée de la guerre. Il est nommé capitaine, à titre provisoire, en octobre 1914, puis commandant de compagnie la même année. Il est tué le 18 décembre 1914, à Fay, dans la Somme.

Déjà cité à l’ordre du 14e corps d’Armée en 1904, et décoré de la Médaille d’Honneur à deux reprises (bronze puis or) pour acte de courage et de dévouement, en 1904 et 1912, il est alors cité, à titre posthume, à l’ordre de l’Armée et fait chevalier de la Légion d’Honneur.

Il est parrain de la 101e promotion (1996-1997) des Elèves officiers de Gendarmerie. Les casernes de Gendarmerie d’Aignan, où il est né, et de Villers-Bretonneux, où il est mort, ont été baptisées de son nom.

La municipalité d’Aignan a mis à disposition un espace de 50 m² dans le bâtiment de l’ancienne Gendarmerie, abritant également l’office de tourisme afin d’honorer la mémoire du capitaine Fontan en présentant sa correspondance, des documents et des photographies relatifs à son parcours. Par ailleurs, l’association « Paul Fontan, Mousquetaire du 20e siècle » a été créée dans le même village.

La Souvenir Français a apporté son soutien moral et financier pour la réalisation de ce musée, participant à l’aménagement des pièces d’exposition et à l’achat de vitrines. Par ailleurs, le président du comité du Souvenir Français de Chaulnes, Marcel Queyrat, a écrit, avec Bruno Etévé, maire de Fay, un ouvrage sur la vie du capitaine Fontan, « Paul Fontan, un Mousquetaire dans les tranchées de la Somme« 

Pour l’achat du livre, s’adresser à Roland SOUSBIES « Le Moussat » 32290 SABAZAN – briland@wanadoo.fr

Articles récents

17 mars 2021

Les femmes, l’avenir du Souvenir Français

Discours du Président Général Serge Barcellini, lors de l’inauguration de l’exposition du musée de la Cour d’Or de Metz sur Marie Sautet. Le Souvenir Français n’a pas dans ses habitudes d’inscrire des actions dans la Journée internationale des droits des femmes. Notre agenda mémoriel est le plus souvent celui des 1er et 2 novembre – […]

Voir l'article >
29 janvier 2021

Le Souvenir Français et le rapport de Benjamin Stora au président de la République

A la recherche des Morts pour la France Mais où sont passés les Morts pour la France ? Dans les 157 pages du rapport de Benjamin Stora consacré aux questions mémorielles portant sur la colonisation et la guerre d’Algérie, cette expression n’est pas à l’ordre jour. Elle n’est présente qu’à trois reprises, deux fois dans des […]

Voir l'article >
" alt="" class="img-fluid"/>
8 avril 2021

Le monument aux morts de Levallois-Perret labellisé Patrimoine d’intérêt régional en Île-de-France

En partenariat avec la Délégation Régionale de la Fondation du Patrimoine, Le Souvenir Français a pour projet de créer un parcours mémoriel en Ile-de-France consacré à la guerre de 1870-1871. Dans ce cadre, le monument aux morts de Levallois-Perret a été présenté à la labellisation Patrimoine d’intérêt régional de la région Ile-de-France par notre association […]

Voir l'article >
7 avril 2021

Billet d’humeur du Président Général

Le Monde et l’Audace Mémorielle. Le 4 mars 2021, Le Monde consacrait son éditorial au rapport de Benjamin Stora, sous le titre « France-Algérie, poursuivre sur la voie de la vérité ». L’ensemble de l’article est centré sur le devoir de vérité que doit accomplir la France, « même en l’absence de réciprocité algérienne ».   Le rapport Stora […]

Voir l'article >
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Billet d’humeur du Président Général

7 avril 2021

Le musée Paul Fontan à Aignan (Gers)

Né en 1880, Paul Fontan intègre l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr en 1900, il est nommé sous-lieutenant en 1902, au sein du 157e Régiment d’Infanterie (RI), puis en 1904 lieutenant. A partir de 1908, Paul Fontan rentre dans la Gendarmerie, d’abord en Gendarmerie départementale, à Mauléon (anciennement dans les Basses-Pyrénées), puis en 1912, il rejoint le 2e bataillon du régiment d’infanterie de la Garde Républicaine. A partir de 1914, il est détaché volontaire au 99e RI pour toute la durée de la guerre. Il est nommé capitaine, à titre provisoire, en octobre 1914, puis commandant de compagnie la même année. Il est tué le 18 décembre 1914, à Fay, dans la Somme.

Déjà cité à l’ordre du 14e corps d’Armée en 1904, et décoré de la Médaille d’Honneur à deux reprises (bronze puis or) pour acte de courage et de dévouement, en 1904 et 1912, il est alors cité, à titre posthume, à l’ordre de l’Armée et fait chevalier de la Légion d’Honneur.

Il est parrain de la 101e promotion (1996-1997) des Elèves officiers de Gendarmerie. Les casernes de Gendarmerie d’Aignan, où il est né, et de Villers-Bretonneux, où il est mort, ont été baptisées de son nom.

La municipalité d’Aignan a mis à disposition un espace de 50 m² dans le bâtiment de l’ancienne Gendarmerie, abritant également l’office de tourisme afin d’honorer la mémoire du capitaine Fontan en présentant sa correspondance, des documents et des photographies relatifs à son parcours. Par ailleurs, l’association « Paul Fontan, Mousquetaire du 20e siècle » a été créée dans le même village.

La Souvenir Français a apporté son soutien moral et financier pour la réalisation de ce musée, participant à l’aménagement des pièces d’exposition et à l’achat de vitrines. Par ailleurs, le président du comité du Souvenir Français de Chaulnes, Marcel Queyrat, a écrit, avec Bruno Etévé, maire de Fay, un ouvrage sur la vie du capitaine Fontan, « Paul Fontan, un Mousquetaire dans les tranchées de la Somme« 

Pour l’achat du livre, s’adresser à Roland SOUSBIES « Le Moussat » 32290 SABAZAN – briland@wanadoo.fr

Articles récents

17 mars 2021

Les femmes, l’avenir du Souvenir Français

Discours du Président Général Serge Barcellini, lors de l’inauguration de l’exposition du musée de la Cour d’Or de Metz sur Marie Sautet. Le Souvenir Français n’a pas dans ses habitudes d’inscrire des actions dans la Journée internationale des droits des femmes. Notre agenda mémoriel est le plus souvent celui des 1er et 2 novembre – […]

Voir l'article >
29 janvier 2021

Le Souvenir Français et le rapport de Benjamin Stora au président de la République

A la recherche des Morts pour la France Mais où sont passés les Morts pour la France ? Dans les 157 pages du rapport de Benjamin Stora consacré aux questions mémorielles portant sur la colonisation et la guerre d’Algérie, cette expression n’est pas à l’ordre jour. Elle n’est présente qu’à trois reprises, deux fois dans des […]

Voir l'article >
" alt="" class="img-fluid"/>
8 avril 2021

Le monument aux morts de Levallois-Perret labellisé Patrimoine d’intérêt régional en Île-de-France

En partenariat avec la Délégation Régionale de la Fondation du Patrimoine, Le Souvenir Français a pour projet de créer un parcours mémoriel en Ile-de-France consacré à la guerre de 1870-1871. Dans ce cadre, le monument aux morts de Levallois-Perret a été présenté à la labellisation Patrimoine d’intérêt régional de la région Ile-de-France par notre association […]

Voir l'article >
7 avril 2021

Le monument du mois

Un monument pour les Morts pour la France disparus de la guerre d’Algérie Durant la guerre d’Algérie, plusieurs centaines de militaires français sont portés disparus. Leurs familles ignorent bien souvent les circonstances de leur disparition, et par absence des corps, n’ont pas pu « faire leur deuil ». Créée en 2014, l’association SOLDIS Algérie, présidée par le […]

Voir l'article >