Le monument à la mémoire d’Eugène Odent, Maire de Senlis

27 mars 2018

Eugène Odent, maire de Senlis, élu en 1912, a été arrêté par des troupes allemandes le 2 septembre 1914.  Le matin même, les batteries françaises avaient repoussé plusieurs assauts allemands avant de quitter Senlis. Le maire reste à l’hôtel de ville malgré les combats qui s’approchent. Les Allemands passent par la ville et prennent plusieurs otages dont le maire qu’ils poussent devant leur ligne. Ayant touché plusieurs otages, les Français arrêtent de tirer. Néanmoins, un combat se déclenche et les Allemands reculent dans la ville.  Le maire, rendu responsable par un officier allemand du zèle des troupes françaises, est exécuté avec six autres otages à Chamant, village proche de Senlis. La ville de Senlis est incendiée. Les sept fusillés sont enterrés sur place. La dépouille d’Eugène Odent rejoint le cimetière de la ville de Senlis le 12 septembre 1914.  L’exécution du maire est retranscrite dans l’acte d’état civil comme « tué à l’ennemi dans l’exercice de ses fonctions ».

En 1927, Le Souvenir Français a élevé un monument en hommage aux otages sur le lieu de leur exécution. Financé par souscription publique, il porte l’inscription : »Passant arrête-toi et souviens-toi. Dans ce champ ont été fusillés par les Allemands, le 2 septembre 1914, comme otages de la ville de Senlis, Eugène Odent, maire de Senlis ; Emile Aubert, mégissier ; Jean Barbier, charretier ; Lucien Cottrau, garçon de café ; Pierre Dewerdt, chauffeur ; Jean-Baptiste Elysée Pommier, garçon boulanger et Arthur Rigault, tailleur de pierres ».

Contact : Christian Lucas, président du comité de Senlis, christian.lucas13@wanadoo.fr

 

Articles récents

17 mars 2021

Les femmes, l’avenir du Souvenir Français

Discours du Président Général Serge Barcellini, lors de l’inauguration de l’exposition du musée de la Cour d’Or de Metz sur Marie Sautet. Le Souvenir Français n’a pas dans ses habitudes d’inscrire des actions dans la Journée internationale des droits des femmes. Notre agenda mémoriel est le plus souvent celui des 1er et 2 novembre – […]

Voir l'article >
29 janvier 2021

Le Souvenir Français et le rapport de Benjamin Stora au président de la République

A la recherche des Morts pour la France Mais où sont passés les Morts pour la France ? Dans les 157 pages du rapport de Benjamin Stora consacré aux questions mémorielles portant sur la colonisation et la guerre d’Algérie, cette expression n’est pas à l’ordre jour. Elle n’est présente qu’à trois reprises, deux fois dans des […]

Voir l'article >
" alt="" class="img-fluid"/>
8 avril 2021

Le monument aux morts de Levallois-Perret labellisé Patrimoine d’intérêt régional en Île-de-France

En partenariat avec la Délégation Régionale de la Fondation du Patrimoine, Le Souvenir Français a pour projet de créer un parcours mémoriel en Ile-de-France consacré à la guerre de 1870-1871. Dans ce cadre, le monument aux morts de Levallois-Perret a été présenté à la labellisation Patrimoine d’intérêt régional de la région Ile-de-France par notre association […]

Voir l'article >
7 avril 2021

Billet d’humeur du Président Général

Le Monde et l’Audace Mémorielle. Le 4 mars 2021, Le Monde consacrait son éditorial au rapport de Benjamin Stora, sous le titre « France-Algérie, poursuivre sur la voie de la vérité ». L’ensemble de l’article est centré sur le devoir de vérité que doit accomplir la France, « même en l’absence de réciprocité algérienne ».   Le rapport Stora […]

Voir l'article >
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Billet d’humeur du Président Général

7 avril 2021

Eugène Odent, maire de Senlis, élu en 1912, a été arrêté par des troupes allemandes le 2 septembre 1914.  Le matin même, les batteries françaises avaient repoussé plusieurs assauts allemands avant de quitter Senlis. Le maire reste à l’hôtel de ville malgré les combats qui s’approchent. Les Allemands passent par la ville et prennent plusieurs otages dont le maire qu’ils poussent devant leur ligne. Ayant touché plusieurs otages, les Français arrêtent de tirer. Néanmoins, un combat se déclenche et les Allemands reculent dans la ville.  Le maire, rendu responsable par un officier allemand du zèle des troupes françaises, est exécuté avec six autres otages à Chamant, village proche de Senlis. La ville de Senlis est incendiée. Les sept fusillés sont enterrés sur place. La dépouille d’Eugène Odent rejoint le cimetière de la ville de Senlis le 12 septembre 1914.  L’exécution du maire est retranscrite dans l’acte d’état civil comme « tué à l’ennemi dans l’exercice de ses fonctions ».

En 1927, Le Souvenir Français a élevé un monument en hommage aux otages sur le lieu de leur exécution. Financé par souscription publique, il porte l’inscription : »Passant arrête-toi et souviens-toi. Dans ce champ ont été fusillés par les Allemands, le 2 septembre 1914, comme otages de la ville de Senlis, Eugène Odent, maire de Senlis ; Emile Aubert, mégissier ; Jean Barbier, charretier ; Lucien Cottrau, garçon de café ; Pierre Dewerdt, chauffeur ; Jean-Baptiste Elysée Pommier, garçon boulanger et Arthur Rigault, tailleur de pierres ».

Contact : Christian Lucas, président du comité de Senlis, christian.lucas13@wanadoo.fr

 

Articles récents

17 mars 2021

Les femmes, l’avenir du Souvenir Français

Discours du Président Général Serge Barcellini, lors de l’inauguration de l’exposition du musée de la Cour d’Or de Metz sur Marie Sautet. Le Souvenir Français n’a pas dans ses habitudes d’inscrire des actions dans la Journée internationale des droits des femmes. Notre agenda mémoriel est le plus souvent celui des 1er et 2 novembre – […]

Voir l'article >
29 janvier 2021

Le Souvenir Français et le rapport de Benjamin Stora au président de la République

A la recherche des Morts pour la France Mais où sont passés les Morts pour la France ? Dans les 157 pages du rapport de Benjamin Stora consacré aux questions mémorielles portant sur la colonisation et la guerre d’Algérie, cette expression n’est pas à l’ordre jour. Elle n’est présente qu’à trois reprises, deux fois dans des […]

Voir l'article >
" alt="" class="img-fluid"/>
8 avril 2021

Le monument aux morts de Levallois-Perret labellisé Patrimoine d’intérêt régional en Île-de-France

En partenariat avec la Délégation Régionale de la Fondation du Patrimoine, Le Souvenir Français a pour projet de créer un parcours mémoriel en Ile-de-France consacré à la guerre de 1870-1871. Dans ce cadre, le monument aux morts de Levallois-Perret a été présenté à la labellisation Patrimoine d’intérêt régional de la région Ile-de-France par notre association […]

Voir l'article >
7 avril 2021

Le monument du mois

Un monument pour les Morts pour la France disparus de la guerre d’Algérie Durant la guerre d’Algérie, plusieurs centaines de militaires français sont portés disparus. Leurs familles ignorent bien souvent les circonstances de leur disparition, et par absence des corps, n’ont pas pu « faire leur deuil ». Créée en 2014, l’association SOLDIS Algérie, présidée par le […]

Voir l'article >