Les monuments du mois

3 septembre 2020

A. Le Chemin de mémoire en Corée

En 1995, Alain Nass, actuel délégué général du Souvenir Français pour la Corée s’est chargé de la mise en valeur et de la sortie de l’oubli de la guerre de Corée de notre histoire militaire en Corée.  Choqué lors d’une commémoration américaine sur le site de Chipyong-ni, au cours de laquelle le Bataillon français de l’ONU, pourtant clé de la victoire, n’était pas mentionné, il a commencé ses recherches documentaires et historiques avec les Anciens du Bataillon Français et leur Association.

Ces démarches ont abouti quand Alain Nass est nommé Attaché de Défense en Corée du Sud. De 2006 à 2010 il crée un chemin de mémoire de la guerre de Corée, mettant en valeur l’engagement français.

La première installation était le monument français au carré militaire français du cimetière des Nations-Unies de Busan.

Il reproduit la plaque Corée apposée sous l’Arc de Triomphe en 2004.

17 monuments, stèles et plaques ont ensuite été inaugurés sur 10 sites de mémoire, intégrés en un « Chemin de la Mémoire du bataillon français de l’ONU ».

Télécharger la brochure présentant ces lieux de mémoire : https://kr.ambafrance.org/IMG/pdf/brochure-chemin_de_memoire.pdf?4902/9dd1bce8975e821a7d325ed0fd8c875c30d14ef4

B. Le mémorial dédié aux 450 Morbihannais « Morts pour la France » en Indochine et en Corée

Ce mémorial, érigé par la délégation générale du Souvenir Français pour le Morbihan à Lauzach a d’abord eu la vocation d’honorer les « Morts pour la France » en Indochine. Le site de Lauzach a été choisi car sept soldats originaires de cette commune ont participé à la guerre d’Indochine. Trois d’entre eux y sont « Morts pour la France ».

En 2002, la délégation du Souvenir Français s’est rapprochée de l’Amicale des anciens du bataillon de Corée afin d’associer le souvenir des Morbihannais tombés en Corée à celui de leurs camarades tués en Indochine. Ce rapprochement est d’autant plus justifié que le Bataillon a combattu en Indochine après la guerre de Corée. Un monument composé d’une carte de Corée d’environ 2,50 mètres de hauteur, sculpté dans un bloc de granit a été érigé. Il porte le nom des neuf Morbihannais tombés pendant le conflit.

Cette structure est complétée par un espace pédagogique composé de quatre panneaux retraçant l’action du bataillon. L’espace pédagogique situé dans le prolongement de celui de l’Indochine est relié à la stèle de Corée par un cheminement gravillonné fermant ainsi le site.

Liste des noms inscrits sur le monument de la guerre de Corée :

1 CHAUVIN Henri Jules Marie
2 COEFFIC Georges
3 CORVEZ Roger Pierre Marie
4 FOUILLEN Louis Marie
5 JARDIN André Fernand
6 LEBRETONNIC Aimé Joseph
7 LEMAITRE André Louis
8 ROBIN Mathurin Joseph Marie
9 SERRE Léon Robert

Articles récents

17 mars 2021

Les femmes, l’avenir du Souvenir Français

Discours du Président Général Serge Barcellini, lors de l’inauguration de l’exposition du musée de la Cour d’Or de Metz sur Marie Sautet. Le Souvenir Français n’a pas dans ses habitudes d’inscrire des actions dans la Journée internationale des droits des femmes. Notre agenda mémoriel est le plus souvent celui des 1er et 2 novembre – […]

Voir l'article >
29 janvier 2021

Le Souvenir Français et le rapport de Benjamin Stora au président de la République

A la recherche des Morts pour la France Mais où sont passés les Morts pour la France ? Dans les 157 pages du rapport de Benjamin Stora consacré aux questions mémorielles portant sur la colonisation et la guerre d’Algérie, cette expression n’est pas à l’ordre jour. Elle n’est présente qu’à trois reprises, deux fois dans des […]

Voir l'article >
" alt="" class="img-fluid"/>
8 avril 2021

Le monument aux morts de Levallois-Perret labellisé Patrimoine d’intérêt régional en Île-de-France

En partenariat avec la Délégation Régionale de la Fondation du Patrimoine, Le Souvenir Français a pour projet de créer un parcours mémoriel en Ile-de-France consacré à la guerre de 1870-1871. Dans ce cadre, le monument aux morts de Levallois-Perret a été présenté à la labellisation Patrimoine d’intérêt régional de la région Ile-de-France par notre association […]

Voir l'article >
7 avril 2021

Billet d’humeur du Président Général

Le Monde et l’Audace Mémorielle. Le 4 mars 2021, Le Monde consacrait son éditorial au rapport de Benjamin Stora, sous le titre « France-Algérie, poursuivre sur la voie de la vérité ». L’ensemble de l’article est centré sur le devoir de vérité que doit accomplir la France, « même en l’absence de réciprocité algérienne ».   Le rapport Stora […]

Voir l'article >
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Billet d’humeur du Président Général

7 avril 2021

A. Le Chemin de mémoire en Corée

En 1995, Alain Nass, actuel délégué général du Souvenir Français pour la Corée s’est chargé de la mise en valeur et de la sortie de l’oubli de la guerre de Corée de notre histoire militaire en Corée.  Choqué lors d’une commémoration américaine sur le site de Chipyong-ni, au cours de laquelle le Bataillon français de l’ONU, pourtant clé de la victoire, n’était pas mentionné, il a commencé ses recherches documentaires et historiques avec les Anciens du Bataillon Français et leur Association.

Ces démarches ont abouti quand Alain Nass est nommé Attaché de Défense en Corée du Sud. De 2006 à 2010 il crée un chemin de mémoire de la guerre de Corée, mettant en valeur l’engagement français.

La première installation était le monument français au carré militaire français du cimetière des Nations-Unies de Busan.

Il reproduit la plaque Corée apposée sous l’Arc de Triomphe en 2004.

17 monuments, stèles et plaques ont ensuite été inaugurés sur 10 sites de mémoire, intégrés en un « Chemin de la Mémoire du bataillon français de l’ONU ».

Télécharger la brochure présentant ces lieux de mémoire : https://kr.ambafrance.org/IMG/pdf/brochure-chemin_de_memoire.pdf?4902/9dd1bce8975e821a7d325ed0fd8c875c30d14ef4

B. Le mémorial dédié aux 450 Morbihannais « Morts pour la France » en Indochine et en Corée

Ce mémorial, érigé par la délégation générale du Souvenir Français pour le Morbihan à Lauzach a d’abord eu la vocation d’honorer les « Morts pour la France » en Indochine. Le site de Lauzach a été choisi car sept soldats originaires de cette commune ont participé à la guerre d’Indochine. Trois d’entre eux y sont « Morts pour la France ».

En 2002, la délégation du Souvenir Français s’est rapprochée de l’Amicale des anciens du bataillon de Corée afin d’associer le souvenir des Morbihannais tombés en Corée à celui de leurs camarades tués en Indochine. Ce rapprochement est d’autant plus justifié que le Bataillon a combattu en Indochine après la guerre de Corée. Un monument composé d’une carte de Corée d’environ 2,50 mètres de hauteur, sculpté dans un bloc de granit a été érigé. Il porte le nom des neuf Morbihannais tombés pendant le conflit.

Cette structure est complétée par un espace pédagogique composé de quatre panneaux retraçant l’action du bataillon. L’espace pédagogique situé dans le prolongement de celui de l’Indochine est relié à la stèle de Corée par un cheminement gravillonné fermant ainsi le site.

Liste des noms inscrits sur le monument de la guerre de Corée :

1 CHAUVIN Henri Jules Marie
2 COEFFIC Georges
3 CORVEZ Roger Pierre Marie
4 FOUILLEN Louis Marie
5 JARDIN André Fernand
6 LEBRETONNIC Aimé Joseph
7 LEMAITRE André Louis
8 ROBIN Mathurin Joseph Marie
9 SERRE Léon Robert

Articles récents

17 mars 2021

Les femmes, l’avenir du Souvenir Français

Discours du Président Général Serge Barcellini, lors de l’inauguration de l’exposition du musée de la Cour d’Or de Metz sur Marie Sautet. Le Souvenir Français n’a pas dans ses habitudes d’inscrire des actions dans la Journée internationale des droits des femmes. Notre agenda mémoriel est le plus souvent celui des 1er et 2 novembre – […]

Voir l'article >
29 janvier 2021

Le Souvenir Français et le rapport de Benjamin Stora au président de la République

A la recherche des Morts pour la France Mais où sont passés les Morts pour la France ? Dans les 157 pages du rapport de Benjamin Stora consacré aux questions mémorielles portant sur la colonisation et la guerre d’Algérie, cette expression n’est pas à l’ordre jour. Elle n’est présente qu’à trois reprises, deux fois dans des […]

Voir l'article >
" alt="" class="img-fluid"/>
8 avril 2021

Le monument aux morts de Levallois-Perret labellisé Patrimoine d’intérêt régional en Île-de-France

En partenariat avec la Délégation Régionale de la Fondation du Patrimoine, Le Souvenir Français a pour projet de créer un parcours mémoriel en Ile-de-France consacré à la guerre de 1870-1871. Dans ce cadre, le monument aux morts de Levallois-Perret a été présenté à la labellisation Patrimoine d’intérêt régional de la région Ile-de-France par notre association […]

Voir l'article >
7 avril 2021

Le monument du mois

Un monument pour les Morts pour la France disparus de la guerre d’Algérie Durant la guerre d’Algérie, plusieurs centaines de militaires français sont portés disparus. Leurs familles ignorent bien souvent les circonstances de leur disparition, et par absence des corps, n’ont pas pu « faire leur deuil ». Créée en 2014, l’association SOLDIS Algérie, présidée par le […]

Voir l'article >