Les monuments du mois

3 septembre 2020

A. Le Chemin de mémoire en Corée

En 1995, Alain Nass, actuel délégué général du Souvenir Français pour la Corée s’est chargé de la mise en valeur et de la sortie de l’oubli de la guerre de Corée de notre histoire militaire en Corée.  Choqué lors d’une commémoration américaine sur le site de Chipyong-ni, au cours de laquelle le Bataillon français de l’ONU, pourtant clé de la victoire, n’était pas mentionné, il a commencé ses recherches documentaires et historiques avec les Anciens du Bataillon Français et leur Association.

Ces démarches ont abouti quand Alain Nass est nommé Attaché de Défense en Corée du Sud. De 2006 à 2010 il crée un chemin de mémoire de la guerre de Corée, mettant en valeur l’engagement français.

La première installation était le monument français au carré militaire français du cimetière des Nations-Unies de Busan.

Il reproduit la plaque Corée apposée sous l’Arc de Triomphe en 2004.

17 monuments, stèles et plaques ont ensuite été inaugurés sur 10 sites de mémoire, intégrés en un « Chemin de la Mémoire du bataillon français de l’ONU ».

Télécharger la brochure présentant ces lieux de mémoire : https://kr.ambafrance.org/IMG/pdf/brochure-chemin_de_memoire.pdf?4902/9dd1bce8975e821a7d325ed0fd8c875c30d14ef4

B. Le mémorial dédié aux 450 Morbihannais « Morts pour la France » en Indochine et en Corée

Ce mémorial, érigé par la délégation générale du Souvenir Français pour le Morbihan à Lauzach a d’abord eu la vocation d’honorer les « Morts pour la France » en Indochine. Le site de Lauzach a été choisi car sept soldats originaires de cette commune ont participé à la guerre d’Indochine. Trois d’entre eux y sont « Morts pour la France ».

En 2002, la délégation du Souvenir Français s’est rapprochée de l’Amicale des anciens du bataillon de Corée afin d’associer le souvenir des Morbihannais tombés en Corée à celui de leurs camarades tués en Indochine. Ce rapprochement est d’autant plus justifié que le Bataillon a combattu en Indochine après la guerre de Corée. Un monument composé d’une carte de Corée d’environ 2,50 mètres de hauteur, sculpté dans un bloc de granit a été érigé. Il porte le nom des neuf Morbihannais tombés pendant le conflit.

Cette structure est complétée par un espace pédagogique composé de quatre panneaux retraçant l’action du bataillon. L’espace pédagogique situé dans le prolongement de celui de l’Indochine est relié à la stèle de Corée par un cheminement gravillonné fermant ainsi le site.

Liste des noms inscrits sur le monument de la guerre de Corée :

1 CHAUVIN Henri Jules Marie
2 COEFFIC Georges
3 CORVEZ Roger Pierre Marie
4 FOUILLEN Louis Marie
5 JARDIN André Fernand
6 LEBRETONNIC Aimé Joseph
7 LEMAITRE André Louis
8 ROBIN Mathurin Joseph Marie
9 SERRE Léon Robert

Articles récents

18 mars 2022

Le Monument funéraire du sergent pilote André Louis TACHARD, « Mort pour la France » est menacé : il va être vendu aux enchères

  L’Hôtel des ventes de Montpellier propose la vente aux enchères, le 26 mars 2022, de quatre-vingts objets de la collection Jeanne TACHARD, dont le monument funéraire installé sur la sépulture d’André Louis TACHARD, située au cimetière du Montparnasse à Paris. André Louis TACHARD, architecte avant sa mobilisation en 1914, sergent pilote au 2e Groupe […]

Voir l'article >
25 février 2022

La mémoire de la guerre d’Algérie. Comment bien refermer la boite à chagrin ?

Le 27 août 1961, évoquant la guerre d’Algérie, le général de Gaulle confia à Hervé Alphand « il faut nous débarrasser de cette boite à chagrin où nous engloutissons pour rien nos énergies et qui nous attire toutes sortes de difficultés sur tous les plans. »

Voir l'article >
3 février 2022

Communiqué du Président général du Souvenir Français

La vandalisation des monuments dans les départements d’Outre-Mer se poursuit. Lorsque le monument de Joséphine de Beauharnais a été décapité, la majorité des Français sont restés silencieux. Elle était la première épouse de « l’horrible » Napoléon qui avait rétabli l’esclavage. Lorsque le monument de Schoelcher a été vandalisé, la majorité des Français sont restés silencieux. Qui […]

Voir l'article >
17 mars 2021

La revue du Souvenir Français

Vous n’êtes pas abonnés à la revue nationale mais certains textes ou articles vous intéressent ? Tous les trimestres, nous vous indiquons le sommaire de la revue à paraître (Janvier, avril, juillet et octobre). Si vous souhaitez la recevoir occasionnellement sans vous abonner, après avoir repéré un article qui vous plaisait, vous pouvez la commander […]

Voir l'article >
22 juin 2022

Sous les projecteurs

En juillet, Le Souvenir Français souhaite mettre en lumière l’année 1942, une année tragique et une année d’espérance. 1 – Un hommage aux victimes du Vel d’Hiv Le 15 mai 2022, Le Président général du Souvenir Français et le Grand Rabbin de France Haïm Korsia, secrétaire général du Souvenir Français se sont rendus au cimetière […]

Voir l'article >

Agenda du mois

Comme tous les ans depuis 2017, Le Souvenir Français rend hommage aux Présidents de la République décédés. Ce choix est d’abord celui d’une association placée sous le haut patronage de ceux qui incarnent l’Etat. Le 1er février 1906, le Président Emile Loubet signe le décret reconnaissant l’utilité publique du Souvenir Français. Ce Président qui avait […]

Voir l'article >
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Les monuments du mois

3 septembre 2020

A. Le Chemin de mémoire en Corée

En 1995, Alain Nass, actuel délégué général du Souvenir Français pour la Corée s’est chargé de la mise en valeur et de la sortie de l’oubli de la guerre de Corée de notre histoire militaire en Corée.  Choqué lors d’une commémoration américaine sur le site de Chipyong-ni, au cours de laquelle le Bataillon français de l’ONU, pourtant clé de la victoire, n’était pas mentionné, il a commencé ses recherches documentaires et historiques avec les Anciens du Bataillon Français et leur Association.

Ces démarches ont abouti quand Alain Nass est nommé Attaché de Défense en Corée du Sud. De 2006 à 2010 il crée un chemin de mémoire de la guerre de Corée, mettant en valeur l’engagement français.

La première installation était le monument français au carré militaire français du cimetière des Nations-Unies de Busan.

Il reproduit la plaque Corée apposée sous l’Arc de Triomphe en 2004.

17 monuments, stèles et plaques ont ensuite été inaugurés sur 10 sites de mémoire, intégrés en un « Chemin de la Mémoire du bataillon français de l’ONU ».

Télécharger la brochure présentant ces lieux de mémoire : https://kr.ambafrance.org/IMG/pdf/brochure-chemin_de_memoire.pdf?4902/9dd1bce8975e821a7d325ed0fd8c875c30d14ef4

B. Le mémorial dédié aux 450 Morbihannais « Morts pour la France » en Indochine et en Corée

Ce mémorial, érigé par la délégation générale du Souvenir Français pour le Morbihan à Lauzach a d’abord eu la vocation d’honorer les « Morts pour la France » en Indochine. Le site de Lauzach a été choisi car sept soldats originaires de cette commune ont participé à la guerre d’Indochine. Trois d’entre eux y sont « Morts pour la France ».

En 2002, la délégation du Souvenir Français s’est rapprochée de l’Amicale des anciens du bataillon de Corée afin d’associer le souvenir des Morbihannais tombés en Corée à celui de leurs camarades tués en Indochine. Ce rapprochement est d’autant plus justifié que le Bataillon a combattu en Indochine après la guerre de Corée. Un monument composé d’une carte de Corée d’environ 2,50 mètres de hauteur, sculpté dans un bloc de granit a été érigé. Il porte le nom des neuf Morbihannais tombés pendant le conflit.

Cette structure est complétée par un espace pédagogique composé de quatre panneaux retraçant l’action du bataillon. L’espace pédagogique situé dans le prolongement de celui de l’Indochine est relié à la stèle de Corée par un cheminement gravillonné fermant ainsi le site.

Liste des noms inscrits sur le monument de la guerre de Corée :

1 CHAUVIN Henri Jules Marie
2 COEFFIC Georges
3 CORVEZ Roger Pierre Marie
4 FOUILLEN Louis Marie
5 JARDIN André Fernand
6 LEBRETONNIC Aimé Joseph
7 LEMAITRE André Louis
8 ROBIN Mathurin Joseph Marie
9 SERRE Léon Robert

Articles récents

18 mars 2022

Le Monument funéraire du sergent pilote André Louis TACHARD, « Mort pour la France » est menacé : il va être vendu aux enchères

  L’Hôtel des ventes de Montpellier propose la vente aux enchères, le 26 mars 2022, de quatre-vingts objets de la collection Jeanne TACHARD, dont le monument funéraire installé sur la sépulture d’André Louis TACHARD, située au cimetière du Montparnasse à Paris. André Louis TACHARD, architecte avant sa mobilisation en 1914, sergent pilote au 2e Groupe […]

Voir l'article >
25 février 2022

La mémoire de la guerre d’Algérie. Comment bien refermer la boite à chagrin ?

Le 27 août 1961, évoquant la guerre d’Algérie, le général de Gaulle confia à Hervé Alphand « il faut nous débarrasser de cette boite à chagrin où nous engloutissons pour rien nos énergies et qui nous attire toutes sortes de difficultés sur tous les plans. »

Voir l'article >
3 février 2022

Communiqué du Président général du Souvenir Français

La vandalisation des monuments dans les départements d’Outre-Mer se poursuit. Lorsque le monument de Joséphine de Beauharnais a été décapité, la majorité des Français sont restés silencieux. Elle était la première épouse de « l’horrible » Napoléon qui avait rétabli l’esclavage. Lorsque le monument de Schoelcher a été vandalisé, la majorité des Français sont restés silencieux. Qui […]

Voir l'article >
17 mars 2021

La revue du Souvenir Français

Vous n’êtes pas abonnés à la revue nationale mais certains textes ou articles vous intéressent ? Tous les trimestres, nous vous indiquons le sommaire de la revue à paraître (Janvier, avril, juillet et octobre). Si vous souhaitez la recevoir occasionnellement sans vous abonner, après avoir repéré un article qui vous plaisait, vous pouvez la commander […]

Voir l'article >
22 juin 2022

Sous les projecteurs

En juillet, Le Souvenir Français souhaite mettre en lumière l’année 1942, une année tragique et une année d’espérance. 1 – Un hommage aux victimes du Vel d’Hiv Le 15 mai 2022, Le Président général du Souvenir Français et le Grand Rabbin de France Haïm Korsia, secrétaire général du Souvenir Français se sont rendus au cimetière […]

Voir l'article >

Agenda du mois

Comme tous les ans depuis 2017, Le Souvenir Français rend hommage aux Présidents de la République décédés. Ce choix est d’abord celui d’une association placée sous le haut patronage de ceux qui incarnent l’Etat. Le 1er février 1906, le Président Emile Loubet signe le décret reconnaissant l’utilité publique du Souvenir Français. Ce Président qui avait […]

Voir l'article >