Le sport au service de la mémoire

25 février 2017

SONY DSC

Depuis quelques années, le sport s’est imposé comme un vecteur de mémoire. On ne compte plus les tournois labellisés « Bleuet de France », les trails sur les champs de bataille, les épreuves sportives qui accompagnent une cérémonie.

Ce que l’on sait moins, c’est que l’Association Rhin et Danube fut en son temps pilote en la matière.

Aujourd’hui, quelques initiatives prises en charge par le Souvenir Français survivent. Il en est ainsi du tournoi de judo Rhin et Danube dans l’Orne.

Ce tournoi a une histoire

Il a été créé en 1990 par le président de l’association Rhin et Danube, Yves Bundi.

Il s’est imposé comme un moment incontournable du partenariat sport-mémoire ; 26 éditions ont été organisées, la 27e aura lieu le 18 avril 2017.

Chaque année, plus de 20 équipes de judo concourent (23 en 2016) ce qui représente plus de 150 judokas originaires de l’Orne, du Calvados, de la Manche, de la Sarthe et de l’Eure et Loir.

En 2000, Le Souvenir Français a pris le relais de Rhin et Danube tout en conservant la dénomination du tournoi afin de respecter l’enracinement mémoriel de ce challenge. Cette année encore, la mémoire de la 1ère armée sera à l’honneur.

Contact : M. Yves DUPREZ, délégué général du Souvenir Français pour l’Orne, yves_duprez@orange.fr

Articles récents

17 mars 2021

Les femmes, l’avenir du Souvenir Français

Discours du Président Général Serge Barcellini, lors de l’inauguration de l’exposition du musée de la Cour d’Or de Metz sur Marie Sautet. Le Souvenir Français n’a pas dans ses habitudes d’inscrire des actions dans la Journée internationale des droits des femmes. Notre agenda mémoriel est le plus souvent celui des 1er et 2 novembre – […]

Voir l'article >
29 janvier 2021

Le Souvenir Français et le rapport de Benjamin Stora au président de la République

A la recherche des Morts pour la France Mais où sont passés les Morts pour la France ? Dans les 157 pages du rapport de Benjamin Stora consacré aux questions mémorielles portant sur la colonisation et la guerre d’Algérie, cette expression n’est pas à l’ordre jour. Elle n’est présente qu’à trois reprises, deux fois dans des […]

Voir l'article >
" alt="" class="img-fluid"/>
8 avril 2021

Le monument aux morts de Levallois-Perret labellisé Patrimoine d’intérêt régional en Île-de-France

En partenariat avec la Délégation Régionale de la Fondation du Patrimoine, Le Souvenir Français a pour projet de créer un parcours mémoriel en Ile-de-France consacré à la guerre de 1870-1871. Dans ce cadre, le monument aux morts de Levallois-Perret a été présenté à la labellisation Patrimoine d’intérêt régional de la région Ile-de-France par notre association […]

Voir l'article >
7 avril 2021

Billet d’humeur du Président Général

Le Monde et l’Audace Mémorielle. Le 4 mars 2021, Le Monde consacrait son éditorial au rapport de Benjamin Stora, sous le titre « France-Algérie, poursuivre sur la voie de la vérité ». L’ensemble de l’article est centré sur le devoir de vérité que doit accomplir la France, « même en l’absence de réciprocité algérienne ».   Le rapport Stora […]

Voir l'article >
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Billet d’humeur du Président Général

7 avril 2021

SONY DSC

Depuis quelques années, le sport s’est imposé comme un vecteur de mémoire. On ne compte plus les tournois labellisés « Bleuet de France », les trails sur les champs de bataille, les épreuves sportives qui accompagnent une cérémonie.

Ce que l’on sait moins, c’est que l’Association Rhin et Danube fut en son temps pilote en la matière.

Aujourd’hui, quelques initiatives prises en charge par le Souvenir Français survivent. Il en est ainsi du tournoi de judo Rhin et Danube dans l’Orne.

Ce tournoi a une histoire

Il a été créé en 1990 par le président de l’association Rhin et Danube, Yves Bundi.

Il s’est imposé comme un moment incontournable du partenariat sport-mémoire ; 26 éditions ont été organisées, la 27e aura lieu le 18 avril 2017.

Chaque année, plus de 20 équipes de judo concourent (23 en 2016) ce qui représente plus de 150 judokas originaires de l’Orne, du Calvados, de la Manche, de la Sarthe et de l’Eure et Loir.

En 2000, Le Souvenir Français a pris le relais de Rhin et Danube tout en conservant la dénomination du tournoi afin de respecter l’enracinement mémoriel de ce challenge. Cette année encore, la mémoire de la 1ère armée sera à l’honneur.

Contact : M. Yves DUPREZ, délégué général du Souvenir Français pour l’Orne, yves_duprez@orange.fr

Articles récents

17 mars 2021

Les femmes, l’avenir du Souvenir Français

Discours du Président Général Serge Barcellini, lors de l’inauguration de l’exposition du musée de la Cour d’Or de Metz sur Marie Sautet. Le Souvenir Français n’a pas dans ses habitudes d’inscrire des actions dans la Journée internationale des droits des femmes. Notre agenda mémoriel est le plus souvent celui des 1er et 2 novembre – […]

Voir l'article >
29 janvier 2021

Le Souvenir Français et le rapport de Benjamin Stora au président de la République

A la recherche des Morts pour la France Mais où sont passés les Morts pour la France ? Dans les 157 pages du rapport de Benjamin Stora consacré aux questions mémorielles portant sur la colonisation et la guerre d’Algérie, cette expression n’est pas à l’ordre jour. Elle n’est présente qu’à trois reprises, deux fois dans des […]

Voir l'article >
" alt="" class="img-fluid"/>
8 avril 2021

Le monument aux morts de Levallois-Perret labellisé Patrimoine d’intérêt régional en Île-de-France

En partenariat avec la Délégation Régionale de la Fondation du Patrimoine, Le Souvenir Français a pour projet de créer un parcours mémoriel en Ile-de-France consacré à la guerre de 1870-1871. Dans ce cadre, le monument aux morts de Levallois-Perret a été présenté à la labellisation Patrimoine d’intérêt régional de la région Ile-de-France par notre association […]

Voir l'article >
7 avril 2021

Le monument du mois

Un monument pour les Morts pour la France disparus de la guerre d’Algérie Durant la guerre d’Algérie, plusieurs centaines de militaires français sont portés disparus. Leurs familles ignorent bien souvent les circonstances de leur disparition, et par absence des corps, n’ont pas pu « faire leur deuil ». Créée en 2014, l’association SOLDIS Algérie, présidée par le […]

Voir l'article >