Le monument du mois

1 décembre 2021

Le Monument de Moskova en Russie

Monument de Moskova

Le monument Napoléonien situé en Russie est un mémorial de la guerre de 1812. On le nomme le Monument de la Grande Armée de la bataille de Borodino, où eut lieu la bataille franco-russe de la Moskova qui opposa près de 121.000 soldats russes à environ 130.000 soldats de la Grande Armée dirigée par Napoléon. Près de 10.000 soldats napoléoniens tombèrent pendant cette bataille dont les généraux Montbrun, Caulaincourt, Compère et Plauzonne.

Le monument fut inauguré le 8 septembre 1912 à la date du centenaire de la bataille, à quelques encablures de la redoute de Schwardino, précisément là où se tenait Napoléon lors de la bataille. Le financement fut assuré par Le Souvenir Français en partenariat avec l’association de la Sabretache.

La création du monument fut l’objet de nombreux débats. Dans son ouvrage « Les Monuments Français du Centenaire de 1812 et les Cérémonies de Borodino et de Moscou » datant de 1912, le Colonel Fleury explique : « Quand à l’une des séances du Comité du Souvenir français, l’année dernière, fut envisagée l’opportunité d’élever des monuments en Russie, à l’occasion du centenaire de la campagne de 1812, nous ne nous faisions pas d’illusion sur la difficulté de la tâche. (…) Notre but n’était d’ailleurs pas de célébrer, en terre étrangère, cette victoire tactique de la Moskowa. Cette victoire a coûté, hélas, bien des larmes, et a été trop tôt suivie de cruelles journées. Ce que nous voulions surtout, c’était honorer les tombes de nos héros, de ces milliers de héros qui reposent là-bas, un peu partout, à Wilna, à Smolensk, aux bords de la Bérézina, comme dans les champs de Borodino ou au cimetière de Moscou. »

Le champ de Borodino rassemble de nombreux monuments russes, et un seul monument français. Le 2 septembre 2012, il fut intégré dans une grande reconstitution en présence de Vladimir Poutine et de Valérie Giscard d’Estaing. 3000 acteurs en costume d’époque armés de sabres et d’épées étaient présents.

L’une des dernières commémorations eut lieu le 26 août 2019, en présence des responsables du Souvenir Français en Russie. Parallèlement, le Délégué Général Adjoint du Souvenir Français pour la Russie, Monsieur Andrey Rumyanov, a pour objectif d’effectuer un saut en parachute avec la voile du Souvenir Français au-dessus du monument lors du centenaire de l’inauguration en 2022. Un geste fort qui rendrait hommage aux morts de la bataille et soulignerait la volonté du Souvenir Français de prolonger le bicentenaire de la période napoléonienne.

Articles récents

21 avril 2021

Message du Président Général Serge Barcellini suite au décès de Monsieur René Randrianja

Mesdames, Messieurs, Cher(e) ami(e), J’ai l’immense tristesse de vous faire part de la disparition brutale de René Randrianja dimanche dernier. René Randrianja avait rejoint notre conseil d’administration en septembre 2019. Il avait été président du CA de l’Association des anciens des Lycées Français du Monde. Il était un jeune homme plein d’avenir, il se plaisait […]

Voir l'article >
17 mars 2021

Les femmes, l’avenir du Souvenir Français

Discours du Président Général Serge Barcellini, lors de l’inauguration de l’exposition du musée de la Cour d’Or de Metz sur Marie Sautet. Le Souvenir Français n’a pas dans ses habitudes d’inscrire des actions dans la Journée internationale des droits des femmes. Notre agenda mémoriel est le plus souvent celui des 1er et 2 novembre – […]

Voir l'article >
29 janvier 2021

Le Souvenir Français et le rapport de Benjamin Stora au président de la République

A la recherche des Morts pour la France Mais où sont passés les Morts pour la France ? Dans les 157 pages du rapport de Benjamin Stora consacré aux questions mémorielles portant sur la colonisation et la guerre d’Algérie, cette expression n’est pas à l’ordre jour. Elle n’est présente qu’à trois reprises, deux fois dans des […]

Voir l'article >
4 janvier 2022

Sous les projecteurs

La prix littéraire du CAR Le Souvenir Français a fusionné en 2015 avec le Comité d’Action de la Résistance, à la demande de son dernier président, le docteur Pierre Morel. Dans le cadre de cette fusion, Le Souvenir Français s’est engagé à perpétuer l’organisation du Prix littéraire de la Résistance, visant à honorer les écrivains […]

Voir l'article >

Nos partenaires

Les associations qui ont fusionné avec Le Souvenir Français De nombreuses associations ont fusionné avec Le Souvenir Français depuis plus de 20 ans. Parmi elles : – Amicale des Anciens du 6e Régiment d’Infanterie – Rhin et Dabube – Association du 11 novembre 1940 – Association des Anciens Combattants du Corps Expéditionnaire en Italie (1943-1944) – […]

Voir l'article >
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Nos partenaires

4 janvier 2022

Le Monument de Moskova en Russie

Monument de Moskova

Le monument Napoléonien situé en Russie est un mémorial de la guerre de 1812. On le nomme le Monument de la Grande Armée de la bataille de Borodino, où eut lieu la bataille franco-russe de la Moskova qui opposa près de 121.000 soldats russes à environ 130.000 soldats de la Grande Armée dirigée par Napoléon. Près de 10.000 soldats napoléoniens tombèrent pendant cette bataille dont les généraux Montbrun, Caulaincourt, Compère et Plauzonne.

Le monument fut inauguré le 8 septembre 1912 à la date du centenaire de la bataille, à quelques encablures de la redoute de Schwardino, précisément là où se tenait Napoléon lors de la bataille. Le financement fut assuré par Le Souvenir Français en partenariat avec l’association de la Sabretache.

La création du monument fut l’objet de nombreux débats. Dans son ouvrage « Les Monuments Français du Centenaire de 1812 et les Cérémonies de Borodino et de Moscou » datant de 1912, le Colonel Fleury explique : « Quand à l’une des séances du Comité du Souvenir français, l’année dernière, fut envisagée l’opportunité d’élever des monuments en Russie, à l’occasion du centenaire de la campagne de 1812, nous ne nous faisions pas d’illusion sur la difficulté de la tâche. (…) Notre but n’était d’ailleurs pas de célébrer, en terre étrangère, cette victoire tactique de la Moskowa. Cette victoire a coûté, hélas, bien des larmes, et a été trop tôt suivie de cruelles journées. Ce que nous voulions surtout, c’était honorer les tombes de nos héros, de ces milliers de héros qui reposent là-bas, un peu partout, à Wilna, à Smolensk, aux bords de la Bérézina, comme dans les champs de Borodino ou au cimetière de Moscou. »

Le champ de Borodino rassemble de nombreux monuments russes, et un seul monument français. Le 2 septembre 2012, il fut intégré dans une grande reconstitution en présence de Vladimir Poutine et de Valérie Giscard d’Estaing. 3000 acteurs en costume d’époque armés de sabres et d’épées étaient présents.

L’une des dernières commémorations eut lieu le 26 août 2019, en présence des responsables du Souvenir Français en Russie. Parallèlement, le Délégué Général Adjoint du Souvenir Français pour la Russie, Monsieur Andrey Rumyanov, a pour objectif d’effectuer un saut en parachute avec la voile du Souvenir Français au-dessus du monument lors du centenaire de l’inauguration en 2022. Un geste fort qui rendrait hommage aux morts de la bataille et soulignerait la volonté du Souvenir Français de prolonger le bicentenaire de la période napoléonienne.

Articles récents

21 avril 2021

Message du Président Général Serge Barcellini suite au décès de Monsieur René Randrianja

Mesdames, Messieurs, Cher(e) ami(e), J’ai l’immense tristesse de vous faire part de la disparition brutale de René Randrianja dimanche dernier. René Randrianja avait rejoint notre conseil d’administration en septembre 2019. Il avait été président du CA de l’Association des anciens des Lycées Français du Monde. Il était un jeune homme plein d’avenir, il se plaisait […]

Voir l'article >
17 mars 2021

Les femmes, l’avenir du Souvenir Français

Discours du Président Général Serge Barcellini, lors de l’inauguration de l’exposition du musée de la Cour d’Or de Metz sur Marie Sautet. Le Souvenir Français n’a pas dans ses habitudes d’inscrire des actions dans la Journée internationale des droits des femmes. Notre agenda mémoriel est le plus souvent celui des 1er et 2 novembre – […]

Voir l'article >
29 janvier 2021

Le Souvenir Français et le rapport de Benjamin Stora au président de la République

A la recherche des Morts pour la France Mais où sont passés les Morts pour la France ? Dans les 157 pages du rapport de Benjamin Stora consacré aux questions mémorielles portant sur la colonisation et la guerre d’Algérie, cette expression n’est pas à l’ordre jour. Elle n’est présente qu’à trois reprises, deux fois dans des […]

Voir l'article >
4 janvier 2022

Sous les projecteurs

La prix littéraire du CAR Le Souvenir Français a fusionné en 2015 avec le Comité d’Action de la Résistance, à la demande de son dernier président, le docteur Pierre Morel. Dans le cadre de cette fusion, Le Souvenir Français s’est engagé à perpétuer l’organisation du Prix littéraire de la Résistance, visant à honorer les écrivains […]

Voir l'article >

On aime on soutient

La mémoire à travers les livres Antoine de Meaux, Miarka, Phébus, 2020 Denise Jacob a dix-neuf ans quand elle entre en résistance, sous le nom de Miarka. Agent de liaison à Lyon, elle recueille les demandes de faux-papier, collecte et achemine les informations, jusqu’au jour de son arrestation, le 18 juin 1944. Soumise à la […]

Voir l'article >