Le monument du mois

1 décembre 2021

Le Monument de Moskova en Russie

Monument de Moskova

Le monument Napoléonien situé en Russie est un mémorial de la guerre de 1812. On le nomme le Monument de la Grande Armée de la bataille de Borodino, où eut lieu la bataille franco-russe de la Moskova qui opposa près de 121.000 soldats russes à environ 130.000 soldats de la Grande Armée dirigée par Napoléon. Près de 10.000 soldats napoléoniens tombèrent pendant cette bataille dont les généraux Montbrun, Caulaincourt, Compère et Plauzonne.

Le monument fut inauguré le 8 septembre 1912 à la date du centenaire de la bataille, à quelques encablures de la redoute de Schwardino, précisément là où se tenait Napoléon lors de la bataille. Le financement fut assuré par Le Souvenir Français en partenariat avec l’association de la Sabretache.

La création du monument fut l’objet de nombreux débats. Dans son ouvrage « Les Monuments Français du Centenaire de 1812 et les Cérémonies de Borodino et de Moscou » datant de 1912, le Colonel Fleury explique : « Quand à l’une des séances du Comité du Souvenir français, l’année dernière, fut envisagée l’opportunité d’élever des monuments en Russie, à l’occasion du centenaire de la campagne de 1812, nous ne nous faisions pas d’illusion sur la difficulté de la tâche. (…) Notre but n’était d’ailleurs pas de célébrer, en terre étrangère, cette victoire tactique de la Moskowa. Cette victoire a coûté, hélas, bien des larmes, et a été trop tôt suivie de cruelles journées. Ce que nous voulions surtout, c’était honorer les tombes de nos héros, de ces milliers de héros qui reposent là-bas, un peu partout, à Wilna, à Smolensk, aux bords de la Bérézina, comme dans les champs de Borodino ou au cimetière de Moscou. »

Le champ de Borodino rassemble de nombreux monuments russes, et un seul monument français. Le 2 septembre 2012, il fut intégré dans une grande reconstitution en présence de Vladimir Poutine et de Valérie Giscard d’Estaing. 3000 acteurs en costume d’époque armés de sabres et d’épées étaient présents.

L’une des dernières commémorations eut lieu le 26 août 2019, en présence des responsables du Souvenir Français en Russie. Parallèlement, le Délégué Général Adjoint du Souvenir Français pour la Russie, Monsieur Andrey Rumyanov, a pour objectif d’effectuer un saut en parachute avec la voile du Souvenir Français au-dessus du monument lors du centenaire de l’inauguration en 2022. Un geste fort qui rendrait hommage aux morts de la bataille et soulignerait la volonté du Souvenir Français de prolonger le bicentenaire de la période napoléonienne.

Articles récents

18 mars 2022

Le Monument funéraire du sergent pilote André Louis TACHARD, « Mort pour la France » est menacé : il va être vendu aux enchères

  L’Hôtel des ventes de Montpellier propose la vente aux enchères, le 26 mars 2022, de quatre-vingts objets de la collection Jeanne TACHARD, dont le monument funéraire installé sur la sépulture d’André Louis TACHARD, située au cimetière du Montparnasse à Paris. André Louis TACHARD, architecte avant sa mobilisation en 1914, sergent pilote au 2e Groupe […]

Voir l'article >
25 février 2022

La mémoire de la guerre d’Algérie. Comment bien refermer la boite à chagrin ?

Le 27 août 1961, évoquant la guerre d’Algérie, le général de Gaulle confia à Hervé Alphand « il faut nous débarrasser de cette boite à chagrin où nous engloutissons pour rien nos énergies et qui nous attire toutes sortes de difficultés sur tous les plans. »

Voir l'article >
3 février 2022

Communiqué du Président général du Souvenir Français

La vandalisation des monuments dans les départements d’Outre-Mer se poursuit. Lorsque le monument de Joséphine de Beauharnais a été décapité, la majorité des Français sont restés silencieux. Elle était la première épouse de « l’horrible » Napoléon qui avait rétabli l’esclavage. Lorsque le monument de Schoelcher a été vandalisé, la majorité des Français sont restés silencieux. Qui […]

Voir l'article >
17 mars 2021

La revue du Souvenir Français

Vous n’êtes pas abonnés à la revue nationale mais certains textes ou articles vous intéressent ? Tous les trimestres, nous vous indiquons le sommaire de la revue à paraître (Janvier, avril, juillet et octobre). Si vous souhaitez la recevoir occasionnellement sans vous abonner, après avoir repéré un article qui vous plaisait, vous pouvez la commander […]

Voir l'article >
22 juin 2022

Sous les projecteurs

En juillet, Le Souvenir Français souhaite mettre en lumière l’année 1942, une année tragique et une année d’espérance. 1 – Un hommage aux victimes du Vel d’Hiv Le 15 mai 2022, Le Président général du Souvenir Français et le Grand Rabbin de France Haïm Korsia, secrétaire général du Souvenir Français se sont rendus au cimetière […]

Voir l'article >

Agenda du mois

Comme tous les ans depuis 2017, Le Souvenir Français rend hommage aux Présidents de la République décédés. Ce choix est d’abord celui d’une association placée sous le haut patronage de ceux qui incarnent l’Etat. Le 1er février 1906, le Président Emile Loubet signe le décret reconnaissant l’utilité publique du Souvenir Français. Ce Président qui avait […]

Voir l'article >
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Le monument du mois

1 décembre 2021

Le Monument de Moskova en Russie

Monument de Moskova

Le monument Napoléonien situé en Russie est un mémorial de la guerre de 1812. On le nomme le Monument de la Grande Armée de la bataille de Borodino, où eut lieu la bataille franco-russe de la Moskova qui opposa près de 121.000 soldats russes à environ 130.000 soldats de la Grande Armée dirigée par Napoléon. Près de 10.000 soldats napoléoniens tombèrent pendant cette bataille dont les généraux Montbrun, Caulaincourt, Compère et Plauzonne.

Le monument fut inauguré le 8 septembre 1912 à la date du centenaire de la bataille, à quelques encablures de la redoute de Schwardino, précisément là où se tenait Napoléon lors de la bataille. Le financement fut assuré par Le Souvenir Français en partenariat avec l’association de la Sabretache.

La création du monument fut l’objet de nombreux débats. Dans son ouvrage « Les Monuments Français du Centenaire de 1812 et les Cérémonies de Borodino et de Moscou » datant de 1912, le Colonel Fleury explique : « Quand à l’une des séances du Comité du Souvenir français, l’année dernière, fut envisagée l’opportunité d’élever des monuments en Russie, à l’occasion du centenaire de la campagne de 1812, nous ne nous faisions pas d’illusion sur la difficulté de la tâche. (…) Notre but n’était d’ailleurs pas de célébrer, en terre étrangère, cette victoire tactique de la Moskowa. Cette victoire a coûté, hélas, bien des larmes, et a été trop tôt suivie de cruelles journées. Ce que nous voulions surtout, c’était honorer les tombes de nos héros, de ces milliers de héros qui reposent là-bas, un peu partout, à Wilna, à Smolensk, aux bords de la Bérézina, comme dans les champs de Borodino ou au cimetière de Moscou. »

Le champ de Borodino rassemble de nombreux monuments russes, et un seul monument français. Le 2 septembre 2012, il fut intégré dans une grande reconstitution en présence de Vladimir Poutine et de Valérie Giscard d’Estaing. 3000 acteurs en costume d’époque armés de sabres et d’épées étaient présents.

L’une des dernières commémorations eut lieu le 26 août 2019, en présence des responsables du Souvenir Français en Russie. Parallèlement, le Délégué Général Adjoint du Souvenir Français pour la Russie, Monsieur Andrey Rumyanov, a pour objectif d’effectuer un saut en parachute avec la voile du Souvenir Français au-dessus du monument lors du centenaire de l’inauguration en 2022. Un geste fort qui rendrait hommage aux morts de la bataille et soulignerait la volonté du Souvenir Français de prolonger le bicentenaire de la période napoléonienne.

Articles récents

18 mars 2022

Le Monument funéraire du sergent pilote André Louis TACHARD, « Mort pour la France » est menacé : il va être vendu aux enchères

  L’Hôtel des ventes de Montpellier propose la vente aux enchères, le 26 mars 2022, de quatre-vingts objets de la collection Jeanne TACHARD, dont le monument funéraire installé sur la sépulture d’André Louis TACHARD, située au cimetière du Montparnasse à Paris. André Louis TACHARD, architecte avant sa mobilisation en 1914, sergent pilote au 2e Groupe […]

Voir l'article >
25 février 2022

La mémoire de la guerre d’Algérie. Comment bien refermer la boite à chagrin ?

Le 27 août 1961, évoquant la guerre d’Algérie, le général de Gaulle confia à Hervé Alphand « il faut nous débarrasser de cette boite à chagrin où nous engloutissons pour rien nos énergies et qui nous attire toutes sortes de difficultés sur tous les plans. »

Voir l'article >
3 février 2022

Communiqué du Président général du Souvenir Français

La vandalisation des monuments dans les départements d’Outre-Mer se poursuit. Lorsque le monument de Joséphine de Beauharnais a été décapité, la majorité des Français sont restés silencieux. Elle était la première épouse de « l’horrible » Napoléon qui avait rétabli l’esclavage. Lorsque le monument de Schoelcher a été vandalisé, la majorité des Français sont restés silencieux. Qui […]

Voir l'article >
17 mars 2021

La revue du Souvenir Français

Vous n’êtes pas abonnés à la revue nationale mais certains textes ou articles vous intéressent ? Tous les trimestres, nous vous indiquons le sommaire de la revue à paraître (Janvier, avril, juillet et octobre). Si vous souhaitez la recevoir occasionnellement sans vous abonner, après avoir repéré un article qui vous plaisait, vous pouvez la commander […]

Voir l'article >
22 juin 2022

Sous les projecteurs

En juillet, Le Souvenir Français souhaite mettre en lumière l’année 1942, une année tragique et une année d’espérance. 1 – Un hommage aux victimes du Vel d’Hiv Le 15 mai 2022, Le Président général du Souvenir Français et le Grand Rabbin de France Haïm Korsia, secrétaire général du Souvenir Français se sont rendus au cimetière […]

Voir l'article >

Agenda du mois

Comme tous les ans depuis 2017, Le Souvenir Français rend hommage aux Présidents de la République décédés. Ce choix est d’abord celui d’une association placée sous le haut patronage de ceux qui incarnent l’Etat. Le 1er février 1906, le Président Emile Loubet signe le décret reconnaissant l’utilité publique du Souvenir Français. Ce Président qui avait […]

Voir l'article >