La vie de nos délégations à travers le monde

4 mars 2022

Cette rubrique contient 22 articles sur les diverses actions des délégations du Souvenir Français dans le monde.

Temps de lecture : Environ 20 minutes


Où ?
À Campo de Mirra près de Villena, en Espagne.

Qui ?
Vincent Aguilella Salvador, Délégué Général du Souvenir Français en Espagne.

Quand ?
Le 25 août 2021.

Quoi ?
Invité par MM. Le Maire de Campo de Mirra, Juan José Espadas et le Président de l’Association Culturelle du Traité d’Almisrà, Román Francés Berbegal, le Délégué Général a assisté à la représentation théâtrale de ce Traité. Assistaient aussi divers conseillers de l’autonomie Valencienne et des maires et conseillers municipaux de la région. J’ai été accompagné de M. le Président du Comité d’Alicante et de Murcie, Patrick Deligne et de Mmes. Michèle Giacoma et Elisabeth Deligne, respectivement Trésorières de la DG et du Comité d’Alicante et de Murcie. Le Traité d’Almisrà fut signé le 26 mars 1244 entre les Royaumes de Castille et d’Aragon-Catalogne en vue d’une répartition des territoires à conquérir aux musulmans lors de ladite Reconquête de la Péninsule Ibérique par les chrétiens. Le représentant de Castille était l’Infant (Prince), futur roi Alphonse X, dit le Sage, et le Roi d’Aragon-Catalogne, Jacques I, le Conquérant. Notre intérêt particulier pour assister à cette représentation d’une belle page de ce qui deviendra, avec le temps l’Espagne, naît du fait que Jacques I, entre autres titres était aussi Seigneur de Montpellier et suzerain de plusieurs seigneurs du Midi de la France. Les représentants de Jacques I et de Louis IX, ou Saint Louis signèrent le Traité de Corbeil le 11 mai 1258 au prieuré de Saint-Jean-en-l’Isle, près de Corbeil. Par ce traité, le roi de France renonçait à ses prétentions sur les comtés de la Marche d’Espagne et le roi d’Aragon renonçait à certaines de ses prétentions dans le Languedoc (sauf Montpellier, entre autres). Nous connaissions cette belle représentation qui eut le mérite, cette fois-ci, de se jouer, avec beaucoup de limitations du jeu de scène, pendant la Pandémie, Covid-19, avec toutes les mesures de sécurité nécessaires.

Rédigé par Monsieur Vincent Aguilella Salvador, Délégué Général du Souvenir Français en Espagne.


Où ?
À Bamako, au Mali.

Qui ?
Sébastien Philippe, Délégué Général du Souvenir Français au Mali.

Quand ?
Le 29 septembre 2021.

Quoi ?
Hommage au sergent Maxime Blasco à Bamako.

Le 24 septembre 2021, nous apprenions le décès du sergent Maxime Blasco mort au combat au cours d’une opération de reconnaissance et de harcèlement conduite par la force Barkhane Gourma malien, au Sud-Est de N’Daki, dans la région de Gossi, à proximité de la frontière entre le Mali et le Burkina Faso. Le Souvenir Français fut associé par le biais de notre Délégué Général, Sébastien Philippe, à l’hommage rendu au sergent Maxime Blasco à Bamako. Devant le monument des soldats morts pour la France au Mali, une gerbe du Souvenir Français fut déposée à côté de celle de l’Ambassadeur. Par la suite, un hommage aux Invalides s’est déroulé en présence du Président de la République, du Premier ministre et de la ministre des Armées. A noter qu’en 2019, le sergent Maxime Blasco a sauvé deux camarades d’un accident d’hélicoptère Gazelle. Après avoir subi de multiples fractures, il a tiré ses deux camarades sur une cinquantaine de mètres du lieu du crash et les a placés « de manière un peu artisanale » sur les patins d’un hélicoptère Tigre pour les faire sortir de la zone de combat.


Où ?
Dans les Pyrénées.

Qui ?
Vincent Aguilella, Délégué Général du Souvenir Français en Espagne.

Quand ?
Le 10 octobre 2021.

Quoi ?
« Périple des évadés de France »

Le Délégué Général de l’Espagne, Monsieur Vincent Aguilella s’est lancé dans un projet pour rendre hommage au « évadés de France ». Mais qui sont ces « évadés de France » ? Nos compatriotes qui s’évadaient de France par l’Espagne, finissaient souvent (environ 1 sur 3 échouaient) dans des prisons espagnoles avant d’aboutir dans le Centre de détention de Miranda. La signification de ces « évadés de France » était souvent mal comprise. La plupart des personnes les considérait comme des déserteurs ou des personnes fuyant leur responsabilité vis-à-vis de la nation. C’était en réalité d’anciens prisonniers évadés d’Allemagne, résistants et maquisards pourchassés qui souhaitaient poursuivre le combat depuis l’Afrique du Nord ou le Royaume Uni. Le Délégué Général est donc partis d’une liste de stèles commémoratives et se sont rendus dans chacune de ces stèles pour rendre hommage à ces « évadés de France ».


Où ?
À Chantaburi, en Thaïlande.

Qui ?
François Doré, ancien Délégué Général du Souvenir Français en Thaïlande.

Quand ?
Le 15 et 16 octobre 2021.

Quoi ?
C’est avec un immense plaisir et une grande reconnaissance, que notre Délégué général a pu accompagner la visite officielle de notre ambassadeur, M. Thierry Mathou et de son épouse, au site historique de Chanthaburi, les 15 et 16 octobre derniers. Plaisir de retrouver le charme de la vieille ville, rassemblée autour de sa cathédrale, la plus grande de Thaïlande. Plaisir de flâner tout au long de la vieille rue du Marché, aux pittoresques maisons chinoises dont les façades avaient déjà vu déambuler les soldats français, lors de leur occupation de onze ans, au début du XXème siècle. Reconnaissance, pour la fondation Phra Racha Wang Derm, qui grâce aux efforts de sa présidente, la Khunying Nongnuj Siridej, a su restaurer de manière parfaite les sept bâtiments encore existants du camp militaire français d’autrefois. Un haut-lieu historique, qui doit rester le témoin de notre amitié franco-siamoise. Et puis traversée de la rivière grondante des pluies de mousson, sur une frêle passerelle, pour rejoindre l’immense cathédrale Notre Dame de l’Immaculée Conception, dont le curé, le Père Philippe Adisak nous ouvrit avec gentillesse les lourdes portes. Après avoir traversé le parking, emplacement de l’ancien cimetière catholique, nous retrouvons la modeste grotte mariale, site de toutes les attentions du Souvenir Français, puisque s’y trouvent les plaques historiques qui énumèrent les noms des soldats français et annamites, tous morts de morts naturelles pendant une occupation de onze ans. Rappelons ici que pas un seul coup de feu ne fut tiré. En leur honneur, l’ambassade de France, la mission de Défense et le Souvenir Français ont déposé quelques fleurs, pour leur dire qu’ils n’étaient pas oubliés.

Rédigé par Monsieur François Doré, ancien Délégué Général du Souvenir Français de la Thaïlande.


Où ?
À Borodino, en Russie.

Qui ?
Andrey Rumyanov, Délégué Général adjoint du Souvenir Français en Russie.

Quand ?
Le 5 septembre 2021.

Quoi ?
Notre Délégué Général adjoint, Monsieur Rumyanov s’est rendu sur le champ de la bataille de Borodino (Chevardino, la bataille de la Moskova) afin d’assister à une cérémonie officielle commémorative. Cette bataille opposait la Grande Armée commandée par Napoléon Ier à l’armée impériale russe menée par le feld-maréchal Mikhaïl Koutouzov. L’Ambassadeur de France en Russie ainsi que des haut-gradés militaires de l’Ambassade de France ont été présents lors de cet évènement. Une gerbe aux couleurs de la France accompagnée de son ruban de la part du Souvenir Français a été déposée devant le monument de la Grande Armée qui est érigé par le Souvenir Français. Cet évènement fut l’occasion pour notre Délégué Général adjoint de créer un contact avec ces personnes et de leur faire part des projets réalisés par la Délégation du Souvenir Français en Russie.


Où ?
À Ottawa, au Canada.

Qui ?
Christophe Raisonnier, Délégué Général du Souvenir Français au Canada.

Quand ?
Le 20 octobre 2021.

Quoi ?
Le Général d’armée Benoît Puga, grand chancelier de la Légion d’honneur, chancelier de l’ordre national du Mérite était en visite au Canada du 17 au 23 octobre 2021. Ce dernier s’est rendu à Ottawa, ce qui a permis à notre Délégué Général du Canada, Monsieur Raisonnier, de le rencontrer. Lors de cette rencontre, notre Délégué Général lui a présenté le projet du monument Amicitia France-Canada qui devait être inauguré début décembre 2021 mais qui finalement été reporté à février 2022. Le Grand chancelier de la Légion d’honneur s’est recueilli sur les tombes des soldats français inhumés à Ottawa.


Où ?
À Yorktown, aux Etats-Unis.

Qui ?
Thierry Chaunu, Président de l’American Society of le Souvenir Français.

Quand ?
Le 18 octobre 2021.

Quoi ?
Lundi 18 octobre dernier, la statue de Rochambeau est venue s’ajouter à celles de Washington, La Fayette et de Grasse sur le front de mer de Yorktown, en Virginie. Les statues qui se trouvent à Riverwalk Landing n’étaient que deux lors de leur inauguration en 2005 : Le général George Washington, commandant des forces américaines et l’amiral François DeGrasse, commandant de la flotte française. Le 18 octobre 2017, le général Lafayette les a rejoints, et le 18 octobre 2021, le général Comte de Rochambeau a rejoint ses compagnons d’armes. Cyd Player est une artiste basée à Williamsburg, c’est elle qui a sculpté les quatre statues. L’association American Friends of Lafayette a mené la collecte de fonds pour les statues et a reconnu que le Celebrate Yorktown Committee, Les Amis de Rochambeau, la Massachusetts Society of the Cincinnati et les membres de l’Ordre Lafayette étaient les principaux contributeurs. Cette addition tant attendue arrive à point nommé pour rappeler que l’amitié franco-américaine est tout à fait unique dans l’histoire des nations. La France a été la première nation à reconnaître l’indépendance des États-Unis, elle est le plus ancien allié de l’Amérique, depuis la signature du traité d’alliance du 6 février 1778, et a fourni une aide cruciale d’un point de vue financier, en armes, en troupes pour assurer l’indépendance de l’Amérique.

Rédigé par Thierry Chaunu, Président de l’American Society of le Souvenir Français.


Où ?
À Arlington, aux Etats-Unis.

Qui ?
Thierry Chaunu, Président de l’American Society of le Souvenir Français.

Quand ?
Le 24 octobre 2021.

Quoi ?
Monsieur Philippe Germain, représentant le Souvenir Français à Paris et son Président, le Contrôleur Général des Armées (2s) Serge Barcellini, s’est rendu aux Etats-Unis à l’occasion du Centenaire du retour du Soldat Inconnu américain à Arlington, Virginie, le dimanche 24 octobre 2021, alors que plusieurs cérémonies ont eu lieu en France au même moment pour réaffirmer les liens historiques d’alliance et d’amitié entre nos deux nations. Nous remercions tout particulièrement Richard A. Azzaro, co-fondateur de la Société de la Garde d’Honneur de la Tombe du Soldat Inconnu, pour avoir organisé une cérémonie supplémentaire en hommage aux 9 officiers et soldats français de la Première Guerre mondiale enterrés à Arlington, dont 8 sont « Morts pour la France », en déposant une rose blanche sur chaque tombe, ainsi qu’un hommage au mausolée de l’ingénieur militaire franco-américain Major Pierre l’Enfant, qui a dessiné les plans de la ville de Washington DC.

Rédigé par Thierry Chaunu, Président de l’American Society of le Souvenir Français.


Où ?
À Dixmude, en Belgique.

Qui ?
Claude Michel, Délégué Général du Souvenir Français en Belgique.

Quand ?
Le 11 novembre 2021.

Quoi ?
La commémoration du 11 novembre à Dixmude a été organisée par la ville ainsi que par le comité du Souvenir Français en Flandre occidentale. La commémoration s’est déroulée en plusieurs temps : un premier hommage a été organisé au monument de la Brigade Ronarc’h des Fusiliers-Marins, une messe a été célébrée dans l’église de Dixmude, un autre hommage au cimetière communal et enfin un dernier à la place d’Italie où est érigé le monument Breton du 241e RI. Une délégation de la marine nationale conduite par le capitaine de vaisseau Camus ainsi que des étudiants en journalisme venus de Lille étaient présents lors cet évènement.


Où ?
À Puebla, au Mexique.

Qui ?
La Délégation du Souvenir Français au Mexique.

Quand ?
Le 11 novembre 2021.

Quoi ?
Cette année, les soldats français et mexicains morts durant la Première Guerre mondiale ont été honorés au monument qui leur est dédié dans le cimetière français de Puebla. Nous remercions Antoine Chauveau, Président du Comité de l’état de Puebla, Isabelle Aillaud, Présidente de la Société de Bienfaisance de Puebla, propriétaire du cimetière, et Ofelia Cervantés, Consul honoraire à Puebla, toutes les deux membres de la Délégation Générale pour le Mexique du Souvenir Français, A.C. et apparaissant sur la photo, pour avoir favorisé cette initiative. N’oublions pas celles et ceux qui ont donné leur vie durant tout le terrible conflit, et celles et ceux décédés en opération en 2021.

Rédigé par la Délégation du Souvenir Français au Mexique.


Où ?
À Phuket, en Thaïlande.

Qui ?
Christian Chevrier, Délégué Général Adjoint du Souvenir Français en Thaïlande.

Quand ?
Le 11 novembre 2021.

Quoi ?
Comme chaque année, le Souvenir Français de Thaïlande a été convié à la Cérémonie commémorative du 11 Novembre. Une nouvelle fois, le Lieutenant-Colonel Stefancic a commandé la prise d’armes dans les Jardins de la Résidence de France, cérémonie présidée par Son Excellence Monsieur Thierry Mathou. Une soixantaine de participants, représentants des autorités thaïes, des vétérans, d’attachés militaires de pays amis, de membres de l’Ambassade de France et des associations patriotiques, ont donc participé ensemble à cet hommage. Après la présentation des drapeaux de la Facs et de l’UNP, les couleurs françaises ont été hissées, signal du début de la cérémonie. Ce fut aussi l’occasion pour son Excellence Monsieur Thierry Mathou de s’adresser à l’assistance, mais aussi de décorer deux Officiers Généraux Thaïlandais au grade de chevalier dans l’Ordre National du Mérite, le General Chatchai Patranavik et l’Amiral Pratcharat Sirisawat. Notre Délégué pour Phuket, Christian Chevrier, représentant le Souvenir Français, a lu le discours de la Ministre déléguée auprès de la ministre des Armées, chargée de la Mémoire et des Anciens combattants, Madame Darieussec. Puis ce fut la lecture des noms des 7 Militaires « Morts pour la France » cette Année. Cette cérémonie se fit l’écho de l’entrée au Mont Valèrien du corps du dernier compagnon de la libération, Hubert GERMAIN, symbolisant en cette date anniversaire de l’Armistice, la volonté d’associer le souvenir de l’ensemble des combattants Français ayant sacrifié pour la patrie au cours de l’histoire moderne. Puis ce fut le rituel dépôt de gerbes, présentées par les élèves du Lycée français international de Bangkok, alliant ainsi les jeunes générations, suivis par la sonnerie aux Morts et la traditionnelle minute de silence marquant ainsi la fin de la cérémonie.

Rédigé par Monsieur Edouard Beaudeux, Délégué Général du Souvenir Français en Thaïlande.


Où ?
À Vienne et à Feldkirchen-bei-Graz, en Autriche.

Qui ?
Michel Lapierre, Délégué Général du Souvenir Français en Autriche.

Quand ?
Le 11 novembre et 14 novembre 2021.

Quoi ?
Nous avons célébré cette année avec nos partenaires allemands l´Armistice de 1918 et le Deutscher Volkstrauertag (journée de deuil du peuple allemand) au carré allemand du cimetière central de Vienne. La cérémonie, placée sous le commandement du Colonel Jörg Rütten, attaché de défense près l´Ambassade d´Allemagne, était présidée par M. Rainer Rudolf, 1er Conseiller près l´Ambassade d´Allemagne, ainsi que S.E. M. Gilles Pécout, Ambassadeur de France. Après la montée des couleurs, un groupe de musiciens de la Garde du Bundesheer entonna les hymnes nationaux allemand, français et autrichien. Les Ambassadeurs français et allemand prirent la parole et rappelèrent l´importance du souvenir et de la mémoire collective. Après le dépôt de gerbes, le Colonel Rüttten commanda « ich hatte einen Kamerad » et l´Appel aux Morts, sonné au clairon par le trompettiste de la Garde autrichienne. Après l´allocution de M. Lapierre, délégué général du Souvenir Français Monsieur l´Ambassadeur de France procèda à la remise de médailles du Souvenir Français à Mme Jasmine Kupfer (vermeil), Mrs. Bernhard Lechenbauer, Alois Loitschy (argent), Mme Céline Garaudy (bronze), Mme Ivana Bockaj (bronze), M. Stépfane Cappellaro (bronze), et au Colonel Peter Steiner (bronze). L´hymne européen clôtura ce moment d´hommage aux victimes de toutes les guerres. Monsieur l´Ambassadeur accompagné de son homologue allemand et du Délégué général remercia avec une poignée de main tous les participants. M. Frédéric Petit, Député des Français d´Europe centrale, avait fait le déplacement pour participer à l´évènement. La cérémonie a rassemblé par ailleurs un grand nombre d’allemand et français, les officiers et sous-officiers de l´OSCE, l´amicale des Anciens et Amis de la Légion Étrangère en Autriche, des associations de tradition autrichiennes une délégation d´élèves et de professeurs du lycée Français de Vienne de M. Louis Sarrazin, Mme Mathilde Ollivier et M. Fabrice Tressard les trois conseillers consulaires de notre circonscription et bien sûr nos fidèles habitués. Nous avons également pu commémorer le 11 novembre pour la première fois sur la commune de Feldkirchen-bei-Graz, dans l’Etat fédéral de Styrie. Le fruit du hasard, a permis de découvrir une colonne ainsi qu’une sépulture où reposent en paix Hussards et Dragons de l’époque Napoléonienne (1809). Les autorités françaises, S. E M. l’ambassadeur Pécout Gilles, Mme la Consule Lemeunier Catherine, le conseiller consulaire Sarrazin Louis, le consul honoraire M.Mueller. Le président M. Lapierre président du « Jour du Souvenir » avec la déléguée générale de la Styrie Mme Bockaj Ivana avaient convié la communauté française. En la présence de M. le maire M. Gosch, Il a été procédé au dépôt de gerbe agrémenté de la Sonnerie aux morts et d’un morceau de « J ‘avais un camarade » (chant composé également en 1809 par Ludwig Uhland) et joué à la trompette par M. Rousseau, élève au conservatoire de Musique de Graz. Une procession guidée par le Porte Drapeau s’est faite de la colonne à la sépulture commune ainsi qu’un recueillement au Monument aux Morts, encadrée par deux élèves Saint-Cyriens. Au-delà du protocolaire, la cérémonie s’est poursuivie à la salle paroissiale autour d’un vin d’honneur. Cette première commémoration a conforté l’enthousiasme de la communauté française ainsi que les délégations de la Kamarade Bundschaft, du Kat Zug XXI, du Jour du Souvenir qui, d’ores et déjà, auront à cœur de pérenniser cet évènement.

Rédigé par la Délégation du Souvenir Français en Autriche.


Où ?
À Lisbonne, au Portugal.

Qui ?
Patrick Mangin, Délégué Général du Souvenir Français au Portugal.

Quand ?
Le 11 novembre 2021.

Quoi ?
A l’occasion du 11 novembre, notre Délégué Général du Portugal, Monsieur Patrick Mangin, s’est rendu au monument aux morts de la Grande Guerre situé sur « l’Avenida da liberdade » à Lisbonne pour déposer une gerbe. Il était accompagné du Président de la Liga dos combatentes pour rendre hommage à ces combattants et célébrant ainsi le 103ème anniversaire de l’armistice. Il s’est également déplacé au consulat de France pour un dépôt de gerbe. Lors de ce déplacement, a été lu le nom de tous les combattants portugais volontaires qui sont « Morts pour la France » lors de cette guerre. Une messe du Souvenir a également été célébrée en l’église Saint Louis.


Où ?
À Helsinki, en Finlande.

Qui ?
Claude Anttila, Déléguée Générale du Souvenir Français en Finlande.

Quand ?
Le 11 novembre 2021.

Quoi ?
La cérémonie du 11 novembre en Finlande s’est déroulée en petit comité en raison des conditions sanitaires. Ce 11 novembre se déroule devant la seule tombe du Souvenir Français en Finlande. Elle est organisée par la mission militaire de l’Ambassade de France à la demande de notre Déléguée Générale, Madame Claude Anttila. Notre Déléguée Générale était donc accompagnée de l’Ambassadrice de France en Finlande, de l’assistant de l’Attaché de Défense et de trois Saint-Cyriens stagiaires auprès de la mission militaire. Les enfants de l’école française Jules Verne d’Helsinki étaient également présents. Ces derniers ont chanté la Marseillaise après le dépôt de gerbe.


Où ?
À Francfort, Berlin, Munich, en Allemagne.

Qui ?
François Sommerlat, Délégué Général du Souvenir Français en Allemagne.

Quand ?
Le 11 novembre 2021.

Quoi ?
Comme les autres Délégations, la Délégation générale d’Allemagne a dû réduire ses ambitions, eu égard aux circonstances. Nombre de projets ont été reportés à des temps meilleurs, et les quelques manifestations réalisées l’ont été dans un format restreint. Cependant, le verre n’est qu’à moitié vide, car les 9 Délégués généraux adjoints, en charge des 16 Länder de la République fédérale ont fait de leur mieux pour tenir la barre et maintenir sur place la visibilité de l’Association. Par ailleurs, nous avons assisté à de nombreuses cérémonies allemandes lors du « Volkstrauertag » (jour de recueillement pour les victimes des guerres), notamment à Berlin et à Munich. A Francfort, le DGA de Hesse et de Rhénanie-Palatinat a organisé pour la première fois une commémoration du 11 novembre, associant personnalités françaises et allemandes, amicales de la Légion étrangère, et surtout une délégation d’élèves du Lycée franco-allemand. En outre, la recherche d’un écho médiatique se concrétise avec la publication d’articles, la présence sur les réseaux sociaux et même une émission radio initiée par le DGA de Bavière, avec participation du DGA de Berlin. Notre inventaire des sites se poursuit aussi, enrichissant notre banque de données. Dans ce cadre, plusieurs projets sont prévus cette année. Deux exemples : la rénovation d’un cimetière à Coblence (grâce à l’Attaché de Défense et à l’aide de jeunes du Service Militaire Volontaire) ou encore la rénovation du site de Kaditz, grâce à un sponsor français, Monsieur d’Eprémesnil… Sans parler de notre coopération étroite avec le Volksbund Deutsche Kriegsgräberfürsorge (équivalent allemand du S.F.). Nous avons donc du pain sur la planche…Et c’est bon signe !

Rédigé par Monsieur François Sommerlat, Délégué Général du Souvenir Français en Allemagne.

FRANCFORT, commémoration du 11 novembre devant le monument aux morts français de 1870/1871, situé dans le cimetière sud de la ville.

Où ?
À Abidjan, en Côte d’Ivoire.

Qui ?
Amos Gnakouri, Délégué Général du Souvenir Français en Côte d’Ivoire.

Quand ?
Le 11 novembre 2021.

Quoi ?
A l’occasion du 103ème anniversaire de l’armistice, la cérémonie du 11 novembre a été organisée au pied du monument aux morts à Abidjan. Notre Attaché de Défense auprès de la mission militaire a participé à cet évènement. Un détachement du 43ème Bataillon de l’infanterie de Marine était également présent. Notre Délégué Général était accompagné de son secrétaire général ainsi que de son secrétaire à l’organisation. Ils ont pu par la suite déposer une gerbe de fleurs devant le monument aux morts de la Grande Guerre.


Où ?
À Furnes, en Belgique.

Qui ?
Claude Michel, Délégué Général du Souvenir Français en Belgique.

Quand ?
Le 13 novembre 2021.

Quoi ?
Plusieurs cérémonies belgo-franco-britanniques se sont déroulées à Furnes (en Flandre occidentale) le 13 novembre 2021. Elles ont été organisées par le Délégué local du Souvenir Français, Monsieur José Clauw. La première cérémonie a eu lieu à proximité de l’église car plusieurs pilotes de la Royal Air force sont enterrés à côté de cet édifice. La seconde cérémonie se déroula au cimetière où des soldats français et belges de la Première Guerre mondiale sont inhumés. Notre Délégué local était accompagné de l’Attaché de Défense auprès de l’Ambassade de France et d’une délégation du comité du Souvenir Français en Flandre Occidentale.


Où ?
À Bruxelles, en Belgique.

Qui ?
Claude Michel, Délégué Général du Souvenir Français en Belgique.

Quand ?
Le 18 novembre 2021.

Quoi ?
Le 18 novembre 2021 s’est déroulé à la Résidence de France à Bruxelles, une réunion de travail ainsi qu’une assemblée générale de la Délégation Générale du Souvenir Français en Belgique. Lors de ce rassemblement, plusieurs personnalités étaient présentes. Il y avait notamment le nouvel ambassadeur de France, S.E. François SENEMAUD, l’Attaché de Défense, le Colonel Hubert STAHL et la Consule Générale, Madame Stéphanie ROUVILLE. Les présidents de comité du Souvenir Français en Belgique ainsi que plusieurs délégués locaux étaient également présents, certains représentaient également des associations affiliées.


Où ?
À Hiroshima, au Japon.

Qui ?
Matthieu Seguela, Délégué Général du Souvenir Français au Japon.

Quand ?
Le 19 novembre 2021.

Quoi ?
Le 19 novembre 2021 s’est déroulée une cérémonie en hommage aux sept soldats et marins du corps expéditionnaire de Chine décédés à Hiroshima en 1900. Ils ont été inhumés dans le carré militaire d’Hiroshima. Un monument a été érigé dans ce carré militaire afin de leur rendre hommage. Lors de cet évènement, une plaque commémorative a été dévoilée par le consul général de France, le consul honoraire de France, le président de la Société franco-japonaise de Hiroshima (SFJH), le président du comité historique de la SFJ, l’attaché de Défense adjoint et le Délégué Général du Souvenir français. Ce carré militaire a été créé par le Souvenir Français dans la première décennie du 20ème siècle. Ce fut également l’occasion pour le Maire d’Angers de rendre hommage à un soldat angevin inhumé dans ce carré militaire. Un message du Maire a été lu en français et en japonais puis une gerbe fut déposée en son nom et au nom de la ville d’Angers.


Où ?
À Portimão, au Portugal.

Qui ?
Patrick Mangin, Délégué Général du Souvenir Français au Portugal.

Quand ?
Le 2 décembre 2021.

Quoi ?
Commémoration de la Grande Armée et du bicentenaire de la mort de Napoléon.

Cette commémoration, initiée et réalisée par le Souvenir Français au Portugal et par l’Ufe Algarve, s’est déroulée le 2 décembre 2021, dans une salle réservée de l’Hôtel Tivoli à Portimão, qui présentait une vue panoramique sur le port de la ville avec bien entendu un point de vue remarquable de la rive opposée (Estombar et Ferragudo. Le soleil était effectivement au rendez-vous, pas celui d’Austerlitz mais celui de l’Algarve ! La journée fut à l’avis général une réussite tant sur le plan culinaire, que sur le plan mémoriel. La cérémonie a été enrichie d’une présentation de costumes d’époque dont certains ont été portés par une dizaine de participants. Les tenues de sacre de Joséphine et de Napoléon ont fait l’objet de remarques flatteuses pour les auteurs de ces œuvres, membres de l’UFE. Après l’apéritif, le discours d’introduction de bienvenue fut prononcé par le Président. Pendant le déjeuner qui s’est déroulé dans une ambiance très conviviale, une introduction a été consacrée à la gloire de Napoléon suivie par une présentation faite par Monsieur Mazière, de certaines caractéristiques du caractère insolite de l’empereur. Au cours du repas, des lectures mémorielles furent exposées par quelques participants. Notons : Un texte relatif à Austerlitz lu par une adolescente de 13 ans ; un texte racontant l’histoire d’un sabre de Hussard et un texte présentant le « grognard ». Quelques photographies furent prises sont accessibles sur le site  » ufe-algarve.org ».

Rédigé par Monsieur Patrick Mangin, Délégué Général du Souvenir Français au Portugal.


Où ?
À Hong Kong, en Chine.

Qui ?
David Maurizot, Délégué Général du Souvenir Français en Chine.

Quand ?
Le 3 décembre 2021.

Quoi ?
A l’occasion du 80e anniversaire de la bataille de Hong Kong, une cérémonie d’hommage aux Forces françaises libres de Hong Kong s’est déroulée le 3 décembre 2021 au cimetière militaire de Stanley. Organisée par le comité Hong Kong du Souvenir Français de Chine en collaboration avec le Consulat général de France, et avec le soutien de la China Commonwealth War Graves Commission, cette émouvante cérémonie s’est déroulée en présence de représentants du consulat général, d’élèves du Lycée Français International Victor Segalen, d’officiers de réserve français, de représentants de l’Union des Français de l’étranger, de membres de l’association des ex-servicemen, et de représentants diplomatiques d’une quinzaine de pays alliés. Lors de son discours, le consul général M. Alexandre Giorgini a rendu un vibrant hommage aux Français qui se sont engagés dans le corps de volontaires de défense de Hong Kong pendant la Seconde Guerre mondiale. « N’oublions donc pas notre histoire commune, c’est le meilleur moyen de prendre soin de l’avenir », a-t-il conclu afin de souligner l’importance du devoir de mémoire. Le Président du Comité de Hong Kong du Souvenir français de Chine, M. Xavier Pech, a ensuite remis à MM. Alexandre Giorgini et Thibaud Sarrazin-Boespflug, réservistes citoyens dans la Marine nationale, les médailles de bronze du Souvenir Français. Après la lecture par des élèves du Lycée français international Victor Segalen des biographies des volontaires français qui ont sacrifié leur vie en participant à la défense de Hong Kong, des gerbes de fleurs ont été déposés au nom du consulat général, du Souvenir Français et du Lycée français au pied de la stèle des Forces françaises libres de Hong Kong. Les élèves du Lycée français ont livré une émouvante interprétation du « Chant des partisans » avant une solennelle minute de silence suivi d’une vibrante Marseillaise entonnée par l’assistance pour conclure la cérémonie.

Rédigé par Monsieur David Maurizot, Délégué Général du Souvenir Français en Chine.


Où ?
À Paris, en France.

Qui ?
Serge Barcellini, Président Général du Souvenir Français.

Quand ?
Le 18 janvier et 21 février 2022.

Quoi ?
Le Président Général a lancé le projet de visioconférence avec les Délégués Généraux de l’étranger. Il est essentiel que les Délégués Généraux se connaissent par région géographique et qu’ils partagent leurs expériences. Une première visioconférence a été organisée le 18 janvier avec les délégués de l’Extrême-Orient. Les deux suivantes se sont déroulées le 21 février avec l’Europe Occidentale pendant la matinée et avec l’Europe Orientale durant l’après-midi. Ces échanges ont été très enrichissants et ont permis de discuter des activités organisées par les délégations de l’étranger.

Articles récents

18 mars 2022

Le Monument funéraire du sergent pilote André Louis TACHARD, « Mort pour la France » est menacé : il va être vendu aux enchères

  L’Hôtel des ventes de Montpellier propose la vente aux enchères, le 26 mars 2022, de quatre-vingts objets de la collection Jeanne TACHARD, dont le monument funéraire installé sur la sépulture d’André Louis TACHARD, située au cimetière du Montparnasse à Paris. André Louis TACHARD, architecte avant sa mobilisation en 1914, sergent pilote au 2e Groupe […]

Voir l'article >
25 février 2022

La mémoire de la guerre d’Algérie. Comment bien refermer la boite à chagrin ?

Le 27 août 1961, évoquant la guerre d’Algérie, le général de Gaulle confia à Hervé Alphand « il faut nous débarrasser de cette boite à chagrin où nous engloutissons pour rien nos énergies et qui nous attire toutes sortes de difficultés sur tous les plans. »

Voir l'article >
3 février 2022

Communiqué du Président général du Souvenir Français

La vandalisation des monuments dans les départements d’Outre-Mer se poursuit. Lorsque le monument de Joséphine de Beauharnais a été décapité, la majorité des Français sont restés silencieux. Elle était la première épouse de « l’horrible » Napoléon qui avait rétabli l’esclavage. Lorsque le monument de Schoelcher a été vandalisé, la majorité des Français sont restés silencieux. Qui […]

Voir l'article >
17 mars 2021

La revue du Souvenir Français

Vous n’êtes pas abonnés à la revue nationale mais certains textes ou articles vous intéressent ? Tous les trimestres, nous vous indiquons le sommaire de la revue à paraître (Janvier, avril, juillet et octobre). Si vous souhaitez la recevoir occasionnellement sans vous abonner, après avoir repéré un article qui vous plaisait, vous pouvez la commander […]

Voir l'article >
30 août 2022

Bilan des activités du président général

Eté 2022 1er juillet 2022 : Réunion de travail à l’Institut d’études politiques de Paris afin d’examiner le projet de rénovation du monument aux morts érigés dans l’entrée de l’école rue Saint Guillaume. 4 juillet 2022 : Réunion de travail en visioconférence avec des sénateurs et en particulier Jean-Marc Todeschini, ancien secrétaire d’état aux Anciens Combattants et […]

Voir l'article >

Le monument du mois

L’ossuaire français de Dolno Karaslari Pendant la Première Guerre mondiale, la Macédoine du Nord était un territoire du front d’Orient. L’armée française ainsi que les autres armées de l’Entente faisaient face aux armées des puissances centrales (Allemagne, Autriche-Hongrie et Bulgarie). Le front macédonien est percé le 15 septembre 1918 par les armées françaises. Des milliers […]

Voir l'article >
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

La vie de nos délégations à travers le monde

4 mars 2022

Cette rubrique contient 22 articles sur les diverses actions des délégations du Souvenir Français dans le monde.

Temps de lecture : Environ 20 minutes


Où ?
À Campo de Mirra près de Villena, en Espagne.

Qui ?
Vincent Aguilella Salvador, Délégué Général du Souvenir Français en Espagne.

Quand ?
Le 25 août 2021.

Quoi ?
Invité par MM. Le Maire de Campo de Mirra, Juan José Espadas et le Président de l’Association Culturelle du Traité d’Almisrà, Román Francés Berbegal, le Délégué Général a assisté à la représentation théâtrale de ce Traité. Assistaient aussi divers conseillers de l’autonomie Valencienne et des maires et conseillers municipaux de la région. J’ai été accompagné de M. le Président du Comité d’Alicante et de Murcie, Patrick Deligne et de Mmes. Michèle Giacoma et Elisabeth Deligne, respectivement Trésorières de la DG et du Comité d’Alicante et de Murcie. Le Traité d’Almisrà fut signé le 26 mars 1244 entre les Royaumes de Castille et d’Aragon-Catalogne en vue d’une répartition des territoires à conquérir aux musulmans lors de ladite Reconquête de la Péninsule Ibérique par les chrétiens. Le représentant de Castille était l’Infant (Prince), futur roi Alphonse X, dit le Sage, et le Roi d’Aragon-Catalogne, Jacques I, le Conquérant. Notre intérêt particulier pour assister à cette représentation d’une belle page de ce qui deviendra, avec le temps l’Espagne, naît du fait que Jacques I, entre autres titres était aussi Seigneur de Montpellier et suzerain de plusieurs seigneurs du Midi de la France. Les représentants de Jacques I et de Louis IX, ou Saint Louis signèrent le Traité de Corbeil le 11 mai 1258 au prieuré de Saint-Jean-en-l’Isle, près de Corbeil. Par ce traité, le roi de France renonçait à ses prétentions sur les comtés de la Marche d’Espagne et le roi d’Aragon renonçait à certaines de ses prétentions dans le Languedoc (sauf Montpellier, entre autres). Nous connaissions cette belle représentation qui eut le mérite, cette fois-ci, de se jouer, avec beaucoup de limitations du jeu de scène, pendant la Pandémie, Covid-19, avec toutes les mesures de sécurité nécessaires.

Rédigé par Monsieur Vincent Aguilella Salvador, Délégué Général du Souvenir Français en Espagne.


Où ?
À Bamako, au Mali.

Qui ?
Sébastien Philippe, Délégué Général du Souvenir Français au Mali.

Quand ?
Le 29 septembre 2021.

Quoi ?
Hommage au sergent Maxime Blasco à Bamako.

Le 24 septembre 2021, nous apprenions le décès du sergent Maxime Blasco mort au combat au cours d’une opération de reconnaissance et de harcèlement conduite par la force Barkhane Gourma malien, au Sud-Est de N’Daki, dans la région de Gossi, à proximité de la frontière entre le Mali et le Burkina Faso. Le Souvenir Français fut associé par le biais de notre Délégué Général, Sébastien Philippe, à l’hommage rendu au sergent Maxime Blasco à Bamako. Devant le monument des soldats morts pour la France au Mali, une gerbe du Souvenir Français fut déposée à côté de celle de l’Ambassadeur. Par la suite, un hommage aux Invalides s’est déroulé en présence du Président de la République, du Premier ministre et de la ministre des Armées. A noter qu’en 2019, le sergent Maxime Blasco a sauvé deux camarades d’un accident d’hélicoptère Gazelle. Après avoir subi de multiples fractures, il a tiré ses deux camarades sur une cinquantaine de mètres du lieu du crash et les a placés « de manière un peu artisanale » sur les patins d’un hélicoptère Tigre pour les faire sortir de la zone de combat.


Où ?
Dans les Pyrénées.

Qui ?
Vincent Aguilella, Délégué Général du Souvenir Français en Espagne.

Quand ?
Le 10 octobre 2021.

Quoi ?
« Périple des évadés de France »

Le Délégué Général de l’Espagne, Monsieur Vincent Aguilella s’est lancé dans un projet pour rendre hommage au « évadés de France ». Mais qui sont ces « évadés de France » ? Nos compatriotes qui s’évadaient de France par l’Espagne, finissaient souvent (environ 1 sur 3 échouaient) dans des prisons espagnoles avant d’aboutir dans le Centre de détention de Miranda. La signification de ces « évadés de France » était souvent mal comprise. La plupart des personnes les considérait comme des déserteurs ou des personnes fuyant leur responsabilité vis-à-vis de la nation. C’était en réalité d’anciens prisonniers évadés d’Allemagne, résistants et maquisards pourchassés qui souhaitaient poursuivre le combat depuis l’Afrique du Nord ou le Royaume Uni. Le Délégué Général est donc partis d’une liste de stèles commémoratives et se sont rendus dans chacune de ces stèles pour rendre hommage à ces « évadés de France ».


Où ?
À Chantaburi, en Thaïlande.

Qui ?
François Doré, ancien Délégué Général du Souvenir Français en Thaïlande.

Quand ?
Le 15 et 16 octobre 2021.

Quoi ?
C’est avec un immense plaisir et une grande reconnaissance, que notre Délégué général a pu accompagner la visite officielle de notre ambassadeur, M. Thierry Mathou et de son épouse, au site historique de Chanthaburi, les 15 et 16 octobre derniers. Plaisir de retrouver le charme de la vieille ville, rassemblée autour de sa cathédrale, la plus grande de Thaïlande. Plaisir de flâner tout au long de la vieille rue du Marché, aux pittoresques maisons chinoises dont les façades avaient déjà vu déambuler les soldats français, lors de leur occupation de onze ans, au début du XXème siècle. Reconnaissance, pour la fondation Phra Racha Wang Derm, qui grâce aux efforts de sa présidente, la Khunying Nongnuj Siridej, a su restaurer de manière parfaite les sept bâtiments encore existants du camp militaire français d’autrefois. Un haut-lieu historique, qui doit rester le témoin de notre amitié franco-siamoise. Et puis traversée de la rivière grondante des pluies de mousson, sur une frêle passerelle, pour rejoindre l’immense cathédrale Notre Dame de l’Immaculée Conception, dont le curé, le Père Philippe Adisak nous ouvrit avec gentillesse les lourdes portes. Après avoir traversé le parking, emplacement de l’ancien cimetière catholique, nous retrouvons la modeste grotte mariale, site de toutes les attentions du Souvenir Français, puisque s’y trouvent les plaques historiques qui énumèrent les noms des soldats français et annamites, tous morts de morts naturelles pendant une occupation de onze ans. Rappelons ici que pas un seul coup de feu ne fut tiré. En leur honneur, l’ambassade de France, la mission de Défense et le Souvenir Français ont déposé quelques fleurs, pour leur dire qu’ils n’étaient pas oubliés.

Rédigé par Monsieur François Doré, ancien Délégué Général du Souvenir Français de la Thaïlande.


Où ?
À Borodino, en Russie.

Qui ?
Andrey Rumyanov, Délégué Général adjoint du Souvenir Français en Russie.

Quand ?
Le 5 septembre 2021.

Quoi ?
Notre Délégué Général adjoint, Monsieur Rumyanov s’est rendu sur le champ de la bataille de Borodino (Chevardino, la bataille de la Moskova) afin d’assister à une cérémonie officielle commémorative. Cette bataille opposait la Grande Armée commandée par Napoléon Ier à l’armée impériale russe menée par le feld-maréchal Mikhaïl Koutouzov. L’Ambassadeur de France en Russie ainsi que des haut-gradés militaires de l’Ambassade de France ont été présents lors de cet évènement. Une gerbe aux couleurs de la France accompagnée de son ruban de la part du Souvenir Français a été déposée devant le monument de la Grande Armée qui est érigé par le Souvenir Français. Cet évènement fut l’occasion pour notre Délégué Général adjoint de créer un contact avec ces personnes et de leur faire part des projets réalisés par la Délégation du Souvenir Français en Russie.


Où ?
À Ottawa, au Canada.

Qui ?
Christophe Raisonnier, Délégué Général du Souvenir Français au Canada.

Quand ?
Le 20 octobre 2021.

Quoi ?
Le Général d’armée Benoît Puga, grand chancelier de la Légion d’honneur, chancelier de l’ordre national du Mérite était en visite au Canada du 17 au 23 octobre 2021. Ce dernier s’est rendu à Ottawa, ce qui a permis à notre Délégué Général du Canada, Monsieur Raisonnier, de le rencontrer. Lors de cette rencontre, notre Délégué Général lui a présenté le projet du monument Amicitia France-Canada qui devait être inauguré début décembre 2021 mais qui finalement été reporté à février 2022. Le Grand chancelier de la Légion d’honneur s’est recueilli sur les tombes des soldats français inhumés à Ottawa.


Où ?
À Yorktown, aux Etats-Unis.

Qui ?
Thierry Chaunu, Président de l’American Society of le Souvenir Français.

Quand ?
Le 18 octobre 2021.

Quoi ?
Lundi 18 octobre dernier, la statue de Rochambeau est venue s’ajouter à celles de Washington, La Fayette et de Grasse sur le front de mer de Yorktown, en Virginie. Les statues qui se trouvent à Riverwalk Landing n’étaient que deux lors de leur inauguration en 2005 : Le général George Washington, commandant des forces américaines et l’amiral François DeGrasse, commandant de la flotte française. Le 18 octobre 2017, le général Lafayette les a rejoints, et le 18 octobre 2021, le général Comte de Rochambeau a rejoint ses compagnons d’armes. Cyd Player est une artiste basée à Williamsburg, c’est elle qui a sculpté les quatre statues. L’association American Friends of Lafayette a mené la collecte de fonds pour les statues et a reconnu que le Celebrate Yorktown Committee, Les Amis de Rochambeau, la Massachusetts Society of the Cincinnati et les membres de l’Ordre Lafayette étaient les principaux contributeurs. Cette addition tant attendue arrive à point nommé pour rappeler que l’amitié franco-américaine est tout à fait unique dans l’histoire des nations. La France a été la première nation à reconnaître l’indépendance des États-Unis, elle est le plus ancien allié de l’Amérique, depuis la signature du traité d’alliance du 6 février 1778, et a fourni une aide cruciale d’un point de vue financier, en armes, en troupes pour assurer l’indépendance de l’Amérique.

Rédigé par Thierry Chaunu, Président de l’American Society of le Souvenir Français.


Où ?
À Arlington, aux Etats-Unis.

Qui ?
Thierry Chaunu, Président de l’American Society of le Souvenir Français.

Quand ?
Le 24 octobre 2021.

Quoi ?
Monsieur Philippe Germain, représentant le Souvenir Français à Paris et son Président, le Contrôleur Général des Armées (2s) Serge Barcellini, s’est rendu aux Etats-Unis à l’occasion du Centenaire du retour du Soldat Inconnu américain à Arlington, Virginie, le dimanche 24 octobre 2021, alors que plusieurs cérémonies ont eu lieu en France au même moment pour réaffirmer les liens historiques d’alliance et d’amitié entre nos deux nations. Nous remercions tout particulièrement Richard A. Azzaro, co-fondateur de la Société de la Garde d’Honneur de la Tombe du Soldat Inconnu, pour avoir organisé une cérémonie supplémentaire en hommage aux 9 officiers et soldats français de la Première Guerre mondiale enterrés à Arlington, dont 8 sont « Morts pour la France », en déposant une rose blanche sur chaque tombe, ainsi qu’un hommage au mausolée de l’ingénieur militaire franco-américain Major Pierre l’Enfant, qui a dessiné les plans de la ville de Washington DC.

Rédigé par Thierry Chaunu, Président de l’American Society of le Souvenir Français.


Où ?
À Dixmude, en Belgique.

Qui ?
Claude Michel, Délégué Général du Souvenir Français en Belgique.

Quand ?
Le 11 novembre 2021.

Quoi ?
La commémoration du 11 novembre à Dixmude a été organisée par la ville ainsi que par le comité du Souvenir Français en Flandre occidentale. La commémoration s’est déroulée en plusieurs temps : un premier hommage a été organisé au monument de la Brigade Ronarc’h des Fusiliers-Marins, une messe a été célébrée dans l’église de Dixmude, un autre hommage au cimetière communal et enfin un dernier à la place d’Italie où est érigé le monument Breton du 241e RI. Une délégation de la marine nationale conduite par le capitaine de vaisseau Camus ainsi que des étudiants en journalisme venus de Lille étaient présents lors cet évènement.


Où ?
À Puebla, au Mexique.

Qui ?
La Délégation du Souvenir Français au Mexique.

Quand ?
Le 11 novembre 2021.

Quoi ?
Cette année, les soldats français et mexicains morts durant la Première Guerre mondiale ont été honorés au monument qui leur est dédié dans le cimetière français de Puebla. Nous remercions Antoine Chauveau, Président du Comité de l’état de Puebla, Isabelle Aillaud, Présidente de la Société de Bienfaisance de Puebla, propriétaire du cimetière, et Ofelia Cervantés, Consul honoraire à Puebla, toutes les deux membres de la Délégation Générale pour le Mexique du Souvenir Français, A.C. et apparaissant sur la photo, pour avoir favorisé cette initiative. N’oublions pas celles et ceux qui ont donné leur vie durant tout le terrible conflit, et celles et ceux décédés en opération en 2021.

Rédigé par la Délégation du Souvenir Français au Mexique.


Où ?
À Phuket, en Thaïlande.

Qui ?
Christian Chevrier, Délégué Général Adjoint du Souvenir Français en Thaïlande.

Quand ?
Le 11 novembre 2021.

Quoi ?
Comme chaque année, le Souvenir Français de Thaïlande a été convié à la Cérémonie commémorative du 11 Novembre. Une nouvelle fois, le Lieutenant-Colonel Stefancic a commandé la prise d’armes dans les Jardins de la Résidence de France, cérémonie présidée par Son Excellence Monsieur Thierry Mathou. Une soixantaine de participants, représentants des autorités thaïes, des vétérans, d’attachés militaires de pays amis, de membres de l’Ambassade de France et des associations patriotiques, ont donc participé ensemble à cet hommage. Après la présentation des drapeaux de la Facs et de l’UNP, les couleurs françaises ont été hissées, signal du début de la cérémonie. Ce fut aussi l’occasion pour son Excellence Monsieur Thierry Mathou de s’adresser à l’assistance, mais aussi de décorer deux Officiers Généraux Thaïlandais au grade de chevalier dans l’Ordre National du Mérite, le General Chatchai Patranavik et l’Amiral Pratcharat Sirisawat. Notre Délégué pour Phuket, Christian Chevrier, représentant le Souvenir Français, a lu le discours de la Ministre déléguée auprès de la ministre des Armées, chargée de la Mémoire et des Anciens combattants, Madame Darieussec. Puis ce fut la lecture des noms des 7 Militaires « Morts pour la France » cette Année. Cette cérémonie se fit l’écho de l’entrée au Mont Valèrien du corps du dernier compagnon de la libération, Hubert GERMAIN, symbolisant en cette date anniversaire de l’Armistice, la volonté d’associer le souvenir de l’ensemble des combattants Français ayant sacrifié pour la patrie au cours de l’histoire moderne. Puis ce fut le rituel dépôt de gerbes, présentées par les élèves du Lycée français international de Bangkok, alliant ainsi les jeunes générations, suivis par la sonnerie aux Morts et la traditionnelle minute de silence marquant ainsi la fin de la cérémonie.

Rédigé par Monsieur Edouard Beaudeux, Délégué Général du Souvenir Français en Thaïlande.


Où ?
À Vienne et à Feldkirchen-bei-Graz, en Autriche.

Qui ?
Michel Lapierre, Délégué Général du Souvenir Français en Autriche.

Quand ?
Le 11 novembre et 14 novembre 2021.

Quoi ?
Nous avons célébré cette année avec nos partenaires allemands l´Armistice de 1918 et le Deutscher Volkstrauertag (journée de deuil du peuple allemand) au carré allemand du cimetière central de Vienne. La cérémonie, placée sous le commandement du Colonel Jörg Rütten, attaché de défense près l´Ambassade d´Allemagne, était présidée par M. Rainer Rudolf, 1er Conseiller près l´Ambassade d´Allemagne, ainsi que S.E. M. Gilles Pécout, Ambassadeur de France. Après la montée des couleurs, un groupe de musiciens de la Garde du Bundesheer entonna les hymnes nationaux allemand, français et autrichien. Les Ambassadeurs français et allemand prirent la parole et rappelèrent l´importance du souvenir et de la mémoire collective. Après le dépôt de gerbes, le Colonel Rüttten commanda « ich hatte einen Kamerad » et l´Appel aux Morts, sonné au clairon par le trompettiste de la Garde autrichienne. Après l´allocution de M. Lapierre, délégué général du Souvenir Français Monsieur l´Ambassadeur de France procèda à la remise de médailles du Souvenir Français à Mme Jasmine Kupfer (vermeil), Mrs. Bernhard Lechenbauer, Alois Loitschy (argent), Mme Céline Garaudy (bronze), Mme Ivana Bockaj (bronze), M. Stépfane Cappellaro (bronze), et au Colonel Peter Steiner (bronze). L´hymne européen clôtura ce moment d´hommage aux victimes de toutes les guerres. Monsieur l´Ambassadeur accompagné de son homologue allemand et du Délégué général remercia avec une poignée de main tous les participants. M. Frédéric Petit, Député des Français d´Europe centrale, avait fait le déplacement pour participer à l´évènement. La cérémonie a rassemblé par ailleurs un grand nombre d’allemand et français, les officiers et sous-officiers de l´OSCE, l´amicale des Anciens et Amis de la Légion Étrangère en Autriche, des associations de tradition autrichiennes une délégation d´élèves et de professeurs du lycée Français de Vienne de M. Louis Sarrazin, Mme Mathilde Ollivier et M. Fabrice Tressard les trois conseillers consulaires de notre circonscription et bien sûr nos fidèles habitués. Nous avons également pu commémorer le 11 novembre pour la première fois sur la commune de Feldkirchen-bei-Graz, dans l’Etat fédéral de Styrie. Le fruit du hasard, a permis de découvrir une colonne ainsi qu’une sépulture où reposent en paix Hussards et Dragons de l’époque Napoléonienne (1809). Les autorités françaises, S. E M. l’ambassadeur Pécout Gilles, Mme la Consule Lemeunier Catherine, le conseiller consulaire Sarrazin Louis, le consul honoraire M.Mueller. Le président M. Lapierre président du « Jour du Souvenir » avec la déléguée générale de la Styrie Mme Bockaj Ivana avaient convié la communauté française. En la présence de M. le maire M. Gosch, Il a été procédé au dépôt de gerbe agrémenté de la Sonnerie aux morts et d’un morceau de « J ‘avais un camarade » (chant composé également en 1809 par Ludwig Uhland) et joué à la trompette par M. Rousseau, élève au conservatoire de Musique de Graz. Une procession guidée par le Porte Drapeau s’est faite de la colonne à la sépulture commune ainsi qu’un recueillement au Monument aux Morts, encadrée par deux élèves Saint-Cyriens. Au-delà du protocolaire, la cérémonie s’est poursuivie à la salle paroissiale autour d’un vin d’honneur. Cette première commémoration a conforté l’enthousiasme de la communauté française ainsi que les délégations de la Kamarade Bundschaft, du Kat Zug XXI, du Jour du Souvenir qui, d’ores et déjà, auront à cœur de pérenniser cet évènement.

Rédigé par la Délégation du Souvenir Français en Autriche.


Où ?
À Lisbonne, au Portugal.

Qui ?
Patrick Mangin, Délégué Général du Souvenir Français au Portugal.

Quand ?
Le 11 novembre 2021.

Quoi ?
A l’occasion du 11 novembre, notre Délégué Général du Portugal, Monsieur Patrick Mangin, s’est rendu au monument aux morts de la Grande Guerre situé sur « l’Avenida da liberdade » à Lisbonne pour déposer une gerbe. Il était accompagné du Président de la Liga dos combatentes pour rendre hommage à ces combattants et célébrant ainsi le 103ème anniversaire de l’armistice. Il s’est également déplacé au consulat de France pour un dépôt de gerbe. Lors de ce déplacement, a été lu le nom de tous les combattants portugais volontaires qui sont « Morts pour la France » lors de cette guerre. Une messe du Souvenir a également été célébrée en l’église Saint Louis.


Où ?
À Helsinki, en Finlande.

Qui ?
Claude Anttila, Déléguée Générale du Souvenir Français en Finlande.

Quand ?
Le 11 novembre 2021.

Quoi ?
La cérémonie du 11 novembre en Finlande s’est déroulée en petit comité en raison des conditions sanitaires. Ce 11 novembre se déroule devant la seule tombe du Souvenir Français en Finlande. Elle est organisée par la mission militaire de l’Ambassade de France à la demande de notre Déléguée Générale, Madame Claude Anttila. Notre Déléguée Générale était donc accompagnée de l’Ambassadrice de France en Finlande, de l’assistant de l’Attaché de Défense et de trois Saint-Cyriens stagiaires auprès de la mission militaire. Les enfants de l’école française Jules Verne d’Helsinki étaient également présents. Ces derniers ont chanté la Marseillaise après le dépôt de gerbe.


Où ?
À Francfort, Berlin, Munich, en Allemagne.

Qui ?
François Sommerlat, Délégué Général du Souvenir Français en Allemagne.

Quand ?
Le 11 novembre 2021.

Quoi ?
Comme les autres Délégations, la Délégation générale d’Allemagne a dû réduire ses ambitions, eu égard aux circonstances. Nombre de projets ont été reportés à des temps meilleurs, et les quelques manifestations réalisées l’ont été dans un format restreint. Cependant, le verre n’est qu’à moitié vide, car les 9 Délégués généraux adjoints, en charge des 16 Länder de la République fédérale ont fait de leur mieux pour tenir la barre et maintenir sur place la visibilité de l’Association. Par ailleurs, nous avons assisté à de nombreuses cérémonies allemandes lors du « Volkstrauertag » (jour de recueillement pour les victimes des guerres), notamment à Berlin et à Munich. A Francfort, le DGA de Hesse et de Rhénanie-Palatinat a organisé pour la première fois une commémoration du 11 novembre, associant personnalités françaises et allemandes, amicales de la Légion étrangère, et surtout une délégation d’élèves du Lycée franco-allemand. En outre, la recherche d’un écho médiatique se concrétise avec la publication d’articles, la présence sur les réseaux sociaux et même une émission radio initiée par le DGA de Bavière, avec participation du DGA de Berlin. Notre inventaire des sites se poursuit aussi, enrichissant notre banque de données. Dans ce cadre, plusieurs projets sont prévus cette année. Deux exemples : la rénovation d’un cimetière à Coblence (grâce à l’Attaché de Défense et à l’aide de jeunes du Service Militaire Volontaire) ou encore la rénovation du site de Kaditz, grâce à un sponsor français, Monsieur d’Eprémesnil… Sans parler de notre coopération étroite avec le Volksbund Deutsche Kriegsgräberfürsorge (équivalent allemand du S.F.). Nous avons donc du pain sur la planche…Et c’est bon signe !

Rédigé par Monsieur François Sommerlat, Délégué Général du Souvenir Français en Allemagne.

FRANCFORT, commémoration du 11 novembre devant le monument aux morts français de 1870/1871, situé dans le cimetière sud de la ville.

Où ?
À Abidjan, en Côte d’Ivoire.

Qui ?
Amos Gnakouri, Délégué Général du Souvenir Français en Côte d’Ivoire.

Quand ?
Le 11 novembre 2021.

Quoi ?
A l’occasion du 103ème anniversaire de l’armistice, la cérémonie du 11 novembre a été organisée au pied du monument aux morts à Abidjan. Notre Attaché de Défense auprès de la mission militaire a participé à cet évènement. Un détachement du 43ème Bataillon de l’infanterie de Marine était également présent. Notre Délégué Général était accompagné de son secrétaire général ainsi que de son secrétaire à l’organisation. Ils ont pu par la suite déposer une gerbe de fleurs devant le monument aux morts de la Grande Guerre.


Où ?
À Furnes, en Belgique.

Qui ?
Claude Michel, Délégué Général du Souvenir Français en Belgique.

Quand ?
Le 13 novembre 2021.

Quoi ?
Plusieurs cérémonies belgo-franco-britanniques se sont déroulées à Furnes (en Flandre occidentale) le 13 novembre 2021. Elles ont été organisées par le Délégué local du Souvenir Français, Monsieur José Clauw. La première cérémonie a eu lieu à proximité de l’église car plusieurs pilotes de la Royal Air force sont enterrés à côté de cet édifice. La seconde cérémonie se déroula au cimetière où des soldats français et belges de la Première Guerre mondiale sont inhumés. Notre Délégué local était accompagné de l’Attaché de Défense auprès de l’Ambassade de France et d’une délégation du comité du Souvenir Français en Flandre Occidentale.


Où ?
À Bruxelles, en Belgique.

Qui ?
Claude Michel, Délégué Général du Souvenir Français en Belgique.

Quand ?
Le 18 novembre 2021.

Quoi ?
Le 18 novembre 2021 s’est déroulé à la Résidence de France à Bruxelles, une réunion de travail ainsi qu’une assemblée générale de la Délégation Générale du Souvenir Français en Belgique. Lors de ce rassemblement, plusieurs personnalités étaient présentes. Il y avait notamment le nouvel ambassadeur de France, S.E. François SENEMAUD, l’Attaché de Défense, le Colonel Hubert STAHL et la Consule Générale, Madame Stéphanie ROUVILLE. Les présidents de comité du Souvenir Français en Belgique ainsi que plusieurs délégués locaux étaient également présents, certains représentaient également des associations affiliées.


Où ?
À Hiroshima, au Japon.

Qui ?
Matthieu Seguela, Délégué Général du Souvenir Français au Japon.

Quand ?
Le 19 novembre 2021.

Quoi ?
Le 19 novembre 2021 s’est déroulée une cérémonie en hommage aux sept soldats et marins du corps expéditionnaire de Chine décédés à Hiroshima en 1900. Ils ont été inhumés dans le carré militaire d’Hiroshima. Un monument a été érigé dans ce carré militaire afin de leur rendre hommage. Lors de cet évènement, une plaque commémorative a été dévoilée par le consul général de France, le consul honoraire de France, le président de la Société franco-japonaise de Hiroshima (SFJH), le président du comité historique de la SFJ, l’attaché de Défense adjoint et le Délégué Général du Souvenir français. Ce carré militaire a été créé par le Souvenir Français dans la première décennie du 20ème siècle. Ce fut également l’occasion pour le Maire d’Angers de rendre hommage à un soldat angevin inhumé dans ce carré militaire. Un message du Maire a été lu en français et en japonais puis une gerbe fut déposée en son nom et au nom de la ville d’Angers.


Où ?
À Portimão, au Portugal.

Qui ?
Patrick Mangin, Délégué Général du Souvenir Français au Portugal.

Quand ?
Le 2 décembre 2021.

Quoi ?
Commémoration de la Grande Armée et du bicentenaire de la mort de Napoléon.

Cette commémoration, initiée et réalisée par le Souvenir Français au Portugal et par l’Ufe Algarve, s’est déroulée le 2 décembre 2021, dans une salle réservée de l’Hôtel Tivoli à Portimão, qui présentait une vue panoramique sur le port de la ville avec bien entendu un point de vue remarquable de la rive opposée (Estombar et Ferragudo. Le soleil était effectivement au rendez-vous, pas celui d’Austerlitz mais celui de l’Algarve ! La journée fut à l’avis général une réussite tant sur le plan culinaire, que sur le plan mémoriel. La cérémonie a été enrichie d’une présentation de costumes d’époque dont certains ont été portés par une dizaine de participants. Les tenues de sacre de Joséphine et de Napoléon ont fait l’objet de remarques flatteuses pour les auteurs de ces œuvres, membres de l’UFE. Après l’apéritif, le discours d’introduction de bienvenue fut prononcé par le Président. Pendant le déjeuner qui s’est déroulé dans une ambiance très conviviale, une introduction a été consacrée à la gloire de Napoléon suivie par une présentation faite par Monsieur Mazière, de certaines caractéristiques du caractère insolite de l’empereur. Au cours du repas, des lectures mémorielles furent exposées par quelques participants. Notons : Un texte relatif à Austerlitz lu par une adolescente de 13 ans ; un texte racontant l’histoire d’un sabre de Hussard et un texte présentant le « grognard ». Quelques photographies furent prises sont accessibles sur le site  » ufe-algarve.org ».

Rédigé par Monsieur Patrick Mangin, Délégué Général du Souvenir Français au Portugal.


Où ?
À Hong Kong, en Chine.

Qui ?
David Maurizot, Délégué Général du Souvenir Français en Chine.

Quand ?
Le 3 décembre 2021.

Quoi ?
A l’occasion du 80e anniversaire de la bataille de Hong Kong, une cérémonie d’hommage aux Forces françaises libres de Hong Kong s’est déroulée le 3 décembre 2021 au cimetière militaire de Stanley. Organisée par le comité Hong Kong du Souvenir Français de Chine en collaboration avec le Consulat général de France, et avec le soutien de la China Commonwealth War Graves Commission, cette émouvante cérémonie s’est déroulée en présence de représentants du consulat général, d’élèves du Lycée Français International Victor Segalen, d’officiers de réserve français, de représentants de l’Union des Français de l’étranger, de membres de l’association des ex-servicemen, et de représentants diplomatiques d’une quinzaine de pays alliés. Lors de son discours, le consul général M. Alexandre Giorgini a rendu un vibrant hommage aux Français qui se sont engagés dans le corps de volontaires de défense de Hong Kong pendant la Seconde Guerre mondiale. « N’oublions donc pas notre histoire commune, c’est le meilleur moyen de prendre soin de l’avenir », a-t-il conclu afin de souligner l’importance du devoir de mémoire. Le Président du Comité de Hong Kong du Souvenir français de Chine, M. Xavier Pech, a ensuite remis à MM. Alexandre Giorgini et Thibaud Sarrazin-Boespflug, réservistes citoyens dans la Marine nationale, les médailles de bronze du Souvenir Français. Après la lecture par des élèves du Lycée français international Victor Segalen des biographies des volontaires français qui ont sacrifié leur vie en participant à la défense de Hong Kong, des gerbes de fleurs ont été déposés au nom du consulat général, du Souvenir Français et du Lycée français au pied de la stèle des Forces françaises libres de Hong Kong. Les élèves du Lycée français ont livré une émouvante interprétation du « Chant des partisans » avant une solennelle minute de silence suivi d’une vibrante Marseillaise entonnée par l’assistance pour conclure la cérémonie.

Rédigé par Monsieur David Maurizot, Délégué Général du Souvenir Français en Chine.


Où ?
À Paris, en France.

Qui ?
Serge Barcellini, Président Général du Souvenir Français.

Quand ?
Le 18 janvier et 21 février 2022.

Quoi ?
Le Président Général a lancé le projet de visioconférence avec les Délégués Généraux de l’étranger. Il est essentiel que les Délégués Généraux se connaissent par région géographique et qu’ils partagent leurs expériences. Une première visioconférence a été organisée le 18 janvier avec les délégués de l’Extrême-Orient. Les deux suivantes se sont déroulées le 21 février avec l’Europe Occidentale pendant la matinée et avec l’Europe Orientale durant l’après-midi. Ces échanges ont été très enrichissants et ont permis de discuter des activités organisées par les délégations de l’étranger.

Articles récents

18 mars 2022

Le Monument funéraire du sergent pilote André Louis TACHARD, « Mort pour la France » est menacé : il va être vendu aux enchères

  L’Hôtel des ventes de Montpellier propose la vente aux enchères, le 26 mars 2022, de quatre-vingts objets de la collection Jeanne TACHARD, dont le monument funéraire installé sur la sépulture d’André Louis TACHARD, située au cimetière du Montparnasse à Paris. André Louis TACHARD, architecte avant sa mobilisation en 1914, sergent pilote au 2e Groupe […]

Voir l'article >
25 février 2022

La mémoire de la guerre d’Algérie. Comment bien refermer la boite à chagrin ?

Le 27 août 1961, évoquant la guerre d’Algérie, le général de Gaulle confia à Hervé Alphand « il faut nous débarrasser de cette boite à chagrin où nous engloutissons pour rien nos énergies et qui nous attire toutes sortes de difficultés sur tous les plans. »

Voir l'article >
3 février 2022

Communiqué du Président général du Souvenir Français

La vandalisation des monuments dans les départements d’Outre-Mer se poursuit. Lorsque le monument de Joséphine de Beauharnais a été décapité, la majorité des Français sont restés silencieux. Elle était la première épouse de « l’horrible » Napoléon qui avait rétabli l’esclavage. Lorsque le monument de Schoelcher a été vandalisé, la majorité des Français sont restés silencieux. Qui […]

Voir l'article >
17 mars 2021

La revue du Souvenir Français

Vous n’êtes pas abonnés à la revue nationale mais certains textes ou articles vous intéressent ? Tous les trimestres, nous vous indiquons le sommaire de la revue à paraître (Janvier, avril, juillet et octobre). Si vous souhaitez la recevoir occasionnellement sans vous abonner, après avoir repéré un article qui vous plaisait, vous pouvez la commander […]

Voir l'article >
30 août 2022

Bilan des activités du président général

Eté 2022 1er juillet 2022 : Réunion de travail à l’Institut d’études politiques de Paris afin d’examiner le projet de rénovation du monument aux morts érigés dans l’entrée de l’école rue Saint Guillaume. 4 juillet 2022 : Réunion de travail en visioconférence avec des sénateurs et en particulier Jean-Marc Todeschini, ancien secrétaire d’état aux Anciens Combattants et […]

Voir l'article >

Le monument du mois

L’ossuaire français de Dolno Karaslari Pendant la Première Guerre mondiale, la Macédoine du Nord était un territoire du front d’Orient. L’armée française ainsi que les autres armées de l’Entente faisaient face aux armées des puissances centrales (Allemagne, Autriche-Hongrie et Bulgarie). Le front macédonien est percé le 15 septembre 1918 par les armées françaises. Des milliers […]

Voir l'article >