La Seconde vie des drapeaux associatifs

30 novembre 2016

Au lendemain de la Première Guerre mondiale, un exceptionnel réseau d’associations d’anciens combattants s’est mis en place. Plus de 10 000 communes possédaient « leur » association. Toutes possédaient un drapeau. Dans les années 1960 – 1970, un grand nombre de ces associations ont disparu. Dans le meilleur des cas, leurs drapeaux ont été déposés dans les mairies des communes où ils vieillissent souvent en dehors des regards.

Le Souvenir Français a souhaité donner une « seconde vie » à ces drapeaux associatifs en les déposant dans les établissements scolaires des communes concernées.

A cette fin, des conventions sont signées entre la municipalité dépositaire du drapeau, l’établissement scolaire qui va recevoir le drapeau et le comité local de l’association « Le Souvenir Français » qui va en coordonner la gestion.

Le drapeau reprend dès lors vie. Il est porté par une classe à chaque 11 novembre et 8 mai et devient un élément de l’enseignement de la citoyenneté.

Ce grand projet a reçu un accueil chaleureux de l’association des Maires de France et de celle des Maires Ruraux de France.

Une cérémonie exemplaire

Le 21 septembre en présence de Madame le Ministre de l’Education Nationale,de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Najat VALLAUD-BELKACEM, Le Souvenir Français a remis le drapeau associatif du Comité d’Action de la Résistance au Lycée Jacques DECOUR. Cette cérémonie s’est déroulée dans le cadre de la signature de deux conventions : la première entre Le Souvenir Français et le Lycée Jacques DECOUR et la seconde entre Le Souvenir Français et le Ministère de l’Education Nationale.

Le drapeau du Comité d’Action de la Résistance

La convention de la remise du drapeau a été signée entre le président général de l’association « Le Souvenir Français » et le Proviseur du lycée Jacques DECOUR, Patrick HAUTIN. Cette convention donne une seconde vie au drapeau du Comité d’Action de la Résistance, une association présidée par Pierre MOREL qui a fusionné avec Le Souvenir Français en 2015. Ce drapeau est désormais un outil pédagogique pour l’apprentissage de la citoyenneté.  Le lycée, qui porte le nom d’un grand résistant, s’engage à ce que le drapeau soit installé dans un lieu solennel et protégé du lycée  permettant au plus grand nombre des lycéens et collégiens de le découvrir. Le Lycée Jacques DECOUR a désigné également une garde d’honneur de trois lycéens pour sortir le drapeau afin qu’il  soit présent à l’Arc de Triomphe lors des principales cérémonies nationales notamment le 8 mai et le 18 juin. Le 16 novembre, le drapeau et sa garde étaient présents au Sénat lors de la cérémonie de remise du prix littérature de la Résistance.

drapeausf1

Le président général de l’association « Le Souvenir Français » confie le drapeau au proviseur du Lycée Jacques DECOUR

drapeausf2

Le président général signe la convention avec Madame le Ministre de l’Education Nationale

Lors de cette cérémonie,  le président général du Souvenir Français a également signé une convention avec Madame le Ministre reconnaissant l’association comme « Ambassadeur de la Réserve citoyenne de l’Education Nationale ». Le Souvenir Français est la première association mémorielle à rentrer dans la Réserve citoyenne.

La réserve citoyenne de l’Education Nationale constitue une forme d’engagement individuel bénévole au service de l’Ecole de la République. Le Souvenir Français s’engage à promouvoir et valoriser la Réserve citoyenne de l’Education Nationale et à participer à des manifestations organisées par le Ministère pour la promotion ou l’animation de la Réserve citoyenne.

drapeausf3

Le porte-drapeau du Lycée Jacques DECOUR reçoit le drapeau du Comité d’Action de la Résistance

Pour en savoir plus sur la Réserve Citoyenne :  http://www.education.gouv.fr/reserve-citoyenne/cid94074/la-reserve-citoyenne.html

Contact : A l’association Le Souvenir Français, l’opération « seconde vie des drapeaux associatifs » est suivie par Monsieur Hugo MARTIN,  missions@souvenir-francais.fr

 

Articles récents

17 mars 2021

Les femmes, l’avenir du Souvenir Français

Discours du Président Général Serge Barcellini, lors de l’inauguration de l’exposition du musée de la Cour d’Or de Metz sur Marie Sautet. Le Souvenir Français n’a pas dans ses habitudes d’inscrire des actions dans la Journée internationale des droits des femmes. Notre agenda mémoriel est le plus souvent celui des 1er et 2 novembre – […]

Voir l'article >
29 janvier 2021

Le Souvenir Français et le rapport de Benjamin Stora au président de la République

A la recherche des Morts pour la France Mais où sont passés les Morts pour la France ? Dans les 157 pages du rapport de Benjamin Stora consacré aux questions mémorielles portant sur la colonisation et la guerre d’Algérie, cette expression n’est pas à l’ordre jour. Elle n’est présente qu’à trois reprises, deux fois dans des […]

Voir l'article >
" alt="" class="img-fluid"/>
8 avril 2021

Le monument aux morts de Levallois-Perret labellisé Patrimoine d’intérêt régional en Île-de-France

En partenariat avec la Délégation Régionale de la Fondation du Patrimoine, Le Souvenir Français a pour projet de créer un parcours mémoriel en Ile-de-France consacré à la guerre de 1870-1871. Dans ce cadre, le monument aux morts de Levallois-Perret a été présenté à la labellisation Patrimoine d’intérêt régional de la région Ile-de-France par notre association […]

Voir l'article >
7 avril 2021

Billet d’humeur du Président Général

Le Monde et l’Audace Mémorielle. Le 4 mars 2021, Le Monde consacrait son éditorial au rapport de Benjamin Stora, sous le titre « France-Algérie, poursuivre sur la voie de la vérité ». L’ensemble de l’article est centré sur le devoir de vérité que doit accomplir la France, « même en l’absence de réciprocité algérienne ».   Le rapport Stora […]

Voir l'article >
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Billet d’humeur du Président Général

7 avril 2021

Au lendemain de la Première Guerre mondiale, un exceptionnel réseau d’associations d’anciens combattants s’est mis en place. Plus de 10 000 communes possédaient « leur » association. Toutes possédaient un drapeau. Dans les années 1960 – 1970, un grand nombre de ces associations ont disparu. Dans le meilleur des cas, leurs drapeaux ont été déposés dans les mairies des communes où ils vieillissent souvent en dehors des regards.

Le Souvenir Français a souhaité donner une « seconde vie » à ces drapeaux associatifs en les déposant dans les établissements scolaires des communes concernées.

A cette fin, des conventions sont signées entre la municipalité dépositaire du drapeau, l’établissement scolaire qui va recevoir le drapeau et le comité local de l’association « Le Souvenir Français » qui va en coordonner la gestion.

Le drapeau reprend dès lors vie. Il est porté par une classe à chaque 11 novembre et 8 mai et devient un élément de l’enseignement de la citoyenneté.

Ce grand projet a reçu un accueil chaleureux de l’association des Maires de France et de celle des Maires Ruraux de France.

Une cérémonie exemplaire

Le 21 septembre en présence de Madame le Ministre de l’Education Nationale,de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Najat VALLAUD-BELKACEM, Le Souvenir Français a remis le drapeau associatif du Comité d’Action de la Résistance au Lycée Jacques DECOUR. Cette cérémonie s’est déroulée dans le cadre de la signature de deux conventions : la première entre Le Souvenir Français et le Lycée Jacques DECOUR et la seconde entre Le Souvenir Français et le Ministère de l’Education Nationale.

Le drapeau du Comité d’Action de la Résistance

La convention de la remise du drapeau a été signée entre le président général de l’association « Le Souvenir Français » et le Proviseur du lycée Jacques DECOUR, Patrick HAUTIN. Cette convention donne une seconde vie au drapeau du Comité d’Action de la Résistance, une association présidée par Pierre MOREL qui a fusionné avec Le Souvenir Français en 2015. Ce drapeau est désormais un outil pédagogique pour l’apprentissage de la citoyenneté.  Le lycée, qui porte le nom d’un grand résistant, s’engage à ce que le drapeau soit installé dans un lieu solennel et protégé du lycée  permettant au plus grand nombre des lycéens et collégiens de le découvrir. Le Lycée Jacques DECOUR a désigné également une garde d’honneur de trois lycéens pour sortir le drapeau afin qu’il  soit présent à l’Arc de Triomphe lors des principales cérémonies nationales notamment le 8 mai et le 18 juin. Le 16 novembre, le drapeau et sa garde étaient présents au Sénat lors de la cérémonie de remise du prix littérature de la Résistance.

drapeausf1

Le président général de l’association « Le Souvenir Français » confie le drapeau au proviseur du Lycée Jacques DECOUR

drapeausf2

Le président général signe la convention avec Madame le Ministre de l’Education Nationale

Lors de cette cérémonie,  le président général du Souvenir Français a également signé une convention avec Madame le Ministre reconnaissant l’association comme « Ambassadeur de la Réserve citoyenne de l’Education Nationale ». Le Souvenir Français est la première association mémorielle à rentrer dans la Réserve citoyenne.

La réserve citoyenne de l’Education Nationale constitue une forme d’engagement individuel bénévole au service de l’Ecole de la République. Le Souvenir Français s’engage à promouvoir et valoriser la Réserve citoyenne de l’Education Nationale et à participer à des manifestations organisées par le Ministère pour la promotion ou l’animation de la Réserve citoyenne.

drapeausf3

Le porte-drapeau du Lycée Jacques DECOUR reçoit le drapeau du Comité d’Action de la Résistance

Pour en savoir plus sur la Réserve Citoyenne :  http://www.education.gouv.fr/reserve-citoyenne/cid94074/la-reserve-citoyenne.html

Contact : A l’association Le Souvenir Français, l’opération « seconde vie des drapeaux associatifs » est suivie par Monsieur Hugo MARTIN,  missions@souvenir-francais.fr

 

Articles récents

17 mars 2021

Les femmes, l’avenir du Souvenir Français

Discours du Président Général Serge Barcellini, lors de l’inauguration de l’exposition du musée de la Cour d’Or de Metz sur Marie Sautet. Le Souvenir Français n’a pas dans ses habitudes d’inscrire des actions dans la Journée internationale des droits des femmes. Notre agenda mémoriel est le plus souvent celui des 1er et 2 novembre – […]

Voir l'article >
29 janvier 2021

Le Souvenir Français et le rapport de Benjamin Stora au président de la République

A la recherche des Morts pour la France Mais où sont passés les Morts pour la France ? Dans les 157 pages du rapport de Benjamin Stora consacré aux questions mémorielles portant sur la colonisation et la guerre d’Algérie, cette expression n’est pas à l’ordre jour. Elle n’est présente qu’à trois reprises, deux fois dans des […]

Voir l'article >
" alt="" class="img-fluid"/>
8 avril 2021

Le monument aux morts de Levallois-Perret labellisé Patrimoine d’intérêt régional en Île-de-France

En partenariat avec la Délégation Régionale de la Fondation du Patrimoine, Le Souvenir Français a pour projet de créer un parcours mémoriel en Ile-de-France consacré à la guerre de 1870-1871. Dans ce cadre, le monument aux morts de Levallois-Perret a été présenté à la labellisation Patrimoine d’intérêt régional de la région Ile-de-France par notre association […]

Voir l'article >
7 avril 2021

Le monument du mois

Un monument pour les Morts pour la France disparus de la guerre d’Algérie Durant la guerre d’Algérie, plusieurs centaines de militaires français sont portés disparus. Leurs familles ignorent bien souvent les circonstances de leur disparition, et par absence des corps, n’ont pas pu « faire leur deuil ». Créée en 2014, l’association SOLDIS Algérie, présidée par le […]

Voir l'article >