La rénovation du monument de la reconnaissance à la France à Belgrade

8 juin 2016

La France lance un projet de rénovation

En 2014, lors de sa visite officielle en Serbie, le Premier Ministre Manuel Valls a annoncé que la France participerait à la restauration du monument de la Reconnaissance à la France à Belgrade.  Ayant été construit grâce à une souscription lancée par des associations de citoyens serbes, le monument sera rénové également par le biais d’une souscription.

Le 23 juin 2016, l’ambassadeur de France en Serbie et Le Souvenir Français lancent le projet de rénovation du monument de la Reconnaissance à la France à Belgrade au siège du Souvenir Français.

Belgrade3

Un comité de parrainage relaie l’opération en France ainsi qu’en Serbie afin de créer un vaste mouvement d’adhésion. La souscription peut être abondée par des particuliers, des institutions ou des entreprises.

Le coût de la restauration est évalué à 200.000 euros.

Le calendrier prévisionnel prévoit :

– un bouclage du financement à la fin de l’été 2016

– un lancement des appels d’offres à l’automne 2016

– une réalisation des travaux au printemps 2017

– une inauguration du monument rénové le 11 novembre 2017

 

L’état du monument

Le monument a survécu à tous les moments difficiles de l’histoire de la ville de Belgrade- les bombardements pendant la Seconde Guerre mondiale et la guerre de Kosovo, mais avec le temps, l’état du monument s’est dégradé.

Une étude réalisée en 2012 a conclu à la nécessité de déplacer la statue de bronze, d’en assurer la rénovation, de reconstruire le piédestal fragilisé par le temps et de reconstituer les bas-reliefs. La France et la Serbie se sont accordées sur des appels d’offres pour chacun des trois lots identifiés (statue, piédestal et bas-reliefs).

Un monument profondément emblématique

Il y a cent ans, les armées serbe et française luttaient ensemble pour défendre la liberté du territoire serbe. Après un soutien décisif à la reconstitution de l’armée serbe à Corfou début 1916, la France avec l’Armée d’Orient a puissamment aidé la Serbie à libérer son territoire à partir du front de Salonique en 1918.

Après la Première Guerre mondiale, la Serbie a souhaité remercier la France en érigeant au centre de Belgrade un imposant monument de la « Reconnaissance à la France ». Le monument fut réalisé à l’initiative de la Société des anciens élèves des écoles françaises et de la Société des amis de la France. Il est implanté au cœur du parc de la forteresse de Kalemegdan, à l’endroit même où dominait autrefois une sculpture dédiée à Karadjordje, le chef historique du soulèvement d’émancipation du peuple serbe de 1804 contre les Ottomans. Ce premier mémorial  avait été détruit par les troupes d’occupation autrichienne en 1915.

Inauguré le 11 novembre 1930, le monument de la Reconnaissance à la France rappelle la force de l’alliance stratégique qui rattachait la France et le nouvel état yougoslave qui rassemblait la Serbie, la Croatie, la Slovénie, la Bosnie-Herzégovine, le Monténégro, le Kosovo et la Macédoine.

Le monument porte sur un piédestal en marbre une statue monumentale de femme coiffée d’un bonnet phrygien, œuvre du sculpteur yougoslave Ivan Meštrović. Deux bas-reliefs placés sur les flancs latéraux du socle incarnent le rôle militaire et éducatif de la France vis-à-vis de la Yougoslavie. Un représente la fraternité d’armes de tirailleurs français et serbes et l’autre la France en mère des sciences, éducatrice de la jeunesse yougoslave.

Un véritable baromètre des relations franco-serbes.

Le monument de la Reconnaissance à la France à Belgrade vit au gré des relations franco-serbes. Après la Seconde Guerre mondiale, le monument fut utilisé pour renforcer l’idéologie communiste comme signe du jacobinisme yougoslave. Le Maréchal Tito, qui voulait que son arrivée marque le début de l’histoire yougoslave, a marginalisé le monument. Plus tard, lorsque la France a participé aux frappes de l’OTAN en 1999 contre la Serbie, le monument a été voilé de noir. Mis en place  par un groupe d’anciens élèves des écoles françaises, ce voile montrait symboliquement leur désaccord avec la politique de la France.

Le projet de rénovation du monument a pour ambition de renforcer les liens franco-serbes.

 

Pour en savoir plus :

Liste des personnalités sollicitées pour le Comité de parrainage

 

Annexe :

Formulaire de souscription pour la rénovation du Monument de la reconnaissance à la France du parc de Kalemegdan à Belgrade

 

Contacts :

Mme Catherine MARIC, chancellerie consulaire de l’ambassade de France en Serbie
catherine.maric@diplomatie.gouv.fr

Cyril MICHELET, chancellerie du Souvenir Français
chancellerie@souvenir-francais.fr

 

Pour participer à l’opération de levée de fonds :

Contact :

Mme Marina MOITROUX, responsable du service recettes de la Direction Spécialisée des Finances Publiques pour l’Etranger
dsfipe.recettes@dgfip.finances.gouv.fr

Articles récents

" alt="" class="img-fluid"/>
3 octobre 2022

Sous les projecteurs

La religion durant la Grande Guerre et la chapelle du Souvenir Français Inauguration de l’exposition « Croire au front » Le Souvenir Français est heureux d’accueillir cette exposition conçue et réalisée par Monsieur Jean-Luc Messager. L’exposition propose une réflexion sur le rôle de la religion en 1914-1918, à travers des témoignages photographiques qui captent et traduisent le […]

Voir l'article >
18 mars 2022

Le Monument funéraire du sergent pilote André Louis TACHARD, « Mort pour la France » est menacé : il va être vendu aux enchères

  L’Hôtel des ventes de Montpellier propose la vente aux enchères, le 26 mars 2022, de quatre-vingts objets de la collection Jeanne TACHARD, dont le monument funéraire installé sur la sépulture d’André Louis TACHARD, située au cimetière du Montparnasse à Paris. André Louis TACHARD, architecte avant sa mobilisation en 1914, sergent pilote au 2e Groupe […]

Voir l'article >
25 février 2022

La mémoire de la guerre d’Algérie. Comment bien refermer la boite à chagrin ?

Le 27 août 1961, évoquant la guerre d’Algérie, le général de Gaulle confia à Hervé Alphand « il faut nous débarrasser de cette boite à chagrin où nous engloutissons pour rien nos énergies et qui nous attire toutes sortes de difficultés sur tous les plans. »

Voir l'article >
3 février 2022

Communiqué du Président général du Souvenir Français

La vandalisation des monuments dans les départements d’Outre-Mer se poursuit. Lorsque le monument de Joséphine de Beauharnais a été décapité, la majorité des Français sont restés silencieux. Elle était la première épouse de « l’horrible » Napoléon qui avait rétabli l’esclavage. Lorsque le monument de Schoelcher a été vandalisé, la majorité des Français sont restés silencieux. Qui […]

Voir l'article >
17 mars 2021

La revue du Souvenir Français

Vous n’êtes pas abonnés à la revue nationale mais certains textes ou articles vous intéressent ? Tous les trimestres, nous vous indiquons le sommaire de la revue à paraître (Janvier, avril, juillet et octobre). Si vous souhaitez la recevoir occasionnellement sans vous abonner, après avoir repéré un article qui vous plaisait, vous pouvez la commander […]

Voir l'article >
4 janvier 2023

Sous les projecteurs

Au mois de janvier, Le Souvenir Français place sous les projecteurs la veille des objets mémoriels sur internet. Inauguration de l’exposition « Les plaques funéraires des soldats creusois de la Première Guerre mondiale Morts pour la France » Le Souvenir Français est heureux d’accueillir cette exposition conçue et réalisée par le conseil départemental de la Creuse […]

Voir l'article >

Nos partenaires

L’actualité de nos partenaires Club Soroptimist International Paris-Fondateur 19 janvier 2023 : Cérémonie en hommage à Suzanne Noël, organisée avec Le Souvenir Français au cimetière de Montmartre à Paris – Mise à jour le 16/01/2023 Annulée en raison des mouvements syndicaux annoncés. Association Société Lyonnaise d’Histoire de la Police 12 janvier 2023 : Première conférence du Cycle […]

Voir l'article >
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

La rénovation du monument de la reconnaissance à la France à Belgrade

8 juin 2016

La France lance un projet de rénovation

En 2014, lors de sa visite officielle en Serbie, le Premier Ministre Manuel Valls a annoncé que la France participerait à la restauration du monument de la Reconnaissance à la France à Belgrade.  Ayant été construit grâce à une souscription lancée par des associations de citoyens serbes, le monument sera rénové également par le biais d’une souscription.

Le 23 juin 2016, l’ambassadeur de France en Serbie et Le Souvenir Français lancent le projet de rénovation du monument de la Reconnaissance à la France à Belgrade au siège du Souvenir Français.

Belgrade3

Un comité de parrainage relaie l’opération en France ainsi qu’en Serbie afin de créer un vaste mouvement d’adhésion. La souscription peut être abondée par des particuliers, des institutions ou des entreprises.

Le coût de la restauration est évalué à 200.000 euros.

Le calendrier prévisionnel prévoit :

– un bouclage du financement à la fin de l’été 2016

– un lancement des appels d’offres à l’automne 2016

– une réalisation des travaux au printemps 2017

– une inauguration du monument rénové le 11 novembre 2017

 

L’état du monument

Le monument a survécu à tous les moments difficiles de l’histoire de la ville de Belgrade- les bombardements pendant la Seconde Guerre mondiale et la guerre de Kosovo, mais avec le temps, l’état du monument s’est dégradé.

Une étude réalisée en 2012 a conclu à la nécessité de déplacer la statue de bronze, d’en assurer la rénovation, de reconstruire le piédestal fragilisé par le temps et de reconstituer les bas-reliefs. La France et la Serbie se sont accordées sur des appels d’offres pour chacun des trois lots identifiés (statue, piédestal et bas-reliefs).

Un monument profondément emblématique

Il y a cent ans, les armées serbe et française luttaient ensemble pour défendre la liberté du territoire serbe. Après un soutien décisif à la reconstitution de l’armée serbe à Corfou début 1916, la France avec l’Armée d’Orient a puissamment aidé la Serbie à libérer son territoire à partir du front de Salonique en 1918.

Après la Première Guerre mondiale, la Serbie a souhaité remercier la France en érigeant au centre de Belgrade un imposant monument de la « Reconnaissance à la France ». Le monument fut réalisé à l’initiative de la Société des anciens élèves des écoles françaises et de la Société des amis de la France. Il est implanté au cœur du parc de la forteresse de Kalemegdan, à l’endroit même où dominait autrefois une sculpture dédiée à Karadjordje, le chef historique du soulèvement d’émancipation du peuple serbe de 1804 contre les Ottomans. Ce premier mémorial  avait été détruit par les troupes d’occupation autrichienne en 1915.

Inauguré le 11 novembre 1930, le monument de la Reconnaissance à la France rappelle la force de l’alliance stratégique qui rattachait la France et le nouvel état yougoslave qui rassemblait la Serbie, la Croatie, la Slovénie, la Bosnie-Herzégovine, le Monténégro, le Kosovo et la Macédoine.

Le monument porte sur un piédestal en marbre une statue monumentale de femme coiffée d’un bonnet phrygien, œuvre du sculpteur yougoslave Ivan Meštrović. Deux bas-reliefs placés sur les flancs latéraux du socle incarnent le rôle militaire et éducatif de la France vis-à-vis de la Yougoslavie. Un représente la fraternité d’armes de tirailleurs français et serbes et l’autre la France en mère des sciences, éducatrice de la jeunesse yougoslave.

Un véritable baromètre des relations franco-serbes.

Le monument de la Reconnaissance à la France à Belgrade vit au gré des relations franco-serbes. Après la Seconde Guerre mondiale, le monument fut utilisé pour renforcer l’idéologie communiste comme signe du jacobinisme yougoslave. Le Maréchal Tito, qui voulait que son arrivée marque le début de l’histoire yougoslave, a marginalisé le monument. Plus tard, lorsque la France a participé aux frappes de l’OTAN en 1999 contre la Serbie, le monument a été voilé de noir. Mis en place  par un groupe d’anciens élèves des écoles françaises, ce voile montrait symboliquement leur désaccord avec la politique de la France.

Le projet de rénovation du monument a pour ambition de renforcer les liens franco-serbes.

 

Pour en savoir plus :

Liste des personnalités sollicitées pour le Comité de parrainage

 

Annexe :

Formulaire de souscription pour la rénovation du Monument de la reconnaissance à la France du parc de Kalemegdan à Belgrade

 

Contacts :

Mme Catherine MARIC, chancellerie consulaire de l’ambassade de France en Serbie
catherine.maric@diplomatie.gouv.fr

Cyril MICHELET, chancellerie du Souvenir Français
chancellerie@souvenir-francais.fr

 

Pour participer à l’opération de levée de fonds :

Contact :

Mme Marina MOITROUX, responsable du service recettes de la Direction Spécialisée des Finances Publiques pour l’Etranger
dsfipe.recettes@dgfip.finances.gouv.fr

Articles récents

" alt="" class="img-fluid"/>
3 octobre 2022

Sous les projecteurs

La religion durant la Grande Guerre et la chapelle du Souvenir Français Inauguration de l’exposition « Croire au front » Le Souvenir Français est heureux d’accueillir cette exposition conçue et réalisée par Monsieur Jean-Luc Messager. L’exposition propose une réflexion sur le rôle de la religion en 1914-1918, à travers des témoignages photographiques qui captent et traduisent le […]

Voir l'article >
18 mars 2022

Le Monument funéraire du sergent pilote André Louis TACHARD, « Mort pour la France » est menacé : il va être vendu aux enchères

  L’Hôtel des ventes de Montpellier propose la vente aux enchères, le 26 mars 2022, de quatre-vingts objets de la collection Jeanne TACHARD, dont le monument funéraire installé sur la sépulture d’André Louis TACHARD, située au cimetière du Montparnasse à Paris. André Louis TACHARD, architecte avant sa mobilisation en 1914, sergent pilote au 2e Groupe […]

Voir l'article >
25 février 2022

La mémoire de la guerre d’Algérie. Comment bien refermer la boite à chagrin ?

Le 27 août 1961, évoquant la guerre d’Algérie, le général de Gaulle confia à Hervé Alphand « il faut nous débarrasser de cette boite à chagrin où nous engloutissons pour rien nos énergies et qui nous attire toutes sortes de difficultés sur tous les plans. »

Voir l'article >
3 février 2022

Communiqué du Président général du Souvenir Français

La vandalisation des monuments dans les départements d’Outre-Mer se poursuit. Lorsque le monument de Joséphine de Beauharnais a été décapité, la majorité des Français sont restés silencieux. Elle était la première épouse de « l’horrible » Napoléon qui avait rétabli l’esclavage. Lorsque le monument de Schoelcher a été vandalisé, la majorité des Français sont restés silencieux. Qui […]

Voir l'article >
17 mars 2021

La revue du Souvenir Français

Vous n’êtes pas abonnés à la revue nationale mais certains textes ou articles vous intéressent ? Tous les trimestres, nous vous indiquons le sommaire de la revue à paraître (Janvier, avril, juillet et octobre). Si vous souhaitez la recevoir occasionnellement sans vous abonner, après avoir repéré un article qui vous plaisait, vous pouvez la commander […]

Voir l'article >
4 janvier 2023

Sous les projecteurs

Au mois de janvier, Le Souvenir Français place sous les projecteurs la veille des objets mémoriels sur internet. Inauguration de l’exposition « Les plaques funéraires des soldats creusois de la Première Guerre mondiale Morts pour la France » Le Souvenir Français est heureux d’accueillir cette exposition conçue et réalisée par le conseil départemental de la Creuse […]

Voir l'article >

Nos partenaires

L’actualité de nos partenaires Club Soroptimist International Paris-Fondateur 19 janvier 2023 : Cérémonie en hommage à Suzanne Noël, organisée avec Le Souvenir Français au cimetière de Montmartre à Paris – Mise à jour le 16/01/2023 Annulée en raison des mouvements syndicaux annoncés. Association Société Lyonnaise d’Histoire de la Police 12 janvier 2023 : Première conférence du Cycle […]

Voir l'article >