La géolocalisation des tombes des « Mort pour la France »

3 janvier 2018

Le Souvenir Français a créé une application afin de géolocaliser les tombes des « Mort pour la France » dans les cimetières communaux.

Cahier de photographies

Un triple objectif :

  • Donner à chaque combattant un destin historique et le sortir de l’anonymat.
  • Inscrire la découverte des tombes de « Mort pour la France » dans la modernité technique, la visite se fait avec un téléphone ou une tablette.
  • Fixer définitivement les tombes familiales des « Mort pour la France » dans les cimetières communaux.

Une triple mémoire :

Les tombes des « Mort pour la France » dans les cimetières communaux sont le croisement de trois mémoires :

  • Familiale : chaque « Mort pour la France » illustre sa famille. Rare parmi les cinq millions de Français qui construisent leur généalogie sont ceux qui ne découvrent pas un parent « Mort pour la France ».
  • Territoriale : les noms des « Mort pour la France » sont inscrits sur le monument aux Morts de chaque commune ; leur tombe prolonge cette inscription.
  • Nationale : les « Mort pour la France » sont les acteurs héroïques de notre histoire nationale.

Une triple mobilisation :

  • Associative : il appartient aux comités du Souvenir Français et aux délégations départementales de lancer et de coordonner les projets.
  • Intellectuelle : il est nécessaire que des chercheurs (généalogistes,  historiens amateurs, étudiants) écrivent les « destins individuels » de chaque combattant.
  • Communale : rien ne peut se faire sans engagement de chaque municipalité à travers un vote du conseil municipal ainsi qu’un financement.

 

8 cimetières sont à ce jour géolocalisés

50 projets de géolocalisation sont en cours.

Afin de favoriser la visite des cimetières géolocalisés,  les destins individuels ne peuvent être découverts qu’à une distance minimum de 12 mètres des tombes.

 

Découvrez deux films de présentation de la géolocalisation au Plessis-Belleville.

 

 

Cahier de Photographies

Articles récents

17 mars 2021

Les femmes, l’avenir du Souvenir Français

Discours du Président Général Serge Barcellini, lors de l’inauguration de l’exposition du musée de la Cour d’Or de Metz sur Marie Sautet. Le Souvenir Français n’a pas dans ses habitudes d’inscrire des actions dans la Journée internationale des droits des femmes. Notre agenda mémoriel est le plus souvent celui des 1er et 2 novembre – […]

Voir l'article >
29 janvier 2021

Le Souvenir Français et le rapport de Benjamin Stora au président de la République

A la recherche des Morts pour la France Mais où sont passés les Morts pour la France ? Dans les 157 pages du rapport de Benjamin Stora consacré aux questions mémorielles portant sur la colonisation et la guerre d’Algérie, cette expression n’est pas à l’ordre jour. Elle n’est présente qu’à trois reprises, deux fois dans des […]

Voir l'article >
" alt="" class="img-fluid"/>
8 avril 2021

Le monument aux morts de Levallois-Perret labellisé Patrimoine d’intérêt régional en Île-de-France

En partenariat avec la Délégation Régionale de la Fondation du Patrimoine, Le Souvenir Français a pour projet de créer un parcours mémoriel en Ile-de-France consacré à la guerre de 1870-1871. Dans ce cadre, le monument aux morts de Levallois-Perret a été présenté à la labellisation Patrimoine d’intérêt régional de la région Ile-de-France par notre association […]

Voir l'article >
7 avril 2021

Billet d’humeur du Président Général

Le Monde et l’Audace Mémorielle. Le 4 mars 2021, Le Monde consacrait son éditorial au rapport de Benjamin Stora, sous le titre « France-Algérie, poursuivre sur la voie de la vérité ». L’ensemble de l’article est centré sur le devoir de vérité que doit accomplir la France, « même en l’absence de réciprocité algérienne ».   Le rapport Stora […]

Voir l'article >
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Billet d’humeur du Président Général

7 avril 2021

Le Souvenir Français a créé une application afin de géolocaliser les tombes des « Mort pour la France » dans les cimetières communaux.

Cahier de photographies

Un triple objectif :

  • Donner à chaque combattant un destin historique et le sortir de l’anonymat.
  • Inscrire la découverte des tombes de « Mort pour la France » dans la modernité technique, la visite se fait avec un téléphone ou une tablette.
  • Fixer définitivement les tombes familiales des « Mort pour la France » dans les cimetières communaux.

Une triple mémoire :

Les tombes des « Mort pour la France » dans les cimetières communaux sont le croisement de trois mémoires :

  • Familiale : chaque « Mort pour la France » illustre sa famille. Rare parmi les cinq millions de Français qui construisent leur généalogie sont ceux qui ne découvrent pas un parent « Mort pour la France ».
  • Territoriale : les noms des « Mort pour la France » sont inscrits sur le monument aux Morts de chaque commune ; leur tombe prolonge cette inscription.
  • Nationale : les « Mort pour la France » sont les acteurs héroïques de notre histoire nationale.

Une triple mobilisation :

  • Associative : il appartient aux comités du Souvenir Français et aux délégations départementales de lancer et de coordonner les projets.
  • Intellectuelle : il est nécessaire que des chercheurs (généalogistes,  historiens amateurs, étudiants) écrivent les « destins individuels » de chaque combattant.
  • Communale : rien ne peut se faire sans engagement de chaque municipalité à travers un vote du conseil municipal ainsi qu’un financement.

 

8 cimetières sont à ce jour géolocalisés

50 projets de géolocalisation sont en cours.

Afin de favoriser la visite des cimetières géolocalisés,  les destins individuels ne peuvent être découverts qu’à une distance minimum de 12 mètres des tombes.

 

Découvrez deux films de présentation de la géolocalisation au Plessis-Belleville.

 

 

Cahier de Photographies

Articles récents

17 mars 2021

Les femmes, l’avenir du Souvenir Français

Discours du Président Général Serge Barcellini, lors de l’inauguration de l’exposition du musée de la Cour d’Or de Metz sur Marie Sautet. Le Souvenir Français n’a pas dans ses habitudes d’inscrire des actions dans la Journée internationale des droits des femmes. Notre agenda mémoriel est le plus souvent celui des 1er et 2 novembre – […]

Voir l'article >
29 janvier 2021

Le Souvenir Français et le rapport de Benjamin Stora au président de la République

A la recherche des Morts pour la France Mais où sont passés les Morts pour la France ? Dans les 157 pages du rapport de Benjamin Stora consacré aux questions mémorielles portant sur la colonisation et la guerre d’Algérie, cette expression n’est pas à l’ordre jour. Elle n’est présente qu’à trois reprises, deux fois dans des […]

Voir l'article >
" alt="" class="img-fluid"/>
8 avril 2021

Le monument aux morts de Levallois-Perret labellisé Patrimoine d’intérêt régional en Île-de-France

En partenariat avec la Délégation Régionale de la Fondation du Patrimoine, Le Souvenir Français a pour projet de créer un parcours mémoriel en Ile-de-France consacré à la guerre de 1870-1871. Dans ce cadre, le monument aux morts de Levallois-Perret a été présenté à la labellisation Patrimoine d’intérêt régional de la région Ile-de-France par notre association […]

Voir l'article >
7 avril 2021

Le monument du mois

Un monument pour les Morts pour la France disparus de la guerre d’Algérie Durant la guerre d’Algérie, plusieurs centaines de militaires français sont portés disparus. Leurs familles ignorent bien souvent les circonstances de leur disparition, et par absence des corps, n’ont pas pu « faire leur deuil ». Créée en 2014, l’association SOLDIS Algérie, présidée par le […]

Voir l'article >