Billet d’humeur du président général

4 janvier 2022

Le 24 novembre 2021, je parcourais le carnet du jour du journal Le Figaro.

Comme chaque jour, les faire-part de décès soulignaient combien est encore importante dans la France d’aujourd’hui la référence à l’engagement des Français dans les guerres contemporaines où se jouèrent le sort de la liberté et de la grandeur de la France.

Ce jour-là, deux faire-part se suivaient, le premier nous annonçant le décès à 98 ans d’un docteur, Pierre Delteil, dont la famille avait souhaité rappeler qu’il fut combattant de la Bataille de France en 1940; le second signalait la disparition à 83 ans de Michel Coffy, dont la médaille commémorative des opérations de sécurité et de maintien de l’ordre en AFN apparaissait pour lui aussi importante que son grade d’officier des Palmes académiques.

Le Figaro

Ces deux faire-part nous rappellent la course du temps. Une génération arrive au bout de son chemin, celle de 39-45 et une génération a commencé sa lente marche vers le déclin, celle de la guerre d’Algérie.

Il appartient à l’ensemble des Français de prendre en charge ce temps démographique. Il nous appartient à la fois de donner la parole aux derniers témoins et acteurs de la Seconde Guerre mondiale, ainsi que je le proposais dans un article publié le 5 juin 2021 dans Ouest-France, et accompagner les combattants d’Algérie dans la reconnaissance que nous leur devons.

Ceux de la guerre d’Algérie se sont battus au nom de la France, aux ordres d’un gouvernement républicain. Le 60ème anniversaire de la fin de cette guerre doit aussi respecter l’histoire, notre histoire.

Article paru dans Ouest-France

Articles récents

18 mars 2022

Le Monument funéraire du sergent pilote André Louis TACHARD, « Mort pour la France » est menacé : il va être vendu aux enchères

  L’Hôtel des ventes de Montpellier propose la vente aux enchères, le 26 mars 2022, de quatre-vingts objets de la collection Jeanne TACHARD, dont le monument funéraire installé sur la sépulture d’André Louis TACHARD, située au cimetière du Montparnasse à Paris. André Louis TACHARD, architecte avant sa mobilisation en 1914, sergent pilote au 2e Groupe […]

Voir l'article >
25 février 2022

La mémoire de la guerre d’Algérie. Comment bien refermer la boite à chagrin ?

Le 27 août 1961, évoquant la guerre d’Algérie, le général de Gaulle confia à Hervé Alphand « il faut nous débarrasser de cette boite à chagrin où nous engloutissons pour rien nos énergies et qui nous attire toutes sortes de difficultés sur tous les plans. »

Voir l'article >
3 février 2022

Communiqué du Président général du Souvenir Français

La vandalisation des monuments dans les départements d’Outre-Mer se poursuit. Lorsque le monument de Joséphine de Beauharnais a été décapité, la majorité des Français sont restés silencieux. Elle était la première épouse de « l’horrible » Napoléon qui avait rétabli l’esclavage. Lorsque le monument de Schoelcher a été vandalisé, la majorité des Français sont restés silencieux. Qui […]

Voir l'article >
17 mars 2021

La revue du Souvenir Français

Vous n’êtes pas abonnés à la revue nationale mais certains textes ou articles vous intéressent ? Tous les trimestres, nous vous indiquons le sommaire de la revue à paraître (Janvier, avril, juillet et octobre). Si vous souhaitez la recevoir occasionnellement sans vous abonner, après avoir repéré un article qui vous plaisait, vous pouvez la commander […]

Voir l'article >
22 juin 2022

Sous les projecteurs

En juillet, Le Souvenir Français souhaite mettre en lumière l’année 1942, une année tragique et une année d’espérance. 1 – Un hommage aux victimes du Vel d’Hiv Le 15 mai 2022, Le Président général du Souvenir Français et le Grand Rabbin de France Haïm Korsia, secrétaire général du Souvenir Français se sont rendus au cimetière […]

Voir l'article >

Agenda du mois

Comme tous les ans depuis 2017, Le Souvenir Français rend hommage aux Présidents de la République décédés. Ce choix est d’abord celui d’une association placée sous le haut patronage de ceux qui incarnent l’Etat. Le 1er février 1906, le Président Emile Loubet signe le décret reconnaissant l’utilité publique du Souvenir Français. Ce Président qui avait […]

Voir l'article >
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Billet d’humeur du président général

4 janvier 2022

Le 24 novembre 2021, je parcourais le carnet du jour du journal Le Figaro.

Comme chaque jour, les faire-part de décès soulignaient combien est encore importante dans la France d’aujourd’hui la référence à l’engagement des Français dans les guerres contemporaines où se jouèrent le sort de la liberté et de la grandeur de la France.

Ce jour-là, deux faire-part se suivaient, le premier nous annonçant le décès à 98 ans d’un docteur, Pierre Delteil, dont la famille avait souhaité rappeler qu’il fut combattant de la Bataille de France en 1940; le second signalait la disparition à 83 ans de Michel Coffy, dont la médaille commémorative des opérations de sécurité et de maintien de l’ordre en AFN apparaissait pour lui aussi importante que son grade d’officier des Palmes académiques.

Le Figaro

Ces deux faire-part nous rappellent la course du temps. Une génération arrive au bout de son chemin, celle de 39-45 et une génération a commencé sa lente marche vers le déclin, celle de la guerre d’Algérie.

Il appartient à l’ensemble des Français de prendre en charge ce temps démographique. Il nous appartient à la fois de donner la parole aux derniers témoins et acteurs de la Seconde Guerre mondiale, ainsi que je le proposais dans un article publié le 5 juin 2021 dans Ouest-France, et accompagner les combattants d’Algérie dans la reconnaissance que nous leur devons.

Ceux de la guerre d’Algérie se sont battus au nom de la France, aux ordres d’un gouvernement républicain. Le 60ème anniversaire de la fin de cette guerre doit aussi respecter l’histoire, notre histoire.

Article paru dans Ouest-France

Articles récents

18 mars 2022

Le Monument funéraire du sergent pilote André Louis TACHARD, « Mort pour la France » est menacé : il va être vendu aux enchères

  L’Hôtel des ventes de Montpellier propose la vente aux enchères, le 26 mars 2022, de quatre-vingts objets de la collection Jeanne TACHARD, dont le monument funéraire installé sur la sépulture d’André Louis TACHARD, située au cimetière du Montparnasse à Paris. André Louis TACHARD, architecte avant sa mobilisation en 1914, sergent pilote au 2e Groupe […]

Voir l'article >
25 février 2022

La mémoire de la guerre d’Algérie. Comment bien refermer la boite à chagrin ?

Le 27 août 1961, évoquant la guerre d’Algérie, le général de Gaulle confia à Hervé Alphand « il faut nous débarrasser de cette boite à chagrin où nous engloutissons pour rien nos énergies et qui nous attire toutes sortes de difficultés sur tous les plans. »

Voir l'article >
3 février 2022

Communiqué du Président général du Souvenir Français

La vandalisation des monuments dans les départements d’Outre-Mer se poursuit. Lorsque le monument de Joséphine de Beauharnais a été décapité, la majorité des Français sont restés silencieux. Elle était la première épouse de « l’horrible » Napoléon qui avait rétabli l’esclavage. Lorsque le monument de Schoelcher a été vandalisé, la majorité des Français sont restés silencieux. Qui […]

Voir l'article >
17 mars 2021

La revue du Souvenir Français

Vous n’êtes pas abonnés à la revue nationale mais certains textes ou articles vous intéressent ? Tous les trimestres, nous vous indiquons le sommaire de la revue à paraître (Janvier, avril, juillet et octobre). Si vous souhaitez la recevoir occasionnellement sans vous abonner, après avoir repéré un article qui vous plaisait, vous pouvez la commander […]

Voir l'article >
22 juin 2022

Sous les projecteurs

En juillet, Le Souvenir Français souhaite mettre en lumière l’année 1942, une année tragique et une année d’espérance. 1 – Un hommage aux victimes du Vel d’Hiv Le 15 mai 2022, Le Président général du Souvenir Français et le Grand Rabbin de France Haïm Korsia, secrétaire général du Souvenir Français se sont rendus au cimetière […]

Voir l'article >

Agenda du mois

Comme tous les ans depuis 2017, Le Souvenir Français rend hommage aux Présidents de la République décédés. Ce choix est d’abord celui d’une association placée sous le haut patronage de ceux qui incarnent l’Etat. Le 1er février 1906, le Président Emile Loubet signe le décret reconnaissant l’utilité publique du Souvenir Français. Ce Président qui avait […]

Voir l'article >