Billet d’humeur

30 mai 2022

Il manque à la France une épaisseur associative

Daniel Cohen, président de l’Ecole d’économie de Paris souligne que la France est devenue incapable de se penser dans l’horizontalité. Désormais toute société est verticale. Le pouvoir s’impose du haut vers le bas.

Journal Le Monde

« Il manque des corps intermédiaires, une épaisseur associative, où doit s’exprimer l’intelligence sociétale » écrit-il dans un article repris par Elsa Consea dans Le Monde du 6 mai 2022.

Journal Le Monde

Vraie réflexion. En France « l’épaisseur associative » est en train de fondre. Mais qui favorise cette fonte ? L’exemple des politiques mémorielles mises en œuvre par le Président de la République est éclairant.

Alors que la mémoire n’a été sauvegardée en France que grâce aux associations et à la passion de leurs bénévoles, les associations ont été réduites à la portion congrue dans le 60ème anniversaire de la Guerre d’Algérie dont le montage a été confié par le président de la République à un universitaire (Benjamin Stora).

En a résulté un long catalogue où il manque une colonne vertébrale : la reconnaissance qu’une guerre tue d’abord les soldats, qui deviennent des « Morts pour la France ».

Ensuite les associations ont été invitées à l’Elysée par tranches mémorielles : Rapatriés, Harkis, Anciens Combattants, victimes du FLN, descendants, etc.

L’intelligence sociétale s’est réduite à une intelligence verticale.

Une des composantes de l’explication du déclin français ? Sans doute.


Une voix vaut un « Mort pour la France »

Savez-vous qu’une voix glissée dans une urne lors des élections législatives vaut le même prix que l’entretien d’une tombe de soldat « Mort pour la France » dans un cimetière communal ?

Alors, parlons-en : le financement des partis politiques est prévu depuis 1988 en fonction des résultats aux élections législatives et du nombre de parlementaires.

En 2022, avant le renouvellement qui va avoir lieu, les partis et groupements politiques bénéficiaient, en fonction des résultats, de l’aide publique suivante en relation avec leurs résultats électoraux.

Rares sont ceux qui prennent leur « calculette » et mesurent à quel point une voix est importante.

Pour le parti En Marche, une voix représente 1,64 euros.

Ce chiffre est étonnamment proche de ce qu’attribue le Ministère des Armées à travers l’ONACVG aux communes et au Souvenir Français qui entretiennent les sépultures perpétuelles des combattants « Morts pour la France » dans les carrés communaux des communes de France. Plus de 90 000 sépultures sont concernées dans plus de 2000 communes.

1,50 euros pour entretenir et fleurir chaque année la tombe d’un combattant « Mort pour la France ».

Etonnamment, 1 voix aux élections législatives égale l’entretien de la tombe d’un combattant « Mort pour la France ».

A chacun d’y réfléchir !

Articles récents

18 mars 2022

Le Monument funéraire du sergent pilote André Louis TACHARD, « Mort pour la France » est menacé : il va être vendu aux enchères

  L’Hôtel des ventes de Montpellier propose la vente aux enchères, le 26 mars 2022, de quatre-vingts objets de la collection Jeanne TACHARD, dont le monument funéraire installé sur la sépulture d’André Louis TACHARD, située au cimetière du Montparnasse à Paris. André Louis TACHARD, architecte avant sa mobilisation en 1914, sergent pilote au 2e Groupe […]

Voir l'article >
25 février 2022

La mémoire de la guerre d’Algérie. Comment bien refermer la boite à chagrin ?

Le 27 août 1961, évoquant la guerre d’Algérie, le général de Gaulle confia à Hervé Alphand « il faut nous débarrasser de cette boite à chagrin où nous engloutissons pour rien nos énergies et qui nous attire toutes sortes de difficultés sur tous les plans. »

Voir l'article >
3 février 2022

Communiqué du Président général du Souvenir Français

La vandalisation des monuments dans les départements d’Outre-Mer se poursuit. Lorsque le monument de Joséphine de Beauharnais a été décapité, la majorité des Français sont restés silencieux. Elle était la première épouse de « l’horrible » Napoléon qui avait rétabli l’esclavage. Lorsque le monument de Schoelcher a été vandalisé, la majorité des Français sont restés silencieux. Qui […]

Voir l'article >
17 mars 2021

La revue du Souvenir Français

Vous n’êtes pas abonnés à la revue nationale mais certains textes ou articles vous intéressent ? Tous les trimestres, nous vous indiquons le sommaire de la revue à paraître (Janvier, avril, juillet et octobre). Si vous souhaitez la recevoir occasionnellement sans vous abonner, après avoir repéré un article qui vous plaisait, vous pouvez la commander […]

Voir l'article >
22 juin 2022

Sous les projecteurs

En juillet, Le Souvenir Français souhaite mettre en lumière l’année 1942, une année tragique et une année d’espérance. 1 – Un hommage aux victimes du Vel d’Hiv Le 15 mai 2022, Le Président général du Souvenir Français et le Grand Rabbin de France Haïm Korsia, secrétaire général du Souvenir Français se sont rendus au cimetière […]

Voir l'article >

Agenda du mois

Comme tous les ans depuis 2017, Le Souvenir Français rend hommage aux Présidents de la République décédés. Ce choix est d’abord celui d’une association placée sous le haut patronage de ceux qui incarnent l’Etat. Le 1er février 1906, le Président Emile Loubet signe le décret reconnaissant l’utilité publique du Souvenir Français. Ce Président qui avait […]

Voir l'article >
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Billet d’humeur

30 mai 2022

Il manque à la France une épaisseur associative

Daniel Cohen, président de l’Ecole d’économie de Paris souligne que la France est devenue incapable de se penser dans l’horizontalité. Désormais toute société est verticale. Le pouvoir s’impose du haut vers le bas.

Journal Le Monde

« Il manque des corps intermédiaires, une épaisseur associative, où doit s’exprimer l’intelligence sociétale » écrit-il dans un article repris par Elsa Consea dans Le Monde du 6 mai 2022.

Journal Le Monde

Vraie réflexion. En France « l’épaisseur associative » est en train de fondre. Mais qui favorise cette fonte ? L’exemple des politiques mémorielles mises en œuvre par le Président de la République est éclairant.

Alors que la mémoire n’a été sauvegardée en France que grâce aux associations et à la passion de leurs bénévoles, les associations ont été réduites à la portion congrue dans le 60ème anniversaire de la Guerre d’Algérie dont le montage a été confié par le président de la République à un universitaire (Benjamin Stora).

En a résulté un long catalogue où il manque une colonne vertébrale : la reconnaissance qu’une guerre tue d’abord les soldats, qui deviennent des « Morts pour la France ».

Ensuite les associations ont été invitées à l’Elysée par tranches mémorielles : Rapatriés, Harkis, Anciens Combattants, victimes du FLN, descendants, etc.

L’intelligence sociétale s’est réduite à une intelligence verticale.

Une des composantes de l’explication du déclin français ? Sans doute.


Une voix vaut un « Mort pour la France »

Savez-vous qu’une voix glissée dans une urne lors des élections législatives vaut le même prix que l’entretien d’une tombe de soldat « Mort pour la France » dans un cimetière communal ?

Alors, parlons-en : le financement des partis politiques est prévu depuis 1988 en fonction des résultats aux élections législatives et du nombre de parlementaires.

En 2022, avant le renouvellement qui va avoir lieu, les partis et groupements politiques bénéficiaient, en fonction des résultats, de l’aide publique suivante en relation avec leurs résultats électoraux.

Rares sont ceux qui prennent leur « calculette » et mesurent à quel point une voix est importante.

Pour le parti En Marche, une voix représente 1,64 euros.

Ce chiffre est étonnamment proche de ce qu’attribue le Ministère des Armées à travers l’ONACVG aux communes et au Souvenir Français qui entretiennent les sépultures perpétuelles des combattants « Morts pour la France » dans les carrés communaux des communes de France. Plus de 90 000 sépultures sont concernées dans plus de 2000 communes.

1,50 euros pour entretenir et fleurir chaque année la tombe d’un combattant « Mort pour la France ».

Etonnamment, 1 voix aux élections législatives égale l’entretien de la tombe d’un combattant « Mort pour la France ».

A chacun d’y réfléchir !

Articles récents

18 mars 2022

Le Monument funéraire du sergent pilote André Louis TACHARD, « Mort pour la France » est menacé : il va être vendu aux enchères

  L’Hôtel des ventes de Montpellier propose la vente aux enchères, le 26 mars 2022, de quatre-vingts objets de la collection Jeanne TACHARD, dont le monument funéraire installé sur la sépulture d’André Louis TACHARD, située au cimetière du Montparnasse à Paris. André Louis TACHARD, architecte avant sa mobilisation en 1914, sergent pilote au 2e Groupe […]

Voir l'article >
25 février 2022

La mémoire de la guerre d’Algérie. Comment bien refermer la boite à chagrin ?

Le 27 août 1961, évoquant la guerre d’Algérie, le général de Gaulle confia à Hervé Alphand « il faut nous débarrasser de cette boite à chagrin où nous engloutissons pour rien nos énergies et qui nous attire toutes sortes de difficultés sur tous les plans. »

Voir l'article >
3 février 2022

Communiqué du Président général du Souvenir Français

La vandalisation des monuments dans les départements d’Outre-Mer se poursuit. Lorsque le monument de Joséphine de Beauharnais a été décapité, la majorité des Français sont restés silencieux. Elle était la première épouse de « l’horrible » Napoléon qui avait rétabli l’esclavage. Lorsque le monument de Schoelcher a été vandalisé, la majorité des Français sont restés silencieux. Qui […]

Voir l'article >
17 mars 2021

La revue du Souvenir Français

Vous n’êtes pas abonnés à la revue nationale mais certains textes ou articles vous intéressent ? Tous les trimestres, nous vous indiquons le sommaire de la revue à paraître (Janvier, avril, juillet et octobre). Si vous souhaitez la recevoir occasionnellement sans vous abonner, après avoir repéré un article qui vous plaisait, vous pouvez la commander […]

Voir l'article >
22 juin 2022

Sous les projecteurs

En juillet, Le Souvenir Français souhaite mettre en lumière l’année 1942, une année tragique et une année d’espérance. 1 – Un hommage aux victimes du Vel d’Hiv Le 15 mai 2022, Le Président général du Souvenir Français et le Grand Rabbin de France Haïm Korsia, secrétaire général du Souvenir Français se sont rendus au cimetière […]

Voir l'article >

Agenda du mois

Comme tous les ans depuis 2017, Le Souvenir Français rend hommage aux Présidents de la République décédés. Ce choix est d’abord celui d’une association placée sous le haut patronage de ceux qui incarnent l’Etat. Le 1er février 1906, le Président Emile Loubet signe le décret reconnaissant l’utilité publique du Souvenir Français. Ce Président qui avait […]

Voir l'article >