3 questions à Pascal Solofrizzo

13 août 2020

Pascal SOLOFRIZZO est le Délégué Général du Souvenir Français de la Meurthe-et-Moselle

1/ La guerre de 1870/1871 est un moment fort dans l’histoire de l’Est de la France. Quel a été son impact plus particulièrement dans votre territoire ?

Il y a eu tout d’abord un impact avant les combats car dès le début de la crise, le 2 juillet et la déclaration de guerre le 19 juillet, la Meurthe-et-Moselle est un lieu de concentration et de passage des forces françaises envoyées vers la frontière en Moselle et en Alsace. Puis de nombreuses opérations militaires s’y déroulent ; à Pont à Mousson, à Frouard, à Nancy déclarée ville ouverte le 12 août, à Toul assiégée jusqu’au 23 septembre puis Mars la Tour, Gravelotte, Saint Privat, Longwy assiégée jusqu’en janvier 1871 et enfin Fontenay-sur-Moselle. Sur le territoire s’implante de nombreux hôpitaux militaires français et allemands.

A l’issue de la guerre, le 7 septembre 1871, le département de la Meurthe-et-Moselle est créé, conséquence du traité de Francfort où l’Allemagne annexe une partie des départements de la Meurthe et de la Moselle. Le nouveau département supporte les dures conditions de l’occupation allemande jusqu’ en septembre 1873.

2/ Quelle a été votre méthode pour recenser l’ensemble des tombes et des monuments aux morts de la guerre de 1870 dans votre département ?

Pour réaliser le livret, nous avons dans un premier temps constitué une équipe de travail composée de six membres de la Délégation Générale de Meurthe-et-Moselle. Cette équipe a ensuite procédé au recensement des monuments, stèles et sépultures en allant sur le terrain pour prendre des photos et aussi en utilisant des sources bibliographiques[1] et l’aide de certains sites[2]. Plusieurs réunions de concertations et de suivi des travaux ont été nécessaires pendant plus de 6 mois, temps nécessaire à la réalisation la maquette.

3/ Le livret de Meurthe-et-Moselle a été distribué aux centres documentaires de l’ensemble des établissements scolaires, aux mairies et élus du département. Quels ont été vos partenaires pour cette opération ?

Ce livret a été imprimé gracieusement en 1500 exemplaires par le conseil départemental de Meurthe-et-Moselle, avec le soutien en particulier de son Président Mathieu KLEIN. Madame Rose-Marie FALQUE, Présidente de l’Association des Maires du département a pris en charge l’expédition de ce livret à destination des 594 Maires du département. Madame Emmanuelle COMPAGNON puis ensuite Mr Philippe TIQUET, Directeur académique des services de l’Education Nationale de Meurthe-et-Moselle, qui lui a succédé en octobre 2019, ont accepté que ce livret soit distribué aux 473 établissements scolaires publics et privés du département (Primaires, Collèges et Lycées), et ont pris en charge son expédition.

La Délégation Générale du Souvenir Français de Meurthe-et-Moselle, renouvelle ses plus vifs remerciements à toutes ces personnalités.


[1] Rapport sur les tombes militaires. 1878.

Loi du 4 avril 1873 relative aux tombes des militaires morts pendant la guerre de 1870-1871, rapport présenté au président de la République par M. de Marcère, ministre secrétaire d’Etat au département de l’Intérieur.

CATHAL Jean, L’occupation de Lunéville par les Allemands 1870-1873, Berger-Levrault, Nancy, 1913

ETUDES TOULOISES N° 12, 43, 128 et 141.

MERTENS Adolphe, Histoire de la Guerre de 1870, 1872

MORETTE Jean, La Guerre de 1870 en Lorraine, Républicain Lorrain, Metz, 1970.

ROTH François, La Guerre de 1870. Fayard, Paris 1990.

[2] https://www.loire 1870.fr

https://anosgrandshommes.musée-orsay.fr

Articles récents

18 mars 2022

Le Monument funéraire du sergent pilote André Louis TACHARD, « Mort pour la France » est menacé : il va être vendu aux enchères

  L’Hôtel des ventes de Montpellier propose la vente aux enchères, le 26 mars 2022, de quatre-vingts objets de la collection Jeanne TACHARD, dont le monument funéraire installé sur la sépulture d’André Louis TACHARD, située au cimetière du Montparnasse à Paris. André Louis TACHARD, architecte avant sa mobilisation en 1914, sergent pilote au 2e Groupe […]

Voir l'article >
25 février 2022

La mémoire de la guerre d’Algérie. Comment bien refermer la boite à chagrin ?

Le 27 août 1961, évoquant la guerre d’Algérie, le général de Gaulle confia à Hervé Alphand « il faut nous débarrasser de cette boite à chagrin où nous engloutissons pour rien nos énergies et qui nous attire toutes sortes de difficultés sur tous les plans. »

Voir l'article >
3 février 2022

Communiqué du Président général du Souvenir Français

La vandalisation des monuments dans les départements d’Outre-Mer se poursuit. Lorsque le monument de Joséphine de Beauharnais a été décapité, la majorité des Français sont restés silencieux. Elle était la première épouse de « l’horrible » Napoléon qui avait rétabli l’esclavage. Lorsque le monument de Schoelcher a été vandalisé, la majorité des Français sont restés silencieux. Qui […]

Voir l'article >
17 mars 2021

La revue du Souvenir Français

Vous n’êtes pas abonnés à la revue nationale mais certains textes ou articles vous intéressent ? Tous les trimestres, nous vous indiquons le sommaire de la revue à paraître (Janvier, avril, juillet et octobre). Si vous souhaitez la recevoir occasionnellement sans vous abonner, après avoir repéré un article qui vous plaisait, vous pouvez la commander […]

Voir l'article >
22 juin 2022

Sous les projecteurs

En juillet, Le Souvenir Français souhaite mettre en lumière l’année 1942, une année tragique et une année d’espérance. 1 – Un hommage aux victimes du Vel d’Hiv Le 15 mai 2022, Le Président général du Souvenir Français et le Grand Rabbin de France Haïm Korsia, secrétaire général du Souvenir Français se sont rendus au cimetière […]

Voir l'article >

Agenda du mois

Comme tous les ans depuis 2017, Le Souvenir Français rend hommage aux Présidents de la République décédés. Ce choix est d’abord celui d’une association placée sous le haut patronage de ceux qui incarnent l’Etat. Le 1er février 1906, le Président Emile Loubet signe le décret reconnaissant l’utilité publique du Souvenir Français. Ce Président qui avait […]

Voir l'article >
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

3 questions à Pascal Solofrizzo

13 août 2020

Pascal SOLOFRIZZO est le Délégué Général du Souvenir Français de la Meurthe-et-Moselle

1/ La guerre de 1870/1871 est un moment fort dans l’histoire de l’Est de la France. Quel a été son impact plus particulièrement dans votre territoire ?

Il y a eu tout d’abord un impact avant les combats car dès le début de la crise, le 2 juillet et la déclaration de guerre le 19 juillet, la Meurthe-et-Moselle est un lieu de concentration et de passage des forces françaises envoyées vers la frontière en Moselle et en Alsace. Puis de nombreuses opérations militaires s’y déroulent ; à Pont à Mousson, à Frouard, à Nancy déclarée ville ouverte le 12 août, à Toul assiégée jusqu’au 23 septembre puis Mars la Tour, Gravelotte, Saint Privat, Longwy assiégée jusqu’en janvier 1871 et enfin Fontenay-sur-Moselle. Sur le territoire s’implante de nombreux hôpitaux militaires français et allemands.

A l’issue de la guerre, le 7 septembre 1871, le département de la Meurthe-et-Moselle est créé, conséquence du traité de Francfort où l’Allemagne annexe une partie des départements de la Meurthe et de la Moselle. Le nouveau département supporte les dures conditions de l’occupation allemande jusqu’ en septembre 1873.

2/ Quelle a été votre méthode pour recenser l’ensemble des tombes et des monuments aux morts de la guerre de 1870 dans votre département ?

Pour réaliser le livret, nous avons dans un premier temps constitué une équipe de travail composée de six membres de la Délégation Générale de Meurthe-et-Moselle. Cette équipe a ensuite procédé au recensement des monuments, stèles et sépultures en allant sur le terrain pour prendre des photos et aussi en utilisant des sources bibliographiques[1] et l’aide de certains sites[2]. Plusieurs réunions de concertations et de suivi des travaux ont été nécessaires pendant plus de 6 mois, temps nécessaire à la réalisation la maquette.

3/ Le livret de Meurthe-et-Moselle a été distribué aux centres documentaires de l’ensemble des établissements scolaires, aux mairies et élus du département. Quels ont été vos partenaires pour cette opération ?

Ce livret a été imprimé gracieusement en 1500 exemplaires par le conseil départemental de Meurthe-et-Moselle, avec le soutien en particulier de son Président Mathieu KLEIN. Madame Rose-Marie FALQUE, Présidente de l’Association des Maires du département a pris en charge l’expédition de ce livret à destination des 594 Maires du département. Madame Emmanuelle COMPAGNON puis ensuite Mr Philippe TIQUET, Directeur académique des services de l’Education Nationale de Meurthe-et-Moselle, qui lui a succédé en octobre 2019, ont accepté que ce livret soit distribué aux 473 établissements scolaires publics et privés du département (Primaires, Collèges et Lycées), et ont pris en charge son expédition.

La Délégation Générale du Souvenir Français de Meurthe-et-Moselle, renouvelle ses plus vifs remerciements à toutes ces personnalités.


[1] Rapport sur les tombes militaires. 1878.

Loi du 4 avril 1873 relative aux tombes des militaires morts pendant la guerre de 1870-1871, rapport présenté au président de la République par M. de Marcère, ministre secrétaire d’Etat au département de l’Intérieur.

CATHAL Jean, L’occupation de Lunéville par les Allemands 1870-1873, Berger-Levrault, Nancy, 1913

ETUDES TOULOISES N° 12, 43, 128 et 141.

MERTENS Adolphe, Histoire de la Guerre de 1870, 1872

MORETTE Jean, La Guerre de 1870 en Lorraine, Républicain Lorrain, Metz, 1970.

ROTH François, La Guerre de 1870. Fayard, Paris 1990.

[2] https://www.loire 1870.fr

https://anosgrandshommes.musée-orsay.fr

Articles récents

18 mars 2022

Le Monument funéraire du sergent pilote André Louis TACHARD, « Mort pour la France » est menacé : il va être vendu aux enchères

  L’Hôtel des ventes de Montpellier propose la vente aux enchères, le 26 mars 2022, de quatre-vingts objets de la collection Jeanne TACHARD, dont le monument funéraire installé sur la sépulture d’André Louis TACHARD, située au cimetière du Montparnasse à Paris. André Louis TACHARD, architecte avant sa mobilisation en 1914, sergent pilote au 2e Groupe […]

Voir l'article >
25 février 2022

La mémoire de la guerre d’Algérie. Comment bien refermer la boite à chagrin ?

Le 27 août 1961, évoquant la guerre d’Algérie, le général de Gaulle confia à Hervé Alphand « il faut nous débarrasser de cette boite à chagrin où nous engloutissons pour rien nos énergies et qui nous attire toutes sortes de difficultés sur tous les plans. »

Voir l'article >
3 février 2022

Communiqué du Président général du Souvenir Français

La vandalisation des monuments dans les départements d’Outre-Mer se poursuit. Lorsque le monument de Joséphine de Beauharnais a été décapité, la majorité des Français sont restés silencieux. Elle était la première épouse de « l’horrible » Napoléon qui avait rétabli l’esclavage. Lorsque le monument de Schoelcher a été vandalisé, la majorité des Français sont restés silencieux. Qui […]

Voir l'article >
17 mars 2021

La revue du Souvenir Français

Vous n’êtes pas abonnés à la revue nationale mais certains textes ou articles vous intéressent ? Tous les trimestres, nous vous indiquons le sommaire de la revue à paraître (Janvier, avril, juillet et octobre). Si vous souhaitez la recevoir occasionnellement sans vous abonner, après avoir repéré un article qui vous plaisait, vous pouvez la commander […]

Voir l'article >
22 juin 2022

Sous les projecteurs

En juillet, Le Souvenir Français souhaite mettre en lumière l’année 1942, une année tragique et une année d’espérance. 1 – Un hommage aux victimes du Vel d’Hiv Le 15 mai 2022, Le Président général du Souvenir Français et le Grand Rabbin de France Haïm Korsia, secrétaire général du Souvenir Français se sont rendus au cimetière […]

Voir l'article >

Agenda du mois

Comme tous les ans depuis 2017, Le Souvenir Français rend hommage aux Présidents de la République décédés. Ce choix est d’abord celui d’une association placée sous le haut patronage de ceux qui incarnent l’Etat. Le 1er février 1906, le Président Emile Loubet signe le décret reconnaissant l’utilité publique du Souvenir Français. Ce Président qui avait […]

Voir l'article >