La Forêt des écrivains combattants

« Ecrivains, vous avez pieusement donné

Vos corps, pour que la guerre, enfin, soit assouvie…

De votre sacrifice, un bois, vivant, est né :

Les morts ne sont pas morts lorsqu’ils font de la vie. »

Emile Roudie

Le 30 septembre 2016 l’Association des écrivains combattants et Le Souvenir Français ont inauguré des stèles rénovées dans la forêt des écrivains combattants à Combes dans l’Hérault.

foretaec-1

Cette forêt a été créée en 1931, une idée du président de l’Association des écrivains combattants pour rendre hommage aux écrivains tombés pendant la Grande Guerre.

Ce lieu dans l’Hérault a été choisi en raison des inondations catastrophiques l’année précédente dues au déboisement de la région. Pour empêcher que de tels dégâts se reproduisent, l’association a lancé ce projet de souvenir.

Le projet a été monté par l’écrivain combattant Emmanuel Bourcier et Francisque Lacarelle, un pépiniériste a offert 10 000 cèdres à l’Association en souvenir de son camarade Pierre Rey, écrivain combattant tué durant le conflit.

Le Touring Club a ensuite entouré la forêt de 150 hectares de cèdres et Les Eaux et Forêts ont planté 100 hectares de cèdres et pins en 1931.

La Forêt des écrivains combattants est devenue dès lors le symbole du reboisement de la France.

En 1938, une deuxième inauguration a accompagné l’installation d’une table de six mètres de circonférence en forme de Croix de guerre réalisée par Paul Moreau-Vauthier. Des allées portant les noms d’écrivains combattants furent également inaugurées à cette occasion.

foretaec-2

Au total, la forêt porte la mémoire des 560 écrivains combattants Morts pour la France en 1914-1918 ainsi que celle des écrivains de la Seconde Guerre mondiale. Parmi eux figurent Charles Péguy, Alain Fournier et Antoine de Saint Exupéry. Des écrivains étrangers sont également représentés, notamment les poètes Alain Seeger (Etats-Unis) et John McCrae (Canada).

En 1952, l’association des écrivains combattants a cédé la forêt à l’Etat qui assure sa gestion grâce à l’Office National des Forêt (ONF).

Avec le temps, les stèles portant les noms des écrivains combattants se sont dégradées, plusieurs n’étaient plus lisibles.

En 2010, l’ONF a lancé une campagne de revalorisation du site. La rénovation de 65 stèles cofinancée par Le Souvenir Français s’inscrit dans cette politique.

 foretaec-3

Stèle de la forêt en 2010, Photo C. Chambon

 foretaec-4

Stèle nouvellement rénovée

 

Pour en savoir plus :  http://www.lesecrivainscombattants.org/

Contact : aec@unc.fr

Retour aux actualités