On aime, on soutient …

Une journée d’étude

La Maison d’Histoire et de Mémoire d’Ongles9ème Journée d’étude : Que sont-ils devenus ?

A l’occasion de la journée nationale d’hommage aux harkis et autres membres des formations supplétives, la Maison d’Histoire et de Mémoire d’Ongles organise une journée d’étude sur les familles de harkis installées dans le village en 1962.

Au printemps 1962, Le lieutenant Yvan Durand, à la tête de la « harka » de Palestro, ne peut se résoudre à abandonner ses hommes aux représailles dont ils ne manqueront pas d’être l’objet au moment de l’accession de l’Algérie à l’indépendance. Il démissionne de l’armée et se consacre totalement à la préparation de leur « exfiltration » avec leurs familles. Celles-ci, représentant un groupe de 133 personnes, se retrouvent en juin dans un vaste camp au Larzac. Yvan Durand commence alors à prospecter le département des Basses-Alpes, cherchant un village qui les accueillerait.

André Laugier, maire d’Ongles, accepte, et le 6 septembre arrivent les vingt-cinq familles, représentant la moitié de la population du village. D’abord hébergées sous des tentes de l’armée, elles gagnent ensuite des bâtiments préfabriqués. L’école passe de six à quarante élèves, l’épicerie accueille des clientes berbères ne parlant pas français, et chaque jour les anciens harkis montent travailler dans les forêts de Lure. Ces familles resteront deux ans, avant de partir pour Cannes et être remplacées par un centre de formation pour fils de harkis.

Cette journée d’étude bénéficie du soutien de la délégation départementale du Souvenir Français  des Alpes de Haute-Provence, du comité du Souvenir Français de Forcalquier ainsi que de l’Association des Professeurs de l’Histoire et de la Géographie.

Télécharger le programme de la journée 

Samedi 23 septembre 2017, au foyer rural Yvan Durand à Ongles

Pour en savoir plus : mhemo.ongles@orange.fr

 

Cinq ouvrages

L’Atlas Nord réalisé par l’association Anciens Aérodromes

Avant la Première Guerre mondiale, le département du Nord comprenait une dizaine de terrains d’aviation miliaires. Durant le conflit, plus de 200 terrains d’aviation y sont installés et l’activité aérienne y est très intense. L’Atlas du Nord, 5ème de la collection Atlas, recense et localise les 220 terrains dont  qui s’apparente souvent à un simple champ équipé de tentes puis de hangars. Le fonds cartographique retenu, les minutes en couleur de la carte d’Etat-Major sont contemporains du conflit. Aujourd’hui,  les terrains ont disparu et sont souvent oubliés des habitants.

Présentation du livre par Laurent Bailleul, président de l’association Anciens Aérodromes, suivi d’une conférence sur Georges Guynemer par Frédéric Lafarge, le samedi 9 septembre, à 17h30, à la salle Jean Bart de l’Hôtel de Ville de DUNKERQUE, Place Charles Valentin.

Prix : 15 euros + 5 euros frais de port

Pour soutenir cet ouvrage : Commandes possible par courrier à l’Association Anciens Aérodromes, Aérodrome de Merville Calonne – Rue de l’Epinette – 62136 LESTREM ; en ligne : http://www.anciens-aerodromes.com ou par courriel : news@anciens-aerodromes.com

 

TIM : Terre Information Magazine

Le mensuel d’information et de liaison de l’armée de terre, le magazine TIM établit un lien entre les différentes unités déployées dans le monde. Il est également un support de communication entre l’armée et la Nation. Le numéro de juin 2017 a présenté pour ses lecteurs un article sur le Maréchal de Lattre de Tassigny, commandant de la première armée française et sur l’association Rhin et Danube dont Le Souvenir Français est l’héritier.

Télécharger l’article 

Pour soutenir cette publication : routage-abonnement@ecpad.fr

 

LES CLOCHARDS DE LA GLOIRE : Parcours d’un Français Libre par Alexis Le Gall

Alexis Le Gall n’a pas encore 18 ans quand il arrive le 20 juin 1940 en Angleterre, venant d’Audierne en compagnie de son frère. Ils ont entendu le discours de Pétain demandant l’ar­mistice et l’appel du 18 juin de De Gaulle. Après un séjour de près d’un an en Angleterre, c’est le départ pour l’Afrique, pour « La Guerre ». Quelques mois au Cameroun pour parfaire leur connaissance du métier de soldat, et c’est le contact avec le front : la Syrie, le Liban, l’Egypte, El Alamein, Tobrouk, la Tunisie et enfin l’Italie et la France où il débarque à Cavalaire le 16 août 1944 avec la 1ère D.F.L. Puis ce sera la Campagne de France : la remontée vers le nord jusqu’en Alsace où il est blessé à la fin de janvier 1945.

Ce livre relate l’extraordinaire parcours qu’ont suivi ces deux hommes dont l’obsession était de laver l’humilia­tion que la France avait subie en 1940. Ils sont partis de France démunis de tout ou presque et ils ont connu des conditions de vie difficiles. Ils ont vécu comme des « clochards » sans jamais se plaindre, ne pensant qu’à leur devoir et à la victoire ! Le courage, l’humilité, l’humanité et la camaraderie sont les mots qu’impose cet émouvant témoignage.

Pour soutenir ce projet : Télécharger le bon de commande 

 

L’ouvrage « le train en Afrique du Nord » 1830 – 1968, Algérie- Sahara- Mauritanie- Maroc – Tunisie par Jean-Claude Mourot

Une manière de rendre hommage à tous les Tringlots qui ont servi en Afrique du Nord, cet ouvrage présente l’insigne métallique de tradition, l’écusson de bras modèle 45 et le fanion du corps ou de l’unité élémentaire pour chaque formation du Train. Réalisé avec le soutien de l’Association des Amis du Musée et de l’Arme du

Train (A.M.A.T.), ce livre n’est pas un historique, mais un grand livre de sensibilisation avec de nombreuses illustrations.

Prix de vente en souscription : 25 euros l’exemplaire. (+ 5 euros frais de port en France)

Date limite de dépôt des souscriptions : 1e octobre 2017.

Date de parution prévue : fin novembre 2017. Les chèques seront retournés aux intéressés si le financement de l’ouvrage n’est pas atteint.

Pour soutenir cet ouvrage : Télécharger le bulletin de souscription 

 

Le prix de la Liberté par Michel MERCKEL

Après le débarquement sur les plages de Normandie le 6 juin 1944, les troupes américaines s’engagent sur la « Voie de la Liberté ». Cet ouvrage retrace l’histoire de dix soldats américains qui ont suivi cette voie jusqu’à Dreux où ils sont morts pendant la libération de la commune le 16 août 1944.

Leur histoire est restée longtemps inconnue. Cette édition bilingue français/anglais sort de l’oubli dix hommes originaires de l’Iowa, de la Louisiane, du Kentucky, de l’Ohio et du Minnesota, membres de la 5e Division Blindée de l’armée américaine.

Prix public : 15 euros

Pour soutenir cet ouvrage : Contacter directement l’auteur, Michel MERCKEL, michel.merckel@gmail.com


Trois souscriptions

Une plaque en hommage à Robert (Bob) MALOUBIER

Cette plaque sera officiellement dévoilée le Vendredi 29 septembre lors d’une cérémonie organisée à 10H15 dans la Cour du Lycée Pasteur de Neuilly-sur-Seine (92) en présence des 250 élèves des classes de Seconde.

Elle sera ensuite fixée sur l’un des murs de la salle d’Honneur du Lycée.

Le Souvenir Français a participé au financement de cette plaque.

Les porteurs du projet lancent un nouvel appel à contributions volontaires pour aider à achever le financement de cette réalisation.

Pour soutenir cette initiative : Adresser un chèque bancaire ou postal à Mr Jean de SAINT VICTOR de SAINT BLANCARD, 121 rue de l’Argentière – « La Casa Blanca » – 06210 – MANDELIEU-LA NAPOULE – FRANCE –
Mention souhaitée au verso du chèque bancaire ou postal : « Don pour la plaque en hommage à Robert (Bob) MALOUBIER »
 

 

Souscription pour la restauration du monument aux Morts du lycée militaire de Saint-Cyr

Construit par Jean Boucher en 1922, ce monument a été endommagé en 1944 puis restauré en 1950. Il mérite de nouveau des restaurations. L’association la Saint-Cyrienne lance une souscription afin de réaliser ce projet.

Pour soutenir ce projet : Adresser vos dons à La Saint-Cyrienne, 6 avenue Sully Prudhomme, 75007 Paris

 

Souscription pour un monument à Fréjus

Commémoration par le 21e RIMa du centenaire des combats de la Pompelle et de l’adoption de la devise « Croche et Tient »

En 2018, le 21e RIMa célèbrera le centenaire de sa devise conquise lors de la bataille de REIMS en 1918 « Croche et Tient ».

Le projet consiste en la réalisation d’un monument au quartier Le Cocq à Fréjus, la mise en valeur du site d’implantation, une exposition photo de 21 portraits de « figures » du 21 et de panneaux pédagogiques. Ce projet sera financé grâce aux souscriptions de tous ceux qui voudront bien le soutenir. L’ensemble nécessite environ 30 000 €. L’argent supplémentaire éventuellement récolté sera reversé au profit des blessés de l’armée de Terre et de l’entraide Colo.

Le 21e RIMa, appuyé par les associations d’anciens, lance donc une souscription générale auprès de tous les amis du régiment.

Pour soutenir ce projet :

https://www.leetchi.com/c/association-de-a-n-a-du-21-eme-de-marine-centenaire-croche-et-tient

 

Retour aux actualités