Veuillez trouver ci-joint le communiqué du Président Général du Souvenir Français, le Contrôleur Général des Armées Serge BARCELLINI concernant les attentats de Paris et Saint-Denis survenus vendredi 13 novembre 2015.

Communiqué attentats

Commémorant le 97e anniversaire de l’Armistice de 1918, le Souvenir Français a participé a de nombreuses manifestations pour rendre hommage aux Morts de la Grande Guerre en France mais aussi à l’étranger.

A cette occasion nous vous invitons à découvrir l’article du journal Le Monde: http://www.lemonde.fr/societe/article/2015/11/10/des-dizaines-de-milliers-de-tombes-de-poilus-menacees-de-disparition_4806708_3224.html dans lequel le Contrôleur Général des Armées Serge BARCELLINI, Président Général du Souvenir Français rappelle la nécessité de conserver les sépultures de nos aïeux qui se sont battus pour la liberté.

Vous trouverez également l’interview du CGA Serge BARCELLINI sur LCI: http://lci.tf1.fr/videos/2015/une-association-recense-les tombes-des-poilus-pour-eviter-leur-8682261.html

Enfin, celle de Florian THOMPSON – Président du comité de Villefranche-de-Rouergue (12): http://france3-regions.francetvinfo.fr/midi-pyrenees/emissions/jt-local-1920-quercy

 

Vous trouverez ci-après des articles de nos délégations générales:

 

Délégation Générale pour la Meuse – Comité de Saint-Mihiel (55):

 

collège les avrils - 8 novembre 2015 (3)

Délégation Générale pour le Doubs – Besançon (25):

 

Doubs

 

Délégation Générale de la Drôme – Bourg-lès-Valence (26):

 

Drôme

BLV Crest

 

Délégation Générale pour la Moselle – Hagondange (57):

 

Hagondange

 

Le Délégué Général du Loiret nous informe que l’exposition « Les Français Libres et leur chef, le Général des Gaulle. Le Souvenir Français » est à l’hôtel de ville historique de la ville d’Orléans du 29 octobre au 16 novembre 2015.

N’hésitez pas à vous y rendre !

expo orleans

Cette année encore pour la Toussaint, les nombreux bénévoles du Souvenir Français ont participé à la grande quête nationale annuelle auprès de la population venue nombreuse fleurir les tombes de leurs proches.

Cela a été l’occasion de faire (re)découvrir ou de rappeler les missions de l’association Le Souvenir Français qui depuis 130 ans entretient, restaure et fleurit les tombes des Soldats Morts pour la France.

Souvent sous un franc soleil, les bénévoles ont appelé à la générosité des passants qui ont été sensibles à ces actions.

Une nouvelle fois, Le Souvenir Français par la voix de son Président Général, le Contrôleur Général des Armées Serge BARCELLINI, tient à remercier très chaleureusement l’ensemble des femmes, hommes et jeunes qui ont donné de leur temps et de leur énergie pour cette quête nationale qui grâce à eux, a été un très grand succès.

Michel HADJ – Directeur général du Souvenir Français

 

 

Vous trouverez ci-joint des photographies envoyées par nos départements, merci à eux.

 

Cimetière communal de La Bâthie, comité d’Albertville-Tarentaise, Savoie (73)

CSt1kR8WoAIklVy

 

Cimetière de la Délégation de Moselle (57)

barrois

 

Délégation du Lot-et-Garonne (47)

Comité d'AGEN img532 (2)

 

 

Cimetière des Bardînes à Angoulême, Charente (16)

IMG_2893 (2)

 

Cimetière urbain de Montauban, Tarn-et-Garonne (82)

Sans titre

 

Supermarché Cora de Moulins-lès-Metz, Moselle (57)

P1120618

 

Délégation générale de Seine-Maritime (76), interview du Délégué Général Jack DUVAL par France 3 Haute-Normandie:

 

Délégation générale du Loiret (45):
LAREPDUCENTRE29102015_opt

Le Contrôleur Général des Armées Serge BARCELLINI, président général du Souvenir Français, a participé aux Assises de la Mémoire partagée organisées par la ville de Rennes et le service départemental de l’ONAC d’Ille-et-Vilaine, le 8 octobre 2015.
Dans son intervention, il a souligné les évolutions de fond intéressant entre les commémorations du 50ème anniversaire de 1914 (en 1964) et celles du Centenaire.
1. D’abord la continuité qui marque le temps commémoratif. La France demeure une grande Nation merveille qui commémore son histoire.
Mais alors qu’au 50ème anniversaire seul le concept de la Nation de Renan s’imposait (la Mémoire est un tri de l’histoire et la Nation doit oublier les pages sombres de son histoire), le Centenaire a ouvert grand toutes les pages de l’histoire de la Nation (rien ne doit être oublié – Chirac).
2. Ensuite, les évolutions sociales.

Alors que le 50ème anniversaire a été centré sur la mémoire des batailles et des soldats, le Centenaire est centré sur la mémoire sociétale (les femmes, les oubliés, l’arrière etc.). Dès lors, les lieux mis en valeur ont évolué. La Tombe est la grande oubliée du Centenaire.
3. Enfin, les acteurs de la Mémoire.

Alors que le 50ème anniversaire était créé par et pour les poilus -ceux qui pouvaient dire « j’y étais » – les acteurs mémoriels du Centenaire ne sont plus des bénévoles, mais des universitaires et des animateurs de structures (services des collectivités publiques, bibliothèques, centres d’archives etc.)
Ces trois évolutions nous obligent à réfléchir au devenir de la Mémoire de la Grande Guerre. Un devenir qui passe par une mobilisation de la société civile, afin de recréer le lien entre bénévolat et salaire, sachant et apprenant, passionné et sensibilisé. Un lien qui passe par la recréation d’un fort secteur associatif.

 

COMMUNIQUE ASSISES DE LA MEMOIRE PARTAGEE

 

ASSISES

Le 5 octobre 2015, le Contrôleur Général des Armées Serge BARCELLINI, président général du Souvenir Français, est intervenu devant la Commission des affaires sociales et des Anciens Combattants de l’Assemblée des Français de l’étranger (AFE). Les membres de la Commission présents représentaient l’ensemble des continents.
Un débat d’une durée de deux heures a suivi l’intervention du président du Souvenir Français, dont les principaux extraits sont présentés ci-dessous.
1. La France est un pays mémoriel.
– Un pays qui enracine son présent dans son histoire, ainsi que l’a superbement rappelé le général de Gaulle dans l’ensemble de ses discours –l’histoire longue de la France– et ainsi que le rappelle en permanence le dense programme commémoratif français.
– Un pays qui construit ses relations bilatérales sur l’histoire ainsi que le souligne l’importance des colloques, des expositions organisés à l’étranger, mais aussi l’entretien des nécropoles nationales et des tombes françaises à l’étranger.
Cette vocation mémorielle prend appui sur le concept défini par Ernest Renan dans sa conférence de 1882 – « qu’est-ce que la Nation ? », un concept qui définit la Nation autour de deux axes : la Nation est un plébiscite de tous les jours (l’envie de vivre ensemble) et une histoire partagée.
C’est cette volonté d’histoire partagée qui sert de base à la politique mémorielle française à l’étranger.
2. À l’étranger, la France doit faire face à une évolution des acteurs mémoriels.
Pendant des décennies –depuis 1920- les acteurs mémoriels français à l’étranger étaient essentiellement trois :
– les diplomates
– les militaires
– les associations d’anciens combattants.
Ces trois acteurs mémoriels connaissent une forte évolution : les diplomates sont moins nombreux, les militaires en garnison disparaissent, les anciens combattants français à l’étranger en réduction.
Parallèlement, un acteur nouveau est en développement : les établissements d’enseignement français à l’étranger.
Face à cette évolution, le Souvenir Français s’impose comme un acteur essentiel de la Mémoire française à l’étranger.
3. Le Souvenir Français, acteur majeur de la Mémoire française à l’étranger.
Le Souvenir Français fait face à deux défis à l’étranger :
– L’ouverture de son recrutement.
L’arrivée massive de jeunes français actifs dans des nombreux pays du monde impose au Souvenir Français une ouverture maximale de son recrutement afin de répondre au « Besoin de France » qu’ont souvent les expatriés.
– L’ouverture des pages de l’histoire partagée.
Alors qu’en France le Souvenir Français concentre ses interventions sur l’histoire de la France au combat durant la période contemporaine (de 1870 à nos jours), à l’étranger, le Souvenir Français doit être en capacité de prendre en charge la totalité de l’histoire française partagée avec chacun des pays.
Pour réussir ces deux défis, le Souvenir Français a besoin de l’ensemble des élus de l’Assemblée des Français de l’étranger.
Le Souvenir Français est au service de la France à l’étranger autant qu’en France.

 

Qu’est-ce que l’Assemblée des Français de l’étranger ?

On estime à plus de deux millions le nombre de Français établis hors de France. L’Assemblée des Français de l’étranger est, avec les conseils consulaires, l’une de leurs instances représentatives.

L’Assemblée des Français de l’étranger (AFE) est une assemblée composée de 90 conseillers élus pour 6 ans au suffrage universel indirect dans 15 circonscriptions couvrant le monde entier. Son président est élu par et parmi ses membres. Elle est leur porte-parole et le défenseur de leurs droits et intérêts. L’assemblée est l’interlocuteur du gouvernement sur la situation des Français établis hors de France et les politiques conduites à leur égard.

L’Assemblée des Français de l’étranger se réunit au moins deux fois par an en session plénière.

L’AFE peut de sa propre initiative, réaliser des études et adopter des avis, des résolutions et des motions.

Les membres de l’AFE travaillent en commissions (6 au maximum).

Le Secrétariat Général de l’AFE, composé d’agents du ministère des Affaires étrangères et du développement international, a pour mission d’assurer le bon fonctionnement de l’assemblée.

http://www.assemblee-afe.fr/

 

Le samedi 03 octobre Serge BARCELLINI a participé au congrès national de la Fédération Nationale des porte-drapeaux de France.

Il a souligné dans son intervention l’importance qu’accorde le Souvenir Français au maintien et au développement des porte-drapeaux en France.

 

Quelques idées présentes dans cette allocution

Les porte-drapeaux jouent un rôle essentielle dans la vie commémorative patriotique française. Il constitue une véritable « exemplarité » française que de nombreux pays nous envient.

Or le nombre de porte-drapeaux est en déclin.

Exemple :

Les porte-drapeaux présents aux cérémonies de ravivage de la Flamme :

2007 – 9000

2013 – 5500

Les diplômes de porte-drapeaux attribuées par l’ONAC :

2007 – 5514

2013 – 3786

 

Afin de faire face à cette situation, il est nécessaire de mettre en place une véritable politique volontariste.

À cette fin le Souvenir Français propose :

  1. De signer un fort partenariat avec la Fédération Nationale des porte-drapeaux de France. Le Souvenir Français et cette fédération partagent les mêmes valeurs et ont les mêmes ambitions.
  2. De mettre en place une série d’initiatives afin de rendre hommage aux porte-drapeaux (création d’une décoration reconnue).
  3. De créer des outils afin de recruter de nouveaux porte-drapeaux (création de stages pour jeunes porte-drapeaux), diffusion de la connaissance du drapeau dans les établissements scolaires en particulier dans l’enseignement périscolaire et lors des voyages scolaires.
  4. De lancer une politique novatrice afin de sauvegarder les drapeaux des associations dissoutes (en proposant le dépôt des drapeaux de ces associations dans les établissements scolaires et la sortie de ces drapeaux à deux journées nationales commémoratives).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les 29, 30, 31 octobre et 1er novembre 2015 se déroulera la quête nationale annuelle du Souvenir Français dans l’ensemble des départements de France métropolitaine et d’Outre-mer

A cette occasion nous faisons appel à votre générosité en vous rappelant les missions qui sont les nôtres depuis plus de 130 ans :

– Entretenir, fleurir et restaurer les tombes des Morts pour la France, mais aussi de nombreux monuments ou stèles mettant à l’honneur des femmes et des hommes, civils et militaires qui ont honoré la France par de belles actions.
– Participer financièrement à des projets pédagogiques : voyages d’élèves sur les lieux de Mémoire (Champs de batailles du Front, Plages de Normandie, Musées et Historials sur la Grande Guerre, etc.), expositions éphémères ou permanentes.

-Transmettre le devoir de mémoire aux jeunes générations notamment, afin de leur faire prendre conscience que dans le monde où nous vivons la paix reste fragile et qu’il faut se battre pour la maintenir.

 

Merci donc de réserver le meilleur accueil à l’ensemble de nos bénévoles dévoués sur le terrain, adultes comme jeunes qui feront appel à votre générosité.

« A nous le Souvenir, à Eux l’immortalité »

 

Contrôleur général des armées Serge BARCELLINI
Président Général du Souvenir Français

 

AFFICHE SFIMPweb

Cette fin de semaine dernière se sont déroulées les 32e Journées Européennes du Patrimoine, l’occasion pour de nombreux Français de découvrir ou redécouvrir des lieux habituellement fermés le reste de l’année ou inaccessibles.

Pour la première fois, le Souvenir Français a tenu un stand au sein du Ministère de la Défense dans le 7e arrondissement de Paris, dans les magnifiques jardins de l’hôtel de Brienne face au bureau de Jean-Yves LE DRIAN.

Cela a permis à une foule intéressée et curieuse de découvrir ou affiner leurs connaissances sur notre association, ses missions depuis plus de 130 ans et d’acheter des goodies. L’argent récolté permettra la rénovation et le fleurissement de tombes de soldats Morts pour la France ou encore la participation à des voyages de scolaires sur des lieux de mémoire.

Une fois n’est pas coutume, la mascotte du Souvenir Français et de la Patrouille de France (notre marraine) a rencontré un vif succès.

Nous remercions chaleureusement les bénévoles de la Délégation Générale de Paris et du Siège d’avoir animé ce stand pendant les deux jours des JEP 2015 et nous vous donnons rendez-vous l’année prochaine !

20150919_094354

20150920_101224

Après une inquiétude justifiée par une météo annonciatrice de pluie  qui effectivement s’est déversée tout au long de la matinée, le miracle s’est produit en tout début d’après-midi pour laisser apparaître peu à peu la clémence d’un ciel bleu qui est venu dissiper les angoisses.

Tôt le matin, Monsieur Georges-Didier ROHRBACHER, membre du Bureau  du Comité d’Agen et revêtu en la circonstance de sa tenue de Sous-Officier (er) de l’Armée de l’Air se trouvait à notre stand bénéficiant d’un emplacement de choix à côté de celui de la Patrouille de France et de l’Armée de l’Air. Le Président Bertrand SOLES du Comité d’Agen est arrivé à son tour, porteur des éléments destinés à garnir notre stand. La Trésorière Éliane FREMCOURT et  des membres du Comité se sont dévoués pour cette mise en place et participer à l’accueil des visiteurs qui se sont faits rares en début de matinée pluvieuse. Le Délégué Général Francis RUFFIER-MONET et son épouse, accompagnés de son Délégué Général adjoint Alain BOUCHERES ont rejoint le groupe renforcé par la présence du Secrétaire de la Délégation Générale, Irénée MARTY,et en cours d’après-midi par une visite au stand de Présidents et Présidentes de Comité de la Délégation

Une foule évaluée à près de dix mille visiteurs a pu dans un premier temps visiter l’exposition de divers modèles d’avions installés sur une piste d’envol et qui se sont manifestés ensuite dans de multiples phases de vols.

Ce fut ensuite ce que tout le monde attendait avec impatience , la manifestation de la Patrouille de France, un symbole de la France. Le show aérien de la P.A.F, était sans aucun doute la cerise sur le gâteau d’anniversaire du Centenaire de l’aérodrome. Les Alphajets ont effectué de superbes acrobaties plus époustouflantes les unes que les autres. Les fumées tricolores et les impressionnants croisements où deux avions s’évitent l’espace d’une seconde retenant le souffle des spectateurs.

La P.A.F. a conclu cette exceptionnelle journée sur un éclatement final sanctionné par des applaudissements nourris avec au final une vibrante Marseillaise.

Ce fut ensuite le moment tant attendu de la visite de la P.A.F. au stand du Souvenir Français. Le Colonel Arnaud AMBERT accompagné de ses Pilotes revêtus de la combinaison à la couleur du ciel bleu ont été accueillis par le Délégué Général du Lot-et-Garonne, Monsieur Francis RUFFIER-MONET et du Président de Comité d’Agen. les échanges émotionnels de congratulation ont marqué dans leur réciprocité la valeur du parrainage qui nous lie et à cet effet, il a été évoqué le nom du Lieutenant-colonel (er) Michel HADJ qui reste le principal instigateur de ce rapprochement.

WP_20150823_045

 

 

 

DSC_0269