La stèle au stade Jacques Fould

Érigée dans les années 1950, ce monument honore 14 combattants, résistants et victimes civiles de la bataille de France, de la Libération et de la guerre d’Indochine ayant pratiqué un sport sur ce stade.

Avec le temps, les noms gravés dans le granit s’étaient effacés et étaient devenus illisibles. La délégation générale du Souvenir Français de l’Orne a donc décidé de réaliser une nouvelle plaque portant tous les noms des sportifs. Cette initiative a été co-financée par la ville d’Alençon.

La nouvelle plaque a été inaugurée le 23 mai 2017 à l’occasion de la Journée nationale de la Résistance en présence de nombreuses autorités mais aussi de jeunes venant des U14 du club de football, de l’Épide, du lycée Mézen et du collège Louise-Michel. Les élèves ont lu les biographies et les faits d’armes des combattants dont le nom figure sur la stèle.

Parmi eux André Hamon, Marcel Mezen, Marcel Palmier, Edouard Paysant, Henri Amiot, Jean-Jacques Chable, Paul Goualard, Edmond-Paul Heudes, André Troussard, Louis Fresnais. (Télécharger les biographies).

Sur la plaque de marbre apposée sur le bloc de granit d’origine, trois noms restent inconnus : Henri Lebas, René Le Cardinal et Jean Saillard. Ils n’ont laissé aucune trace dans les archives.

La délégation générale du Souvenir Français pour l’Orne lance un appel aux informations afin de trouver un destin à ces trois sportifs.

 

Contact : Yvez DUPREZ, délégué général du Souvenir Français pour l’Orne, yves_duprez@orange.fr

Retour aux actualités